La Franc-Maçonnerie comparaît devant Dieu

Par Géplu dans Edition

C’est le titre d’un livre édité par l’Œuvre de la Mission Divine pour la France, un machin dont on ne connaît ni la structure ni l’organigramme, et qui « a pour objet de réunir hommes et femmes désireux que soit restauré le règne sur la France de Notre Seigneur Jésus-Christ et de Sa Mère, la Bienheureuse Vierge Marie, et que soient entreprises à cet effet, par toutes voies légales et morales, toutes réformes nécessaires dans les domaines spirituels, sociaux, économiques et politiques pour les rendre conformes aux principes de la chrétienté, et que la France reprenne son titre de « fille aînée de l’Eglise du Christ ».
Et tout ça dit sur le ton le plus sérieux du monde !
Ce livre est co-écrit par François Lacombe D’Herbeys et Paul Jean Girard. 
Le premier, ancien séminariste, se présente ainsi sur le site de l’éditeur « Initialement athée, puis bouddhiste, avant de revenir à la Foi de mon Baptême, (…) Après des années de recherches, j’ai décidé de révéler les racines d’un mal profond qui affecte le cœur de l’Eglise tout entière depuis des siècles, Eglise qui, hélas, n’est plus de Dieu. »
Et le second, « A l’issue d’une vie maçonnique de plus d’un demi-siècle, dont une très longue partie passée à militer pour que cet ordre retrouve et revienne sur sa voie d’origine, force m’a été d’admettre que c’était là, chose illusoire, tant le ver ténébreux y avait étendu ses ravages et renforcé les racines de sa déviance. (…). »
Le long article de présentation du livre sur le site de l’Œuvre se termine ainsi : « Nous pensons que la lecture de ce livre peu constituer un éclairage salutaire pour tous ceux qui, Francs-maçons ou non, ont le désir de se compter parmi les enfants de Dieu, afin de ne pas sombrer, demain, dans les ténèbres éternelles. »
Si donc vous ne voulez pas sombrer dans ces ténèbres, vous savez ce qu’il vous reste à faire. 

dimanche 16 mars 2014 12 commentaires

Étiquettes : ,

  • 12
    guillaume 5 avril 2015 à 11:22 / Répondre

    Devant quel dieu donc? Roger Dachez dans son message de nouvel 2015 écrit: que le Grand Architecte de l’Univers, qui est Dieu, nous bénisse et nous garde. Vise-t-il le Dieu de la Bible (qui est la parole de Dieu), sinon quel autre Dieu doit le bénir? Dieu s’il bénit certains, ce ne sont alors que les riches et les puissants, parce qu’on ne peut guère dire qu’ils bénit les 2 milliards d’êtres humains affamés ou mourant de faim. Penchons-nous sur ce Dieu, ou Ce Dieu biblique ou évangélique (appelé Volume de Loi Sacrée en termes maçonniques): Ecrit le 31 octobre 2005, sur fairelejour.

    Par Guillaume

    La Bible [1], tout comme les catastrophes quotidiennes, révèlent que Dieu, s’il existait, ne serait qu’un être horrible dont tous les attributs sont faux. Parler de Dieu au singulier c’est ignorer évidemment les millions d’autres dieux[2], demi-dieux et déesses que l’homme a inventés au cours des siècles passés et qu’on retrouve dans les panthéons grec, romain, égyptien, hindou, indo-européen, maya, aztèque, etc.

    L’un dieu n’est pas l’autre

    Selon les théistes, le Dieu révélé est un être anthropomorphe extérieur au monde, qui à l’aide de son pouvoir surnaturel gouverne l’univers et l’homme qu’il a créés. Les déistes prétendent qu’Il ne gouverne pas l’univers et qu’Il n’intervient pas dans les affaires humaines dont il ne se préoccupe pas. Ils adhèrent à une religion naturelle. Ils rejettent les dogmes, les religions et le dieu révélé. Ils ne voient pas en Dieu, un être personnel. Enfin pour les panthéistes Dieu est dans le monde et non en dehors, il est partout présent dans la nature, il en fait partie, le Monde est Dieu. L’homme a créé les dieux, l’inverse reste à prouver [3] et Dieu est le nom que depuis le début des temps jusqu’à nos jours les hommes ont donné à leur ignorance [4].

