Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au mercredi 15 août.

 

Rendez-vous le jeudi 16 août pour la reprise

 

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter la base de données du site : plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques !

colloqueJeunesseAvenir

Colloque « jeunesse » GLDF/GLFF le 2 avril au Palais Brongniart

Par Géplu dans Divers

colloqueJeunesseIl avait été annoncé par Philippe Charuel dès septembre 2015, lors du diner de la GLDF auquel Najat Vallaud-Belkacem était invitée. La Grande Loge de France et la Grande Loge Féminine de France organiseront un colloque La jeunesse à la rencontre de la franc-maçonnerie, le 2 avril prochain, « sous le haut patronage du Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche », et en présence de Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Tous renseignements sur l’affiche ci-jointe (cliquez pour l’agrandir), ou sur le site de la GLDF. Inscription obligatoire sur information@gldf.org 

Ce qui est remarquable, c’est de voir combien les sites d’extrême droite tels Stopmensonge ou media-presse.info s’énervent à ce sujet…

.

_______________________
On pourra lira aussi avec intérêt l’avis de Catherine Kintzler sur cette initiative sur son blog Mezetule : Deux obédiences maçonniques perdent la boussole… en se plaçant sous la houlette d’un ministère.

mercredi 24 février 2016 22 commentaires
  • 18
    xm 26 février 2016 à 20:39 / Répondre

    Il faut arrêter sur ce faux débat sur la mixité.

    Dans la Tradition Initiatique, il y a des initiations hommes, des initiations femmes.

    Et quand on est dans le mixte, on est sur des rites de transgression.

    Pour celui qui comprend humoristiquement.

    On pourrait mettre en place un rite tantrique. Cela ne me gênerait pas ainsi que certains Frères je pense.

    En plus, on risque d’attirer les jeunes, ce genre d’activité étant un des premiers centre d’intérêt à ses âges si je me souviens de mes années de fac (humour).

    Il existe de plus déjà des Obédiences Mixtes pour les Frères et Sœurs qui veulent travailler dans ce cadre.

    Que le GODF soit devenu mixte, c’est son droit et on ne peut le critiquer pour cela.

    Mais que des Frères veulent travailler dans l’Initiatique est également respectable.

    • 19
      duralex 27 février 2016 à 09:14 / Répondre

      La tradition initiatique n’existe pas, c’est dans sa supposée unité une réinvention du XIX e siècle.Les premiers francs maçons étaient d’ailleurs reçus, mais pas initiés. Quant aux femmes, ce qui les concernait dans les temps anciens était très marginal.
      Que dirait-on, si une obédience ne voulait pas de Noirs ou de Juifs, ce qui est déjà arrivé dans l’histoire de la maçonnerie, sans avoir rien contre eux, juste pour être culturellement entre soi, ne pas être dans la transgression par exemple de l’imitation de la chevalerie.
      Quant à ceux qui se croient dans la vérité initiatique, il suffit de lire ce qu’ils écrivent pour être édifiés.
      Heureusement;, il en est qui ont de l’humour ce qui les sauve.

      • 21
        Lionel MAINE 27 février 2016 à 10:02 / Répondre

        Sed lex !!!

  • 13
    Luciole 26 février 2016 à 13:48 / Répondre

    En effet je trouve maladroite cette affiche sur la mixité au service de deux obédiences qui ne la pratiquent pas.
    C’est un peu tromper sur la marchandise.Quand à Mme la ministre ce n’était pas non plus nécessaire pour le même motif.
    On pouvait tout à fait se passer de ce patronage gouvernemental.

