Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au mercredi 15 août.

Rendez-vous le jeudi 16 août pour la reprise

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter la base de données du site : plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques !

Charlie Janv16C
la une du Charlie Hebdo de cette semaine, pour son numéro anniversaire de la tuerie

Le Dieu de Charlie est-il franc-maçon?

Par Géplu dans Dans la presse

Charlie Janv16Même si l’on sait que l’œil de la conscience, appelé par les francs-maçons le delta lumineux est un symbole assez universel et utilisé depuis toujours et donc bien avant la franc-maçonnerie pour évoquer le divin (notamment la sainte trinité pour les catholiques), il n’en reste pas moins que dans l’inconscient populaire d’aujourd’hui, chez les plus simples d’esprit, ceux qui tirent avant de réfléchir voir même sans réfléchir du tout, c’est souvent avant tout un symbole franc-maçon.

Or c’est le symbole qu’utilise cette semaine Charlie Hebdo dans son numéro anniversaire de la tuerie (peut-être devrait-on plutôt parler de commémoration), pour représenter Dieu, l’assassin qui court toujours, en le coiffant de ce triangle avec un œil dedans.

Je me demande combien on va voir fleurir de commentaires paranos cette semaine…

 

_____________________________________________

C’est Lionel, lecteur fidèle du Blog qui nous a envoyé cet après-midi en complément d’info ces deux extraits anciens de Charlie Hebdo. La première image aura bientôt 2 ans, soit après la mort de Cavanna. La couverture, … 20 ans !
« Tous ceux qui vivent, depuis plus d’un an, la culture CHARLIE HEBDO, ne feront pas de confusion avec notre Ordre ! » conclut Lionel.

CavannaCH Rabin

lundi 04 janvier 2016 56 commentaires
  • 56
    Chrysippe 14 janvier 2016 à 17:59 / Répondre

    L’Osservatore Romano, lui, ne s’est pas trompé, il a bien vu dans le dessin une iconographie chrétienne :
    « la penosa copertina di « Charlie Hebdo », pubblicata a un anno dalla strage e raffigurante, secondo
    un’iconografia chiaramente cristiana, Dio come un terrorista che corre, sporco di sangue e sulle
    spalle un kalashnikov »

  • 55
    Jean-Pierre Azenard 10 janvier 2016 à 20:49 / Répondre

    Pfuittt , beaucoup de bruit pour rien.
    Le triangle et l’oeil sont un si souvent représentés dans les églises…mais au fait, les membres de Daesh vont-ils à l’église?
    Donc s’ils n’y vont pas , c’est qu’ils ne sont pas visés par la caricature, mais ça démontre que les caricaturistes ,eux, vont dans les églises, pour y faire quoi? y prier? je n’en sais rien, c’est leur problème. Reste une question importante: Dieu est-il barbu ? là est la question, faudra que j’en parle à mon coiffeur…Se ballade-t-il avec un triangle sur la tête avec un oeil au milieu pour le surveiller? la question alors est celle-là: A qui est l’oeil? Un oeil tout seul, on appelle ça un judas chez Leroy-Merlin. Par contre, si Dieu est surveillé , c’est que ce n’est pas le bon, donc il faut mettre le fusil accroché à l’épaule de l’oeil du Triangle,cet oeil est le vrai Dieu, c’est compliqué. Finalement ce dessin prouve que se foutre de la gueule des religieux est une chose aisée(et salutaire), car la Foi c’est comme le foie , ça se garde à l’intérieur et ça ne s’impose à personne. Se foutre de la gueule de Dieu , quel que soit le nom qu’on lui donne , c’est plus difficile et surtout inutile. Pou moi c’est tout , je vais aller prier les mânes de Choron pour qu’elles nous éclairent.

