laMaconne

La GLDF et la GLFF veulent virer une blogueuse maçonnique

Publié par Géplu
Dans Divers

On peut l’aimer ou pas, et je serai plutôt dans la seconde catégorie tant ses excès m’énervent. Son blog est toujours dans la polémique, son style est lourd et ses articles interminables et bourrés de fautes d’orthographe, (et je n’oublie pas non plus ce qu’elle a écrit sur moi il y a quelque mois), mais ce qui vient d’arriver à « la maçonne » est tout à fait inacceptable.

Les malheurs de la maçonne, racontés longuement sur son site, semblent si invraisemblables que je me suis tout d’abord demandé, après avoir été alerté par un ami, si tout cela n’était pas un peu exagéré. Quelques vérifications faites, non, il semble bien que tout ce qu’elle raconte soit exact. Deux affaires bien distinctes : premièrement les manœuvres non réglementaires de sa vénérable et de quelques sœurs de sa loge pour se débarrasser d’elle. D’abord en essayant de la faire démissionner puis, comme elle s’y refusait, de la faire radier. Rocambolesque et honteux, surtout que cela semble avoir été couvert par les Conseillères fédérales du coin. On est là bien loin de comportements maçonniques, mais cette première affaire aurait pu rester dans le domaine privé des relations entre une sœur et son obédience si n’était pas venu s’y greffer une seconde affaire, plus grave car elle concerne l’intervention dans la vie publique et médiatique de la maçonne, par l’intermédiaire de son blog.

Cette seconde affaire, ce sont ces pressions exercées par les Grands Maîtres de la GLDF et de la GLFF auprès des organisateurs de la Biennale maçonnique de Bordeaux (en avril) pour supprimer la maçonne de la liste des intervenants : « Elle nous emmerde, on ne l’aime pas, vous la virez ou on ne participe pas ». C’est à peu près ce qu’on dit Charuel et Besson aux organisateurs bordelais. C’est tout simplement scandaleux. Ce n’est pas en agissant avec des méthodes de voyous que Philippe Charuel et Marie-Thérèse Besson se grandissent. Bien au contraire : « Qu’ils sont c… » ai-je entendu ce matin d’un Frère. Comment des Grands-Maîtres qui ont défendu le principe de la liberté d’expression au moment de l’affaire de Charlie peuvent-ils s’abaisser à de telles manœuvres. Avec en plus la naïveté de croire qu’il suffisait qu’ils exigent pour ce que cela se fasse, et surtout ne se sache pas. Raté !

Certes je peux comprendre le peu d’empressement qu’avaient Besson et surtout Charuel d’avoir à se trouver en face d’une blogueuse qui ne fait que les agresser à longueur de posts, mais il y avait d’autres façons de régler le problème. Dans la société profane, un élu ou une personnalité peut toujours refuser de participer à une émission ou à un débat si l’un des intervenant ne lui plait pas, c’est sa liberté, mais alors il explique pourquoi, publiquement. Le principe devrait être le même chez nous, sauf que nos élus sont des amateurs totalement nuls en communication, et de surcroît incapables de gérer la situation nouvelle qu’a provoqué l’apparition des blogs, ces lieux de libre expression où ils se font souvent critiquer, voir chahuter, ce qu’ils n’avaient pas l’habitude de vivre il y a encore peu, et ce que bien évidemment il n’aiment pas. Alors, plutôt que d’essayer de comprendre le phénomène, de dialoguer et de l’intégrer, ils essaient de l’éliminer. Une réaction infantile.

Restent les faits, et leurs conséquences. Que vont faire Philippe Charuel et Marie-Thérèse Besson après cette énorme bourde ?…

samedi 5 mars 2016
  • 79
    rigo
    11 mars 2016 à 12:44 / Répondre

    Que de tintouin dans le Landerneau maçonnique pour une prétendue sœur dont le blog révèle aisément qu’elle n’est au final qu’une erreur de casting fort impolie, particulièrement familière et agressive, prétentieuse, arrogante, vaniteuse et manipulatrice. Bref, ses traits de personnalité révèlent tout le contraire de ce qui est enseigné en loge depuis toujours, loge où visiblement elle ne met pas souvent les pieds… Cette petite polémique est grandement à l’image de notre pays et de notre époque qui évitent soigneusement d’aborder et traiter les vrais problèmes, pour se concentrer sur l’écume des choses, les événements les plus insignifiants et les individus sans la moindre envergure.

    • 80
      Jean -Pierre Bacot
      11 mars 2016 à 13:12 / Répondre

      Un minimum de politesse ne ferait pas de mal

  • 78
    Myosotis64
    9 mars 2016 à 16:00 / Répondre

    Heureusement, il y a Tor…..

  • 75
    Merlin75
    9 mars 2016 à 10:58 / Répondre

    Il est navrant de voir le niveau de débat de ceux qui, manifestement, ne connaissent rien au dossier.
    La GLDF est sollicitée des centaines de fois par an pour participer à tel ou tel évènement en France et Outremer.
    Compte-tenu des disponibilités de ses membres, elle refuse la plupart du temps d’y participer, surtout quand on lui demande un financement.
    Cette affaire de Bordeaux est significative de la désinformation ambiante. La GLDF n’avait jamais participé à cet évènement. Quand on lui a demandé d’y participer, elle a simplement vu qui d’autre y participait. Elle a ensuite préféré ne pas en faire partie compte-tenu des agressions nombreuses de La Maçonne à son égard.
    Dommage que certains lui refuse sa liberté de décision…

    • 76
      Armand
      9 mars 2016 à 11:14 / Répondre

      Merlin,
      Si tu lis bien l’article, Géplu ne parle pas de refuser sa « liberté de décision » à la GLDF, mais de la façon un peu expéditive dont Charuel et Besson ont exercé cette liberté.
      Et si tu va voir sur le site de la biennale tu verra que si la GLDF n’a pas participé en 2014, elle était présente en 2012.

  • 69
    GépluAdministrateur
    8 mars 2016 à 14:15 / Répondre

    Les abus et excès de Joaben et autres de ses détracteurs ou amis, avec une mention particulière à « Remi », illustre corbeau qui bave sous couvert d’anonymat et m’insulte quand je ne publie pas son fiel, écrit d’une fausse adresse mail et sans doute d’une IP détournée (et me demandant pourquoi je n’ai pas le « courage » de publier ses lettres anonymes !), j’ai décidé de supprimer tous les commentaires de ces échanges aussi ridicules, excessifs et imbéciles qu’inutiles. On appelle généralement ça du troll. De la pollution.
    Je suis très tolérant avec les commentaires, laissant passer quasiment tout (même ceux qui me critiquent, ce qui n’est pas le cas partout), même si parfois franchement j’hésite, mais le principe que je me suis fixé est et reste le droit à la libre expression de chacun : « la parole circule ».
    Mais certains en abusent. Ici, on en était arrivé au retour des injures par commentaire. Hiram.be n’est pas fait pour que des factions rivales y règlent leurs comptes. Qu’il aillent « jouer » et polluer ailleurs, et que la sérénité revienne, ce qui n’empêche pas, bien au contraire, la liberté d’expression et le franc parler.
    .
    Une précision. Suite à une précédente vague de trolls fielleux, j’avais fait installer la vérification de l’adresse mail des émetteurs de commentaires, afin que je puisse toujours savoir qui veut intervenir, même si l’anonymat du pseudo est respecté à la mise en ligne. J’avais fini par faire désactiver cette « précaution » alourdissant les échanges. Mais de nouveaux excès survenant (voir le rémi plus haut mais il n’est pas le seul), je vais faire réactiver cette fonction. Ne vous étonnez donc pas si parfois le logiciel de messagerie vous demande de confirmer votre identité.
    Géplu.