  • 9
    Jean Pierre Bacot 26 février 2016 à 11:52 / Répondre

    Eh oui, les problèmes sont bien identifiés. C’est proprement désolant.
    La Ministre s’est pris les pieds dans le tapis de loge.
    On se demande qui elle a dans son cabinet pour ne l’avoir pas préservée de ce ridicule.
    Quant aux deux obédiences concernées qui se rapprochent, c’est leur affaire, justement pour
    éviter l’érosion mixitaire sous le parapluie écossais, elles se moquent royalement de nous.
    Supposons en effet que des jeunes répondent à l’appel. On va leur expliquer qu’on ne pourra les mettre ensemble ? Bon courage aux intervenants. Le Grand Orient a connu cela il n’y a pas si longtemps dans les réunions publiques, mais il s’est amendé.
    Je vais en ajouter une couche :
    L’affiche, très Benetton, nous montre une jeunesse mixte et colorée, en un mot le réel de la société. Des loges aussi ? Cela dépend…
    Eh bien, ontologiquement, pardon pour le gros mot, refuser d’intégrer une personne pour sa couleur de peau ou pour son sexe (je ne dis pas son genre), c’est dans tous les cas procéder à une discrimination qui tombe sous le coup de la loi, dont le gouvernement et ses ministres ne doit pas se moquer ouvertement.
    Et puis, soyons sérieux, face à l’islamisme radical, mais aussi d’autres fondamentalismes, comment résister autrement qu’en présentant une France laïque, mixte etc.
    Gémissons un bon coup et espérons que les jeunes sauront quoi répondre.

    • 10
      Yasfaloth 26 février 2016 à 12:40 / Répondre

      Pour en finir avec des arguments qui relèvent, au choix, de l’ignorance ou de la manipulation (pardon pour la sècheresse du texte juridique) :
      .
      « Enfin, il ne faut pas oublier que l’association est aussi un contrat de groupement qui fonctionne dans l’intérêt collectif de ses membres, le rôle des statuts étant de déterminer les règles de fonctionnement. Or ces statuts, dans l’intérêt du groupement, peuvent eux aussi restreindre les libertés des individus. Ils peuvent limiter l’entrée des membres, la liberté de l’association permettant de refuser telle ou telle catégorie de membres. C’est le cas par exemple des « associations de tendance », associations liées à une idéologie ou à un intérêt spécifique, associations fermées comme les associations cultuelles, politiques ou professionnelles qui peuvent soumettre l’adhésion à certains critères et refuser l’adhésion de membres qui n’y répondent pas. »
      .
      Cf :
      Chartier Y., in La liberté d’association et le droit, op. cit., p. 90.
      .
      Elie Alfandari – Agora débats/jeunesses 2008/1 (N° 47)
      .
      Et justement, dans l’esprit du colloque, les jeunes qui y participeront auront, j’en suis sûr, tout le loisir d’échanger avec les intervenants sur ces sujets, s’ils le souhaitent…

      • 12
        Julien18 26 février 2016 à 13:42 / Répondre

        Merci de cette précision juridique, cher Frère de la GLDF visiblement pas content des remarques pourtant « objectives » de pas mal de monde.
        Mais justement, ces libertés restreintes concernant le côté monosexe (et non unisexe comme dit dans mon précédent post) des obédiences organisatrices n’est pas clairement annoncé et même fallacieusement détourné par l’illustration de l’annonce du colloque, qui plus est très « communautariste » comme l’a fait très justement remarquer Catherine Kintzler…
        En résumé, on leur dit pas, mais s’il le demande on trouvera bien une explication…

    • 11
      HRMS 26 février 2016 à 12:53 / Répondre

      pour des obédiences dont le fond serait d’être symboliste et spiritualiste, l’affiche tant sur le fond que sur la forme, y compris dans le non dit est Dramatique d’ignorance symbolique …. et de plus elle porte explicitement une tromperie !

      • 14
        Yasfaloth 26 février 2016 à 14:10 / Répondre

        A vous lire, il vous est manifestement impossible de vous extraire de l’idée que ce colloque qui s’adresse aux valeurs que nous avons théoriquement en commun, lire ou relire les sujets, serait une « campagne de recrutement déguisée ». Et donc vous sortir d’une logique marchande et concurrentielle (« tromperie » !).
        .
        En fait, et JP BACOT y a fait allusion, il me semble que votre cible et votre crainte c’est « l’Ecossisme » et son succès grandissant vis à vis de nombre de maçons et maçonnes qui comprennent qu’une maçonnerie presque exclusivement centrée sur la politique et la société et se détournant progressivement de ses racines, est une maçonnerie qui perd peu à peu son sens et son âme…
        .
        Je crois que je me suis assez exprimé sur ce sujet, et je vais laisser la place : rendez-vous le 2 avril !

