Burkini

A propos du Burkini…

Par Géplu dans Divers

Sous le titre Contre les défenseurs « progressistes » de l’obscurantisme, Jean-Pierre Bacot et Julien Vercel viennent de publier sur le blog Critica Masonica une aussi originale qu’intéressante analyse de la question du Burkini :

_________________________________

Contre les défenseurs « progressistes » de l’obscurantisme

La laïcité française a toujours été divisée. Voici qu’une affaire de tenue de bain clive à nouveau deux camps qui ne manquent pas de s’invectiver dans la presse et sur les réseaux sociaux. Certes il est d’autres sujets plus importants, mais le secondaire ne relève pas forcément de l’accessoire, fût il vestimentaire, les questions d’habillement n’étant pas toujours futiles. Bref il ne s’agit pas là de parler chiffons…

La décision du Conseil d’État suspendant l’arrêté pris par le maire de Villeneuve-Loubet interdisant le port sur les plages de cette combinaison intégrale a donné du grain à moudre à un groupe où l’on trouve pêle mêle : la Ligue des droits de l’homme, le Nouveau parti anticapitaliste, les Verts, le nouveau grand maître du Grand orient de France et quelques ministres, alors que le premier d’entre eux, Manuel Valls et la majorité du gouvernement se sont positionnés contre. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a déclaré qu’il s’agissait d’« une farce sans nom, une honte pour notre pays et pour nous-mêmes », refusant pour autant une loi que l’on a réclamé à droite et à l’extrême droite. Plusieurs responsables de Les Républicains (de droite) et du Front national se sont en effet prononcés non seulement pour un soutien aux différents maires qui ont pris un arrêté d’interdiction, mais, au-delà, pour le vote d’une loi d’interdiction de cette combinaison intégrale, rebaptisée pour faire plus fun : le « burkini ».

Comme il est des moments où il faut savoir choisir son camp, nous voudrions expliquer notre position franchement hostile à cette forme d’obscurantisme vestimentaire, au risque d’être assigné au deuxième ensemble précité, mais avec un décalage certain par rapport aux éléments qui sont habituellement convoqués. En effet, c’est sur un plan doublement progressiste que nous voudrions argumenter contre toute complaisance envers les provocations extrémistes : le féminisme et l’antiracisme.

Sur le premier aspect, il faut avoir étrangement oublié la contrainte que le masculinisme, pour ne pas dire le machisme, a fait porter tout au long de l’histoire sur les femmes dans la gestion de leur corps et de leur costume pour ne pas voir en quoi la liberté déclarée aujourd’hui par certaines d’entre elles de porter ce costume inventé par une libanaise en Australie (ô mondialisation !) relève à la fois d’un contrôle social exercé sur elles, fût-il introjecté, et d’une sorte de test islamiste. Le Backlash : la guerre froide contre les femmes décrit par Susan Faludi (Crown Publishing Group, 1991) n’est ainsi pas seulement conservateur et politique, il est devenu religieux. Au moment où des couples iraniens font circuler de nombreuses photos qui font fureur par leur regard persan sur les réseaux sociaux, montrant par dérision un homme voilé et une femme dévoilée, au moment où des Tunisiennes n’osent plus se montrer en bikini, alors qu’elles le faisaient sans problème il y a peu, le fait de ne pas comprendre la force de cet enjeu nous semble proprement atterrant. C’est le risque de l’effet « masse critique » telle que le définit Manon Tremblay, pour la politique, dans 100 questions sur les femmes en politiques (éditions du Remue-ménage, 2015) : passée une certaine proportion, la norme sociale peut changer et, ici, empêcher les femmes de s’habiller ou d’aller se baigner comme elles le souhaitent.

Quant à la question du racisme, ceux que l’on peut appeler sans scrupule les « islamo-gauchistes » traitent les défenseurs intransigeants de la laïcité, parmi lesquels nous acceptons de figurer, d’islamophobes, terme sur lequel nous reviendrons. À cette attitude, il existe deux raisons essentielles. D’abord certains souffrent d’une mauvaise conscience coloniale et, ensuite, ils pensent que le peuple a toujours raison. Sur le premier point, les horreurs avérées du colonialisme occidental ne peuvent servir de seule explication à la radicalisation d’une partie des musulmans, d’autant moins qu’il exista auparavant des colonialismes turc et arabe. C’est plutôt aux Lumières que les islamistes en ont, au point que certains font appel contre eux aux Lumières de l’Islam. Quoi qu’il en soit, si l’on devait disserter sur les rapports dialectiques entre les Lumières et le colonialisme, on ne pourrait pour autant réduire les premières au second, sauf à jeter le bébé avec l’eau du bain.

Sur le deuxième point, l’idée marxiste ou, plus largement d’extrême gauche, selon laquelle le peuple constitue par essence la classe progressiste, voire émancipatrice de toute la société, a montré qu’elle était le plus souvent fausse. Malgré le succès de certaines luttes ouvrières dans le domaine social, les diverses strates d’émancipation, le féminisme en particulier, sont passées essentiellement par les franges éclairées de la bourgeoisie. Or reconnaître que le peuple puisse se montrer aujourd’hui moins progressiste que la petite bourgeoisie n‘est guère possible pour les nostalgiques d’un prolétariat révolutionnaire, surtout s’ils sont eux – mêmes « petits bourgeois ».

Ce sont pourtant bien les couches populaires et les dirigeants islamistes qu’elles ont élus et parfois réélus qui exercent le plus fort contrôle social sur les femmes et sur leur vêture en particulier, que cela soit en Tunisie, en Turquie, en Iran, ou dans certains banlieues françaises.

Quant au terme d’« islamophobie », il relève d’une sémantique scandaleusement détournée. En effet, s’il s’agissait d’une détestation de l’islam, cela relèverait d’une position critiquable pour cause d’intolérance, comme ce serait le cas dans des cas de « catholicophobie », « judaïsmophobie », « bouddhismophobie »… Mais celles et ceux qui prononcent ce mot d’ « islamophobie » entendent souvent quelque chose comme « arabophobie ». Si c’était le cas, il s’agirait de racisme, mais ce n’est pas ce que le mot signifie.

Cette confusion entre les termes montre, s’il en était besoin, à quel point les islamo-gauchistes participent en fait d’une essentialisation musulmane des populations d’origine arabo-berbère. Or, si ces personnes peuvent être musulmanes de diverses sensibilités et de divers degrés de croyance et de pratique, elles peuvent aussi relever du christianisme oriental, du catholicisme, du protestantisme évangélique, de l’agnosticisme, ou de l’athéisme. Ces appartenances existent , mais cela se sait peu, pour plusieurs raisons. D’abord les études menées dans ce domaine se font rares et elles sont quasi confidentielles ; ensuite l’essentialisation des populations postcoloniales est fortement répandue dans l’opinion ; enfin la terreur que font peser les islamistes à plusieurs niveaux ne pousse pas à la libre expression des dissidences.