  • 51
    HRMS 9 janvier 2016 à 10:48 / Répondre

    Dans les interprétations métaphorico-symbolico-chabadesques de cette caricature, je suis étonné qu’il n’y ait pas été vu une thématique complotiste/conspirationniste anti maçonnique à 3 bandes, voilée-dévoilée par Charlie-H : Encore un coup des FM !!!
    -1 le triangle, le delta avec l’oeil d’Horus (évidente propriété Maç exclusive brevetée déposée ! non mais ! ),
    – 2 domine par derrière, et donc dirige, la tête et les pensées du barbue ( le delta contre l’auréole);
    – 3 à barbe blanche et à longue chevelure, ce qui n’est pas l’apanage des islamistes radicaux, dont le standard est d’être rasé et à barbe noire;
    – 4 l’outil mitraillette est à l’abri des regards, dans le dos
    – 5 la carapate étant celle du fourbe …Ahrggg
    Bien sur, je suis très honteux d’avoir même pu imaginer cela … mais ? Que pensez d’une possible pénétration inductive et inconsciente du (des) messages portés par la polysémie des symboles et images, dans (derrière) la tête de tout ceux qui les reçoivent …. ?
    Quel est la part d’inconscient du dessinateur qui parle dans son dessin ?
    Mais bien sur rien est essentiel; Tout peut et doit être dit, y compris et surtout la part de sérieux, qui se transporte implicitement en fond de cale de la satyre et l’humour – Bonne fin de semaine commémorative.

  • 50
    Duplay 8 janvier 2016 à 23:00 / Répondre

    Le droit de blasphémer s’exerce contre tout le monde. Il n’y pas d’autre commentaire à faire…

  • 48
    Joab'n 7 janvier 2016 à 15:27 / Répondre

    Étonnant quand même ! Comment peut on s’offusquer que Charlie nous charrierait ? Devenons nous bénéficier de non critique, non moquerie ? A quel titre?

    • 49
      palin 7 janvier 2016 à 16:27 / Répondre

      Tellement d’accord avec toi…
      Ceux qui poussent des cris d’orfraie feraient sans doute bien de laisser leurs métaux à la porte.
      Ceci dit, les réactions ici et là ne font qu’alimenter cette polémique qui en devient réellement comique et qui correspond à un vrai tour de force de la part de Charlie.

  • 46
    Palin 7 janvier 2016 à 09:37 / Répondre

    Formidable Une de Charlie qui crée une vague de protestations sur le Web et dans les médias.
    Riss a ce génie « à la Charlie » de fêter dignement l’anniversaire des attentats: provocation, débats à bâtons rompus, interprétations diverses et contradictoires: objectif atteint ! Bravo l’artiste !

  • 44
    lazare-lag 6 janvier 2016 à 23:43 / Répondre

    J’ai attendu.
    Pour parler de ce numéro de « Charlie Hebdo », j’ai tout simplement attendu de l’avoir entre les mains et au moins de le parcourir un petit peu.
    Avant aujourd’hui, ce n’était pas possible puisqu’il n’était pas publié. De mon point de vue ça me paraissait vain, peut-être même un peu indécent de commenter sans avoir parcouru l’intégralité de « l’objet ».
    La couverture? La couverture, je n’y reviens pas, il y a eu déjà beaucoup d’épanchement, beaucoup d’étanchement, et pas que du meilleur.
    Riss, le dessinateur de cette couverture d’aujourd’hui, écrit en page intérieure un article intitulé: « Crève Charlie! Vis, Charlie! »
    J’y retiens cette phrase: « le journaliste n’est pas propriétaire de la liberté d’expression, il n’en est que le serviteur ».
    Je recommande également une double page intitulée: « Laïcité, la belle fille qui ne voulait pas se laisser lapider ».
    Notamment, deux colonnes de Gérard Biard autour de la notion « Assumer ou abdiquer » dans lesquelles il précise: « Assumer, c’est marteler que le foi ne peut être qu’affaire individuelle et intime » puis, plus loin que: « Assumer , c’est rappeler que la loi de 1905, qui prend ses racines dans l’édit de Nantes et dans le siècle des Lumières, est née pour contenir, déjà, un pouvoir religieux qui se voulait hégémonique ». C’est bien, parce que c’est exact.
    L’article de Patrick Pelloux, « Les djihadistes sur le front de la santé », me paraît également important. Il y estime que doucement la laïcité cède du terrain.
    A lire urgemment, il y témoigne de son effarement, exemples à l’appui, sur les renoncements fréquents, autant côté soignants que côté patients par rapport à ce qu’on est en droit d’attendre comme résistance laïque en milieu hospitalier et face à des attitudes de plus en plus radicalisées.
    Alors à côté de çà, voir certaines gesticulations plus pseudo qu’intellectuelles autour du dernier dessin et de ses interprétations possibles autour d’un oeil et dans un triangle…. j’arrive à m’en passer.

