Colloque. Quelle laïcité pour l’Europe?

Publié par Jiri Pragman

Dijon. Pour la Journée de la Laïcité, la Commission Nationale de la Laïcité de la Grande Loge Féminine de France a mis sur pied un colloque sur le thème Quelle laïcité pour l’Europe? Celui-ci est prévu le dimanche 8 décembre 2013 à partir de 10h à la Salle des Etats du Palais des Ducs à Dijon (place de la Libération).

Intervenants:

  • L’Union européenne, les religions et nous par Marcel Conradt, assistant parlementaire européen
  • Laïcité française, laïcités européennes, quels enjeux? par Valentine Zuber, maître de conférences à l’EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes)
  • Europe & laïcité: un long chemin à parcourir, de la Pologne au Portugal par Anne-Marie Lizin, présidente honoraire du Sénat de Belgique, ancien membre du gouvernement, vice-présidente du comité Laïcité-République France
  • Conclusion par Catherine Jeannin-Naltet, Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France

Renseignements : ccl21.glff@gmail.com

mardi 26 novembre 2013
Étiquettes : , , , ,
  • 4
    Frédéric
    28 novembre 2013 à 09:15 / Répondre

    je crois en la notion de « nation » européenne, dans le sens où une nation est un groupe d’individus, ou plutôt un groupe de personnes qui partagent des mêmes valeurs, des mêmes traditions, une même histoire, bref qui ont un socle de valeurs communes. Certes, il y a des nations au sein de cette nation, mais la laïcité est une valeur commune à l’Europe. Cependant, je crois que l’on peut être laïc tout en admettant que notre culture a un ancrage chrétien. Je ne parle pas ici de religion mais de culture: le repos dominical, Noel, les prénoms etc. Il en va de même pour la FM, en particulier dans les hauts grades, qui assume, et c’est très bien, ses « racines chrétiennes » tout en étant résolument laïc. Bref, pour moi, la laïcité européenne doit être à l’image de la FM adogmatique: respect des croyances ou des non croyances de chacun mais on laisse sa religion hors du Temple, donc de la vie publique et même si notre univers est devenu multi-religieux, il ne faut pas avoir honte de notre héritage chrétien qui s’est laïcisé et donc maintenir les fêtes actuelles sans en rajouter (après tout, on ne va pas changer le nom des colonnes du temple ou remplacer la fête de la saint-jean par une autre sous prétexte qu’il y a des frères musulmans…)

  • 3
    Neg8
    27 novembre 2013 à 12:03 / Répondre

    Pour répondre à la question de l’article : Quelle laïcité pour l’Europe? Je suis pour une laïcité inclusive pronant la neutralité et ne surfant pas sur l’instrumentalisation du choc des civilisations et ne restreignant pas nos libertés individuelles en termes de port de signes ostentatoires que ce soit religieux, politique et philosophique. Seul le prosélytisme est à bannir! Et le port de signes ostentatoires ce n’est pas du prosélytisme, arrêtons les amalgames et faisons confiance aux gens aussi profanes soient-ils! Bien à vous.

  • 2
    niaclabut
    27 novembre 2013 à 10:33 / Répondre

    Je ne connais aucun débat maçonnique, en Belgique, sur l’euthanasie des mineurs.

  • 1
    Neg8
    27 novembre 2013 à 09:26 / Répondre

    Tient je suis surpris de constater qu’il n’y a aucune ligne sur votre Blog sur le débat actuel en Belgique à savoir l’euthanasie des mineurs. Thème pour lequel la FM joue son rôle de lobby.. (et ne commencez pas avec vos théories du complot je ne parle pas de cela – tout comme l’église joue le rôle de lobby publiquement anti- euthanasie, avortement,..) Comment cela est-il considéré par la FM? Comment expliquez-vous ce mutisme? Merci d’avance pour vos éclairages.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif