Michel Maffesoli

La ville future sera sensuelle et solidaire ?

Par Géplu dans Divers

Ce jeudi 21 mai, à 18h30 à la « Librairie Chapitre XII » 12 avenue des Klauwaerts à Bruxelles, Michel Maffesoli et Florence Richter seront les invités de Monique Toussaint, directrice de « Chapitre XII » pour converser sur le thème La ville future sera sensuelle et solidaire ? Un débat à propos des 2 derniers  livres de Michel Maffesoli, L’ordre des choses et Le Trésor caché.

On entend partout clamer que l’économie et la recherche du profit maximum dominent le monde, que l’homme d’aujourd’hui est un individualiste égoïste et “désaffilié” de toute appartenance (géographique, corporative, familiale, religieuse, etc) ou que ses appartenances communautaires sont toujours extrémistes.
Faisant appel à une lecture symbolique et sensuelle du monde, et se référant notamment aux sagesses véhiculées par d’anciennes traditions (Dionysos, la Grande déesse-mère de la Préhistoire, l’alchimie, la psychologie des profondeurs de Carl Gustav Jung), Michel Maffesoli et Florence Richter scrutent les vibrations les plus contemporaines du vivre-ensemble, et mettent en évidence un retour de l’idéal communautaire. Celui-ci se manifeste par des actions de proximité, dont les fameux réseaux sociaux ne sont que l’exemple le plus visible. D’autres manifestations de cette nouvelle solidarité sont en cours d’élaboration, de façon souvent spontanée chez des individus : ceux-ci pensent et sentent le monde de manière bien plus riche que par le biais de la seule expression économique. Ce réel en gestation inclut le jeu, le rêve, l’émotion, le corps, la poésie, à côté de la Raison et du calcul des coûts-bénéfices !

Michel Maffesoli est sociologue, professeur émérite à la Sorbonne, administrateur du CNRS, directeur du Centre d’Etude sur l’Actuel et le Quotidien (CEAQ) et du Centre de Recherche sur l’Imaginaire (CRI). Il est l’auteur notamment de « Le temps des tribus » (éd. Table ronde, 2000), “Essai sur la violence banale et fondatrice” (éd. CNRS, 2009), “L’homme postmoderne” (éd. François Bourin, 2012), « Homo eroticus : des communions émotionnelles » (éd. CNRS, 2012), “Les nouveaux bien-pensants” (Ed. du Moment, 2014), “L’ordre des choses : penser la postmodernité” (éd. CNRS, 2014), « Le trésor caché, lettre ouverte aux Francs-Maçons » (éd. Léo Scheer, 2015).

Florence Richter est criminologue, rédactrice en chef de “Lectures” (Ministère de la Culture), ancienne administratrice-déléguée des Midis de la Poésie, chercheure associée au Groupe FNRS « Droit et Littérature » (Université Saint-Louis-Bruxelles). Elle est l’auteur de « Ces fabuleux voyous : crimes et procès de Villon, Sade, Verlaine, Genet » (éd. Hermann, 2010) et du conte philosophique « La déesse et le pingouin » (éd. Avant-Propos, 2014).

Réservation souhaitée : chapitre.douze@skynet.be

lundi 11 mai 2015 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
sit quis ut luctus id, odio diam Aenean sem, accumsan Sed elit.