  • 42
    Luciole 6 janvier 2016 à 19:11 / Répondre

    Laissons aux « Antis » l’idée que c’est encore la FM qui manipule tout (On aimerait bien!) et pensons que si c’était la FM ce serait un personnage féminin et que le rapport avec les récentes tueries serait tout de même difficile à établir.
    On ne va pas jouer les éternelles victimes non plus.J’avoue que je comprend mal comment un Dieu hypothétique
    serait responsable (donc existerait!) du fanatisme de ses adeptes.
    Il est vrai que je n’ai pas fait Philo,hélas,hélas,hélas!

    • 47
      Lionel MAINE 7 janvier 2016 à 09:41 / Répondre

      Si je suis déçu par un cadeau de noël, je n’en veux pas au père du même nom !

  • 41
    Spalding 6 janvier 2016 à 14:41 / Répondre

    Le groupe terroriste a choisi comme acronyme international ISIS. Cela ne peut vous avoir échappé.
    Il est probable que le dessinateur, lui en première ligne pour en savoir, en a tiré ses conclusions.
    Le plus drôle est que cela passe à peu près inaperçu. Un message pour les « happy few » ?

  • 40
    astronome64 6 janvier 2016 à 08:15 / Répondre

    Au delà des interprétations légitimes sur cette couv., je ne peux que penser à ces dessinateurs qui depuis les années 60 m’accompagnent : Pilote (mâtin quel journal !) avec Cabu , Duduche et la fille du proviseur, Wolinski : Action et l’Enragé un peu plus tard…. et penser aux FF abattus dans les locaux de charlie.. et aux autres bien sûr ! On ricanait d’une religion puis une autre est apparue….moins rigolote et très susceptible !!!

  • 39
    Mallet 5 janvier 2016 à 21:55 / Répondre

    Je pense que ce dessin vise surtout « le grand architecte de i univers »,une divinité de plus parmi toutes les autres religions,du moins ce que doit en penser le dessinateur!? Non?

  • 37
    Chrysippe 5 janvier 2016 à 16:56 / Répondre

    Ne pas en faire trop dans l’interprétation. Le mieux serait de demander à l’auteur du dessin. Il est plus que probable qu’il n’y a aucune référence maçonnique mais l’utilisation d’un symbole visible sur ou dans de nombreux édifices religieux (un très beau sur la façade de la Chiesa della Maddalena à Venise). Le triangle donne son sens au personnage barbu en robe et sandales, sans lequel il ne serait pas le dieu biblique.

  • 36
    Cagliostro 5 janvier 2016 à 16:37 / Répondre

    Chers Amis, ce n’est pas seulement Dieu qui est visé en ce propos.

    C’est la Franc-Maçonnerie qui est accusée ! Le reste n’est que dissertation.

    Si vous ne voulez pas vous en rendre compte, c’est que vous êtes aveugles. Cordialement. JGA

    • 45
      Palin 7 janvier 2016 à 09:22 / Répondre

      Cher Ami,

      tu fais fausse route.
      Certains journalistes décédés dans l’attentat de Charlie sont des FF.

      • 54
        cagliostro 10 janvier 2016 à 12:13 / Répondre

        Bonjour PALIN,
        A qui est destiné ton message ?

        « Cagliostro »

    • 52
      Lamouline 10 janvier 2016 à 11:13 / Répondre

      Je suis sans doute aveugle, mais je ne comprend pas pourquoi des maçons se croient concernés par cette caricature. Son symbolisme est pourtant clair ( la barbe du vieux Dieu machiste, le triangle et son oeil qui nous surveille). C’est Dieu qui est visé, avec raison, et ses fidèles.