    L’homme a besoin d’un gourou à vénérer

    L’homme a besoin d’un gourou et ce gourou s’appelle Dieu, un terme vide que l’on remplit d’espérances et de certitudes fallacieuses. L’homme a tremblé pendant des millénaires pour Satan ou le Diable. Beaucoup de gens croient encore toujours dans les démons et les anges, le paradis et l’enfer. Comme la superstition se perd au fur et à mesure que la culture se développe, même l’Église essaie d’éviter de parler de Satan. Celui-ci a perdu énormément de sa vigueur, tout comme les anges. Croire en Dieu c’est aussi croire en son « alter ego le diable. Le pape François veut faire revire le diable. Il affirme « Le diable existe, et nous devons le combattre » (30.10.2014 -radiovaticana.be).On se demande pourquoi Dieu ne le combat pas, à moins que le diable soit plus puissant que Lui?

    Le Dieu des trois religions monothéistes

    Le Dieu dont il est question ici est celui des trois religions monothéistes, c’est-à-dire le Dieu hébreu, le Dieu chrétien et le Dieu musulman et ses attributs fallacieux. Les musulmans lui donnent 99 noms différents et les Hébreux interdisent de prononcer son nom. [5] Ces trois dieux, qui n’en forment soi-disant qu’un seul, se détestent mutuellement et s’entre-déchirent. Abraham et Moïse (dont l’existence n’a jamais été prouvé), ont supprimé le polythéisme et ont imposé le Dieu unique Yahvé. Celui-ci a fait une alliance avec Abraham à condition que tous ses descendants aient le prépuce coupé (circoncision). Dieu exige donc une mutilation sexuelle pour tous les descendants d’Abraham. Il trouve l’œuvre du pénis dont il est responsable, atteint par un vice intrinsèque, qu’il faut couper. Saint-Paul dit que la circoncision n’est rien [6] et contredit l’Éternel, qui l’estime indispensable pour sceller une alliance avec le « Peuple élu », et condamne à mort ceux qui ne veulent pas s’en débarrasser.

    La dictature d’un dieu unique

    Moïse est le père du monothéisme selon Sigmund Freud. Élevé en Égypte, il s’est peut-être inspiré du Roi Akhenaton qui imposa en Égypte un Dieu unique, le disque solaire Aton [7]. Le dieu unique supprime le « libre choix de l’homme », il ne lui est pas autorisé d’avoir une autre idée que celle d’un Dieu unique. Le monothéisme est une dictature céleste contraire à notre libre arbitre. S’il n’y a qu’un Dieu unique, les différentes religions n’ont aucun sens, une seule suffirait. Le judaïsme et l’islam rejettent d’ailleurs la Trinité. Dire que Jésus est un Dieu est blasphématoire selon le Coran.

    Les attributs de Dieu sur quoi sont-ils fondés?

    On peut se demander sur quoi les attributs de Dieu sont basés parce que personne n’a jamais entendu la voix de Dieu, ni vu sa face dit l’apôtre Paul [8], nul homme ne l’a vu ni ne peut le voir [9]. Personne n’a jamais vu Dieu, c’est le Fils qui l’a fait connaître [10]. Dans l’Ancien Testament, on dit le contraire, Jacob a vu Dieu face à face [11] et Moïse a parlé avec l’Éternel face à face comme un homme parle avec son ami [12]. Mais la Bible fourmille de contradictions et on lit aussi que l’Éternel dit à Moïse : lorsque je retournerai ma main, tu me verras par derrière mais ma face ne pourra pas être vue [13]. L’Eternel dit également tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre [14]. Est-ce que Moïse a maintenant vu le « derrière » de Dieu ou sa face voilà la question ? Dieu a-t-il un derrière et une face comme nous, peut-il être jaloux, capricieux, cruel, tuer, se repentir et parler comme nous ? La Bible répond par l’affirmative. Cela contredit l’Apôtre Jean qui dit qu’il n’est qu’un pur esprit. Un esprit serait un être immatériel, un être imaginaire, un fantôme, ou peut-être qu’une chimère ? Si Dieu est un pur esprit comme le prétend l’apôtre Jean, il contredit l’Ancien Testament qui dit qu’on (l’homme, pas la femme) a été créé à l’image de Dieu et un pur esprit n’a ni face, ni devant, ni derrière et ne parle pas.

    La théologie nous enseigne les attributs métaphysiques et moraux du Dieu anthropomorphique dans le monothéisme.

