Pionnières, filles d’Eve et de Marianne

Publié par Jiri Pragman
Dans Edition

Le 4e volume de la collection Voix d’initiées a entrepris de tracer le portrait de femmes qualifiées de remarquables. Certaines bien connues, d’autres beaucoup moins, sauf peut-être de féministes. Ces femmes ne sont pas nécessairement des Maçonnes encore qu’elles puissent avoir des liens avec la Maçonnerie et ses combats (ne serait-ce, dans certains cas, leur mari ou compagnon). Le livre réunit donc des défricheuses et premières architectes de la maçonnerie féminine, ces femmes qui ont dû se débattre dans une République qui instaura un suffrage universel uniquement masculin. Et que dire du Code civil qui édicta l’incapacité juridique de la femme mariée…
 
Les auteures, membres la Commission nationale d’histoire et de recherche maçonniques de la Grande Loge Féminine de France font apparaître devant nos yeux les figures de la libertaire Emilie Lamotte, de la pacifiste et poétesse Nelly Roussel, de l’auteure de théâtre Vera Starkoff, de l’institutrice syndicaliste Hélène Brion, des Maçonnes Marie Linval Lantzenberg, Suzanne Galland, Jeanne Van Migom également artiste miniaturiste, Marie Bernard-Leroy, de la capitaine Eliane Brault, de l’aviatrice et parachutiste Edith Clarck
 
  • Pionnières, filles d’Eve et de Marianne de Françoise Moreillon, Nicole Foussat, Colette Avrane, Michèle Drucker, Commission nationale d’histoire et de recherche maçonniques de la GLFF (Les Presses Maçonniques, Voix d’Initiées, 2013) disponible chez Amazon
  • La GLFF et les pionnières de la Franc-Maçonnerie féminine sur France Culture 
samedi 31 août 2013

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif