Bassin miné

Par Géplu dans Manifestations

C’est l’histoire d’une ville du Nord de la France qui s’est donnée au Front National au premier tour des élections municipales de mars 2014. La chronique d’une victoire annoncée d’un infatigable bateleur qui a su prospérer sur les failles de ses adversaires. C’est aussi un long voyage aux racines de la désespérance sociale, dans une terre de gauche blessée. Le réalisateur a filmé depuis douze ans cette spectaculaire et méthodique percée de l’extrême droite. Il dévoile la face cachée et les ressorts de cette stratégie politique qui a fini par porter ses fruits.

Projection du film documentaire ce Jeudi 23 octobre à 19h45 au Temple Arthur Groussier du Grand Orient de France, rue Cadet à Paris, suivie d’une rencontre/débat avec Edouard Mills-Affif, son réalisateur, en présence de Daniel Keller et des membres du Conseil de l’Ordre du GODF. Réservation obligatoire sur reservation.godf.org

lundi 20 octobre 2014 20 commentaires
  • 16
    PIERRE 22 octobre 2014 à 00:22 / Répondre

    Un court article fort intéressant de Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) à l’adresse :
    http://ripostelaique.com/j-ai-deux-zemmour-mon-pays-et-vichy.html

    • 17
      hautmont 22 octobre 2014 à 09:55 / Répondre

      @pierre: merci pour ce lien qui fait une synthese claire. Dans ma region les juifs se sont sauves vers la France-libre avec la bienveillance des francais, dixit mes parents. C’etaient des juifs, pas tres catholiques, mais c’etait quand meme des francais. A voir ailleurs et sur Paris: rafles du Vel’dhiv et autres. Les historiens bien documentes et objectifs peuvent seuls trancher.

    • 18
      Pépi1er 22 octobre 2014 à 11:49 / Répondre

      Tout en étant juste dans son analyse, Sroussi oublie de souligner l’essentiel : dans l’idéologie de l’extrême droite française, l’antisémitisme en particulier et l’exclusion en générale n’est pas un pivot mais la conséquence de cette politique, ce qui la différencie du nazisme et lui permet de prétendre à la respectabilité ; elle est donc d’autant plus insidieuse et dangereuse qu’elle arrive par un chemin beaucoup plus hypocrite aux mêmes conséquences.
      C’est ce que Zemmour n’a semble-t-il pas compris.
      Ou bien il le sait, mais alors sa position est incompréhensible.
      Ou bien souhaite-il prouver que tous les Juifs ne font pas partie du pseudo « complot juif mondial ».
      Ou bien est-il aveuglé par son anti-islam primaire.
      Ou bien, ou bien … est-ce simplement un imbécile éduqué tout aussi primaire que l’autodidacte Soral.
      La dernière option est mon avis.

      • 19
        PIERRE 22 octobre 2014 à 15:24 / Répondre

        Merci PEPI1ER pour ce commentaire sensé et pertinent.
        Parions que la dernière option est la bonne. A la limite, il vaudrait mieux effectivement que Zemmour soit un véritable crétin, un « imbécile éduqué ». Et puis, attendons qu’il disparaisse de nos écrans, après s’être bien enrichi !

        • 20
          Pépi1er 22 octobre 2014 à 17:14 / Répondre

          Oui, mon cher Pierre, c’est bien un imbécile éduqué, et je suis très poli, parce qu’il manipule des conceptions dangereuses pour lesquelles il construit une logique à l’aide du savoir acquis de son cursus universitaire payé par la République qu’il veut abattre.
          La question centrale à se poser : est-il sincère ?
          Pas le moins du monde.
          En effet, il n’ignore rien de l’histoire et de l’idéologie de l’extrême droite française qui prend sa source chez Boulanger et Déroulède et qui trouvera sa stricte application dans la politique de Pétain.
          Il n’ignore pas non plus que Pétain distinguera sournoisement les Français Juifs des étrangers, non pour les protéger, mais bien pour en faire une catégorie à part en attendant l’opportunité de s’en débarrasser.
          Quant à son anti-islam primaire, il n’est plus à démontrer et Daesch est son allié objectif et de circonstance.
          Mais s’il n’est pas sincère, quelle peut être sa motivation, pour quelle raison chercher à fonder une démagogie aussi dangereuse ?
          Et si les CH’TIs d’Henin-Beaumont, ces travailleurs qui méritent effectivement notre respect, se posaient la question du train de vie et des sources de revenu des Le Pen, Aliot, Soral, Zemmour, Dieudonné etc ?
          Que ces gens sincères et honnêtes se débarrassent de leurs naïveté à l’égard de ces pleureuses aux solutions miracles et creusent cette question, il risquent de s’apercevoir qu’ils soutiennent des Marquis et leurs privilèges en aucun cas des solutions valables pour résoudre leurs difficultés.
          De l’autre côté, il s’agirait que les démocrates se bougent et cessent de faire la politique des banques avant que le pire prennent le pouvoir.

  • 13
    BRUNOTORHEAD 21 octobre 2014 à 19:17 / Répondre

    Une petite histoire..

    Vers la fin des années 60, en Angleterre apparu le mouvement Skinheads. A leurs début, ils venait des Mods. Ils était blanc, noir, apolitique et tous prolos. Ils écoutait des la Soul, du Ska, Reggae et encore un peut les Who. Leurs look était plus adapté au bagarre de rue contre les Rockers. Ils furent aussi des Hooligans.

    Puis ce mouvement Skinhead fut récupérer par les National Front. Les Skinheads fascistes et racistes firent disparaître les Skins des début…

    Dans les années 1980 le mouvement Skinhead ce développa en France et surtout en région parisienne. Ils était tous ou nazi et/ou nationaliste. Au début il contrôlait certain quartier et n’en sortait pas ou peut. Puis il commencèrent a faire des descentes violentes la nuit, sur des cités, des sortit des concert, des boites de nuit ou dans des quartiers vivant. Leurs cibles préféré était les immigrés, les Punks, Hard Rocker, Rasta et tous ce qui ne leurs ressemblait pas, mise a part les Rockers sudiste et aussi racistes qu’eux !

    J’ai connue ses années la ! Les pouvoirs publique, la gauche au pouvoir ne faisait rien !! Juste J. Chirac a fait fermé les lieux ou ce rassemblait les Skins… ils se battait entre eux et cela gênais ses électeurs ! Ils était d’ailleurs tellement ingérable que le FN, qui avait tenté de les utiliser, a fini pars les laisser tombé.

    Alors on n’a trouvé une solution. Apres l’auto-défense, certain sont passer a la contre attaque. Des bandes de chasseur de Skin on fait le ménage de la même manière que les Skin nous on agresser. Dans la violence.

    Et quel rapport avec la monter du FN actuel ?

    Qui en France ce bat VRAIMENT contre le FN ? Y’a t’il, comme ses jeunes chasseur de Skin l’on fait, des politiciens (car c’est leurs rôle) qui lutte avec franchise, conviction et arguments contre Le Pen ?

    Personne d’envergure en tous cas…. A l’UMP on tente de récupérer une partit du discourt du FN ou pas, l’UDI est perdu en étant sur d’être contre, le PS réfléchi a savoir si il est social démocrate ou pas, le Front de gauche est fissurer et tente de récupéré un électorat, les Vert qui sont de gauche pense écologie avant tout et les verts de droite la même chose….

    Et les problèmes des Français… c’est Le Pen qui en parle de façon totalement démagogique avec plein de solution simpliste, antidémocratique et répugnante… Mai comme elle est la seul alors ça marche !

    La solution au Skinheads violent, fut la violence. La solution a la politique du FN est politique !

  • 11
    PIERRE 21 octobre 2014 à 18:37 / Répondre

    Souvenez-vous de Gérard Dalongeville :
    2001-2008 : maire PS d’Hénin-Beaumont, 1er vice-président de la communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin
    2008-2009 (suspendu en avril, révoqué en mai) : maire PS d’Hénin-Beaumont, conseiller communautaire de la communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin
    2014-en cours : conseiller municipal d’Hénin-Beaumont (opposition).
    Le tribunal correctionnel de Béthune a condamné l’ex-maire d’Hénin-Beaumont Gérard Dalongeville à quatre ans de prison, dont trois ferme, et à 50 000 euros d’amende pour détournement de fonds publics au préjudice de la commune d’Hénin-Beaumont.
    Dans son livre « Rose mafia », Gérard Dallongeville explique qu’il a été initié à la franc-maçonnerie. Il en raconte les réunions et les codes.
    Quel beau terreau pour le F.N. !