      • 53
        HRMS 10 janvier 2016 à 12:10 / Répondre

        il n’a pas de dieu, il n’y a que des porteurs du concept de Dieu.. il n’ y a pas de dieu il n’y a que des prophètes à qui la Nature dyonisiaque fait perdre la tête : Jean dit le baptiste , Denis évêque de Paris;
        A moins que la meilleur représentation opérativement politique du concept de Dieu soit l’Etat éclairé de son autosuffisante Providence. La religion n’est qu’un forme particulière de la Politique pour des temps particuliers

  • 35
    kroumir 5 janvier 2016 à 15:06 / Répondre

    Si l’on se sent visés a ce point, c’est qu’il y a quelque chose a viser? La conscience?non ,elle passe bien chez tout le monde? Dieu ? cible tres changeante,çà ne vaut pas la peine d’user ses cartouchesds l’obscurite des temp,
    Alors,il reste les F.M. ils sont la plus magnifique cible qui va droite a gauche , de dieu au neant , de la coupe au levres.

  • 33
    Lionel MAINE 5 janvier 2016 à 13:44 / Répondre

    Pour détendre un peu l’atmosphère :
    « Connaissez-vous la différence entre un bombardement aérien soviétique et , désormais, russe néo-libéral ? »
    La bénédiction de l’avion par un Pope avant le décollage !
    Vive le Progrès et le retour à la religion !

  • 32
    Nestor Makhno 5 janvier 2016 à 13:44 / Répondre

    Il n’y a pas de religion innocente, seule la spiritualité s’en sort sans dommage !

  • 28
    Joabn 5 janvier 2016 à 13:05 / Répondre

    Tolérance ? St elle remise en question par la republique ? Que signifie donc cette excitation autour d’une fausse persécution ?
    Qui voudrait faire taire charlie?
    Alors oui l’influence des religions sur la violence interpelle ? Faut pas ? Decreter « sacré » fait sacrilege la contestation !
    Si charlie veut charrier les fm c’est son droit et notre devoir d’examiner pourquoi. Jouer les vierges effarouchées c’est de la com de fuite.

  • 24
    sekotine 5 janvier 2016 à 10:18 / Répondre

    Si la religion (terme générique ) était synonyme de progrès ça se saurait ! Voilà ce que dénonce Charlie. Voilà pourquoi être contre Charlie n’est pas une position progressiste. Tout est critiquable, tout doit l’être en permanence, il n’y a rien de sacré, sauf la vie, encore que là-encore, la vision des cathos ne sera pas la même que la mienne etc etc. La critique, le doute, la remise en question est une démarche maçonnique non ? J’ai loupé un épisode ?
    Frat:. SB

    • 25
      yasfaloth 5 janvier 2016 à 11:19 / Répondre

      Ce genre de commentaires est navrant…
      .
      C’est là qu’on voit à quel point dans une certaine « maçonnerie » le message de l’initiation a été galvaudé et perverti…
      .
      Tu n’as pas loupé un épisode : tu as tout loupé !
      .
      Je suis las de tous ces petits ego formatés dans la bonne conscience de leur conformisme et de leur allégeance qu’ils soient « réactionnaires » ou « progressistes » et qui s’affichent « maçons »…
      .
      Dans le genre « une » imbécile, il y a aussi actuellement celle de marianne qui érige la provocation et la dérision en vertu cardinale et même… nationale.
      .
      Tous des chantres du « vivre ensemble », tant que tu partages mon formatage, bien sûr…

      • 29
        Joabn 5 janvier 2016 à 13:07 / Répondre

        Faudrait peut être depasser les incantations et examiner serieusement. La devotion introduite en fm est elle initiatique ? Ce serait triste!

  • 21
    HRMS 5 janvier 2016 à 09:34 / Répondre

    Ah mes FF, que c’est dur de devenir soi même objet de Satire; d’y être pris dans ses propres contradictions comme dans un piège de la pensée critique , et de chercher et trouver comme tout le monde des arguties « intelligentes  » pour s’en défendre et que la construction de notre « sérieusité FM  » est ainsi mise à mal;
    Je penses que ces dessinateurs s’en tapent complétement si ce n’est de la puissance de la provoc que cela représente pour se maintenir sur les hauteurs de l’olympe de la notoriété désormais atteinte , dans le cadre du la fondement du martyrologue chrétien pour la liberté d’expression, et que le graveleux comme fond de commerce, permet la lecture du niveau de l’anorexie politique ambiante.
    Qui osera dire qu’il n’est pas, qu’il n’est plus Charlie ? … alors qu’il est qu’il s’agit encore là dans cette caricature que de la liberté absolue de conscience et de la liberté d’expression quoiqu’il en coûte:
    Ce que j’en retiens c’est l’aspect course à pied en catimini du délinquant divin, qui m’évoque la ritournelle enfantine de la course du furet : » il courre il courre le furet, le furet du bois … »