    • 70
      LLANTIA Claude
      8 mars 2016 à 16:12 / Répondre

      Le mieux ne serait-il pas d’exiger que chacun intervienne exclusivement sous sa véritable identité et non pas camouflé derrière un pseudo?

      • 71
        GépluAdministrateur
        8 mars 2016 à 16:39 / Répondre

        C’est évidemment une solution.
        Mais le pseudo sur les blogs maçonniques, celui-ci en particulier, sert aux Frères et aux Sœurs qui ne veulent pas se dévoiler de pouvoir intervenir tout de même. Tant que c’est cela, c’est très bien, parfaitement compréhensible et acceptable, et je respecte bien sûr cette discrétion souhaitée. Mais si c’est pour critiquer anonymement, voire baver, non, je n’accepte pas.

      • 72
        Lionel MAINE
        8 mars 2016 à 17:22 / Répondre

        Tout à fait !
        Quand on lit les acceptions de l’étymon dans le Bailly, on ne peut que vouloir en finir avec les « pseudos ».

      • 73
        Yasfaloth
        8 mars 2016 à 21:43 / Répondre

        Il y a des cas où c’est tout simplement pas possible : la faute à Google, qui à partir du nom permet de retrouver les détails de la vie de n’importe qui…
        .
        Poster avec mon vrai nom équivaudrait à me promener en ville, ou aller voir mes clients avec une étiquette « Franc Maçon » sur le front, ce qui me serait désagréable, car mon appartenance relève de mon intimité.
        .
        Et puis en postant sous le pseudo Yasfaloth je suis totalement libre de ma parole.
        .
        Personne ne peut m’accuser de chercher des « avantages » en défendant les positions de mon GM… car personne dans l’obédience (à une exception près) ne sait qui je suis.
        .
        Il en serait de même si je devais en venir à émettre des critiques.
        .
        Pour finir et malheureusement, par les temps qui courent, j’aime autant que ma famille ne soit pas non plus exposée à un ou une excitée qui n’appréciant pas mes positions, par exemple sur la mixité, voudrait me le faire savoir à sa manière…

        • 74
          Chicon
          9 mars 2016 à 09:41 / Répondre

          @yasfaloth & émilius – peut être que notre sœur la maçonne a oublié , emportée par sa plume, que dans un post comme en littérature, « le moi est haïssable ». Ou encore qu’un point de vue personnel ne crédibilise pas un discours sauf à respecter le contradictoire.
          Une mise à pied de son obédience, sans la « virer » semble nuancée.

    • 77
      HRMS
      9 mars 2016 à 11:19 / Répondre

      enfin Merci GEPLU;
      j’avais fait un mail très mal embouché vis à vis du Joab’n et de ses perversités de pouvoir…. et puis la discipline et l’éthique Maç aidant, dure dure, je me suis abstenu de l’envoyer …. Mais cette série d’échanges m’a encore appris beaucoup de choses…Ce qui est décevant …mais fait parti du chemin…On leur serai presque reconnaissant, mais pas fraternellement, à ces faux FF.

  • 67
    Emilius
    7 mars 2016 à 18:27 / Répondre

    Bonjour,

    de ce que j’en comprend ; il y des conflits de types individuels et d’egos ; celui ou celle par qui vient le désordre et les calomnies gratuites devrait se poser des questions.

    De plus, qu’on le veuille ou non, il est parlé d’Ordre maçonnique ; c’est-à-dire une organisation définie avec des rôles et des règles, chacun a sa place, il ne s’agit pas d’avoir raison ou tort, ou de penser comme tel, sinon l’on tort sur toute la ligne quelque soit la « véracité » de l’argumentaire.

    Il ne peut y avoir condamnation mais suivant les status, il peut y avoir « exclusion » sans possibilité d’être réintégré ou bien « radiation » ; par exemple, après un séjour au piquet et de retrait pour réfléchir, la réintégration peut être envisagée ; c’est cette seconde option qui semble avoir été choisie ; il faudrait que chacun réfléchisse comment et par quels actes, ils, elles se sont mis dans cette situation ou l’on est forcé vers la sortie.

    Cordialement.

    • 68
      Yasfaloth
      8 mars 2016 à 11:52 / Répondre

      Il fut un temps, pas si lointain…
      .
      Où quand on n’était pas d’accord avec un ordre établi, quand on avait une thèse à défendre, quand on voulait convaincre…
      .
      On réunissait une documentation, on se pénétrait de l’histoire du domaine concerné, éventuellement en suivant quelques années d’études et puis on construisait une argumentation, en l’étayant, en la référençant…
      .
      Et puis durant quelques mois ou années : on écrivait ! C’était long, cela laissait le temps à la réflexion, à la méditation même…
      .
      Le processus terminé, on proposait l’ouvrage à un éditeur, et c’était un premier « filtre » permettant de juger du sérieux du travail concerné, et de la pertinence de la thèse.
      .
      Ensuite, et bien un livre sortait, et chacun pouvait, chez soi juger sur pièce.
      .
      Aujourd’hui : on a Joaben déçu de la GLNF, internaute compulsif qui le matin, en arrivant au bureau, assis devant son ordinateur, lit un post qui lui déplait, ou lui donne matière à rebondir, et nous assène trois affirmations sans références, deux imprécations, éventuellement l’idée qui lui est passée par la tête dans la nuit, et son appel quotidien à la « révolution »…
      .
      Internet 2.0…

  • 66
    Chicon
    7 mars 2016 à 18:07 / Répondre

    Sauf erreur, des blogueurs adultes, experimentes, se disputent pire que des gamins dans une cour de récréation, pour des questions de prėséance, sur fond de partie de cache – cache avec des masques- pseudo.

  • 56
    Yasfaloth
    6 mars 2016 à 23:03 / Répondre

    Bonsoir,

    Ayant vécu samedi matin un moment maçonnique très fort et émouvant, je n’ai vraiment pas eu le courage ni l’envie de replonger tout de suite dans cet espèce de marigot maçonnique qui a tendance à se former partout où intervient celle qui se fait appeler « la maçonne » tout en ne mettant, de son propre aveux, que rarement les pieds en loge.
    .
    Pas grand chose à rajouter à ce qu’à écrit ici Jiri, et quelques autres…
    .
    Par contre je voudrais exprimer deux chose :
    .
    D’abord un témoignage. Je « pratique » la maçonne depuis quelques temps, quelques années en fait, et je n’interviens plus qu’exceptionnellement sur son blog. Sauf comme l’autre jour pour des posts très courts, qui sont censés se suffire à eux-même, et où je pèse soigneusement chaque mots… pourquoi ?
    .
    Parce que la maçonne n’a aucun scrupules à « filtrer » les posts sur son blog, comme ça l’arrange : elle va interpréter ce que vous écrivez à sa sauce, et, régulièrement, si vous contre-argumentez en tapant « juste », votre post ne passera pas…
    .
    Je peux aussi dire que je me suis aussi retrouvé plusieurs fois dégoûté de voir cité par ou chez elle des bribes de posts extraits de leur contextes, travestis et détournés afin de « diaboliser » ce que je dois représenter pour elle par mes engagements et mes convictions, et là aussi voir mes réponses le plus souvent « censurées ».
    .
    En fait, et il suffit de la lire, la « maçonne » a emmené sur la blogosphère un style qui s’apparente à une forme de populisme que l’on retrouve dans les extrêmes du paysage politique, à droite comme à gauche.
    .
    Comme on peut tout lui reprocher, sauf de sympathies d’extrême droite, c’est dans l’autre extrême chez des gens comme Mélanchon ou Mamère, pour parler d’aujourd’hui, qu’elle semble puiser l’inspiration et le style…
    .
    Pour ceux qui suivent la campagne US, certains de ses « raccourcis », « imprécations » ou interprétations pour ne pas dire travestissements ressemblent étrangement à ceux qu’on peut entendre chez un Donald Trump, par exemple… je n’irai certes pas jusqu’à la surnommer « la trumpette » même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque parfois.
    .
    Deuxièmement
    .
    Je suis surpris, et peiné de lire sous la plume de Geplu le terme de « voyous » en parlant des GM de la GLDF et de la GLFF. Car, comme cela a été souligné, j’ai l’impression que dans cette affaire on ne possède que la version de la tr… maçonne, et de son « fan-club », (on se demande d’ailleurs bien qui manipule l’autre, mais ce n’est pas là l’objet de ce post).
    .
    Qu’il y ait un réflexe quasi « corporatiste » des blogueurs autour de cette tempête dans un verre d’eau, je le conçois… mais avant de qualifier il me semble qu’une certaine éthique demande de se renseigner et d’avoir au moins la version du côté que l’on fustige…
    .
    Je ne me permettrais pas de parler à la place de ceux qui sont directement concernés, mais j’ai quand même cru comprendre que dans le cas de Bordeaux, notre passionaria avait été invitée sans trop tenir compte de la sensibilité majoritaire des frères du lieu, et que certains s’en sont à juste titre émus.
    .
    Quand à son éviction, je demande au sœurs et frères épris de justice de lire ou relire calmement les documents fournis par l’intéressée elle même. Je connais beaucoup d’ateliers où l’on ne se serait pas embarrassé d’autant d’égards avec un tel membre !