Cette essentialisation, n’ayons pas peur de le dire, est justement d’essence quasi raciste (oui, oui), version différentialiste, car elle revient à penser que les Arabes, les Turcs, les Russes, qu’ils soient chez eux ou ailleurs, et bien d’autres, relèveraient d’une culture, d’une histoire, si ce n’est d’une essence, qui feraient que la notion de liberté absolue de conscience serait inatteignable et que le féminisme à l’occidentale ne saurait être importé sans une sorte de viol anthropologique. La liberté et l’émancipation conçues comme une composante de l’impérialisme, en quelque sorte.

________________________

Sur le même sujet, on lira aussi la très pertinente analyse de Catherine Kintzler sur son blog Mezetulle :
« Burkini » : fausse question laïque, vrai question politique.

dimanche 04 septembre 2016 71 commentaires
  • 64
    Chicon 15 septembre 2016 à 09:16 / Répondre

    On ferait mieux de se demander pourquoi Hillary Clinton porte des lunettes de soleil quand il n’y a pas de soleil. C’est louche, comme le burkini.

    • 65
      astronome64 15 septembre 2016 à 10:02 / Répondre

      Les sunglasses de Clinton n’ont rien à voir avec le soleil !!! Lou Reed portait des Ray Ban Olympian ! moins populaires que les Wayfarer ! De plus il est indispensable de porter des lunettes de soleil quand on sort le soir !!!!
      De plus ces lunettes ne permettent pas de voir si on louche !!!

      • 66
        Chicon 15 septembre 2016 à 12:05 / Répondre

        @astro64 : donc Hillary louche et fait la « bringue » ( teuf pour les jeunes) d’où ses lunettes d’ aveugle. C’est comme ça que bourrée elle n’a pas réussi a entrer dans son auto en se prenant les pieds dans son burkini. Tout s’explique pour un franc maçon raisonneur et instruit.

        • 67
          astronome64 15 septembre 2016 à 16:56 / Répondre

          Allons, même au fin fond du Cantal plus personne ne dit : « faire la bringue » ! Parfois par moquerie il est admissible de dire : »aujourd’hui c’est bringuedi ». Quant à teuf seuls les gendarmes utilisent encore ce vocabulaire daté ex : « chef y a des jeunes qui font une teuf ! – Ok, on va établir un controle au rond point ! »
          En revanche il est convenu que désormais « on sort ». Le plus chic étant : « tu étais où hier soir ? on t’as pas vu »
          Quant au burkini l’automne venant ses adeptes vont le remiser au placard pour sortir la burqadoune pour les sports d’hiver à Crans Montana (peut on skier ailleurs ? Oui, peut-être Baqueira…)

          • 68
            Désap. 15 septembre 2016 à 18:49 / Répondre

            La burqadoune :-)))
            Excellent mon Cher Astronome64 !

          • 69
            Chicon 15 septembre 2016 à 21:32 / Répondre

            @astro64. – merci de ton analyse, nous francs maçons sommes ainsi capables des plus pertinentes et cohérentes analyses sociétales teintées d’un discernement hors du commun nous appuyant sur les valeurs républicaines si souvent négligées et sans nous répandre dans des discours irréalistes ou démodés en particulier sur le burkini.

          • 71
            Chicon 16 septembre 2016 à 09:00 / Répondre

            @astro64 & désap – vous voyez que je sais écrire et parler sans vraiment dire quelque chose d’intelligent.Les étrangers, nous trouvent bavards et raisonneurs, c’est étrange comme la burqadoune à la mode cet hiver.: soit on la porte sur une burka légère, soit sur un burkini doublé de peau de mouton s’il fait tres froid.

  • 59
    DANGAS 13 septembre 2016 à 03:49 / Répondre

    Je n’invective personne !
    Je n’ai pas de phobie pour qui, ou quoi que ce soit !
    Ma religion est de n’en avoir pas… mais je respecte la liberté, pour chacun, d’en avoir une et d’y rattacher des règles comme se vêtir de telle ou telle façon.
    Mais je n’admets pas que l’on impose ses règles au delà de ses propres coreligionnaires !
    J’ai pris l’exemple des naturistes, car il me paraît très représentatif :
    L’Antiquité, et encore, de nos jours, de nombreux peuples d’Afrique, d’Asie ou d’Océanie, ont jugé, ou jugent, le nu naturel et normal dans le quotidien.
    Dans nos pays, le port d’un minimum de tissu a été imposé autrefois et se perpétue de nos jours, à travers les tenants de diverses religions ou philosophies.
    Son extension à tous les occidentaux à force de lois qui maintiennent le « nudisme » dans des ghettos est manifestement un déni de liberté sans doute entré dans les moeurs, mais qui n’en est pas moins tout à fait abusif. Tout aussi abusif que le sont les interdits portés sur le burkini.
    Tous deux doivent être « libérés »… mais certainement pas l’un sans l’autre !
    Chacun doit accepter les principes de l’autre, à ses côtés, dans l’espace public.

    • 63
      Chicon 14 septembre 2016 à 13:43 / Répondre

      @dangas : suivant ton raisonnement on trouvera pour la prière dans les mosquées des musulmanes complètement nues et des musulmanes en burkini.

      • 70
        DANGAS 16 septembre 2016 à 06:16 / Répondre

        J’ai parlé « d’espace public ». Dans les mosquées, les musulman(e)s font ce qu’ils veulent… Ce n’est plus mon problème !

  • 57
    JPB 12 septembre 2016 à 14:07 / Répondre

    Afin d’en rester aux arguments et se dégager des invectives, je propose d’abord d’instaurer le concept d’islamistophobie, ça vous va?
    J’en profite pour répéter deux choses importantes :
    Les arabes, berbères, persans… ne sont pas obligatoirement musulmans, pas davantage que d’autres ne sont obligatoirement chrétiens. Nous devons parler pour ceux qui sont, par exemple, athées et sont persécutés.
    Les musulmans masculins peuvent en général se baigner en maillot, même s’ils sont rigoristes.
    Il y a bien donc imposition d’un costume sur les femmes, comme de vieille habitude…
    Donc, persiste et signe en faveur du maintien de la lutte pour les émancipations et constate à nouveau que la plupart des commentaires ne commentent pas le texte, mais participent de ce phénomène courant sur les blogs, hélas, trois fois hélas, socialement très masculin, une sorte d’éructation très peu maçonnique.

    • 58
      Yasfaloth 12 septembre 2016 à 22:58 / Répondre

      Vos sophismes sont lassants JPB, vous vous êtes mis d’emblée en dehors de toute possibilité de dialogue en affublant préventivement vos éventuels détracteurs du sobriquet infamant d' »islamo-gauchiste », dont je croyais l’emploi réservé à la sphère FN – Identitaire…
      .
      De toute façon que peut on dire d’un texte médiocre et sans profondeur d’analyse qui reprend tous les poncifs du genre, ce dernier commentaire étant quand même un sommet, notamment d’inculture !
      .
      Je retourne avec mes potes islamo-gauchistes, comme Edgar Morin et tout ceux qui essaient de dépasser les limites de leurs préjugés et de conserver une once de bienveillance…

    • 61
      joab'n 13 septembre 2016 à 11:41 / Répondre

      Cher JPB, la question de véture est pour l’essentiel question de convention, variable selon les époques, les circonstances, la temperature ambiante, les risques de séduction, de gêne. Et celà se résout normalement par un équilibre naturel de convenances mutuelles, ouverture, respect, empathie, sans nul besoin de quelque reglement. Les plages en sont l’exemple ui se transforment avec plus ou moins de naturisme selon des conventions de proximité.
      Le port de burkini est-il acte militant en faveur de l’islamisme ? Non, à la base, mais oui, conséquence aux interdictions et au délire mediatico politique, porter burkini devient acte militant pour l’islam.

    • 62
      JPB 13 septembre 2016 à 12:07 / Répondre

      Ce n’est pas Dangas que je visais qui se comporte comme un vrai et fraternel débatteur, merci à lui, mais Yasfaloth, que je qualifierai gentiment de papi grincheux, même s’il est jeune, qui me hérisse le poil, ainsi que quelques autres
      Alors j’abandonne, c’est décourageant.
      Il ne sait visiblement pas ce qu’est un sophisme, il ne lit pas ce que nous avons défini pour l’islamo gauchisme, il attaque un texte « sans profondeur »
      je voudrais bien savoir ce qu’il a écrit, lui, l’imprécateur, et ce qu’il possède comme culture, lui qui nous trouve des sommets d’inculture.
      Il doit avoir sa petite idée du Gadlu, je suis prêt à le parier.
      La bienveillance il faut aussi l’avoir envers les victimes des obscurantismes.
      Bref, pour finir je lisais hier le texte d’une planche faite en loge sur la FM et les réseaux sociaux et qui concluait qu’elles n’étaient pas sur le point de se concurrencer, les dits réseaux étant un lieu où certains se lâchent et qui demandait que l’on fasse une petite enquête sur la minorité de maçons qui interviennent, leurs affects, etc. Du pain sur la planche, même si on sait que ce sont essentiellement des mâles, plutôt spiritualistes, mais attention, le travail ne fait que commencer, il y aura peut-être des surprises.

  • 50
    DANGAS 12 septembre 2016 à 02:38 / Répondre

    Au nom de la LIBERTE, il me paraît normal que chacun puisse, légalement, se vêtir comme il veut, où il veut et quand il veut… A charge d’en subir les conséquences, s’il ne s’adapte pas à l’environnement (exception faîte, bien sûr, du visage couvert, pour lequel il existe un certain nombre de contre indications motivées).
    Par contre, au nom de l’EGALITE, l’autorisation du port d’un vêtement manifestement « inspiré » par des raisons religieuses dans l’espace public doit s’appliquer également à toute autre vêture – ou absence de vêture – reflétant d’autres idéologies. Ainsi, les naturistes seraient fondés d’argüer que le port du minimum de tissu censé cacher, dans cet espace public, ce que tout le monde a déjà vu et protéger hypocritement une soi-disant « pudeur » qui n’est que le reliquat artificiel d’intégrismes religieux du passé, ne peut s’imposer. Bref que le « nokini » est tout aussi légitime et doit avoir tout autant droit de cité que le « burkini ».
    Enfin, au nom de la FRATERNITE, chacun devrait se conformer à la fameuse maxime du roi Pausole : « Ne nuis pas à ton voisin, hormis cela, fais ce qu’il te plaît ! »

    • 54
      Alain M. 12 septembre 2016 à 11:28 / Répondre

      La difficulté est que personne n’ayant le don de lire dans l’esprit de l’autre, à qui appartient-il de décider que le port d’un vêtement est « manifestement « inspiré » par des raisons religieuses » ? J’ai récemment eu l’occasion de discuter avec des femmes qui n’ont aucune pratique religieuse particulière, mais qui ont acheté un burkini pour des raisons personnelles pour l’une, de culture pour l’autre, mais certainement pas de religion.

  • 49
    HIRANI 11 septembre 2016 à 17:53 / Répondre

    Ils ont besoin sérieusement de travailler encore et encore , de raboter et de polir la pierre brute ces anti-burkini car ils sont viscéralement islamophobes tant leur raisonnement est nauséabond et vicieux..Il est vrai que nombreux furent les FF partisans de la traite négrière et du colonialisme criminel.Il en reste toujours beaucoup même de nos jours

    • 51
      astronome64 12 septembre 2016 à 08:51 / Répondre

      Edwy Plenel sors de ce corps !!!

    • 52
      JPB 12 septembre 2016 à 10:07 / Répondre

      A quoi sert-il d’écrire si l’on n’est pas lu?
      L’islamophobie est une vilaine chose mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit, nous l’avons expliqué.
      Si le raisonnement est nauséabond et vicieux, qu’on nous en propose un autre qui sente la rose et pas l’insulte
      Quant au rôle des maçons dans la traite, nous n’avons pas de leçon à recevoir !
      Critica maçonica n° 4, juin 2014
       » Les négriers et la Franc-maçonnerie, les pratiques culturelles dans un port de traite, le Havre, à la fin du XVIIIe siècle « par Eric Saunier
      Id n° 7, octobre 2015
      « Saint-Domingue, lieu de perdition pour maçons célèbres »
      par jean Pierre Bacot
      Vous et connaissez beaucoup des revues qui parlent de cela?
      On aimerait savoir ce que rabotent comme pierre ceux qui cognent plutôt qu’argumenter

    • 53
      Désap. 12 septembre 2016 à 11:24 / Répondre

      Ne doutons pas un instant que les porteuses de burkini et autres pratiquants d’un Islam ultra-rigoriste, supposés victimes d’islamophobie viscérale qui a fait zéro mort et blessé pour environ 400 morts et 1300 blessés à l’actif de l’Islam radical,
      ces pauvres victimes donc, sont quant à elles viscéralement francophiles, républicophiles, démocratophiles, christianophiles et judéophiles , là également à n’en pas douter.
      Une chance, cher Hirani, le ridicule s’il ne tue pas, ne blesse pas non plus, tout juste montre-t-il toute l’envergure de la bêtise, une spécialité dont beaucoup, même de nos jours, font un usage intensif, n’est-ce-pas Irhani ?