  • 20
    Jean de Mazargues 5 janvier 2016 à 09:34 / Répondre

    L’œil dans le triangle est le symbole de dieu dans de nombreuses églises: facile à vérifier en se promenant dans Paris et en entrant dans les églises. le dessinateur semble le savoir, certains commentateurs semblent l’ignorer.
    Il n’est pas rare que la FM partage certaines représentations symboliques avec l’Eglise.
    Cela dit, vive la liberté de la presse !

  • 18
    FRED 5 janvier 2016 à 07:09 / Répondre

    Pourquoi cette haine du fait religieux? Doit on tous ne plus croire pour se considérer émancipé ou intelligent ?
    Je ne vois pas ce qui rendrait un athé moins violent qu’un croyant, surtout si il veut imposer son point de vue. L’histoire ne manque pas d’exemple de massacre de croyant par des athés (nazisme, maoisme,…) la violence ne nait pas du phénomène religieux, elle est dans notre nature. Tout comme la bonté est dans notre nature. Chacun de ces sentiments peut s’exprimer dans la religion et l’on voit bien qu’entre Torquemada et l’abbé Pierre ou entre les sages souffis et les assassins du 13 novembre l’homme exprime le pire ou le meilleur de lui même.
    Le monde n’est pas noir et blanc et le fait de croire n’est pas le signe de la bétise ou de la méchanceté.

    • 19
      Lionel MAINE 5 janvier 2016 à 09:31 / Répondre

      Un athée a au moins une bonne raison d’être moins violent qu’un théiste, c’est qu’il ne rajoute pas à notre violence naturelle, un motif supplémentaire de haine entre les hommes.
      Ni le nazisme, le maoïsme ou même l’Albanie du Camarade Enver HODJA, seule nation à ma connaissance alors à revendiquer une Constitution « athée », ne le furent.
      Leurs différents cultes de la personnalité ne furent que des tentatives absurdes de rendre les arrières-mondes réels; leurs résultats n’eurent rien à envier aux régimes théistes.
      L’athéisme politique reste à construire mais, ce n’est pas pour demain !

    • 22
      Joab'n 5 janvier 2016 à 09:47 / Répondre

      Nous voilà à nouveau dans le discours de victime … Oh on ose critiquer les religions ! Faut pas manquer d’air ! Les religions ne cessent de tancer les mécréants , hérétiques, apostats, infidèles les vouant à l’enfer dans l’après vie et les exterminant dans cette vie si les pouvoirs laïques ne les empêchaient pas ! La violence, le rejet,l’exclusion et la pretention sont le fond de commerce des religions.
      Quant aux staliniens, leurs exterminations étaient politiques de tous opposants : clergé, opposants politiques, fonctionnaires,riches. Il s’avère que le clergé orthodoxe s’opposait.
      Mais que les amateurs de religion assument la violence de leur engagement.

      • 26
        FRED 5 janvier 2016 à 11:47 / Répondre

        ? je ne me vois pas comme une victime. on peut tout critiquer mais je dois respecter l’autre dans sa pensée et y compris dans sa foi éventuelle. c’est ce que nous apprennent toutes les traditions dont est issue la franc maçonnerie et c’est également ce que nous indiquent les documents fondateurs de la maçonnerie (constitutions d’Anderson, discours de Ramsay, etc..) il est bien triste que pour lutter contre des ayatollahs religieux on s’érige en ayatollah de l’athéisme.

        • 31
          Joabn 5 janvier 2016 à 13:20 / Répondre

          Ayatolah de l’atheisme? Ou vois tu ça? Je suis fervent defenseur de la liberté religieuse ! Et me battrai … Si elle etait mencee. Inverser les rôles c’est de la com.

    • 27
      yasfaloth 5 janvier 2016 à 12:04 / Répondre

      Oui Fred… parmi les vertus « maçonniques » dont tout le monde se pare apparemment ici, il en est une que peut de monde évoque :
      .
      La TOLERANCE !
      .
      Enfin pour soi même, parce que pour ce qui est d’en appeler à celle des « autres » : on sait faire !
      .
      Quand aux « religions » ce n’est qu’une des voie d’accès à la dimension sacré de notre existence, à l’âme du monde. Malheureusement certains clercs d’hier ou d’aujourd’hui en ont voulu en faire des instruments de pouvoir séculier, ce qui est contre leur nature, mais pain béni 🙂 pour les esprits faibles de tous bords !