    • 57
      GépluAdministrateur
      6 mars 2016 à 23:51 / Répondre

      Cher Yasfaloth,
      Tu me rendras grâce de ce que j’ai introduit mon article avec une opinion sur « la maçonne » pas très éloignée de la tienne. Quant à mon traitement des faits, dis-toi bien qu’avant d’écrire quoi que ce soit et surtout des choses aussi lourdes j’ai vérifié, et que toute cette affaire de pressions, voire tout simplement de chantage, appelons les choses par leur nom, de Charuel soutenu et relayé par Besson sur les organisateurs est malheureusement tout à fait exacte. C’est pour cela que j’ai écrit « méthodes de voyous ». C’est lamentable, mais les faits sont là.
      Quoi faire ? Se taire ? Non. Je n’aime pas plus que toi ce qu’écrit la maçonne, mais il y a des choses que l’on ne peut laisser passer, et des principes qu’il faut défendre quand ils sont transgressés. Cela dépasse les personnes et le « corporatisme ».
      Il est certain qu’avec ce « coup de pub », si l’on peut appeler cela comme ça, la fréquentation du site de ladite maçonne doit avoir explosé depuis deux jours. Cela permettra à ces visiteurs occasionnels de voir qui elle est et ce qu’elle écrit, et d’en tirer leurs conclusions.
      Quant à l’autre affaire, celle de ses relations avec sa loge, il est clair que deux présences sur les colonnes une année et quatre les deux années suivantes, ça ne fait beaucoup pour se prétendre maçon actif, je partage encore ton avis…

      • 58
        Yasfaloth
        7 mars 2016 à 00:22 / Répondre

        Mon cher Geplu
        .
        Merci pour ta réponse, avec laquelle je suis bien sûr globalement d’accord, sauf sur un point, tu te doutes duquel 🙂 !
        .
        Il y a une nette différence, à mon sens, entre exercer une « autorité » et exercer un « chantage »… j’ai cru comprendre, que pour le cas qui nous concerne, l’invitation de notre « passionaria » s’est faite avec une certaine opacité et avec quelques arrières-pensées.
        .
        Quand une manifestation, ou une conférence se déroule avec le label « Grande Loge de France », il est chez nous d’usage de faire valider son contenu par la rue de Puteaux.
        .
        Celle ci valide… ou pas… dans le cas qui nous préoccupe, il semblerait qu’il y ait eu certaines « incompréhensions », qui auraient pu conduire au retrait du label « GLDF », et fort logiquement au financement qui lui est lié.
        .
        Comme le dit très justement Jiri, quand on sollicite un « sponsor » on ne lui impose pas une ennemie proclamée, active et déclarée et qui plus est manifestement incompétente dans le « métier »… ou alors on se passe de son financement.
        .
        Pour ceux qui pensent comme moi, Philippe Charruel a, dans le cas qui nous intéresse, fait simplement preuve, comme avec Ar’Vreur d’une « autorité » active, dont nous souhaitions le retour.
        .
        Comme il a prouvé être tout sauf un idiot, je pense qu’il en a mesuré le risque, et qu’il a même fait dans cette affaire preuve d’un certain courage.
        .
        Oh pas vis à vis de la « maçonne » à qui il ne faut pas donner plus de poids personnel qu’elle n’en possède vraiment, mais plutôt vis à vis de ceux qui dans ou hors de l’obédience font tout pour nous déstabiliser; et au delà d’elle, casser la dynamique que l’on sent bien s’installer autour de notre rite et de ses principaux acteurs.
        .
        D’où aussi certaines alliances objectives contre-natures…
        .
        Frat…

        • 59
          GépluAdministrateur
          7 mars 2016 à 00:28 / Répondre

          Je suis bien d’accord sur le fait que les organisateurs auraient du « consulter » avant d’imposer, mais après, sur la façon de faire et de la présenter… c’est ton avis.

    • 60
      La Maçonne
      7 mars 2016 à 01:11 / Répondre

      Justement, Yasfaloth, ils ont lu les documents en question … Il faut comprendre que pour toi « faire démissionner » quelqu’un est normal et une bonne chose. Dans une entreprise privée,c’est mafieux. Et pourtant une entreprise a l’argument de sa survie et des enjeux économiques que n’a pas une loge.
      Voilà pour les « méthodes » et ta conception douteuse de la FM et du droit.

      Geplu ne m’aime pas. C’est réciproque. Même si sûr le coup là, il se débrouille bien. S’il critique mon style, je peux lui conseiller d’éviter les mots orduriers… Mais cela le regarde. C’est son blog.

      Curieux que tu ne le traites pas de populiste aussi…
      Quant à ce qu’est mon blog, ce sont les lecteurs qui décident. De ce côté là, tout va bien. Quoique vous en pensiez.

      Ton GM et la mienne m’ont octroyé une véritable médaille, une reconnaissance en quelque sorte de la qualité de mes articles. S’ils étaient nuls, ils m’auraient fichu la paix… Ils n’en auraient pas peur. Charuel ne souhaiterait pas prendre ainsi sa revanche.

      Quant à Besson, elle est élue pour défendre son obédience et ses soeurs. Pas pour soutenir la GLDf et dézinguer l’une de ses soeurs pour faire plaisir à Charuel.

      Accepter cela serait accepter que demain Keller procède par chantage pour interdire Turbet – Que Besson fasse la même chose contre Contremoulin… Après les blogs, ce serait au tour des auteurs de livres, aux revues, maisons d’édition… Autant dire qu’ils ont voulu ouvrir une police de la pensée.
      Si c’est cela que nous voulons – soit – mais comme il y a des lois qui nous protège, c’est prévoir que la FM se déchire dans des procès.
      Bref, ne pas réagir – minimiser l’affaire – c’est ouvrir la porte à tout.
      Quant à mon éviction de la GLFF, si Besson préfère me savoir dehors…. Autant pour elle.