      • 55
        Alain M. 12 septembre 2016 à 12:09 / Répondre

        « zéro mort et blessé pour environ 400 morts et 1300 blessés » : va donc demander aux syriens, irakien ou afghans ce qu’ils en pensent de tes statistiques. Va aussi en parler aux autres pays (USA, Turquie, Thaïlande, pays africains, etc.) qui ont été victimes d’actes terroristes ces dernières années mais qui, visiblement, ne sont que de peu d’intérêt à tes yeux puisqu’ils n’entrent pas dans tes statistiques morbides.

        Je pensais qu’un maçon devait prendre une certaine hauteur de vue, ne pas agir/réagir en fonction de ses passions, mais plutôt de sa raison, en s’efforçant de voir les choses comme l’autre peut les voir. Mais pour des gens comme toi, tenter de voir les choses sous l’angle de l’ennemi pour mieux le comprendre et, au bout du compte, le contrer, c’est adopter son point de vue. Tu réussis l’exploit d’être à toi tout seul tout ce que les terroristes étrangers et les lepénistes français, espèrent pour prospérer.

      • 56
        Chicon 12 septembre 2016 à 12:34 / Répondre

        @desap – élémentaire mon cher Watson, trop evident, gênant pour un esprit tourmenté.

  • 46
    Jean-Pierre Bacot 9 septembre 2016 à 22:34 / Répondre

    45 commentaires pour parler de tout ou presque, sauf de l’article, à part Patrice, merci à lui.
    C’est un peu désespérant
    On essaye de proposer du contenu, discutable, on ne demande que ça et on se fait troller
    ou alors ça part dans tous les sens…

    • 47
      lazare-lag 10 septembre 2016 à 09:40 / Répondre

      Très Cher Frère Jean-Pierre,
      Je viens à l’instant de te critiquer (légèrement), je préfère dire t’apporter une (petite) contradiction sous ton intervention derrière l’article sur « Le Guide du Paris hermétique ».
      Je crois utile de rappeler que je ne suis pas toujours dans ce comportement à ton égard, et à celui de Critica Masonica.
      (cf. mon message 11/Lazare du 04/09 ci-dessous et 83/Lazare du 03/09 sous l’article « Christophe Habas élu G.M. du G.O.D.F. »).
      Je veux dire par là que « sans la liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur ».
      Mais que les lecteurs pressés n’en concluent pas trop vite que mes habitudes de lecture journalistique quotidienne me portent régulièrement, et facilement, vers le quotidien qui imprime chaque jour cette citation de Beaumarchais.
      Quoique j’ai goûté avec gourmandise l’article de Jacques Julliard (de « Marianne ») publié dans « le Figaro » sous le titre: « Le burkini: la liberté victime du droit ».
      La gourmandise tenant autant à la teneur de l’article lui-même qu’au fait que « Marianne » et « Figaro’ s’acoquinent ensemble pour l’occasion.

      • 48
        JPB 11 septembre 2016 à 17:36 / Répondre

        Lazare,
        Il est des sujets transversaux, comme on dit, en particulier la question du féminisme, très peu reprise dans les commentaires.
        Quant à la liberté de blâmer, heureusement qu’elle existe.
        Quand nous prenons le risque de nous exprimer sur ces sujets, même en pesant nos mots et en validant les textes à plusieurs, nous savons que nous risquons la critique. Le tout est d’argumenter sérieusement et d’accepter la contradiction.

  • 42
    réboussié 8 septembre 2016 à 17:16 / Répondre

    pour changer du burkini ? je vous propose le Kellerman , née en Australie en 1887 , Annette Kellerman participe à la traversée de Paris à la nage en septembre 1905 , en 4H 56 , arrive quatrième , dans une tenue jugée indécente , un « burkini » collant sans manches au lieu du règlementaire costume bouffant en laine ..à remettre au goût du jour cet hiver en eaux froides ? pour la version circulaire ou cyclique du temps , les cerisiers refleuriront et le bi -kini aussi et nos enfants riront de la légende noire ou gémissent les FM de la terre ..ou pleure …..j’me souviens plus très bien ….

  • 28
    Géplu 7 septembre 2016 à 14:36 / Répondre

    Je reçois de plus en plus de commentaires de (nouveaux) intervenants qui n’ont malheureusement pas validé le mail de demande de confirmation d’adresse qui leur est automatiquement envoyé lors de leur premier commentaire. Si le commentaire provient d’une adresse inventée, le mail de demande d’identification envoyé en retour se perdra dans le vide, et le commentaire ne sera jamais validé. Si par contre votre adresse est bonne et que vous recevez cette demande d’Hiram.be, validez là si vous voulez voir votre commentaire publié.
    .
    Je rappelle que cette procédure, qui n’est à faire que la première fois, est maintenant OBLIGATOIRE. La confidentialité reste assurée (seuls les pseudos sont publiés) mais je tiens à pouvoir mieux contrôler les commentaires, afin d’éviter trolls et manœuvres dilatoires (allant de l’allusion pernicieuse à la tentative d’intox), qui se multiplient ces temps-ci.
    .
    Même si une adresse mail « authentique et vérifiable » n’est pas une pièce d’identité, c’est au moins un élément permettant de tenter une identification en cas de besoin. Sachez enfin qu’aucune information donnée à Hiram.be n’est communiquée à l’extérieur.

  • 21
    joab'n 7 septembre 2016 à 09:55 / Répondre

    derriere ce sujet futile se profile une conjonction d’intérêts très inquiétante entre l’extrême droite européenne, les islamistes guerriers.
    Tous ont manifestement intérêt à créer des états insurrectionnels en Europe où règne la paix, excitant les communautés, se saisissant de futilités pour créer des conflits absurdes.
    La surenchère consistant à prôner l’assassinat des « fichés S » (et leurs familles ?) que défend ailleurs un commentateur présent ici est typique.
    De même l’excitation autour du mot « guerre » malheureusement employé par le gouvernement pour qualifier de la délinquance excite les esprits et deviendrait licence à relacher les pires instincts meurtriers.
    Il est temps de réagir contre ces 2 phénomènes. (chacun prenant pretexte de l’autre pour mener ses actions … cf l’attentat neo-nazi à Munich cet été en memoire de celui d’Anders Bravik)

    • 23
      Kitusai 7 septembre 2016 à 10:41 / Répondre

      Si le pavé mosaïque a un sens c’est bien ce que vous décrivez : éviter les jugements binaires, lapidaires, pour choisir la tempérance. Exactement ce qu’on attendrait d’élites gouvernantes. L’année électorale qui s’ouvre peut au contraire nous faire craindre des tombereaux d’huile sur le feu. Alors si la fm s’y met aussi…

  • 20
    Alain M. 7 septembre 2016 à 01:21 / Répondre

    La fréquentation des blogs à connotation maçonnique est édifiante. Malheureusement pas dans le bon sens. On penserait y lire des propos mesurés, raisonnés sinon raisonnables, plutot constructifs que clivant. On y lit en réalité trop souvent des propos montrant que certains peuvent fréquenter les loges et y accumuler une culture maconnique sans pour autant en tirer le moindre enseignement pratique pour eux mêmes et leurs relations à l’autre, aux autres.

