Brigitte Barèges
Brigitte Barèges - Photo ladepeche.fr

GLFF : Brigitte Barèges « en congé » de sa Loge

Par Géplu dans Divers

Nous vous informions le 16 juin de la garde à vue de Brigitte Barèges, Maire de Montauban et sœur de la Grande Loge Féminine de France. Elle a deux jours plus tard été mise en examen pour « détournement de fonds publics par personne dépositaire de l’autorité publique ou investie d’une mission de service public », et placée sous contrôle judiciaire.

Le 16 juin, la GLFF avait publié un communiqué qui rappelait que Brigitte Barèges bénéficiait comme tout un chacun de la présomption d’innocence tant qu’elle n’avait pas été condamnée, mais que si les faits reprochés à la Maire de Montauban étaient avérés, son appartenance à l’Obédience serait totalement incompatible avec les valeurs défendues par la Franc-maçonnerie.

Pour l’heure aucun jugement n’a été rendu, et on peut attendre encore longtemps. Tant que cet état perdurera, la sœur Barèges, et surtout la GLFF, seront dans une situation délicate et inconfortable. Alors une solution a été trouvée. BB a demandé à sa loge de lui accorder un « congé maçonnique » d’un an, période durant laquelle elle ne pourra fréquenter ni sa loge ni aucune autre. Congé bien sûr accordé par la loge, qui a notifié cette décision au Conseil Fédéral, où l’on présume que la nouvelle a été accueillie avec soulagement. Un « Gentle(wo)men Agreement » bien opportun.

Et vu les lenteurs de la justice, et les nombreuses voies de recours dont disposent les justiciables avant qu’un jugement ne devienne définitif (rappelons que Brigitte Barèges est avocate de profession), je pense que ce congé devra être renouvelé plusieurs fois…

dimanche 23 août 2015 9 commentaires

Étiquettes : ,

  • 4
    Speculum 15 février 2019 à 18:52 / Répondre

    Qu’est ce precisement que l’Aide Medicale d’Etat ?

    • 5
      Une Soeur Navrée 15 février 2019 à 19:09 / Répondre
      • 6
        Speculum 16 février 2019 à 09:46 / Répondre

        C’est donc pour aider les etrangers en situation irrėguliere, les migrants par exemple

        • 7
          Désap. 16 février 2019 à 14:39 / Répondre

          Oui.
          Il vaudrait mieux d’ailleurs refuser de les soigner, comme ça on aura des pandémies.
          Ça méne loin les solutions simplistes style RN.

          • 8
            Speculum 16 février 2019 à 16:19 / Répondre

            Il n’y aurait pas de pandėmie s’ils avaient la gentillesse de rester chez eux ?

            • 9
              Désap. 16 février 2019 à 19:28 /

              Certes, mais tu sais comme moi que ceci est parfairement théorique, même s’il est en effet fortement souhaitable de limiter drastiquement leur nombre.
              En revanche, lorsqu’ils sont sur le territoire on ne peut pas les laisser sans soin, trop dangereux.

  • 3
    Une Soeur navrée 15 février 2019 à 16:21 / Répondre

    Le congé n’a pas été renouvelé….B.B. est toujours membre de sa Loge, et donc de la GLFF et continue de défrayer la chronique , cf : https://actu.orange.fr/societe/videos/la-maire-brigitte-bareges-huee-a-souillac-apres-avoir-critique-l-aide-medicale-d-etat-CNT000001c4Kig.html

  • 2
    nau 23 août 2015 à 13:26 / Répondre

    Du grain a moudre pour nos détracteurs!!!, ce n’est pas bon pour notre IMAGE ,ah! ces maçons qui perde « leur cédilles »

  • 1
    sevin 23 août 2015 à 11:23 / Répondre

    Voilà qui me rappelle l’excellent livre de ce cher Alain BAUER …: Le Grand O »
    Sans préjuger de la suite de l’affaire montalbanaise..!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elementum eget nec leo. felis quis vulputate, risus. neque. sem, risus dolor.