    C’est de ces attributs que nous voulons parler ici. À l’aide de la Bible et des faits quotidiens, nous prouverons que Dieu n’a pas les qualités qu’on lui attribue. Des millions d’êtres humains sur cette planète souffrent de la famine, des inondations, des tremblements de terre, des cyclones, de la sécheresse, des maladies, des massacres religieux, des attentats au nom d’Allah, etc. Dieu n’a jamais rien fait pour éviter les catastrophes qui nous accablent depuis que l’humanité existe. Au contraire, s’il gouverne l’univers, c’est même Lui qui les provoque grâce à sa toute-puissance. : Jésus, son soi-disant Fils, dit: aucun passereau, ne tombe sans la permission de votre Père. (Matt. 10:29). Ce thaumaturge, qui peut arrêter le vent, confirme donc que son Père est responsable de toutes ces calamités. Allah dit : Aucune calamité ne frappe soit la terre, soit vos personnes, qui n’ait été écrite dans le Livre avant que nous les ayons créées. C’était facile pour Dieu [15], les tsunamis ou la catastrophe naturelle Katrina, c’est Dieu (Yahvé ou Allah)

    Personne ne connaît Dieu, on vénère un inconnu, une chimère

    Personne ne connaît Dieu, personne ne l’a jamais vu ni entendu, mais les théologiens ont l’outrecuidance de prétendre qu’il est éternel, immuable, omniscient, omnipotent, omniprésent, immatériel, parfait, invisible, infiniment bon, pur esprit [16], sans oublier sa Sagesse, et sa « Providence » qui est l’action par laquelle Dieu conserve et gouverne le monde qu’il a créé, dirigeant tous les êtres à la fin qu’il s’est proposée dans sa sagesse [17]. Par la prescience, Dieu connaît même par avance les actions libres des hommes. Par sa toute-puissance, rien ne peut empêcher l’exécution de ses desseins. L’homme s’agite et Dieu le mène, dit Fénelon. Protagoras par contre a dit que l’homme est la mesure de toute chose. L’homme est central dans la vie de l’homme, c’est lui seul qui pourra sauver l’homme. Dieu n’a jamais rien fait pour l’humanité, mais il survivra aussi longtemps que la superstition ne sera pas éradiquée. Ce moment n’arrivera hélas jamais. En examinant bien les attributs de Dieu, nous ne sommes nullement des êtres libres, toutes nos actions sont contrôlées et dictées par le Tout-Puissant. Non seulement Dieu gouverne le monde physique, « mais il règle la volonté de l’homme en lui faisant connaître la loi morale par la voix de la conscience »[18].

    La cruauté est le premier attribut de Dieu [19], comme l’attestent abondamment les saintes écritures.

    Dieu entend et voit tout, il égare celui qu’il veut et dirige celui qu’il veut dit le Coran.[20] Il envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge dit Saint-Paul [21] et il envoie des démons pour inciter les infidèles au mal [22]. Il ne peut donc nier (à moins de ne pas exister), compte tenu de ses attributs, sa responsabilité dans ce monde cruel à la dérive qu’il a créé et qu’il gouverne en permanence selon les théistes. Quel Dieu abominable que celui qui oblige les gens à mentir et à faire du mal sous prétexte d’infidélité. Que reste-t-il du libre arbitre de l’homme dans un monde où Dieu existerait réellement ? L’homme esclave du Tout-Puissant ne serait plus qu’un être théologiquement déterminé.

    Le « plan de Dieu » est plutôt le plan du diable

    Le plan de Dieu, qui devrait améliorer ce monde, ce « plan providentiel » ressemble bien plus à un « plan du Diable » qu’à un « Plan du Bon Dieu ». Comme il a tout créé, Dieu a aussi créé le Diable parce que sans lui rien n’existe. Il ne faut donc pas se demander quant au mal s’il vient du Diable ou du Bon Dieu, c’est la même chose. Dans la Bible Dieu paraît souvent bien plus criminel que Satan lui-même. Comme il y a plus de mal que de bien en ce monde, Satan semble incontestablement le plus fort. Mark Twain, dans son livre « De la Religion » sous-titré « Dieu est-il immoral », dit que dans l’Ancien Testament les actes de Dieu dévoilent constamment sa nature vindicative, injuste, mesquine, impitoyable et vengeresse,[23] ajoutons génocidaire, esclavagiste, raciste…