      • 61
        Yasfaloth
        7 mars 2016 à 09:34 / Répondre

        « Maçonne »… quand on a un brin le sens de l’honneur on ne n’impose pas sa présence dans un atelier où l’on se sent, de ton propre aveux, aussi mal !
        .
        Au point de traiter les sœurs qui en assument la responsabilité de « facho » ou d’illetrées. Et, par exemple, quand on s’engage vis à vis d’elles à une certaine régularité dans la fréquentation d’un atelier de substitution, et bien on tient parole. De mon point de vue, oui la présence d’une « briseuse d’égrégore » telle que toi dans une loge impose des décisions forcément douloureuses…
        .
        Si j’avais comme toi un avis sur tout, et un jugement à l’emporte-pièce à formuler au collège de Dionysos, à la vue du dossier que tu nous a présenté. Ce serait d’avoir un peu trop tergiversé, d’avoir été, en quelque sorte trop aimable avec toi. Je t’assure que si j’avais été aux commandes, avec mes officiers, après un entretien avec toi les yeux dans les yeux, après aussi avoir éventuellement négocié un « délai de réflexion » pour corriger le tir, je t’assure que je n’aurais pris autant de gants, et je crois que je n’aurais pas été le seul… et manifestement, à ce que je peux lire, la loge m’aurait largement suivi !
        .
        Pour ce qui concerne mon GM, je pense que tu es, à titre personnel, le dernier de ses soucis. Seulement, pour parler de façon imagée, il a été (largement) élu pour diriger un club d’échecs, il y a parmi les membre de ce club une petite minorité d’adhérents qui aimeraient utiliser sa structure pour jouer à la pétanque, et, plus ennuyeux introduire des règles de ce « sport » dans notre façon de jouer aux échecs.
        .
        Je ne suis pas systématiquement d’accord avec les décisions de mon GM actuel, par exemple je ne suis pas persuadé que le patronage d’un ministre ait été nécessaire pour notre futur colloque… mais dans le cas qui nous intéresse, je pense qu’il est absolument dans son rôle, et qu’il avait même obligation de le faire.
        .
        Cela se serait très mal passé en interne de savoir que nous avions financé le déplacement et l’expression publique d’une personne extérieure qui venait de nous traiter de tous les noms et qui prône ouvertement, encore dans des articles très récents, la zizanie à l’intérieur de la Grande Loge.
        .
        Il y a quand même, entre personnes civilisées, et encore plus entre « maçons », une certaine courtoisie à respecter, ce qui n’est pas ta spécialité. Effectivement dans le cadre de ton blog tu publies et censures comme il te plait, nul ne te conteste ce droit… mais il ne faut pas venir chouiner sur les conséquences !

  • 54
    Lhermitte
    6 mars 2016 à 21:15 / Répondre

    Je suis surpris que Jean-Laurent T., blogeur bien connu, n’ai pas encore réagi pour défendre La Maçonne contre cette injustice qui lui ait faite ! Il a été le premier à dézinguer Géplu, pourtant, afin de rendre les blogeurs libres et de bonnes moeurs (dont La Maçonne) contre celui qui leur voulait tant de mal ! Non, on me susurre à l’oreille qu’il serait peut-être un agent de propagande de la GLdF et de son grand maître, je ne peux croire de telles choses !

    • 55
      GépluAdministrateur
      6 mars 2016 à 22:35 / Répondre

      Merci Lhermite. Comme toi j’ai été très surpris de la relative indifférence de la blogosphère maçonnique face à cette agression caractérisée de « l’un(e) des nôtres », et notamment de quelques habituels grands donneurs de leçon.

  • 52
    • 53
      Jean-Pierre Bacot
      6 mars 2016 à 18:59 / Répondre

      Merci Armand
      Tu peux commenter notre post et apporter des compléments; il ne s’agit en effet que d’une première ébauche d’analyse

  • 49
    Merlin75
    6 mars 2016 à 14:03 / Répondre

    Décidément l’antisarkozysme se niche partout.
    Faut-il être tordu pour le nommer dans un Post concernant La Maçonne !

  • 47
    Jiri Pragman
    6 mars 2016 à 12:47 / Répondre

    Ce commentaire a déjà été fait ici si ce n’est que dans cette version, il y une volonté de dévoilement. N’est-ce pas interdit par les règles maçonniques en application également sur ce blog ?

    • 50
      Luciole
      6 mars 2016 à 14:47 / Répondre

      Je suis amené le plus souvent à m’opposer à Joaben que je n’apprécie pas.Jiri a néanmoins tout à fait raison de signaler que les dévoilements sur un blog, public qui plus est,sont une rupture totale avec les engagements maçonniques et la plus élémentaire correction.

      • 51
        GépluAdministrateur
        6 mars 2016 à 15:10 / Répondre

        à Luciole, Fidèle d’Amour, Remi et Myosotis64.
        Oui, l’on retrouve ici, hélas, le ton polémique entretenu par ailleurs « entre vous » (pas toi luciole), mais dont je ne veux pas ici. Fin donc de vos échanges sur hiram.be sur ce sujet.

        • 62
          GépluAdministrateur
          7 mars 2016 à 10:28 / Répondre

          C’est fait, et maintenant c’est clos.

  • 46
    Mayflower75
    6 mars 2016 à 11:54 / Répondre

    Je pense que la Grande Maitresse de la GLFF essaie de faire de son mieux et que ce n’est pas facile. Ce qu’il lui arrive n’est pas vraiment de sa faute même si elle est responsable ; elle a hérité d’un dossier visiblement mal géré. A l’instar de Sarkosy on peut se demander si elle a réalisé la mesure de sa fonction et n’a pas géré cette dernière au niveau de son seul « être ». Par ailleurs il est possible qu’elle n’ait pas encore assimilé la notion de souveraineté et d’indépendance de l’obédience qu’elle dirige.
    Elle fait penser à une petite fille qui veut faire plaisir à papa et à maman, seule autorité qu’elle reconnait et qu’elle reprend à son compte pour y soumettre ses petites sœurs au détriment de leurs droits. Le souci dans l’affaire qui secoue les blogs maçonniques, la GLDF et la GLFF ces jours-ci est que la grande maitresse semble avoir cédé aux pressions d’une puissance maçonnique extérieure pour arranger ce « petit meurtre entre amis » sans se soucier de la base et des textes de l’obédience. Est-elle bien conseillée ?
    Ce type de comportement d’allégeance à une autorité est vraisemblablement dans la culture de son obédience et il doit être difficile de s’en défaire. Par exemple en GLFF on apprend que des loges travaillant à un certain rite sont prises sous le feu d’une juridiction extérieure dite « Garant du dit rite » (on ne va pas le nommer) en mal d’épuration et se voient du jour au lendemain obligées de se conformer à une nouvelle loi non votée en assemblée donc en interne, qui leur impose de supprimer un certain nombre de fondements de leur culture. Et quoi d’autre encore à venir ?
    Et oui nous sommes un peu comme dans l’espace Schengen … Il n’y a plus de frontière. Mais cela ne donne pas pour autant le droit d’ingérence d’une puissance indépendante dans les affaires intérieures d’une autre puissance tout aussi indépendante ; nos GM ne devraient pas tolérer et encore moins initier un glissement de pouvoir au détriment de la liberté de chacun et chacune. Cela ne donne pas le droit de s’acharner sur une sœur, notre sœur, sans l’avoir écouté et sans être passé par une procédure conforme à la justice de notre pays très attaché au principe de «présumé innocent».

  • 37
    Blazing Star
    5 mars 2016 à 21:57 / Répondre

    Le sous-marin « faith of love » chargé de torpilles et arrivant de GLnf country croise dans les eaux paisibles d’Hiram City,
    Son périscope bien rentré, il vient de se cogner bruyamment au quai. L’important c’est qu’on l’ait repéré.

  • 36
    jean-pierre Bacot
    5 mars 2016 à 20:47 / Répondre

    Question, si la maçonne était un homme, le chargerait-on autant?
    Ca rappelle certains débats parlementaires…
    Passons et restons sur le fond, mais soulignons tout de même qu’il y a 95% de mâles sur ce blog…
    Relecture faite des articles de la maçonne, la GLFF n’a vraiment pas à s’en plaindre, il y a même eu une interview de la précédente GM. La question est donc limitée à un atelier Dionysos, créé au REAA à Saint Dié en 1986 nous disent les RG, qui peuvent se tromper.
    Concernant la GLDF, elle a été prise dans ses contradictions par quelques articles et il eût mieux fallu lui répondre calmement…
    Conclusion solidifiée, il y a bien une alliance de fait en ce moment entre la rue de Puteaux et la cité du couvent.
    Mais au delà, une autre question est: a-t-on le droit de critiquer, arguments à l’appui, sans se faire attaquer ad hominem ou ad feminem?

