Georgie 120316

Homophobie, la réaction de la GL de Georgie

Par Géplu dans Divers

glgeorgiaLa Grande Loge de Georgie a réagi à la condamnation de ses prises de positions homophobes par les GL de Columbia, de Californie, et de Belgique avec une « Déclaration sur la souveraineté et la suprématie de la Grande Loge de Géorgie » datée du 12 mars, et adressée à « Tous les francs-maçons réguliers où qu’ils soient ».

Après avoir rappelé avoir adopté le 27 octobre 2015 ce qui est pudiquement appelé « une disposition modifiant le code maçonnique de la Géorgie régissant la conduite de ses membres », la GL constate que « Récemment, certaines Grandes Loges régulières ont pris des mesures pour dénoncer cette disposition en suspendant la reconnaissance ou des relations fraternelles avec la Grande Loge de la Géorgie ». Alors, « Compte tenu de ces circonstances », le Grand Maître de la GL de Géorgie se croit obliger de préciser tout d’abord que lui et sa Grande Loge n’ont pour l’heure pas appliqué la réciprocité en suspendant leurs relations avec Columbia, la Californie ou la GLRB, mais surtout de rappeler qu’ils ne reconnaissent l’autorité d’aucune autre Grande Loge que la leur dans la conduite de leurs affaires.

En clair, ici c’est comme ça, que ça vous plaise ou non. Cela s’appelle rester droit dans ses bottes. En pleine période électorale aux Etats-Unis, il ne faut pas négliger l’importance politique de ces prises de positions asociales et populistes, dont on voit bien l’écho qu’elles reçoivent auprès d’une importante frange d’une population à ce point en manque de repères qu’elle est prête à suivre l’incroyable Donald Trump…

mercredi 16 mars 2016 14 commentaires

Étiquettes : ,

  • 3
    Luciole 17 mars 2016 à 11:27 / Répondre

    D’accord avec vous mais imaginons leurs têtes (si) ayant reconnu le GOdF ils étaient confrontés à l’acceptation des soeurs.

    • 4
      Julie 17 mars 2016 à 11:49 / Répondre

      Les seuls endroits autorisés pour les femmes seraient-ils le lit et la cuisine ?…

      • 5
        chicon 17 mars 2016 à 13:04 / Répondre

        @julie : comme la mixité n’est pas une question à l’ordre du jour aux usa, il conviendrait de ne pas l’appliquer à la sufragette en tous lieux. Question de retenue.

        • 7
          Lionel MAINE 17 mars 2016 à 13:39 / Répondre

          N’y aurait-il pas, chez les adeptes de l’apartheid générique, une proportion plus élevée d’homophobes ?

          • 8
            yasfaloth 17 mars 2016 à 18:26 / Répondre

            Question en marge du sujet :
            .
            Doit on absolument être catalogué homophobe ou homophile, ne peut on pas se revendiquer homo-indifférent et baser son appréciation de l’autre sur d’autres critères que celui de ses préférences d’alcôve ?
            .
            Joli le terme « d’apartheid générique », nul doute qu’il va faire florès dans les milieux ad-hoc !
            .
            Ceci dit, il me semble que si j’avais souffert du « vrai » apartheid, avec son cortège de brimades, de vexations et de limitations de libertés ; je me demande si le fait d’être associé au souhait de certains mâles peut être un peu trop imprégnés de la tradition et des idéaux de leur « ordre », de travailler exclusivement entre eux quelques heures par mois, ne serait pas quelque part pris comme une insulte !

            • 9
              Lionel MAINE 17 mars 2016 à 19:08 /

              Mettre sur un même plan une soit-disant ‘préférence d’alcôve » et un vécu initiatique, quelle délicatesse !
              Si le terme apartheid, dont je vous invite à méditer l’étymologie, vous a piqué au vif dans son horrible connotation historique, c’était d’ailleurs le but, employons , pour qualifier les conceptions mono-genres de la vie maçonnique, le plus cru mais plus réaliste de « sexiste ».
              Bonne soirée.
              Fraternellement.

            • 11
              joab'nnn 18 mars 2016 à 10:29 /

              oui comme sur le genre des FM …

            • 14
              yasfaloth 18 mars 2016 à 13:24 /

              ce que j’apprécie particulièrement, c’est le côté bienveillant et pas du tout outrancier des réponses de certains intervenants !
              .
              Peut être aurais-je du écrire les choses autrement :
              .
              Je me fiche complètement des habitudes sexuelles de ceux que je peux fréquenter en loge, qu’elles soient « Auto », « Homo », « Hétéro », etc… tant qu’elles ont pour principe le respect de l’autre et la légalité.
              .
              Par contre dans une société presque universellement « érotisée », j’apprécie vraiment de voir Eros s’arrêter à la porte du temple… ça me fait des vacances… et me permet de me consacrer pleinement à ce que je suis censé venir y faire !

          • 10
            Speculum 18 mars 2016 à 09:37 / Répondre

            Ce qui est original,c’est que les francs maçons puissent se chamailler pendant de heures au sujet du sexe des anges homosexuels transgenres.

          • 12
            Blazing Star 18 mars 2016 à 10:36 / Répondre

            @ Lionel Maine – Y a t il chez les partisans de l’apartheid générique plus d’homophobes qu’ailleurs ? La réponse est OUI.
            Car si on considère que les femmes sont différentes des hommes, sans réserve ni faux-fuyant.( apartheid generique ) l’homophobie est le respect du vrai genre feminin.

            • 13
              Lionel MAINE 18 mars 2016 à 11:13 /

              Étymologiquement, effectivement, votre raisonnement se tient.
              Maintenant, les homophobes ont-ils réellement « peur du même » ?

      • 6
        Luciole 17 mars 2016 à 13:25 / Répondre

        Nous n’allons quand même pas les leur interdire!

  • 2
    ABIBALA 17 mars 2016 à 10:22 / Répondre

    Maçons libres dans une loge libre : et voilà ce qu’il peut arriver, quelle tristesse.

    J’ai aussi entendu : « on est d’accord entre nous, alors ont fait ce que l’on veut » alors, alors, alors, gardons nos cadres de sagesse à l’intérieur desquels nous devons travailler et exposons les sans relâche.

    l’exemple de la dérive géorgienne doit nous y inciter.

    Heureusement que nous avons ajouté dans la grande sagesse de nos textes : « dans le respect de notre règlement général et de notre constitution ».
    Quelque fois des Frères ou Sœurs oublient cet addendum, j’insiste pour que l’on n’oublie pas de le rappeler à chaque fois que la dérive nous guette! Mes Sœurs et mes Frères la maçonnerie c’est tout de même un peu de fraternité !

  • 1
    xm 16 mars 2016 à 20:32 / Répondre

    Il ne manquerait plus que Trump soit maçon. Mais aux USA, on en a vu d’autres.

    La Géorgie est de toute façon un « Etat Sudiste » où pullulent les milices armées d’extrême droite

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mattis quis, ipsum venenatis felis mi, at consectetur