      • 34
        Joabn 5 janvier 2016 à 14:25 / Répondre

        Tres juste … Exiger la tolerance pour soi et imposer par la force ses idees, pratiques est un grand classique des pouvoirs religieux uniquement freine par les pouvoirs laïques. La religion est PAR NATURE intolerante. C’est même faute de l’être.
        Le parallèle entre croyance et atheisme est abusif. La croyance structure la vie des croyants ! D’où les cris de sacrilege lorsqu’on y touche. L’inverse n’existe pas. Le non-croyant n’est pas touché par des critiques.
        La fm doit entrer dans le jeu des textes dits sacres mais ne pas tomber dans quelque devotion qui detruit l’initiation.

    • 30
      Joabn 5 janvier 2016 à 13:11 / Répondre

      Allons .. Ce serait quoi une critique « respectueuse » ?

  • 17
    astronome64 5 janvier 2016 à 00:28 / Répondre

    Il n’en reste pas moins que la journaliste de France Inter qui, ce matin, décrivait cette couverture à paraitre mercredi prochain insistait sur le triangle maçonnique. Les théses complotistes qui circulent un peu partout et dont tant et tant de jeunes se repaissent vont y trouver sans doute un appui….

    • 23
      Joab'n 5 janvier 2016 à 10:07 / Répondre

      D’où la nécessité de se montrer ferme vis à vis des GL en pleine dérive religio-sectaire qui nous valent d’être assimilés à eux.
      Faute d’une analyse sérieuse, sans tabou des références bibliques, le sens maçonnique mais aussi des principes maçonniques qui rejettent toute addiction religieuse en FM reste uniquement à fermer les yeux, rejetter totalement où se soumettre, prêter allégeance à ces dérives .

  • 16
    Cécile Mufraggi 4 janvier 2016 à 22:23 / Répondre

    Non mais, vous êtes au courant des théories complotistes qui circulent sur les réseaux sociaux et qui mettent en cause les juifs et les franc-maçons? Voilà….

  • 15
    Aquarelle 4 janvier 2016 à 21:56 / Répondre

    Souhaitant revenir à l’essentiel (de mon modeste point de vue) sans polémiquer sur le « delta » qui –objectivement– est très loin d’être une exclusivité maçonnique, je voudrais citer ce texte toujours actuel:

    « Je désirerais qu’on fût libre de se rire ou de se moquer de tous; que des hommes, réunis dans un temple quelconque pour invoquer l’Éternel à leur guise, fussent vus comme des comédiens sur un théâtre, au jeu desquels il est permis à chacun d’aller rire. Si vous ne voyez pas les religions sous ce rapport, elles reprendront le sérieux qui les rend importantes (…).
    Je ne saurais donc trop le répéter: plus de dieux, Français, plus de dieux, si vous ne voulez pas que leur funeste empire vous replonge bientôt dans toutes les horreurs du despotisme; mais ce n’est qu’en vous moquant que vous les détruirez; tous les dangers qu’ils traînent à leur suite renaîtront aussitôt en foule si vous y mettez de l’humeur ou de l’importance. Ne renversez point leurs idoles en colère: pulvérisez-les en jouant, et l’opinion tombera d’elle-même. »
    Donatien Alphonse François de Sade,
    « Français, encore un effort si vous voulez être républicains », in La Philosophie dans le boudoir, 1795.

    Visiblement, « on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui.» (Pierre Desproges).
    Tel est aussi mon avis.