    Que penser en effet de « ‘bedaine couscoussière » ici, des portes ouvertes aux militants du Front National par le blog dit « infâme » (mais qui est plutot « infect » désormais), du myosotis Isère Savoie de la Glamf ? C’est effectivement infect et si éloigné de ce qu’ils sont sensés tirer comme enseignement de leur fréquentation de nos loges. Voire des maçons s’approprier le vocabulaire (« islamo gauchiste ») des pires xénophobes européens ne fait qu’aggraver la chose.

    Et dire qu’il a fallu etre initié pour commencer à fréquenter de tels personnes. Quelle erreur !

    • 22
      Kitusai 7 septembre 2016 à 10:35 / Répondre

      Constat hélas partagé. C’est bien triste et en même temps compréhensible : la fm ne constitue pas un monde imperméable à la bêtise ambiante. Les FF de l’époque pétainiste ont certainement déjà connu cette porosité désolante. Loin de porter de hautes valeurs dans le monde profane, c’est plutôt la lie profane qui irrigue les LL 🙁

    • 24
      Désap. 7 septembre 2016 à 11:05 / Répondre

      La Maçonnerie n’est pas un mouvement anarchiste,
      ce serait plutôt un Ordre, mais un Ordre qui sait ne pas tomber dans le totalitarisme, qui sait également où se trouve le bon sens, qui sait voir la relation entre burkini et Islam radical, qui évite ainsi de tomber dans le travers libertaire par essence dogmatique et déconnecté de la réalité.
      Allez, il ne faut jamais hésiter à réparer ses erreurs, enseignement des enseignements maçonniques, c’est le moment de nous montrer que tu as compris quelque chose.

      • 26
        Alain M. 7 septembre 2016 à 14:03 / Répondre

        Ton acception de la notion d’ordre t’est toute personnelle. Tu en as le droit. Permets moi d’y voir une recherche de l’harmonie plutôt. Harmonie qui peut exister entre tout et son contraire.

        Notre travail en maçonnerie est sensé correspondre à cette recherche d’harmonie.

        Travail sur soi-même d’abord, pour corriger les aspérités de nos passions qui pourraient, par exemple, nous amener à souhaiter l’assassinat préventif de supposés suspects.

        Travail sur sa relation aux autres, ensuite, pour accepter la différence même et surtout si elle se heurte d’emblée à nos principes ou nos valeurs.

        Travail avec les autres, aussi, pour transmettre en dehors du temple cette modération, cette ouverture et cette capacité à ne pas rejeter même son contraire.

        On entend beaucoup le terme de « rayonner » pendant les tenues. Mais ce n’est pas au maçon individuellement de rayonner par ses idées (et encore moins ses leçons de politique intérieure ou étrangère). Il appartient plutôt à chaque maçon de faire rayonner les valeurs maçonniques dont il s’est imprégné en « s’améliorant », de tolérance (par opposition aux clivages), de raison (par opposition aux passions et, permets moi de le penser, au « bon sens » populaire que tu invoques). Même et surtout face à celui qui n’est ni tolérant ni raisonnable, pour l’amener à le devenir.

        Ceci est mon point de vue et tu as le tiens, c’est bien ainsi.

        • 29
          Désap. 7 septembre 2016 à 15:07 / Répondre

          « nous amener à souhaiter l’assassinat préventif de supposés suspects. »
          Qui parle d’assassinats de supposés suspects ?

          « accepter la différence même et surtout si elle se heurte d’emblée à nos principes ou nos valeurs »
          Les principes et valeurs défendus par la Maçonnerie sont universels, mais peut-être as-tu un exemple contraire, dans ce cas lequel ?
          A moins que l’universalisme maçonnique parce qu’émanent de l’Occident serait à connotation colonial ?

          Les principes et valeurs défendus par la démocratie me semblent l’être aussi, mais peut-être faudrait-il accepter des principes et « valeurs » qui ont pour objet de faire une distinction sexuée ou tout autre distinction entre les humains ?
          Peut-être fais-tu également partie de ceux qui estiment que la démocratie ne peut pas s’adresser aux peuples arabes, qu’ils sont irrémédiablement soumis à une religion et/ou des théocraties parce que ce seraient la civilisation, la culture qui le voudraient ?
          Mais pourquoi diable avons-nous fait la Révolution dans ce cas ? Haute trahison de notre culture, de celle qui était notre religion.
          Le bon sens populaire ? Non, le bon sens tout court, qui met une limitation à la liberté, et oui il y en a une, c’est lorsque celle-ci doit s’arrêter où celle d’autrui commence, et celle d’autrui c’est celle de ne pas souhaiter voir l’expression de l’obscurantisme se balader sur les plages, quelque soit la « culture » d’où elle émane. D’autant que l’ensemble voile, burka, tchador, burkini etc, sont de pures inventions qui ne font pas parties de l’Islam, de pures inventions d’idéologies néfastes et mortifères qui se nomment Wahhabisme et Salafisme.
          Voilà ce que tu défends, les Wahhabisme et Salafisme et leur obscurantisme, rien d’autre.
          C’est le problème des libertaires, ils mettent des graduations à leurs condamnations, vont jusqu’à soutenir l’obscurantisme pour ne pas trahir leur idéal inconséquent.
          S’il est bien une attitude non-maçonnique, c’est bien celle-ci

          • 40
            Alain M. 8 septembre 2016 à 15:23 / Répondre

            Puisque tu es à ce point féru d’universalisme et que tu abhorres les « distinctions sexuées », peux tu m’expliquer, dans un registre heureusement moins grave, comment tu t’arranges avec ta conscience pour fréquenter une obédience qui nie le droit à l’initiation aux femmes et refuse à celles initiées l’accès aux ateliers ?

            Je ne relève même pas tes excès sur le soutien à untel ou untel, ils sont tellement excessifs qu’ils sont insignifiants.

            Ton « bon sens », c’est à lui que font appels les terroristes pour dérouler leur plan à long terme, et tu ne te rends même pas compte que tu leurs donnes tout ce qu’ils veulent.

            Le « bon sens », c’est l’ennemi de la raison.

      • 31
        joab'n 7 septembre 2016 à 17:13 / Répondre

        De tels propos montrent l’egarement dans lequel se vautrent une partie de ceux qui ont pourtant été « initiés » qui décrète ses propres passions comme « le bon sens » alors que justement c’est bien cette association islamradical-burkini qui est non seulement contesté mais démenti par les faits (les islamistes condamnent le burkini).
        Décréter que l’erreur c’est evidemment l’opinion de l’autre est effarant venant d’initiés et montre l’emprise des passions.
        Passions qui s’avèrent meurtrières au traver des volontés affichés par ces initiés(eh oui, toute la FM est responsable d’avoir initié et laisser prospérer de telles monstruosités) d’assassinat de nos compatriotes « fichés S ».
        Et il est vrai que lorsqu’un blog, par son dirigeant encourage ces positions, au lieu de son devoir de modération, de telles monstruosités se banalisent et pire prolifèrent, le militants xenophobes se sentant encouragés.