    • 38
      lazare-lag
      5 mars 2016 à 22:18 / Répondre

      Appel par haut-parleur dans la salle d’attente:
      « Votre attention s’il vous plait,Monsieur Jean-Pierre Bacot est prié de se rendre dans le hall d’accueil,sous son message n°18 pour une réponse attendue à la question n°21 posée par Lazare. D’avance, merci »

    • 39
      La Maçonne
      5 mars 2016 à 22:48 / Répondre

      JP Bacot, Je suis d’accord avec toi. Si j’avais été un homme, bien des commentaires n’existeraient pas.
      Imaginez, frères de la GLDF, que Daniel Keller fasse la même chose que Charuel pour interdire Turbet a une conférence. Vous aurez réagi comment? C’est ce qu’a fait Charuel à mon sujet..
      Autant que je m’en souvienne, Turbet n’a pas toujours été tendre pour le GODF …
      Keller aurait donc, suivant votre logique, de bonnes raisons. Non?
      Geplu ne m’aime pas. Mais son expérience du blog qu’il a acquise lui ont bien fait comprendre tout le fond de la question. Quant à Fidèle d’amour, il a derrière lui l’expérience de Stifani et des Myosotis… Il en sait donc assez long sur les relations difficiles blogs/GM et ses dérives.
      Ce ne sont pas à des GM de décider de nos expressions et du contenu de nos blogs.
      Pour ce qui concerne la GLFF, c’est inexplicable du point de vue de cette seule obédience. Pour une soeur de la GLFF qui a grandi assurée de l’indépendance de son obédience de toutes juridictions maçonnique masculines, c’est incompréhensible.

    • 40
      Jiri Pragman
      6 mars 2016 à 06:07 / Répondre

      La tactique qui consiste à s’ériger en victime de comportements machistes et, par là-même, en héroïne féministe a déjà été largement utilisée dans le cas présent. Une femme peut être critiquée n’ont pas parce qu’elle est une femme mais en raison de ses comportements… tout comme un homme.

      • 43
        Julien18
        6 mars 2016 à 10:04 / Répondre

        100% d’accord avec Jiri. Difficile de taper d’abord comme une brute, puis de crier au secours et à l’agression de la pauvre femme quand on prend en retour une volée de bois vert.
        Faut aussi savoir assumer. Elle n’est visiblement pas sans défense la maçonne, non ?

        • 45
          Duralex
          6 mars 2016 à 10:28 / Répondre

          S’il y avait eu une volée de bois vert dans le genre: pas d’accord avec ce que tu dis,on demande un droit de réponse sur ton blog ou on met le paquet sur notre propre site pour remettre les choses en place, il n’y aurait pas eu de problème, juste une baston classique, mais répondre par du billard à trois bandes, outre beauté de la symbolique du ternaire,c’est une volée de bois pervers.
          Si on laisse faire ça, alors, je ne donne pas longue vie à tout ce qui s’est construit en termes d’édition, de revues, de blogs, de sites, de salons, pour essayer de faire vivre la maçonnerie dans la diversité et dans une certaine transparence. par les temps qui courent, sans exagérer l’événement, il faut être vigilant et ne pas confondre ceux qui débattent, même vigoureusement avec ceux qui partent avec la caisse ou pètent les plombs à un poste de direction.

      • 44
        jean-pierre Bacot
        6 mars 2016 à 10:07 / Répondre

        Bien sur, mais disons qu’il y a comme un facteur aggravant.
        Un ministre qui prend un malaise en notre douce France ça ne se commente pas, une ministre et hop, elle est faible, pas taillée pour le poste.
        Je ne pense pas qu’il y ait de phénomène d’héroïsation.
        A part ça, il ne faut pas renverser la charge de la critique, c’est la Maçonne qui s’est fait taper sur la tête, pas Besson,ni Charuel et comme le dit Geplu, il faut savoir passer sur la forme qui peut déplaire pour soutenir le fond, c’est à dire la liberté d’information et de discussion, avec les limites légales de la diffamation etc.

  • 35
    Fidèle d'Amour
    5 mars 2016 à 20:42 / Répondre

    Cher Géplu,
    Il n’est pas dans mes habitudes d’intervenir – y compris en tant que commentateur – dans d’autres blogs que le mien, pour que cela arrive il faut donc une raison impérieuse.
    Cette raison, c’est le désir de rendre hommage à l’élégance que tu as eu de publier cet article concernant la profonde injustice faite à notre Sœur La Maçonne. J’imagine que cela t’en a couté, tant tu ne l’apprécie pas, ce que tu as d’ailleurs rappelé (ce n’était pas indispensable) en préambule de ton édito, faisant une liste de griefs que je m’autorise à penser infondés.
    Reste que tu as eu le courage de lui rendre justice devant l’iniquité qui lui est imposée.
    Tu as eu d’autant plus raison qu’il s’agit d’une situation qui peut facilement dépasser La Maçonne.
    Il y a aussi un problème de fond, qui est celui de l’existence même de blogs qui s’intéressent à la Franc-Maçonnerie. Et de la perception qu’en ont les dirigeants des obédiences.
    La Maçonne est face à des gens qui n’ont pas compris le monde moderne et qui veulent pouvoir faire « leurs petites affaires » sans que quiconque n’en dévoile les dessous.
    Le tort de La Maçonne aux yeux de ces gens est d’avoir donné une tribune avec son blog à une loge Ar Vreur qui a lancé au cœur de son obédience un mouvement qui a mis en difficulté ses dirigeants et d’avoir dévoilé des éléments uniquement factuels preuves documentaires à l’appui, qui n’ont d’ailleurs jamais été démenties. Je pense donc que tu as tort de dire qu’elle a agressé ces personnes.
    Dès lors, ne pouvant contester sa crédibilité, on tente – très maladroitement – de la faire taire.
    D’ailleurs, on peut craindre que pour ces dirigeants, ce soit une façon de penser qui se décline sous toutes les facettes, et qui ne se limite pas à La Maçonne. C’est cela qui est en jeu.
    Cet état de fait devrait conduire, je crois, à une explication et une réconciliation entre la plupart des blogueurs intervenant sur le thème de la maçonnerie ou de la vie des obédiences, et sur une réflexion conduisant à la signature d’une Chartre.
    Faute de quoi, à n’en pas douter, tôt ou tard, ce sont ces mêmes personnages qui aujourd’hui veulent imposer la censure qui prendront des décisions contraignantes sur le sujet.

  • 34
    xm
    5 mars 2016 à 20:38 / Répondre

    Ce qui appelle quand même question dans cette affaire, c’est que le GM de la GLDF semble au pire s’acharner sur une Sœur qui de fait n’est pas de son Obédience au risque de créer une discrimination qui plus est prouvée par écrit, au mieux de prendre partie pour la direction d’une autre Obédience dans un conflit l’opposant à une de ses membres.

    En tant que Frère de la GLDF, cela m’interpelle.

  • 27
    Blazing Star
    5 mars 2016 à 18:32 / Répondre

    Tant de bruit pour rien ou une tempête dans un verre d’eau. N’est pas un mauvais vaudeville.

    • 30
      Jiri Pragman
      5 mars 2016 à 19:29 / Répondre

      Il parait qu’au Liban on dit: « Faire d’un grain de sable, une montagne ».

