Convard_libe

Didier Convard dans « Libé »

Par Géplu dans Dans la presse

Didier Convard, « l’auteur franc-maçon de BD à succès » a droit à sa page portrait en dernière du Libé de ce jeudi 3 mars.

Titré « Crayons et compas », l’article de Christophe Forcari précise « Brisons d’emblée le tabou, Convard est franc-maçon, et il ne s’en cache pas. Il appartient à la Grande Loge de France. Je suis un ancien croyant devenu athée, reconnait-il dans un sourire débonnaire. (…) Au fil de ses histoires, Convard n’a de cesse que de mettre en scène une sorte de syncrétisme doux et joyeux entre les grandes religions et les grands mythes des différentes époques, un entrecroisement de petites faiblesses qui prennent une résonance particulière en ces temps obscurs. Comme si, à travers cette quête, celle d’un tombeau perdu, menée par les héritiers de la Loge Première, Convard cherchait à retrouver les voies d’une réconciliation. »

On y apprend aussi que les sept volumes de sa BD Le triangle secret, édités chez Glénat, se sont écoulés à plus d’un million d’exemplaire : « un vrai succès populaire pour une histoire parfois compliquée à suivre qui aura propulsé Convard au rang d’auteur à succès. (…) Les hommes d’Eglise s’en sont amusés, et les maçons n’ont pas cillé devant la mise au jour de certains de leurs petits secrets. »

vendredi 04 mars 2016 2 commentaires
  • 2
    lazare-lag 4 mars 2016 à 22:39 / Répondre

    Bien trop souvent quand la presse évoque la Franc-Maçonnerie, elle n’évoque pas le meilleur côté.
    Elle va mettre en exergue telle condamnation impliquant un franc-maçon, elle va tirer des conclusions d’autant plus hâtives qu’elle les croira couvertes de possibles secrets, elle va s’imaginer, sinon se vautrer, dans d’improbables suppositions complotistes.
    Bref, souvent elle va mettre à côté de la plaque.
    Ici, dans cet article de « Libération », qu’avons-nous? Rien de tout cela, un portrait.
    Un simple portrait d’un homme qui se trouve être franc-maçon et qui utilise son expérience maçonnique pour « tresser » une ou des histoires. Histoires où il est question de franc-maçonnerie, certes.
    Que ce type d’histoire soit une bande dessinée, peut importe, ou plutôt cela importe.
    Tout le mérite de cet article est d’avoir su faire le portrait d’un homme et d’avoir su nous montrer son univers où il se trouve que la Franc-Maçonnerie tient une bonne place.
    Sans être forcément laudatif, au moins ne voit-on pas dans cet article de dénigrement anti-maçonnique.
    Et ça, c’est déjà heureux.
    Et c’est déjà du bon journalisme. Et Il est dommage qu’il soit à ce point rare.

  • 1
    Luciole 4 mars 2016 à 12:55 / Répondre

    C’est le talent! Cette série a fait plaisir à d’innombrables lecteurs et peut-être amené certains à s’interroger plus avant sur la FM. Espérons seulement que les cinglés de tout poil ne vont pas en rajouter une couche!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
efficitur. sed in pulvinar commodo Aenean leo porta. ipsum