        • 16
          jean-Pierre Bacot 26 février 2016 à 18:20 / Répondre

          L’écossisme, c’est un autre sujet. C’est une méta religion de substitution. Aucune crainte, chacun est libre de ses options.
          Cela dit, c’est mal connaitre le rite français que de croire qu’il ne traite que du politique et du sociétal.
          On pourrait même soutenir, mais c’est très exigeant, qu’il y a une lecture sociale et politique possible du symbolisme, historique aussi, la tradition n’étant en fait qu’une construction humaine.

    • 15
      Chicon 26 février 2016 à 18:06 / Répondre

      @jpbacot :
      Cette affiche est la France de l’avenir vue par deux GL : cinquante pour cent de francais de souche et l’autre moitié immigrée, Le melting pot sociétal est un avatar de l’ascenceur social du passé, il remplacera la laïcité démodée par un communautarisme.

      • 17
        HRMS 26 février 2016 à 18:49 / Répondre

        je pense que vous ne comptez pas correctement… mais chut! des constatations, bien sur hâtives, pourraient en être de nature mal pensantes.

        • 20
          chicon 27 février 2016 à 09:21 / Répondre

          @hrms – exact, mal compté. Il manque objectivement deux voiles et une burka sur la photo. Mais c’est certainement mal pensé, mal compté.

    • 22
      gringoloco 27 février 2016 à 11:17 / Répondre

      @jp bacon. Moi j’attends le communautarisme à fond les manettes et je créerai un club interdit aux femmes.Sur la porte je visserai « patrons only » comme en Angleterre,ou « réserva do el derecho de admission  » comme en Espagne.

  • 7
    Toukamalou 26 février 2016 à 10:27 / Répondre

    Bonjour,

    Je dois dire que lorsque j’ai vu cette info, j’ai d’abord cru à un poisson d’avril monté par l’antimaçonnisme – avec une erreur de date. Mais ça a l’air vrai…

    Moi aussi « je m’énerve à ce sujet »… quand je vois le logo officiel d’un gouvernement, chapeauté par la formule « sous le haut patronage de » côtoyer le logo de deux obédiences maçonniques : ce qui en clair signifie une co-organisation.

    Fort heureusement, seules deux obédiences perdent la boussole… mais le mal est fait : les sites antimaçonniques s’en donnent à cœur joie.

    Je m’explique.

    – Il est tout à fait normal qu’une obédience invite tel ou tel ministre, ou tel ou tel représentant politique pour une conférence publique ou une tenue blanche à des fins de débat. Mais elle organise cette manifestation elle-même, elle le fait en toute indépendance et ouvre largement le débat : les exemples ne sont pas rares où un ministre de la République française s’est sérieusement fait « tancer » lors de telles séances par des FF et SS…

    – Il est tout à fait normal qu’une obédience organise une rencontre, que ce soit avec le public tout entier ou une portion du public, ou ici « avec la jeunesse ». Mais elle doit le faire elle-même, et pas avec le « haut patronage » d’un ministère. Que dire si elle le fait en partenariat avec un gouvernement ?

    – Et que dire d’une République laïque qui accorde son « haut patronage » à des obédiences maçonniques ?

    Que dirions-nous, nous FM, si une église co-organisait une « rencontre avec la jeunesse » avec le Ministère de l’Education nationale ? Quand le pape utilise son statut de chef d’Etat pour des rencontres officielles, nous le critiquons à juste titre. Que dirions-nous si le logo officiel de la République française côtoyait en haut d’une affiche celui de l’Eglise catholique ou autre ?

    Faut-il que l’air du temps soit pesant pour que deux obédiences perdent la boussole au point de piétiner leur propre indépendance ? Mais ce faisant, elles nuisent à la FM tout entière à ce sujet.
    Quant au Ministère de l’Education nationale, il ne faut plus s’étonner de rien : les rodomontades sur la laïcité ne sont qu’un vernis. C’est le clientélisme qui règne, comme le montre l’affiche directement sortie d’un cabinet de com : on ne raisonne qu’en termes de « communautés ».