  • 18
    Luciole
    5 mars 2016 à 14:02 / Répondre

    Ce qui est certain c’est qu’elle ne pouvait rêver d’une telle publicité,alors que le plus simple aurait été de n’en point parler dans ce salon où elle aurait pu gémir dans l’indifférence générale.Ph.Charuel a été mal conseillé encore une fois.
    Tolérer n’importe quelle c..bétise sous le prétexte de laisser s’exprimer laisse la part trop belle à toutes les outrances.Calomniez,calomniez il en restera toujours quelque chose.
    Mais ce n’est que mon humble avis.

  • 17
    La Maçonne
    5 mars 2016 à 13:50 / Répondre

    C’est un frère qui m’a prévenu de ton article, Geplu.
    J’en suis la première étonnée.
    Tu m’apprends certains détails… Charuel a envoyé une bafouille.
    Un petit rectificatif, je n’avais jamais émis une seule critique sur Besson et la GLFF. Besson n’est GM que depuis un an. Quant à la GLFF, ce sont de longs articles bourrés de fautes qui disent que c’est une obédience extra! Si on comprends – du moins si elle s’explique – la position de Charuel n’est pas étonnante… Il ne m’aime pas. Je m’en doutais, un peu.
    Par contre, celle de Besson est inexcusable et, en plus, inexplicable, n’ayant jamais critiqué sur mon blog, soit elle, soit la GLFF.

    • 19
      Duralex
      5 mars 2016 à 14:43 / Répondre

      Cela confirme que GLFF et GLDF sont cul et chemise en ce moment. Tu touches à l’un ou l’une et l’autre réagit.

      Luciole, ne sois pas dans l’outrance que tu dénonces par ailleurs.
      Pas de réaction chez Turbet ni chez Contremoulin, pas étonnant, ils n’ont pas la même fonction, nul ne leur reprochera.
      il faut de tout pour faire u monde maçonnique pluraliste

      • 20
        Armand
        5 mars 2016 à 15:09 / Répondre

        Pas d’accord Duralex, Turbet est le très officiel nouveau directeur de la communication de la GLDF, et à ce titre et avec ses deux casquettes tout de même un peu impliqué. Non ?…
        Sinon, à part aider son boss à faire des conneries à quoi il sert ?

        • 33
          Astérix
          5 mars 2016 à 20:01 / Répondre

          A toucher un très bon salaire sur les capitations des FF.

      • 21
        Luciole
        5 mars 2016 à 15:28 / Répondre

        Mais je ne veux pas de tout dans un monde maçonnique.
        Je veux de la fraternité,de la mesure,de la bienveillance,de l’amitié pourquoi pas.Les « se-disants » chargés de com ne sont pas toujours des modèles à suivre.J’ai déjà exprimé mon sentiment alors que Ph.Charuel est mon GM,il n’est pas à l’abri de maladresses!Hélas3.

      • 22
        Armand
        5 mars 2016 à 15:58 / Répondre

        « Pas de réaction chez Turbet ni chez Contremoulin, pas étonnant, ils n’ont pas la même fonction, nul ne leur reprochera. »
        .
        C’est vrai, ils sont plutôt sur le registre de l’égo et du nombrilisme : moi je…, et n’oubliez pas de regarder ma photo ! Le reste…

  • 13
    Armand
    5 mars 2016 à 12:37 / Répondre

    C’est marrant mais sur ce coup là on n’entend pas l’immense directeur de la communication de la GLDF, par ailleurs blogueur « indépendant » , très indépendant, Jean-Laurent Turbet. Ben alors Jean-Laurent, tu soutiens qui ? Ta copine ou ton patron ?

  • 12
    jean-pierre Bacot
    5 mars 2016 à 12:18 / Répondre

    C’est fou ce que l’on sème Jiri… Blague à part, c’est une affaire assez sérieuse.
    Voltaire est bien invoqué par Lazare, pas très recommandable comme personnage, mais juste.
    C’est une question de principe et Geplu a cent fois raison
    Qu’on aime ou non la maçonne, ce qu’elle a écrit n’est rien à côté de ce qu’ont déversé certains Myosotis pendant la crise de la GLNF ou certains excités au moment où frémissait l’ouverture du GO aux femmes.
    On devrait publier certaines archives…
    Donc rien d’autre à faire que de soutenir la maçonne qu’on l’aime ou pas.
    Le temps n’est encore décidément pas venu où l’on pourra discuter calmement du rôle et du contenu des blogs avec toutes les actrices et tous les acteurs.
    Attendons donc que quelqu’un en fasse un livre ou une thèse.

    • 15
      lazare-lag
      5 mars 2016 à 13:19 / Répondre

      Il m’arrive parfois d’avoir le comprenoir encrassé….
      Aussi, veux-tu bien m’ôter d’un doute, S.T.P.?
      Lorsque tu dis « pas très recommandable comme personnage », c’est bien à Voltaire que tu penses?
      Je voudrais être sûr de n’avoir pas mal compris…

      • 42
        jean-pierre Bacot
        6 mars 2016 à 09:49 / Répondre

        oui, Lazare, il vivait entre autres de la traite des noirs
        Voir aussi ce qu’il fit au frère La Beaumelle
        cf les recherches d’Alain Bellet
        et qu’on ne me dise pas qu’à l’époque, c’était normal

        • 48
          lazare-lag
          6 mars 2016 à 13:37 / Répondre

          Merci pour la réponse.
          Mon inquiétude tenait, et je vois bien que tu ne t’en es pas vraiment rendu compte, à la construction de ta phrase.
          Le « pas très recommandable comme personnage » peut en fait s’accorder indifféremment à Voltaire comme à Lazare…
          Le doute étant levé, nous pouvons l’un comme l’autre reprendre une activité normale.
          Cela dit, je conviens avec toi que l’existence du grand homme a pu ne pas être tout à fait à la hauteur de sa réputation – non usurpée – de défenseur de certaines victimes d’oppression (Calas, Chevalier de la Barre, etc…)
          Rousseau, l’éternel rival, ne passe pas lui même pour un père des plus vertueux.
          Il en est ainsi de certains hommes qui font pourtant référence. Tels des albatros, il vaut mieux les admirer dans la grâce de leur vol, qu’à terre et de trop près.
          D’autres que moi l’ont dit avec bien plus de talent.

    • 16
      Jiri Pragman
      5 mars 2016 à 13:35 / Répondre

      Je suis toujours surpris de voir des maçons citer Voltaire, franc-maçon de la dernière heure après s’être souvent gaussé des maçons eux-mêmes… d’autant que cette citation n’est pas sienne. Il s’agit d’un propos d’Evelyn Beatrice Hall résumant la pensée de Voltaire.

      Quoi qu’il en soit, il faut faire la différence entre une invitation à s’exprimer dans un évènement interobédentiel (j’y reviendrai) et une liberté d’expression dont cette personne use (et abuse) sur son blog. Pour rappel, la liberté d’expression a ses limites; elles peuvent être prévues dans des lois comme dans les règlements des associations auxquelles on adhère (ma « liberté d’expression » ne permet évidemment pas par exemple de dévoiler un autre maçon).

      Pour ma part, n’étant pas catholique, si je connais Matthieu 5-39, je n’ai jamais eu l’intention de tendre la joue gauche à une personne, blogueur de la dernière heure, qui a entrepris une campagne de dénigrement à mon égard.

      Je suis parfois surpris que des maçons que je pensais intelligents vantent par exemple ses qualités d’analyse dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles étaient biaisées. Il est vrai que les flatteurs en question profitaient de cet espace offert pour déverser leur bile qui sur telle ou telle obédience.

      Par rapport aux manifestations de type « salon maçonnique », si l’on critique la place qu’y ont les obédiences, que ce soit dans le programme lui-même ou dans l’organisation de l’évènement, il faut alors proposer d’autres modèles financiers ne reposant pas sur les moyens des obédiences.

