Fraternités. 1792. L’Ordre guillotiné

Par Jiri Pragman dans Edition

Les Baudecourt seront-ils les Rougon-Macquart de la Franc-Maçonnerie? L’ambition de Jean-Christophe Camus, par ailleurs directeur artistique des Editions Delcourt, est énorme puisqu’il s’agit de suivre les Baudecourt à travers les siècles et les chaos de l’histoire. Il est vrai que ce n’est pas le premier grand pari tenté par Jean-Christophe Camus qui s’était déjà attaqué à la Bible!

On sait que l’ésotérisme et même la Franc-Maçonnerie deviennent tendance en BD et que beaucoup rêvent de rééditer le succès d’un Didier Convard, l’homme du Triangle Secret. Le même Convard signe une préface enthousiaste de ce 1er tome de Fraternités et ce n’est pas qu’un geste aimable entre « professionnels de la profession ».

C’est à l’époque de la Terreur, sur fond de complot antimaçonnique, de drame familial, de rivalité que se déroule l’action de ce 1er album qui met en scène des personnages aussi réels que Choderlos de Laclos, l’abbé Cordier de Saint-Firmin, membre de la Loge Les Neuf Soeurs (note: pour la petite histoire l’abbé fut accusé d’avoir introduit une jeune fille dans le Temple pendant la Tenue régulière de la Loge. Cf. Histoire de la franc-maçonnerie en France), ou fait référence aux écrits de l’abbé Lefranc, moins célèbre que Barruel, mais tout aussi « néfaste » avec ses publications Le Voile levé pour les curieux, ou le Secret de la Révolution révélé, à l’aide de la Franc-Maçonnerie et Conjuration contre la religion catholique et les souverains, dont le projet, conçu en France, doit s’exécuter dans l’univers entier, ouvrage utile à tous les Français.

Le récit est remarquablement servi par le dessin de l’Espagnol Ramon Rosanas connu pour ses BD publiées dans des magazines espagnols, ses illustrations de journaux, magazines et livres, publicités et son travail sur des super-héros chez Marvel. Il a aussi travaillé cette année sur WWW2.2

Le 2e tome s’appellera La Voix de la Vérité et nous amènera en 1804.

mardi 15 octobre 2013 7 commentaires
  • 7
    Jiri Pragman 20 octobre 2013 à 15:11 / Répondre

    Il ne faut pas confondre (sans jugement de valeur) Didier Convard et Didier Conrad.

  • 6
    eMeReK 18 octobre 2013 à 16:34 / Répondre

    D Convard est le dessinateur du nouvel album
    « Astérix chez les Pictes »…..autrement dit chez les « Scots…un hasard ???

    http://www.lefigaro.fr/bd/2013/10/18/03014-20131018ARTFIG00258–asterix-chez-les-pictes-les-origines-de-mac-oloch.php

  • 5
    Roberto 15 octobre 2013 à 16:14 / Répondre

    Le dessin est magnifique, l’intrigue un peu convenue mais on ne boudera pas son plaisir 🙂

  • 4
  • 3
    Olivier 15 octobre 2013 à 09:31 / Répondre

    logique le 2e tome 1804: il suit les dates de la 1ere République.

  • 2
    Mario Deraismes 15 octobre 2013 à 08:47 / Répondre

    J’étais allé chercher « Rex Mundi » dans un grand magasin de produits culturels, et je suis tombé sur cet album: je l’ai dévoré la nuit suivante, et j’ai pu comprendre le rôle de Laclos, que je ne connaissais que par son oeuvre littéraire.
    Peut-être le prochain tome nous offrira-t-il des explications sur le fameux rite de 1804

  • 1
    eMeReK 15 octobre 2013 à 07:28 / Répondre

    L’annonce est alléchante et si le scénario est dans la ligne du Triangle Secret ,on va se régaler …
    Un petit bémol sur le Triangle Secret où la fin nous laisse sur notre faim …un peu comme dans les « Sopranos » de la série américaine. D. Convard a-t-il imaginé une autre chute….?
    Ici, à priori, la suite est assurée et non fermée car comme nous le savons toutes et tous l’Ordre,tel le Phénix, renaît toujours de ses cendres ….

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elementum vel, facilisis consectetur ipsum in