Du danger de donner en location des locaux maçonniques

Par Jiri Pragman dans Dans la presse

La presse américaine a fait ses titres sur l’irruption de la police dans une Loge maçonnique où elle elle a interrompu une « orgie »… Police break up ‘drug-fueled orgy’ at Masonic Lodge after finding women dancing naked on stage and men filming sex acts titre le MailOnline (version US) le 2 septembre 2013. De la drogue, 5 femmes dansant nues, des hommes filmant un couple ayant des relations sexuelles dans la Loge… de quoi alimenter les fantasmes des antimaçons! Sauf qu’aux USA (ici à Battle Creek dans le Michigan) il est courant de louer les locaux maçonniques. Ici les locaux avaient été loués pour une dance party.
L’information a été détournée dans des sites antimaçonniques qui omettent de parler de la location des lieux à des tiers et publient des titres comme La franc-maçonnerie américaine plonge dans l’orgie sexuelle.
 

lundi 02 septembre 2013 3 commentaires

Étiquettes : , , , ,

  • 3
    Jiri Pragman 12 septembre 2013 à 21:36 / Répondre

    L’information a été exploitée par les extrémistes d’Egalité & Réconciliation. A la lecture des commentaires, on se demande si les fidèles de ce site font semblant de ne pas comprendre l’information (pour rappel, la police est intervenue dans des locaux maçonniques mis en location) ou s’ils vraiment bas de plafond. Avec des « analyses » sur la compromission sexuelle comme arme de cohésion extrêmement puissante (!).

  • 2
    Jiri Pragman 11 septembre 2013 à 06:58 / Répondre

    Christopher Hodapp a publié dans son blog Freemasons For Dummies une lettre des Vénérables Maîtres des Loges de Battle Creek s’excusant auprès de la communauté et annonçant qu’ils stoppaient la location de leurs locaux.

  • 1
    Pierre-Philippe Baudel 3 septembre 2013 à 11:38 / Répondre

    Une réminiscence grecque des aventures galantes de Jupiter sans doute !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut ultricies Aenean ut leo. ut felis fringilla vulputate, sit ut Aliquam