      Effectivement, un livre sur la compatibilité entre franc-maçonnerie et Internet devrait paraître sous peu dans une maison d’édition parisienne.

      • 24
        lazare-lag
        5 mars 2016 à 17:21 / Répondre

        Merci Jiri pour ces compléments d’information qui ont aiguisé ma curiosité.
        J’étais dans l’ignorance de ces propos apocryphes qui sont donc ceux d’une biographe, Evelyn Beatrice Hall, celle-ci ayant elle-même confessé que ces propos sont de sa création, pas du résident d’un Ferney qui n’était pas encore Voltaire.
        Cela étant,citant Voltaire(certes à tort, mais involontairement)je n’ignorais pas son initiation très tardive, une initiation que de nos jours on qualifierait peut-être de médiatique. Peut-être même dans une loge célèbre. Je n’ose affirmer ici que c’était aux « Neuf Soeurs », à Paris, sans l’avoir vérifié préalablement… je deviens prudent!
        Quant au devenir des citations, parfois même à tort, ce devenir peut être tenace.
        Au cas d’espèce, cela pourrait provenir de la notoriété du modèle bien plus installée, bien plus envahissante que celle de la biographe.
        D’autres citations peuvent aussi avoir des destins marqués de l’imperfection.
        Souvent franc-maçon aime à citer, de Saint Exupéry, « Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser tu m’enrichis ».
        Bien que gravée sous cette forme au sein même du siège du G.O.D.F., rue Cadet à Paris, la citation est doublement inexacte.
        D’une part, l’originale ne comporte pas le mot « frère », d’autre part elle est ainsi en partie tronquée par rapport au texte de l’auteur.
        Par contre, ici pas d’erreur sur lui, l’auteur, c’est bien St Ex.
        Mais son texte, fût-il gravé dans le marbre, ce marbre fût-il placé dans une maison ayant pignon sur parvis maçonnique, il n’est pas respecté intégralement.
        Et la légende dure…

        • 26
          HRMS
          5 mars 2016 à 17:41 / Répondre

          Il sagit bien la L des « Neufs Soeurs  » qui fut démontée dans les suites du grand raout mondains que furent les funérailles de Voltaire qu’elle organisa.

          • 31
            lazare-lag
            5 mars 2016 à 19:38 / Répondre

            Merci HRMS pour la précision apportée.
            Qui d’ailleurs, au passage, en amène une seconde sur la fin de cette loge elle-même.
            On dirait presque que Voltaire leur a « porté la poisse » aux 9 susdites.
            « Je suis tombé par terre, c’est la faute à… »

        • 28
          Hugues
          5 mars 2016 à 18:48 / Répondre

          Oui. Les légendes ont la vie dure. Guillotin ne s’en est jamais remis…

          • 32
            lazare-lag
            5 mars 2016 à 19:41 / Répondre

            Faut-il comprendre que le bon docteur Guillotin était lui aussi aux « Neuf Soeurs »?

            • 41
              Hugues
              6 mars 2016 à 09:10 /

              Non. Celui qui était FM c’est le père du médecin. Je faisais donc allusion au brave docteur Guillotin, le fils, rendu coupable par quelques plumitifs atrabilaires, d’avoir inventé la bascule à charlot, alors qu’il n’y était pour rien, le pauvre homme…

      • 63
        Yasfaloth
        7 mars 2016 à 13:14 / Répondre

        « Effectivement, un livre sur la compatibilité entre franc-maçonnerie et Internet devrait paraître sous peu dans une maison d’édition parisienne. »
        .
        Je pense que nous étions quelques uns à y songer, c’est une très bonne nouvelle que cette question soit enfin posée de façon concrète à travers un livre (quelle que soit la réponse qui y sera donnée) !
        .
        Si je ne suis pas indiscret, tu en seras l’auteur Jiri ?

        • 64
          Jiri Pragman
          7 mars 2016 à 15:18 / Répondre

          Effectivement. J’ai pris du recul par rapport à mon livre publié en… 2004 (à une époque où les réseaux sociaux n’étaient pas là!) et à mon expérience de blogueur pendant près de 10 ans. Le livre paraîtra dans la collection « Les outils maçonniques du XXIe siècle » chez Dervy.

          • 65
            Duralex
            7 mars 2016 à 17:30 / Répondre

            Bonne nouvelle, on en parlera dès réception.

  • 11
    Condorcet
    5 mars 2016 à 12:06 / Répondre

    Je ne parlerai pas du fond de l’affaire je ne connais pas tout, par contre j’ai déjà dit sur ce que j’en pensais au vu des éléments connus sur d’autres blogs. Je voulais simplement souligner le geste élégant de Géplus. Merci encore de cet engagement pour la liberté d’expression et chapeau vis à vis de ta position à l’égard de notre sœur la maçonne dont je sais que tu avais quelques griefs vis à vis d’elle. Je suis certain qu’elle n’oubliera pas.
    Il y a certains commentaires courageux sur ce blog et sur d’autres qui consistent à massacrer une sœur en difficulté. Étant de tradition maritime par ma famille, j’ai toujours entendu dire chez les miens, que même son pire ennemi lorsqu’il est en situation de naufrage, on doit lui tendre la main et le sauver.
    Manifestement il y a de grands initiés qui déversent leurs biles sur ce blog et d’autres en profitant de la situation de faiblesse de notre sœur pour tenter de l’achever. Ces grands courageux et tristes sires sont le déshonneur de la maçonnerie.
    Bravos Géplus
    Si Géplus lançait une pétition de soutien a la maçonne cela aurait de la gueule.

  • 9
    Julien18
    5 mars 2016 à 10:54 / Répondre

    Il est clair que si les organisateurs bordelais n’avaient pas pris le risque, fait la connerie, d’inviter cette excitée, on n’en serait pas là. Ben oui elle a le droit d’exister et de dire toutes les conneries qu’elle veut, mais l’inviter dans un grand salon maçonnique est lui donner une importance qu’elle ne mérite pas, et la réaction de Charuel et Besson, quoique très maladroite, est tout à fait compréhensible.

    • 10
      Jiri Pragman
      5 mars 2016 à 11:07 / Répondre

      Effectivement, cette invitation a choqué. Certains se sont demandé ce qui avait bien pu passer par la tête des organisateurs dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils ont été mal inspirés. La personne en question veut aujourd’hui ajouter son nom au martyrologe de la libre-pensée. C’est quelque peu excessif ! Sa lutte obsessionnelle et familiale contre la GLDF est pour le moins lassante. Quant à sa situation dans sa Loge, on n’a que son point de vue, quasi par définition très orienté. Enfin, rassurons nos Soeurs. Aucun d’entre nous n’a jamais cru que « La Maçonne » les incarnait.

      • 14
        HRMS
        5 mars 2016 à 12:49 / Répondre

        Merci de donner toutes les informations factuelles qui permettent l’information, et que nous nous fassions notre son propre opinion en ayant à savoir en quoi cette « invitation a choqué »;
        CE que je sais, c’est que suivant le Règle, j’ai prêté serment en tant que F de ne rien publier sur la FM, l’obédience,la Loge, et les FF sans en avoir été clairement autorisé…genre imprimatur et c’est totalement cohérent avec le REAA, mais je me demande encore comment j’ai pu prendre un tel engagement : pas vous ?;
        je sais dans notre société de com, ça fait ringard, mais la discrimination n’est-elle pas entre la Chaos et l’Ordre?