  • 5
    HRM 20 octobre 2014 à 19:10 / Répondre

    les fautifs :
    – sont les exploiteurs assis à la table de la démocratie et qui se goinfrent face à plus de 5 millions de chômeurs et de pauvres. …. en vrac les affaires DSK, Cahuzac, thévenoud, elf, urba, Mgen, DCN, christophe Mitterrand, Tapie, pygmalion, ne sont pas des accidents : elle sont les 10% de l’iceberg de cette classe glauques des affaire et des prébendes des promos politiques de l’ENA dans ses commercesq partouzardes avec les médias;
    – la France pue, l

    • 7
      Pépi1er 21 octobre 2014 à 09:21 / Répondre

      … et le FN a le doux parfum de l’Etat Français, de l’OAS, de Lafarge (entre beaucoup d’autre), du point de détail et l’exceptionnelle performance de la gestion de Toulon par exemple.
      Le FN, une solution d’avenir, avec Zemmour son philosophe, Philippot son politologue, Marine sa grande prêtresse et Aliot son chef des Hautes Œuvres chargé de la mise en application.
      C’est toujours le problème de ce genre de sujet, en plus d’entendre chaque jour l’avis éclairé de ces faiseurs d’avenir radieux, on doit en plus supporter la profonde analyse des militants de base.

      • 12
        hautmont 21 octobre 2014 à 19:13 / Répondre

        et si les CHTI d’Henin-Beaumont n’etaient pas aussi bete qu’on veut bien le dire. Ce sont des gens de bon sens, des travailleurs qui meritent notre respect. Le FN est un thermometre.

        • 15
          Pépi1er 21 octobre 2014 à 23:51 / Répondre

          Cher Hautmont, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
          En effet, ne confondons pas les ordures qui profitent de la misère et les exaspérés de souffrir de la misère.
          Dans tous les cas, les solutions extrêmes n’ont jamais montré la moindre efficacité, la solution des problèmes ne se résume pas à 3-2=1 comme les simplistes tentent de vous le prouver.
          C’est vrai que Zemmour voir le déclin organisé sournoisement par la diffusion de « Hélène et les garçons » et « Plus belle la vie » ! Et je ne plaisante absolument pas, propos tenus par zébulon lors de sa dernière conférence autour de la sortie de son « livre ».

  • 3
    hautmont 20 octobre 2014 à 13:42 / Répondre

    plus les francs macons diaboliseront le fn, plus celui-ci grandira, car il pose de vrais questions comme disait un jour L Fabius.

  • 2
    BRUNOTORHEAD 20 octobre 2014 à 11:27 / Répondre

    Les causes sont simple !

    En 1977 les Punks chantait « No Futur ! » … nous y sommes !

    L’extrême droite et les populistes de tous poils, de tous bord, l’on bien comprit et comme, a l’heure habitudes, ils apporte « leurs » réponses simpliste et démagogique a la complexité du monde.

    Il faut bien comprendre que la perte d’un avenir meilleur, la peur du lendemain et les discours incompréhensibles de nos dirigeants favorise largement la monté de groupe anti-démocratique !

    Les fanatismes qu’ils soit religieux, politiques, Economique et autres, surf sur cette peur de ne plus avoir de future…

    …et personne ne relève le défis de proposé un avenir a l’humanité…. même nous…

  • 1
    xm 20 octobre 2014 à 10:29 / Répondre

    Si les élus du 62 n’avaient pas eu une certaine attitude en restant neutre et poli, les choses n’en seraient malheureusement pas là. Même si certains de ces élus sont des frères, qui aime bien châtie bien.

    Pour faire un travail sérieux sur la montée de l’extrême- droite, il faut commencer par en étudier les causes.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
97b86441245434ef7bd8e9c270235119bb