        • 35
          Désap. 7 septembre 2016 à 19:49 / Répondre

          Pour l’instant, les passions meurtrières sont celles de tes compatriotes fichés S qui commettent des attentats qui ont fait ~400 morts en 18 mois.
          A voir lequel de nous deux est une erreur de casting …
          Tiens, lis cet article de Jacques Julliard, il parle des « islamo-gauchistes », ça te concerne,
          je t’en livre la conclusion :
          « Quant à moi, qui continue de croire plus que jamais à la République, au peuple, à la laïcité, au Sermon sur la montagne, je ne laisserai jamais dire que cette gauche-là représente la gauche. »
          Un facho Julliard, hein Jojo ?
          http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/26/31001-20160826ARTFIG00315-jacques-julliardqu-est-ce-que-l-islamo-gauchisme.php

      • 37
        Le perpétuel initié 8 septembre 2016 à 13:56 / Répondre

        @Désap
        Le problème c’est pas le burkini ou autre, c’est l’occupation de la scène médiatique par les sujets musulmans. Mais où sont les chrétiens, les juifs, les orthodoxes, les bouddhistes,… les déistes, etc…!
        C’est une véritable occupation, et organisée ou pas, j’y vois clairement là un jeu de lobbying.

    • 30
      Feudusoleil 7 septembre 2016 à 15:48 / Répondre

      @Alain.M.

      Monsieur, ce n’est pas la première fois que vous attaquez mon blog ou ceux qui s’y expriment librement. Je vous ai même vu critiquer mes méthodes de modération dans un autre post, méthodes que vous semblez décrire comme sélectives (« un modérateur qui ne modère que ce qui le dérange ». Voilà une déclaration mensongère, et surtout curieuse de la part de quelqu’un qui n’a jamais écrit quoi que ce soit sur mon blog.

      Ensuite que les positionnements politiques exprimés par certains de mes commentateurs vous défrisent, voilà qui ne m’émeut guère, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mon blog a le mérite de laisser s’exprimer toutes les sensibilités sur ces sujets brulants que sont la sécurité ou le terrorisme, sujets qui feront l’élection de 2017 que vous le vouliez ou non.

      Autre mensonge de votre part, je n’ai pas ouvert mon blog « AUX militants du Front National » comme vous le dites de manière diffamatoire (calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose), il se trouve qu’UN commentateur historique et fidèle de mon blog a fait sous mes colonnes son « coming out » politique. Et sous prétexte qu’il s’est mis – assez récemment – à voter FN, j’aurais dû le censurer ? Vous êtes un véritable dictateur de la pensée monsieur Alain M… si je vous suis bien, je devrais aussi modérer ce qui vous dérange ? Et c’est vous critiquez des « propos clivants » ?

      Sur ce sujet du FN, il me semble bien plus intelligent d’écouter et de comprendre cette porosité de la FM à certaines idées de ce parti. En effet, on a vu ce que le rejet – ou la diabolisation – ont donné : un parti qui va faire 30 % aux prochaines élections. Quelle efficacité !

      Pour terminer, à l’avenir, au lieu de vomir votre haine sous d’autres colonnes, un peu de courage que diable, venez exprimer vos désaccords en direct. Je vous promets que vous serez publié.

      • 32
        Chicon 7 septembre 2016 à 17:37 / Répondre

        le racisme est quelque chose de normal, naturel, de fort repandu sur la planéte. Au lieu de s’enerver en longues tirades vaines denoncant le phenoméne, il est peut être interessant d’analyser d’oú et comment il vient. On serait peut être surpris en abandonnant nos pré-jugés et notre courte vue.

      • 33
        Chicon 7 septembre 2016 à 18:20 / Répondre

        Mais bien sur qu’au dela du racisme dont on accable le FN justifié par les propos répétés de son fondateur, il y a bon nombre de francs macons qui sont sympathisants FN toutes obediences confondues.
        Au lieu de diaboliser cette situation, essayer de comprendre et cesser de pousser des cris d’orfraie.

        • 36
          joab'n 8 septembre 2016 à 00:32 / Répondre

          En effet, il faut essayer de comprendre comment la FM peut tomber au point de se renier et soutenir de la contre-FM comme celle que propage le FN, mais pas seulement. Alors oui, la facilité de narguer, faire des pieds de nez au système est tentante. Oui, les partis classiques sont obnubilés par le gain electoral contre le concurrent « classique », plutôt que prendre en charge les problèmes, oui le monde a changé et des demagos font croire qu’on peut revenir en arriere vers un age d’or imaginaire. Mais le FM se doit d’un peu de recul face aux inepsies plutôt qu’aboyer avec les loups ou prendre des postures opportunes.
          Donc oui le courage, l’empathie, la charité, la dignité, la droiture, la fraternité, l’egalité de droit ne sont pas l’affreux « politiquement correct » mais des valeurs progressistes et modernes en déplaisent aux medias.
          Mais faute de se reveiller les FM deviendront de banals suiveurs de tendances comme voter FN en s’imaginant être révolutionnaire … Oui à la fraternité pour nos freres qui s’egarent là dedans, mais aucune complaisance à ces dérives répugnantes des forces brunes.

      • 34
        Chicon 7 septembre 2016 à 18:48 / Répondre

        En Angleterre les francs maçons sont Tories et Labour. Pour simplifier chez nous ils seraient de gauche et de droite. A priori, Je vois la franc maconnerie française evoluer et sortir de ses a priori politiques en ayant des membres gauchistes et FN. N’est ce pas le but initial de la franc-maconnerie ?

      • 39
        Alain M. 8 septembre 2016 à 15:11 / Répondre

        Cher Monsieur,

        Vous faites bien la modération que vous voulez sur votre blog. Accordez moi le droit ne pas avoir envie de participer au pugilat permanent qui le caractérise, quel que soit le sujet abordé. Votre provocation sur le « courage » n’y changera rien.

        Ce que vos colonnes ont donné à lire pendant l’été démontre qu’au-delà d’un militant FN avéré et actif, un bon nombre des commentaires publiés étaient particulièrement compatibles avec les thèses de ce parti, voire allaient encore plus loin. Il suffit de voir l’emploi du terme « islamo-gauchiste » à tout bout-de-champ, comme d’autres pourraient utiliser celui de « crypto-fascistes ».

        Faites donc de vos colonnes ce que vous voulez, et laissez moi en penser ce que je veux.

        Bonne continuation.