    La monstruosité du Dieu hébreu est prouvée par la Bible même dont le Pentateuque serait écrit par Moïse:

    Il s’agit d’un Dieu jaloux [24] qui regrette d’avoir fait l’homme à son image. Il voit que l’homme est corrompu et regrette de l’avoir fait.[25] Il provoque un déluge mondial [26] qui cause un génocide planétaire, exterminant tous les êtres de la terre, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel.[27] Ce génocide inutile n’a servi à rien, puisque l’homme n’a pas été amélioré après cette tuerie divine. Le comble c’est que quand Jésus reviendra il va régler le compte des incroyants, [28], mais il ne faut pas s’inquiéter, après plus de 2000 ans il ne donne toujours pas le moindre signe de vie, ce qui fait douter d’une deuxième parousie.

    Après le déluge, un génocide plantaire, Sodome et Gomorrhe

    Dieu récidive avec un pogrom à Sodome et Gomorrhe parce qu’il ne supporte pas les « fornications » des habitants et il détruit ces villes et tous les habitants, y compris la femme de Lot transformée en une statue de sel. Il sauve néanmoins Lot et ses deux filles, que celui-ci va enceinter. L’inceste ne manque pas dans la Bible. Yahvé extermine les Cananéens, les Héviens, les Jébusiens[29], il tue 185.000 hommes dans le camp des Assyriens, il ordonne à Moïse de tuer les Médianites et les Amalécites (hommes femmes, enfants, nourrissions, et tous les animaux domestiques)[30]. L’Éternel exigea d’Abraham d’offrir son fils Isaac en holocauste et ce n’est qu’au moment où il va égorger son fils avec un couteau que l’Éternel intervient et se contente qu’Abraham tue un bélier au lieu de son fils[31], ce qui semble le comble de la perversité divine. Il exige qu’on tue tous les homosexuels [32], les adultérins [33], les blasphémateurs [34], les mâles incirconcis, parce qu’ils violent l’alliance avec Dieu [35]. Il rend muet ou sourd, voyant ou aveugle[36], il extermine tous ceux qui adorent un autre dieu[37], il établit les règles pour l’esclavage[38] et dit qu’il faut prendre les esclaves hors d’Israël[39], ce qui est du racisme. Celui qui profane le sabbat doit être puni de mort [40], sa politique est œil pour œil et dent pour dent [41], il est misogyne, il soumet la femme à l’homme et augmente ses souffrances pour qu’elle accouche dans la douleur [42]. Il défend que les handicapés physiques (entre autres les bossus ou ceux qui ont les testicules écrasés) approchent pour Lui offrir des aliments [43], alors que ces malheureux sont victimes de sa création imparfaite.

    Si des millions de gens meurent de faim, c’est parce que Dieu et son fils font des promesses en l’air

    Pourquoi faut-il faire des offrandes à Celui qui peut faire pleuvoir le pain du ciel puisqu’il dit à Moïse : Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain du haut des cieux[44], Jésus, son fils sait multiplier les pains et les poissons et changer l’eau en vin[45] et le Coran dit qu’Allah distribue à pleines mains la nourriture à qui il veut et que tantôt il la mesure[46], tantôt il dit aussi accorder la nourriture à qui il veut sans compte ni mesure[47]. Malgré la prière des affamés, quelle que soit leur religion, aucun pain n’est jamais tombé du ciel et Jésus ne se hâte pas non plus pour les multiplier. On nous a montré des dizaines de milliers de Pakistanais victimes d’un tremblement de terre qui priaient Allah pour avoir son aide, mais il resta sourd et muet devant la catastrophe dont ils furent victimes.

    Les 10 plaies d’Egypte

    Dieu frappe l’Égypte de 10 plaies terribles, [48] tuant ainsi hommes, femmes et enfants, il tue tous les enfants égyptiens premiers-nés y compris les premiers-nés des animaux [49] et montre son racisme anti-égyptien [50]. Il est un Dieu jaloux qui punit l’infidélité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui naissent [51]. Il ne veut pas que l’humanité soit composée d’un seul peuple qui se comprend et s’entend en ne parlant qu’une langue, il confond alors le langage de toute la terre pour semer la zizanie entre les hommes (Tour de Babel)[52]. C’est bien la Bible elle-même qui nous décrit un Dieu génocidaire, malveillant, jaloux, raciste, cruel, versatile, misogyne. Quand on lit la Bible Dieu perd tous les attributs que l’homme lui a inventés et personne n’aimerait voir un tel monstre exister.