    Catherine Kintzler, membre du GODF

    • 8
      Yasfaloth 26 février 2016 à 11:30 / Répondre

      Ce colloque porte sur des « valeurs » que nous considérons comme essentielles, valeurs que, manifestement partage le ministre de l’éducation nationale… personnellement, je trouve cela plutôt rassurant et encourageant.
      .
      Que les sites anti-maçonniques s’en émeuvent, c’est de bonne guerre, qui s’en étonnera ?
      .
      Ce qui est étonnant, c’est que cela semble plus déranger l’auteur de ce post que les multiples et permanentes réactions qu’on peut y lire suite aux interventions récurrentes dans la vie politique et sociale de son obédience et de ses responsables…
      .
      Manifestement on cherche à nouveau à nous faire un mauvais procès, Philippe Charuel l’a expliqué à plusieurs reprises, il s’agit d’exposer et d’expliquer nos valeurs fondamentales à une jeunesse qui ne nous connais souvent qu’à travers la démagogie des marronniers, et les délires des sites anti-maçonniques, conspirationnistes ou assimilés.
      .
      Je pense que à travers ce genre de colloque, nous souhaitons avoir un rôle essentiellement d’explication et d’éducation, (d’où le « patronage »), c’est tout, et c’est déjà beaucoup !
      .
      Il me semble que sur ce coup, et au nom de ce que nous avons en commun, nous pourrions être solidaires, et éviter, pour une fois, les querelles absurdes et les mélanges de genres…

  • 6
    DLD 26 février 2016 à 06:53 / Répondre

    La GLdF se met au sociétal ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais, une nouvelle fois. Après les sorties de Philippe Caruel sur LCI (« La République se porte mal ») il y a deux jours, je commence à me poser des questions. Ça « amalgame » vraiment sévère… 😉

  • 1
    Jean Pierre Bacot 25 février 2016 à 15:03 / Répondre

    On aurait du séparer les filles et les garçons sur la photo.
    Sinon, ils vont croire qu’ils peuvent maçonner ensemble…
    La GLDF et la GLFF ne manquent pas d’air à s’adresser ainsi à la jeunesse
    et à devoir lui expliquer que la conquête de la mixité à l’école est de l’histoire ancienne
    Le patronage du Ministère et de Madame la Ministre est encore plus scandaleux.

    Nous sommes certes dans une époque troublée, mais il y a des limites à
    avec une telle entorse aux valeurs de la République et de la démocratie
    au moment même où on cherche à les défendre contre des projets totalitaires dont l’un des aspects scabreux est de séparer les sexes.

    • 2
      357 25 février 2016 à 20:02 / Répondre

      J’ai rien compris.

      • 4
        Julien18 25 février 2016 à 21:05 / Répondre

        C’est pourtant simple.
        JP Bacot déplore que la GLDF et la GLFF, obédiences unisexe sembler souhaiter une jeunesse mixte (voir l’affiche), alors que dans leurs loges c’est classes séparées, et on ne se retrouve que dans le dortoir des filles, surtout pas chez les garçons. Interdit !…
        Une pub mensongère quoi.

        • 5
          Yasfaloth 25 février 2016 à 22:41 / Répondre

          Tout à fait !
          .
          D’ailleurs il est écrit en tout petit, en bas de l’affiche, qu’au Palais Brogniart les garçons devront s’assoir sur les bancs de droite, et les filles sur les bancs de gauche (ou l’inverse, je sais plus).
          .
          Et que bien entendu tous devront signer impérativement de leur sang à l’entrée (on est diabolique ou on ne l’est pas) un document les engageant à ne jamais se faire initier dans une obédience mixte.
          .
          Il est d’ailleurs également tout à fait évident de constater que les trois tables rondes proposées son construites autour d’une apologie à caractère propagandiste de la maçonnerie mono-genre !
          .
          Ne le répétez pas, mais tout cela est en fait un piège pour nous approvisionner en chair fraiche, et, évidemment le gouvernement est complice !
          .
          Gnark , Gnark… 🙂

    • 3
      yasfaloth 25 février 2016 à 20:40 / Répondre

      Ça « amalgame » sévère…
      .
      Bêtise, ou mauvaise foi ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mattis commodo risus. nunc facilisis sed dolor