        • 41
          Feudusoleil 8 septembre 2016 à 16:57 / Répondre

          Ce terme « islamo-gauchiste » est une réalité de terrain. Je ne l’ai pas inventé et il a été utilisé dans l’article sous lequel nous commentons en ce moment. Taxeriez-vous donc les auteurs de sympathie avec le fn ?

          • 43
            Alain M. 8 septembre 2016 à 18:38 / Répondre

            Je reconnais bien là votre façon d’interpeller sous une forme faussement interrogative. Il manque juste l’injonction de répondre par oui ou par non.

            Contestez vous que le terme de « crypto-fasciste » soit également une réalité de terrain ?

            On se moque éperdument de la sympathie, assumée ou pas, pour tel ou tel parti politique. C’est le secret de l’isoloir. Sortez donc de votre matrice binaire, à toujours vouloir catégoriser vos interlocuteurs dans un camps ou un autre, et intéressez vous un pue plus aux idées. Certaines développées sur votre blog cet été n’étaient vraiment pas reluisantes. Et comme la plupart de ceux qui les écrivent se prétendent opposés au FN, cela montre un fort déplacement des valeurs.

            • 44
              Feudusoleil 8 septembre 2016 à 19:06 /

              Mais c’est vous qui catégorisez. Dès le départ.Relisez-vous.

            • 45
              Géplu 8 septembre 2016 à 19:37 /

              Bon. Alain, Désap, Feu du Soleil, je crois que tout le monde a compris que vos positions sont inconciliables. Vous vous êtes chacun exprimé, et je pense que maintenant à part de l’invective il n’y a plus rien à dire. Nous en resterons donc là pour ces échanges.

    • 60
      astronome64 13 septembre 2016 à 10:01 / Répondre

      Il est bon d’apprécier les professeurs en maçonnerie ! Oui j’ai écrit « bedaine coucoussiére »..et alors ? J’aurai écrit « beauf à moustache imbibé de ricard » ça aurait plu à certains ? Moi ce qui m’interpelle c’est que ces gens là s’offusquent davantage de mon appellation du gros beauf de couscoussier que de la manière dont il traite son épouse. On n’a pas les mêmes valeurs.

  • 19
    Désap. 6 septembre 2016 à 20:24 / Répondre

    Les « pro-burkini », car il faut bien les appeler ainsi (et qu’ils n’essaient pas de contester, question d’honnêteté) me sidèrent !
    Ils nous font le coup de la « liberté » tout en défendant des conceptions moyenâgeuses que l’on a mis trois révolutions, une loi de 1905, j’en passe, pour s’en débarrasser.
    Il vont bientôt plaider pour des horaires de piscine et le voile à l’école, ces pauvres femmes et fillettes si pudiques.
    Et ne nous y trompons pas, ils se réclament de 1789, de Louise Michel, de Jaurès, de Blum, de 68, du MLF,
    mais il faut évoluer avec son temps, maintenant il faut accepter l’obscurantisme, question de liberté !
    En même temps on a évité le pire, l’Islam n’oblige pas à ce qu’on se mette une plume dans le cul.

  • 17
    Kitusai 6 septembre 2016 à 09:22 / Répondre

    Lire dans ce forum « bedaine couscoussière » est incroyable. Par ailleurs, combien de femmes présentes dans ce forum ? Combien de femmes en maçonnerie ? Les femmes peuvent-elles librement visiter les hommes qui les visitent dans la deuxième ou troisième plus grande Obédience française ? Avant de dire aux femmes comment elles doivent s’habiller dans la vie profane, les hommes ont sûrement un bon coup de balai à passer dans leurs temples.
    Bedaine couscoussière… j’ai dû avoir la berlue ! Ou alors, comme c’est à la mode sur les sites fm, le fn a hacké ?
    Enfin, en ce moment je recommande aux natures tempérées la lecture de la presse étrangère. J’y ai notamment trouvé ce propos fort à propos de l’auteure d’Harry Potter JK Rowling : « So Sarkozy calls the burkini a ‘provocation.’ Whether women cover or uncover their bodies, seems we’re always, always ‘asking for it.' »

    • 18
      Chicon 6 septembre 2016 à 19:25 / Répondre

      Bedaine couscoussiere est une image prosaïque des hommes qui forcent sur la consommation de biere sans alcool le vendredi soir.

  • 14
    yasfaloth 5 septembre 2016 à 22:02 / Répondre

    Bah, il faut bien vous laisser vous défouler, et vous rassurer un peu… entre deux sessions de surf pour certains…
    .
    Ce qui est rigolo dans cette affaire, c’est au fond que chacun peut trouver chaussure à son pied, en cherchant bien, on dénichera toujours quelque part une bafouille qui nous conforte dans nos opinions. Pour ma part j’ai eu mon petit moment à moi, quand j’ai lu Elisabeth Badinter dans son interview donné à la tribune de Genève : « Demander l’interdiction du burkini est une aberration », oui, vous avez bien lu, et vous pouvez vérifier !
    .
    Bien sûr elle dit bien d’autres choses qui me plaisent moins, et qui sont contredites par mon expérience personnelle et par celle de certaines personnes que je côtoient (presque) tous les jours, mais bon… mais il est vrai que quand on est la 67ème fortune de France, on ne doit pas trop prendre son information à de telles sources…
    .
    La seule chose qui me pousserait à vraiment m’insurger dans l’article publié ici, c’est la reprise de la quasi crapuleuse dénomination d' »Islamo Gauchiste »… moi qui ne suit ni musulman et plus vraiment « de gauche », cette façon de stigmatiser par le verbe me rappelle trop les pires moments d’une histoire pas si éloignée !
    .
    Je me console en me disant que cela à au moins le mérite de catégoriser ceux qui l’emploient sur le plan de leur capacité d’empathie et de prise de recul intellectuelle… vaut toujours mieux savoir à qui on à affaire, même, et surtout quand il s’agit de personnes qui se proclament, ou parfois s’imaginent « maçonnes ».
    .
    Enfin, j’ai eu un autre petit bonheur en vous lisant sur ces colonnes, c’est qu’apparemment pas mal de gens me prennent pour un « jeune homme » : à mon âge, ça commence à faire plaisir 🙂 !
    .
    Bonne soirée…

    . Mon opinion, vous la connaissez, même si beaucoup préfèrent l’interpréter à leur sauce, donc je ne vais pas y revenir.