    Dieu ne s’améliore pas

    Les cataclysmes deviennent de plus en plus fréquents, ce qui semble indiquer que Dieu ne s’améliore pas et que son « Dessein intelligent » n’est qu’un leurre. Les tremblements de terre ont provoqué dans un passé récent des dizaines de milliers de mort en Chine, en Iran, en Inde, au Pakistan, aux États-Unis, en Amérique du Sud, etc. Les ravages du tsunami furent attribués par les responsables musulmans du Sri Lanka à Allah, tandis que le Dalaï-lama, le gourou de la secte bouddhiste tibétaine, estime que des événements comme le tsunami se produisent à cause du mauvais karma de chacun et que ceux qui ont péri durant le tsunami avaient un mauvais karma [53]. Après de telles déclarations, ce gourou tibétain devrait être déclaré « persona non grata » en Europe, au lieu qu’il soit reçu avec tous les honneurs comme chef de sa secte. Certains fanatiques musulmans ont dit que le cyclone Katrina qui a dévasté la Louisiane et les environs était une punition infligée par Allah pour la guerre en Iraq et en Afghanistan, tandis que Bush dit avoir eu le soutien de Dieu pour faire ces guerres. Mais voilà, les Pakistanais musulmans avec leurs dizaines de milliers de fidèles qui se courbent par terre cinq fois par jour pour s’humilier comme des esclaves et prier à la gloire d’Allah, viennent d’être frappés par un cataclysme horrible et se retrouvent dans la même situation que les Américains de la Louisiane.

    Les prières 5 fois par jour pour s’humilier, c’est indécent

    Quand tous ces gens superstitieux vont-ils comprendre que ces prières ne sont que des humiliations inutiles et indignes d’un homme libre et que les miracles dans les saintes écritures sont des tromperies pour attirer les ignorants ? Comment le peuple d’Israël peut-il encore croire qu’il est le peuple élu de Dieu, alors que ce Dieu n’a rien fait pour empêcher la Shoah qui causa la mort de 6 millions d’êtres humains innocents ? Richard Rubenstein[54] a dit que le Dieu de l’histoire est mort à Auschwitz. Nietzsche l’avait déjà déclaré mort avant, mais tant que la superstition ne sera pas éradiquée, Dieu restera le seul être qui pour régner n’ait même pas besoin d’exister. [55] Lorsque des catastrophes surviennent comme les attentats terroristes musulmans à New York, à Bali, à Madrid ou Londres, ceux qui survivent remercient Dieu ou Allah et croient au miracle, mais ils ne sont pas choqués que Dieu soit responsable des milliers d’innocents qu’il n’a pas épargnés. Les terroristes qui provoquent des attentats sont censés être des martyrs qu’Allah récompenserait pour leurs crimes en les accueillant au paradis. Selon le Coran, il n’y a pas de problème puisqu’il dit : Ce n’est pas vous qui les tuez c’est Dieu [56]. Ceux qui survivent à ces attentats remercient Dieu parce qu’ils ont survécu, mais ne se demandent pas pourquoi Dieu a tué les autres…

    Dieu est toujours gagnant, qu’il tue ou laisse vivre, l’homme superstitieux se met toujours de son côté comme Job qui en est le meilleur exemple.

    Voyons maintenant ce que vaut le Dieu musulman Allah, selon le Coran.

    Mahomet après avoir plagié l’Ancien et le Nouveau Testament, déclare ces livres falsifiés et n’admet plus aucun autre livre que le Coran qui mentionne que l’islam est la religion de Dieu. Le Coran nous montre qu’Allah est encore plus cruel que le Dieu hébreu, si c’est possible. Il ne pense qu’à insulter, diaboliser, déshumaniser les infidèles et à répéter qu’il faut les tuer. Les infidèles sont tous ceux qui ne sont pas musulmans, Lui aussi est raciste, génocidaire, et fier d’affirmer dans plusieurs versets qu’il a exterminé les peuples d’autrefois [57], des générations entières [58], qu’il a exterminé les villes dont les habitants sont impies [59].
    Voici quelques versets parmi d’autres qu’on trouve dans le Coran et qui confirment la cruauté d’Allah :