        • 25
          HRMS
          5 mars 2016 à 17:32 / Répondre

          Pour la leçon de catéchisme et la distribution de bons points vous repasserez « Votre Grandeur »:
          *Ce serment de ne pas laisser n’importe quel FM parler pour « la FM » et ses instances existe-t-il oui ou non? l’avez vous prêtez oui ou non ? et enfin un FM au sein de la société profane, hors du T ne serait-il plus Maç ? notamment quand il s’agit de l’interférence entre vie profane et vie maçonnique ? Je connais bien l’artifice de la distinction entre association 1901 et fonction ordinale notamment après les échaffourés en justice profane des années 2000/04 … Cela ne fait que témoigner d’une lourde profanisation de la FM, tout comme en ce cas d’espèce où les torts sont évidement partagés car sans aucun effort de Concorde et de respect de part et d’autre; il est autant scandaleux de réduire au silence un F au sein des LL et des instances, que de bavasser à tout va à propos des affaires interne de la Maç dans le monde profane et d’être là aussi parjure; En tout cas tout cela ne nous grandit assurément pas; « Skandalon », la petite pierre qui fait trébucher

  • 8
    Lionel MAINE
    5 mars 2016 à 10:31 / Répondre

    La Maçonne était l’antithèse même du blog de l’Agitprop de la Grande Loge de France, dont l’animateur en est désormais salarié et , … directeur de la communication !
    Son blog, comme le tien, ont joué leurs modestes rôles dans la perturbation du projet C.M.F, ce qui a bien manqué, dans une situation comparable, en 1965.
    Tout comme certains dignitaires de la Grande Loge en veulent à notre Frère Roger DACHEZ de contester leur vision révisionniste de l’histoire de la Franc-Maçonnerie française, ils ne peuvent tolérer qu’une Sœur (de surcroît !) ait sa liberté de ton.
    Si je partage ton analyse sur ses excès, je la soutiens totalement.

    • 29
      Luciole
      5 mars 2016 à 19:28 / Répondre

      L’Histoire de la FM n’est pas aussi simple que d’aucuns le prétendent.Les quatre qui ont fondé la GLde Londres en 1717 préexistaient nécessairement.
      De traités en signatures, accords, ruptures etc certaines LL ont eu des parcours pour le moins en zig-zag. Que des Obédiences en reculent leur date d’existence (GOF voir sceaux) ou LL fondatrices (GLdF maintenue ?) n’a pas vraiment d’importance au regard des siècles. On retiendra davantage ce qu’elles ont fait de positif. Au regard du monde il est plus important que 1717 ait vu l’invention du Piano, il y a plus de pianistes que de FM !

  • 7
    lazare-lag
    5 mars 2016 à 10:13 / Répondre

    Le blog « La Maçonne »? Cela faisait un bon moment que je n’y étais pas allé.
    Il me paraît s’être amélioré au moins sur le plan formel.
    Il sacrifie aussi à un peu (?) d’espace publicitaire.
    Si cela témoigne d’une certaine notoriété, au moins en termes d’audience (les publicitaires ne sont pas des philanthropes, ils ne se déplacent pas pour une fréquentation de dix ou douze visiteurs), alors « La Maçonne » est un site notable, dans tous les sens du terme.
    Quant à l’affaire, bigre! Je la découvre à travers ce que nous en dit Géplu ici et « Cunégonde » elle-même sur son propre site. Si cela doit être évoqué à la télévision, il faut surtout éviter le « prime-time » en soirée: il y a des enfants qui regardent!
    Blague à part, on a tous vécu dans nos ateliers des décisions à prendre pour de la non assiduité caractérisée. Je l’ai toujours vu régler, pas forcément plaisamment, mais dans le respect des règles.
    Finalement il faut s’en tenir à des règles simples en la matière: les faits, toujours les faits; le droit, toujours le droit.
    Et de la souplesse à avoir avec les obligations professionnelles, c’est aussi de la fraternité.
    Quant à la bataille autour du dit séminaire bordelais avec jusqu’à deux obédiences qui se mouillent là dedans, l’eau en devient trouble. On ne nous dit pas tout? J’attends la suite ou d’autres recoupements, mais pour le moment, ce n’est pas le meilleur de la maçonnerie que l’on semble apercevoir.
    Et aux anti-maçons qui voient du complotisme planétaire dans tous les faits et gestes de la Franc-Maçonnerie, on peut leur montrer que certaines de nos arrière-cuisines ne sont pas vraiment de ce niveau là, à leur faire peur…
    Pour finir, relisons bien le paragraphe introductif de Géplu.
    Il pose en préambule tout ce qui l’oppose à « La Maçonne », et G.A.D.L.U. sait que ce n’est pas rien, puis il dénonce le traitement pour le moins sans aucune fraternité que subissent Cunégonde et son blog.
    C’est très voltairien, il dit en substance je n’apprécie pas du tout les idées que vous professez, ou avez eu à mon endroit, mais je ferai ce qu’il m’est possible pour les défendre.
    Elégance pleine de fraternité ou Fraternité pleine d’élégance?
    Chapeau Géplu

  • 5
    Hugues
    5 mars 2016 à 09:51 / Répondre

    Elle est belle, la fraternité…

  • 4
    BETRY
    5 mars 2016 à 09:49 / Répondre

    Mon cher Géplu,

    Je sais bien que cela n’atténuera pas ta tristesse, mais il n’y a pas qu’à la GLFF ou à la GLDF que l’iniquité règne…… Le GODF et son Président de l’exécutif, le citoyen Daniel Keller, ne sont pas en reste ……. Voici la mésaventure qui est arrivée à un Frère de cette obédience, 31 ans d’ancienneté, titulaire du 32ème degré du REAA : Pour avoir transmis à des Frères du GODF, dont une très large majorité de V.M., et à eux seuls, par voie électronique, l’annuaire officiel des Loges du GODF, auquel il avait été simplement ajouté le mode de recrutement, masculin ou mixte, l’exécutif du GODF a demandé, à l’unanimité, à la justice maçonnique du GODF, l’EXCLUSION de ce Frère. Dans sa grande bonté, la justice maçonnique du GODF n’a suspendu ce Frère que deux ans …… !!!!! Je tiens, bien entendu, à ta disposition, si tu le souhaites, tous les éléments de cette affaire. Très fraternellement à toi.

  • 3
    HRMS
    5 mars 2016 à 09:45 / Répondre

    l’exclusion n’a jamais réunis ce qui est épars; épars// centrifuge; centre de l’union ….
    en regard de cette affaire que font Charruel et Besson s’ils sont  » que nos élus sont des amateurs totalement nuls en communication, et de surcroît incapables de gérer la situation nouvelle qu’a provoqué l’apparition des blogs, ces lieux de libre expression où ils se font souvent critiquer, voir chahuter, ce qu’ils n’avaient pas l’habitude de vivre il y a encore peu, et ce que bien évidemment il n’aiment pas. »
    qu’est ce qu’ils font ? : il dialogue … pour négocier et être activement des centre de l’union : application de la Règle et du Devoir.

  • 2
    BRUCE
    5 mars 2016 à 09:34 / Répondre

    en réponse a ta question Geplu , que vont faire CHARUEL et BESSON ., la seule réponse intelligente serait de présenter des excuses a la maçonne .

    • 6
      Chicon
      5 mars 2016 à 10:12 / Répondre

      Ils ne vont quand même pas s’excuser de se faire agresser.
      La solution est en effet de ne pas y aller comme dit Geplu.
      Notre soeur fera tout le battage qu’elle aime. Comme j’ai déjà entendu en patois :  » in n’est jamais sali que pareud l’ordure  »
      Moralité médiatique : l’important c’est qu’on parle de vous.

    • 23
      BRUCE
      5 mars 2016 à 16:41 / Répondre

      joaben
      tu parles de STIFANI et d’un temps révolu depuis JPS , mais c’est vrai ca ne te convient pas quand la paix règne dans ton ancienne obédience , tu aimes tellement tes frères de la GLNF , que tu souhaitent que ce soit encore le cas .
      ben non calimero , c’est plus le cas .

  • 1
    Jiri Pragman
    5 mars 2016 à 09:17 / Répondre

    On récolte ce qu’on sème (Ezéchiel 18.1-32)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif