La photo maçonnique du dimanche 24 août

Par Géplu dans Photos

Notre frère Gérard C. nous a envoyé cette photo avec ce commentaire :

Une photo faite à Hossegor (France, Landes) chez un antiquaire de la place. Il semblerait qu’il s’agit d’un tablier de R+ mais manifestement, le contour qui devrait être de couleur rouge, a été décousu…

Oui, ce me semblait être cela aussi, mais pour plus de précision j’ai envoyé la photo à un spécialiste, Roger Dachez, qui nous a répondu :

ll s’agit à l’évidence d’un tablier de Rose-croix, a priori du XIXème siècle. Il portait initialement une bordure de ruban rouge sur son pourtour et sous la bavette, mais celle-ci a disparu au cours du temps – bien qu’il en subsiste des traces très visibles. Sa facture est assez artisanale.
Le motif central est évidemment celui du Pélican nourrissant ses petits, symbole essentiel du grade de Souverain Prince (ou Chevalier) R+C. Il est surmonté du Delta rayonnant où figurent les quatre lettres du Tétragramme, en hébreu, le Nom de Dieu (YHVH) – tracées de façon très maladroite.
Les deux inscriptions situées de part et d’autre sont rédigées selon « l’alphabet des R+C » tel qu’il a été pubié par Vuillaume, dans ton Tuileur, avec du reste de légères variantes d’une édition à l’autre, en 1820 et 1830. Elles signifient (de gauche à droite) : « Pax Vobis », pour rappeler qu’il ne faisait encore aucun doute, aux yeux des maçons de l’époque, que le grade de Rose-Croix était évidemment chrétien…

dimanche 24 août 2014 7 commentaires

Étiquettes : ,

  • 7
    Pierre MOLLIER 24 août 2014 à 15:29 / Répondre

    Oui, un élément qui a conforté le « vieux rose » – assez élégant indeed – c’est aussi que les anciens et beaux tabliers que l’on voyait dans les musées ou les collections avaient pris, avec le temps, cette couleur. c’était du « ponceau passé », un peu comme le jaune des sautoirs de dignitaires du GO qui est de l' »aurore » – une sorte d’orangé très lumineux -qui a viré au jaune avec le temps.

  • 6
    Luciole 24 août 2014 à 12:53 / Répondre

    Il est possible que le terme « rose » ait influencé la couleur pour les anglais!
    Cordialement

  • 5
    MERLIN 24 août 2014 à 12:49 / Répondre

    Roger Dachez, Pierre Mollier … c’est du lourd, comme dirait Lucchini !
    Les interventions, ici, de ces éminents historiens-chercheurs confirment bien, s’il le fallait, la rigueur et le sérieux de ce blog géré par Géplu.
    Allez, Géplu, continue, tu es sur la bonne voie.

  • 3
    christophe mathieu de Selys 24 août 2014 à 09:47 / Répondre

    Magnifique s il est d origine les bordure rouge que sont elles devenue?

  • 2
    l'historien 24 août 2014 à 08:53 / Répondre

    Je retrouve enfin un blog qui diffuse des commentaires de spécialistes et de frères éminents et éminemment respectés.
    Cela nous change des posts des joaben, brutus et Cie, qui se confondent en verbiages, dysenteries verbales et autres logorrhées sur tous les blogs, en y mettant les mêmes commentaires…
    C’est cette maçonnerie que j’aime.
    Merci Géplu.

  • 1
    Pierre MOLLIER 24 août 2014 à 07:17 / Répondre

    Un petit complément. Dans les tuileurs le galon du tablier de Rose-Croix (ici manquant) est souvent décrit comme « ponceau ». Souvent, en raison de côté un peu désuet du mot, on interprète ce « ponceau » comme un « vieux rouge », un peu passé, qui tournerait au rose soutenu. C’est d’ailleurs la couleur des décors Rose-Croix en Angleterre aujourd’hui comme on peut le voir sur les sites des marchands de décors. C’est une erreur et nos Frères anglais sont, sur ce point en tout cas… pas très réguliers. Lorsque l’on consulte les dictionnaires du XVIIIe siècle, il y est clairement expliqué que le « ponceau » est un rouge « coquelicot » et donc très vif… comme le sont les tabliers Rose-Croix en France.

    • 4
      Tao 24 août 2014 à 11:23 / Répondre

      Je trouve cette précision extrêmement intéressante… Par contre, petite question !

      Le rouge du tablier R+C est « ponceau » disent les textes français du XVIIIe. On pourrait attendre des Anglais qu’ils respectent cet usage si ce grade est né en France. Est-ce le cas ? Si ça ne l’est pas, peut-être que leurs texte du XVIIIe utilisent un autre terme, anglais, pour décrire la couleur de leurs tablier R+C. Non ?

      Amitiés,

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
c2d41285d332b980e5d64657a4552447................................