    La religion de Dieu est l’islam [60]. Croyants ! Ne formez de liaisons intimes qu’entre vous, les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre [61]. S’ils retournent à l’infidélité, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez ; ne cherchez parmi eux ni protecteur ni ami [62]. Croyants ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens [63] la plupart d’entre eux (juifs) ne sont que des pervers [64]. Et nous exterminâmes jusqu’au dernier ceux qui avaient traité nos enseignements de mensonge et qui ne croyaient pas [65]. Moi je jetterai la terreur dans le cœur des infidèles. Abattez leurs têtes et frappez les extrémités de leurs doigts[66]. Tuez les idolâtres partout où vous les trouverez [67]. Combattez les infidèles qui vous avoisinent [68]. Dieu vous a choisi des épouses de votre race [69]. Extermine les méchants (infidèles) [70]. Les hommes sont supérieurs aux femmes [71].

    Jésus, le Fils, n’est pas meilleur que le Père

    Le Dieu chrétien ne vaut pas plus que Yahvé ou Allah. Jésus prône l’esclavage, et est raciste [72], et exterminateur si on ne lui obéit pas. Les Évangiles nous apprennent que le Jésus d’amour n’existe pas. L’idéologie de ce Jésus mythique est exécrable. Il suffit de bien lire les évangiles, pour être écœuré des paroles que ce Jésus mythique aurait prétendument prononcées : « Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence [73]. Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne [74]. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne [75]. Jésus dit : « … que celui qui n’a pas d’épée vende son vêtement et en achète une »[76]. Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer, s’il est déjà allumé (Jean 12.49). Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division [77]. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois, le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille, et la belle-fille contre la belle-mère[78]. Ne croyez pas que je sois venu pour apporter la paix sur la terre, je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.[79] Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère[80]. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi [81]. Jésus dit à ses disciples : Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales, mais malheur à celui par qui ils arrivent. Il vaudrait mieux pour lui qu’on mît à son cou une pierre de moulin et qu’on le jetât dans la mer, que s’il scandalisait un de ces petits. Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, « où il y aura des pleurs et des grincements de dents[82]. Race incrédule et perverse, jusqu’à quand vous supporterai-je et serai-je avec vous [83] ? Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants, comme vous l’êtes ? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle [84]. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes [85] et ils les jetteront dans la fournaise ardente « où il y aura des pleurs et des grincements de dents [86]. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là[87]. Le maître de ce serviteur (esclave) viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents [88]. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et l’esclave inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents [89]. Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle [90]. Celui qui croit au Fils aura la vie éternelle, celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui [93]. Heureusement qu’il n’y avait pas des psychiatres à cette époque, où un homme à l’esprit aussi dérangé, aurait été enfermé «illico presto». Pour Jésus on aurait donc dû prier pour Hitler et Mussolini pendant la Guerre de 40-45, (on doit prier pour ses ennemis et les aimer, selon lui), alors qu’il dit en même temps qu’il faut tuer « ses ennemis » devant lui. Jésus est amour, mais n’hésite pas à expédier en enfer tous ceux qui refusent de croire en lui. Les livres saints des trois monothéismes sont d’accord sur une seule chose, à savoir que Yahvé, Jésus et Allah ordonnent de tuer l’infidèle, et envoient en enfer ceux qui ne croient en eux. On appelle cela le Dieu miséricordieux, l’Infiniment Bon, qui prend les êtres humains pour du « combustible » à brûler.

    Les parents de Jésus croyaient qu’il avait perdu l’esprit

    Les Évangiles nous racontent une légende d’un Jésus mythique et pathologique qui a perdu tout sens des réalités. Ses parents (toujours selon les Évangiles) l’avaient compris puisqu’ils affirmaient qu’il était fou et les scribes qu’il était possédé de Belzébul[96].

    La lecture de la Bible prohibée parce qu’elle engendre l’athéisme

    Les papes qui se sont succédé entre 1179 et 1897 ayant compris que la lecture de la Bible ne peut conduire qu’à l’athéisme à cause de son contenu horrible et insensé en firent interdire la lecture. Le pape Innocent III interdisait les réunions à Metz dans le « but coupable » d’étudier les Écritures et les moines brûlèrent toutes les traductions en langue vulgaire qu’ils trouvèrent. En 1229, le concile de Toulouse publiait le canon suivant : « Nous prohibons aussi qu’on permette aux laïcs d’avoir ces livres de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament, à moins que quelqu’un ne désire par dévotion posséder un psautier ou un bréviaire pour le Service divin, ou les heures de la bienheureuse Vierge. Mais nous leur défendons très expressément d’avoir en langue vulgaire même les livres ci-dessus.”[97] Le Vatican allait jusqu’à mettre la bible à l’index.