  • 10
    Lionel MAINE 4 janvier 2016 à 19:14 / Répondre

    Au fait, mes Frères, le triangle, ou le delta, si affinités, « avec un œil dedans »!, symbole de la conscience ?
    D’où vient cette affirmation ?
    Pas du rituel en tout cas; le Frère officiant comme « conscience de la Loge » n’est d’ailleurs pas celui qui le porte sur son sautoir.
    Celui qui porte « l’œil qui voit tout » (simple traduction de l’anglais), est plutôt le garant de « l’orthodoxie « de la pratique du Rite, presque un « directeur de conscience »!
    « Œil de la providence », « Œil omniscient » sont par contre attestés; la connotation théiste « crève les yeux » !
    Qu’il figure encore, entre la lune et le soleil, dans le décorum de l’Orient, reste très touchant.
    Mais, qu’au Rite français GROUSSIER, aujourd’hui, il soit encore recommandé de l’allumer, montre bien la difficulté de, réellement, « laïciser » un Rite maçonnique.

    • 12
      Géplu 4 janvier 2016 à 20:33 / Répondre

      Lionel, Si pour les chrétiens cette « œil de la conscience » représente le Dieu qui surveille (voir le poème de Victor Hugo), pour moi il évoque tout au contraire le « Connais-toi toi-même » et la liberté de conscience, faisant suite et écho au V.I.T.R.I.O.L.. Chacun met dans les symboles un peu de ce qu’il veut y trouver. Non ?…

      • 13
        Patrice Deriémont 4 janvier 2016 à 20:51 / Répondre

        Le problème n’est pas de savoir ce que représente réellement ce symbole et d’où il vient. Dans l’imaginaire populaire c’est la représentation symbolique des Francs Maçons. Charlie Hebdo a le droit et peut être même le devoir de caricaturer la maçonnerie, mais pas de l’associer aux détracteurs de la Laïcité. Riss ne peut pas ne pas savoir cela.
        La croix gammée, dont le véritable nom est Svastika (en sanskrit), désigne un signe de bon augure ou l’expression de bonne chance chez les Grecs que chez les Hindous. C’est donc un symbole à valeur positive, dans la majorité des cultures. Pourtant il ne viendrait à l’idée de personne de l’utiliser dans son sens premier.
        La « quenelle » dont Dieudonné nous gratifiait il y a peu de temps n’avait rien d’un signe Nazi. Pourtant il est devenu un symbole antisémite parce que Soral s’était fait filmé à le faire devant une synagogue.

      • 14
        Lionel MAINE 4 janvier 2016 à 20:52 / Répondre

        L’œil de l’introspection !Pas mal!En quelque sorte, une endoscopie spirituelle, style « Proctologue de Jean » !
        Désolé !!!
        Bonne soirée, quand même !

  • 9
    Lionel MAINE 4 janvier 2016 à 18:47 / Répondre

    Sentant ses derniers mois arriver, le Camarade Mikhaïl Timofeïevitch KALACHNIKOV, a écrit au Patriarche de Moscou et de la Russie,CYRILLE 1er, pour lui faire part de ses états d’âme, vu son parcours soviétique exemplaire.
    Réponse du Patriarche :
    « L’Eglise a une position bien établie : quand une arme défend la Mère Patrie,l’Eglise soutient ses créateurs et, les militaires qui l’utilisent! »
    RISS est bien « inspiré » de la mettre en bandoulière !

  • 8
    Joab'n 4 janvier 2016 à 18:18 / Répondre

    En effet,cette excitation religieuse court toujours. A se demander si elle ne s’est pas amplifiée … Manifestement le coupable c’est la relIgion « des autres » ! La passion religieuse tue ? Soyons encore plus religieux !
    L même beneterie est entretenue sur la question des armes aux US. Des milliers de morts dues la prolifération des armes ? Armons-nous encore plus pour nous protéger !
    Je pense qu’en tant que FM nous avons devoir d’agir contre cette surenchère ! En janvier 2015 des humains ont été assassinés dans un supermarché . Peu importe la communauté ! La souffrance était la même !
    L’exemple vient du malien sans papier qui a sauvé 18 personnes sans s’occuper de leur religion.

  • 7
    FIAF 4 janvier 2016 à 18:13 / Répondre

    Pour une fois les Francs.maçons sont d’accord avec l’Église: les évêques de France ont aussi protesté contre cette couverture….