    La seule excuse de Dieu, disait Stendhal, c’est qu’il n’existe pas.

    Ajoutons-en une autre : c’est que les Livres saints ont été écrits par des hommes qui ne savaient pas encore ce que c’est « La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ». Dieu s’il existait se sentirait blasphémé des crimes horribles qu’on lui attribue dans les livres dits sacrés.

    Terminons ces réflexions par deux citations qui confirment ce qui précède :

    Épicure a dit: “Ou Dieu veut empêcher le mal et ne le peut, ou il le peut et ne le veut, ou il ne le peut ni ne le veut, ou il le veut et le peut. S’il le veut et ne le peut, il est impuissant ; s’il le peut et ne le veut, il est pervers ; s’il ne le peut ni ne le veut, il est impuissant et pervers ; s’il le veut et le peut, que ne le fait-il, mon père ? [98] »

    Le Curé Jean Meslier, qui sait de quoi il parle, s’exprimait ainsi : “illusions et impostures, de tout ce qui se débite et de tout ce qui se pratique dans le monde pour le culte et l’adoration des dieux ; toutes les lois et les ordonnances qui se publient sous le nom et sous l’autorité de Dieu, ou des dieux, ne sont véritablement que des inventions humaines, non plus que tous ces beaux spectacles de fêtes et de sacrifices, ou d’offices divins, et toutes ces autres superstitieuses pratiques de religion et de dévotion qui se font en leur honneur. Sachez donc, mes chers amis, sachez que ce n’est qu’erreurs, abus.”[99]

  • 11
    Legros 18 mars 2014 à 12:24 / Répondre

    Pour un ancien FM, il n’est pas rancunier. Il aurait pu changer le logo de la maison d’édition quand même.

  • 10
    GROSS 17 mars 2014 à 10:15 / Répondre

    A propos de ce livre de Mission Divine – Le final n’accrochera pas ceux qui comme moi prèfèrent E¨PICURE, RABELAIS, VOLTAIRE ou AUFRAY…etc… à Dieu le père, son môme et le simple d’esprit. D’autant qu’avant ils nous promettaient les flammes éternelles, mais les pompiers sont passés, maintenant ce sont les ténèbres….. faudrait savoir, ils ont un problème de comm !

  • 9
    L'apprenti 16 mars 2014 à 19:32 / Répondre

    Chrétien et franc-maçon, je tombe toujours des nues (célestes et divines) quand je lis, comme un arrière goût de XIXème siècle, qu’il existe encore des personnes qui veulent faire le bonheur des autres, et, accessoirement, sauver leur âme pècheresse….
    Mais des exemples très récents montrent qu’il ne faut pas prendre ces démonstrations trop à la légère car là où l’on pense à une attitude sectaire, là commence l’intolérance.

    Restons vigilants et, finalement, discrets, même si nos activités privées n’ont rien de répréhensible par la morale et la loi comme on dit…

  • 8
    sourdal des bois 16 mars 2014 à 15:09 / Répondre

    Ayez pitié d’eux !
    Aveuglez qu’ils sont, il ne voient pas leur ridicule !

  • 7
    Paxal 16 mars 2014 à 14:28 / Répondre

    Deux petites réflexions :

    (1) Dans le fond, entre ce genre de délire et celui d’un appel à l’instauration de la sharia, il n’y a qu’une différence de degré, non de nature…
    (2) Question théologique. Pas dans l’absolu, bien sûr, mais en interrogeant la cohérence interne du discours catholique : Marie est-elle Sainte, ou simplement Bienheureuse ?

  • 6
    Flupke 16 mars 2014 à 14:00 / Répondre

    Se dire croyants, et décider humbles pécheurs, de porter aux autres la parole de Dieu !
    Oser s’exprimer à la place de Dieu !
    Si ce n’est pas un blasphème c’est au moins un péché d’orgueil abracadabrantesque …
    Vous me ferez 3 pèlerinages à Compostelle comme pénitence, mes chers FF en Dieu François Lacombe D’Herbeys et Paul Jean Girard

  • 5
    Yvca 16 mars 2014 à 12:26 / Répondre

    Comme d’autres sont désireux de restaurer leur règne sur . . . voir l’actualité du jour. Décidément le progrès est en marche.

  • 4
    Maximilien mayeul 16 mars 2014 à 12:23 / Répondre

    François Lacombe d’Herbeys, ancien franc-maçon et, semble-t-il, l’âme de cette association loi 1901, s’est beaucoup impliqué pour sauver les francs-maçons de bonne volonté, comme en témoignent les archives du site – surtout en 2010, où 5 messages nous sont adressés.

    http://www.omdf.org/archives-1.html
    ://

    Il semblerait que l’OMDF ait cherché à recruter d’abord parmi les maçons réellement dévoués à la gloire du GAdlU. Il leur offrait même son premier livre et les invitait à le rejoindre.

    Je vous dis donc : « à-Dieu », mes frères et sœurs, puisque vous le restez en humanité, si nous avons le plaisir, c’est du moins mon souhait, de nous retrouver au sein de « l’Œuvre de la Mission Divine pour la France », nouvelle OMDF qui n’est évidemment pas une succursale maçonnique, puisqu’elle se réfère uniquement à la doctrine sociale du Sacré-Coeur de Jésus, qui vient régner dans le monde.

    car :

    La franc-maçonnerie originelle avait pour objet de conduire les hommes, dans leur vécu terrestre, sur le chemin de la Vérité, de l’Union et de l’Amour. Dans le droit fil de cet esprit, elle pouvait donc être considérée comme un organe séculier de la véritable Eglise du Christ.
    Mais les Institutions Maçonniques se sont égarées en déifiant l’Homme et en attribuant à Dieu la valeur d’un simple symbole soumis à la raison humaine. C’est en cela qu’elles se sont égarées.
    Parallèlement et de la même manière, l’Institution ecclésiale a souvent placé Dieu après ses préoccupations terrestres, privant ainsi les âmes à suivre la voie du salut. Il ne faut donc pas s’étonner que Jésus-Christ dise : « Cette l’Eglise n’est plus Mon Eglise » et annonce sa nécessaire et prochaine restauration.
    Ce propos du Christ, et bien d’autres, sont portés à notre connaissance par le livre : « L’Avènement du Prophète Elie à la Fin des Temps » qu’Il nous demande, dans le cadre de la Mission Divine pour la France d’adresser, gracieusement, aux francs-maçons qui consentiraient, après lecture, à assister à une conférence au cours de laquelle son éditeur, J.F.Lacombe, s’attacherait à toucher vos cœurs pour les ouvrir à une parfaite compréhension de ces messages célestes qu’il a lui-même directement reçus du Christ, de la Vierge Marie et du prophète Elie, lequel reviendra sur Terre pour préparer les Temps nouveaux, selon qu’il est écrit dans Malachie III,23 : « Voici, je vous envoie le prophète Elie, avant que n’arrive le jour de l’Eternel, grand et redoutable ».
  • 3
    ronsard 16 mars 2014 à 11:58 / Répondre

    Et il lui a fallu + de 50 ans de maçonnerie pour en tirer cette conclusion??? La réflexion était sans doute tellement profonde qu’il a été nécessaire de creuser très loin…et pendant très longtemps.
    Ainsi le ver est dans le fruit. Rions un peu pour mettre un peu de soleil sur ces ténèbres!
    De quel ver est-il question?
    pour les ténèbres ce sont sans doute des vers nocturnes qu’on appelle « des vers soir » car l’eau à coulé sous les ponts…pendant 50ans.
    Mais peut-être somme nous au bord du gouffre, alors c’est assurément le  » ver tige » toujours droit comme un I qui rend souvent malade.
    Suis-je bête comte tenu du titre de l’ouvrage c’est surement le « ver missel » toujours fourré à la messe. Après tout chacun vend sa soupe!
    Mais attention mes amis Quand on associe deux « vers balles » les « vers tuent ».
    Bon dimanche

  • 2
    Paul 16 mars 2014 à 11:43 / Répondre

    Comme chrétien je suis toujours effaré de voir que l »intolérance et les auteurs malades mentaux sont le fond de commerce des éditeurs, ce qui attire le plus de lecteur dans une réaction de voyeur. L »homme moderne n »a-t-il aucune conviction?

  • 1
    Maat-ieu 16 mars 2014 à 10:51 / Répondre

    Rien de nouveau sous le soleil depuis Augustin Barruel donc.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
dapibus vulputate, neque. id quis consectetur nunc venenatis, non