  • 6
    Chicon 4 janvier 2016 à 17:53 / Répondre

    Cela ne me parait pas compliqué. Le dessinateur représente en chlamyde ou robe une personne barbue. C’est l’image d’un religieux barbu (Islam, orthodoxe) qui se sauve en courant. Que lui ajouter pour accentuer l’image d’un religieux qui se « carapatte » ?
    Mettez vous a la place du dessinateur: un turban, ou une aureole ? Les islamistes vont etre aggressifs ou les cathos vont se plaindre, il faut trouver autre chose….le crayon tourne sur la feuille, perplexe…..
    On cherche , eureka le triangle n’attirera pas les foudres des islamistes et les plaintes des cathos. Bingo, pour le triangle qu’on a deja vu sur une peinture ancienne de Je ne sais plus qui.

    • 43
      chicon 6 janvier 2016 à 21:19 / Répondre

      le triangle derriere un visage de barbu est associé a Dieu le Pere dans des representations anciennes de la Sainte Trinite. Ce serait Dieu le Pere qui se « carapatte ». A moins que l’oeil au centre du triangle n’evoque  » la conscience « suivant des representations courantes.
      Mystere…

  • 5
    Lionel MAINE 4 janvier 2016 à 13:00 / Répondre

    « L’œil qui voit tout !!! » symbole dans lequel tous les adeptes d’arrières-mondes pourront se retrouver; bien vu CHARLIE HEBDO.

  • 4
    Luciole 4 janvier 2016 à 12:19 / Répondre

    Je crois pouvoir être aussi iconoclaste qu’un autre mais je trouve ce dessin beaucoup plus con que satirique.
    Comme le souligne Rambert il prête à confusion,donne que l’on le veuille ou non le dessin d’un Dieu occidental ou plutôt fourre-tout Judeo-Chrétien car à ma connaissance le Delta n’est pas utilisé par l’Islam (je peux me tromper) alors que les assassins avaient une confession affirmée.(Je sais, je sais pas d’amalgame mais ce sont eux qui le revendiquaient!)
    Les lecteurs ou spectateurs ne font le plus souvent pas d’efforts de 2e ou 3e degré. Je pense que cette couverture est tout bêtement une erreur.

    • 11
      yasfaloth 4 janvier 2016 à 20:01 / Répondre

      Il est con… et un brin faux cul en plus, en gros, là, ils veulent montrer que tous les « dieux » se valent et qu’ils n’en voulaient pas particulièrement à celui de l’Islam…
      .
      Si ce n’était leur première erreur… dieu 😉 que je suis content de n’avoir jamais « été Charlie » !
      .
      Sinon, bonne année à tous… même si elle commence mal…

      • 38
        Joab'n 5 janvier 2016 à 21:43 / Répondre

        Qu’est ce qui commence mal?

  • 3
    Patrice Deriémont 4 janvier 2016 à 12:15 / Répondre

    Etrange caricature en effet pour la Une de Charlie Hebdo : un dieu coiffé du triangle et de l’œil (symbole de la maçonnerie). Pour ce qui me concerne comme disait Jacques Chirac « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre » . Mais est il possible de savoir si c’est volontairement et en toute connaissance de cause que Riss a utilisé ce symbole ? Si oui, est ce parce qu’il considère la maçonnerie comme une religion (il est vrai qu’à force de parler de spiritualité comme un des piliers majeurs de la démarche maçonnique on pourrait le penser). Si non d’ou sort il cette représentation ?

  • 2
    Condorcet 4 janvier 2016 à 12:00 / Répondre

    Le Dieu des Franc Maçons, ou celui d’autres croyances, lorsqu’il est pris au pied de la lettre, et non comme un simple symbole de construction, sauf erreur de ma part, est souvent synonyme d’exclusion. L’exclusion est une forme d’assassinat social, moral, et tout simplement humain. Au 21ème siècle, faire une distinction intolérante entre les dits réguliers et ceux qui ne le seraient pas, au non d’une croyance théiste montre que Charlie Hebdo a vu juste.
    Il n’est pas utile d’aller scander dans la rue « Nous sommes Charlie » si dans les faits on se comporte en dévots…des veaux…et que l’on accepte l’inacceptable.

  • 1
    rambert 4 janvier 2016 à 11:47 / Répondre

    je trouve que ce dessin prête pas mal à confusion …. On met dans le même bain Un dieu, le terrorisme, et les franc Maçon …Même si le delta est universel pour exprimer la conscience….

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
velit, justo libero risus. sem, adipiscing tristique leo. Curabitur ut Aliquam