    • 15
      joab'n 6 septembre 2016 à 08:12 / Répondre

      On peut traiter la question par la dérision ou en faire affaire d’état.
      C’est en effet à la fois futile et fondamental selon ce qu’on y met dedans (pas le burkini).
      S’il s’agit d’un habillement de bain, c’est dérisoire et futile.
      Par contre, si à la fois du côté islamiste ou du côté populiste surfant sur l’hostilité à l’islam on y met un symbole d’un islam conquérant, en effet ca devient affaire d’état.
      Il s’avère qu’à l’origine, côté integriste islamiste, ils rejettent le burkini et toute femme s’y livrant mériterait lapidation.
      C’est donc bien du côté populiste xenophobe frenchouillard que provient cette « charge » du burkini de symbôle d’islam provoquant.
      Et en même temps l’oppression fait que côté musulman, même modéré, la défense du burkini devient un symbole de resistance à cette oppression, de montrer ferveur à l’islam.
      Donc oui, cette affaire futile a montré toute la nocivité de cette monté des populistes, accompagnée des medias pour qui ca crée de l’audience qui en effet radicalise, clive, crée un terreau djiadiste, et monte nos compatriotes à mettre avant religion et contre-religion pour se diviser.
      Si on peut y voir un succès du FN, le vrai succès est bien dans la banalisation de propos innaceptables, leur infiltration dans des partis politiques autrefois respectueux, comme outil électoraliste. Ces partis courent après les thèses du FN, surenchérissent à qui sera le plus FN-like. Le plus idiot est qu’ils n’en profitent même pas ! Les séduits vont voter pour le parti xenophobe historique, le FN !
      Et y compris dans la FM, on voit ceux qui veulent eux-aussi être dans cette vague populiste du fameux « antipolitiquementcorrect » … qui n’a strictement rien de révolutionnaire mais des plus reacs.
      Triste évolution. Ce sujet futile est bien à l’image de cette dépravation qui envahit l’Europe.
      Il est temps de réagir et les FM peuvent y contribuer.

      • 25
        yasfaloth 7 septembre 2016 à 13:32 / Répondre

        Je suis entièrement d’accord avec ce que tu écris là Joaben. J’ajouterais juste que ce qui est gravissime c’est d’assimiler la « guerre » que nous livrons ouvertement depuis quelques années déjà au djihadisme international avec un « ennemi intérieur » indifférencié dans les terme islam, islamisme, voire islamo-gauchistes dans quasiment le rôle traitres, etc…
        .
        On oublie que nous avons tué des centaines voire des milliers de ces djihadistes en Libye, au Sahel, en Afghanistan, en Irak, ou en Syrie. Ils l’ont cherché, c’est un fait… et je ne pleure pas sur leur sort, mais ce qu’on oublie de rappeler c’est que ces gens là sont vindicatifs, et si ils sont pour nous des ennemis, nous le sommes aussi aujourd’hui pour eux, et même des ennemis mortels, qui leurs tombent dessus notamment avec nos Rafales à la moindre opportunité.
        .
        Ils avaient promis de venir se venger en France : c’est ce qu’ils ont fait… avec leurs moyens, qui sont extrêmement difficiles à contrer totalement, tout le monde est d’accord là dessus dans les milieux spécialisés. Je ne comprend pas que notre président n’ait pas pris la peine d’expliquer tout cela aux français et d’assumer les responsabilités de ses choix (que personnellement sur ce plan j’approuve)et de ceux de ses prédécesseurs… surtout que la guerre continue : des centaines de frappes en Syrie sur des cibles de jihadistes qui feront tout pour nous rendre nos coups, autant qu’ils le peuvent.
        .
        Assimiler collectivement les musulmans de France, quelque soit leurs tendances avec ces gens, et la « guerre tiède » que nous menons contre eux, pour reprendre le terme des militaires eux-même, est le plus beau cadeau que leur font actuellement les va-t’en-guerre de salons qui hantent depuis quelque temps la toile, y compris malheureusement les blogs maçonnique.

        • 27
          yasfaloth 7 septembre 2016 à 14:06 / Répondre

          Les « va t’en guerre »… civile… naturellement…

    • 16
      Chicon 6 septembre 2016 à 08:43 / Répondre

      On fait aussi des burkinis pour hommes, le commandant Cousteau a lancé la mode .J’en ai un

      • 38
        Le Perpétuel Initié 8 septembre 2016 à 15:02 / Répondre

        Merci pour l’éclat de rire ! C’est bon pour la santé

  • 13
    astronome64 5 septembre 2016 à 11:16 / Répondre

    Un peu de dérision… la femme musulmane (porteuse des vraies valeurs de gauche) est frileuse( voile, manteau, gants, pantalon) quand bien même il fait 35 sur la plage, soucieuse des effets du soleil : mélanomes, taches, coups de soleils disgracieux etc etc… pudique, contrairement à ces gourgandines qui se trémoussent impunément au Vent d’Ouest Café à la « Chambre d’Amour » ( appellation qui sera bien évidemment retirée au plus tôt car non conforme au vivre-ensemble.) Alors que le mâle ( 3 métres devant) ne craint rien des effets du soleil et peut exhiber sa bedaine couscoussiére sous un tee-shirt approximatif et un vague short de fouteballe acheté au GIFI du 93… Toutes choses vues il y a une semaine en sortant d’une session surf à la plage de la chambre d’amour….. Ouais je sais c’est pas bien de le dire….

  • 11
    lazare-lag 4 septembre 2016 à 20:22 / Répondre

    Je pense qu’ici on peut aussi se permettre un peu d’humour:

    « Le Burkina Faso: oui, Le burkini: sans façon »

    Bon d’accord, j’en conviens, ça fait un peu Almanach Vermot (inconnu des moins de 40 voire 50 ans), mais je n’ai pas pu résister.
    Indulgence fraternelle demandée…
    Cela dit, et j’ai eu l’occasion de le dire préalablement, cette intervention de JP Bacot et Julien Vercel me paraît mieux que bien faite.
    Et le lien proposé par Géplu vers Catherine Kintzler, également.
    Dans des styles différents, dans les deux il y a du fond, et ça change des analyses formatées et prévisibles.

    • 12
      Chicon 4 septembre 2016 à 22:02 / Répondre

      Ma belle soeur qui est un peu large nous a annonce qu’elle allait acheter un burkini pour oser se baigner a là plage. Le burkini devrait être remboursé.par la sécu. Il coute moins cher que des anti-depresseurs a l’année.

  • 10
    astronome64 4 septembre 2016 à 18:03 / Répondre

    Un bel article qui va donner des boutons d’urticaire à certains lecteurs et intervenants de ce site…j’ai les pseudos !!!

  • 8
    Joabn 4 septembre 2016 à 14:40 / Répondre

    @patrice. On ne peut pas preter des motivations aux femmes en burkini. Sachant qu il est condamné par les islamistes on pourrait aussi y voir defi, résistance a l’islamisme. Chacun y met ce qui lui plait en fonction de ses combats, et accroit les tensions. Ce qui est peut etre le but ?

  • 7
    Patrice Deriémont 4 septembre 2016 à 12:53 / Répondre

    @JOAB’N. Je ne crois pas une seconde à la liberté de porter, le voile du moins en France mis à part quelques vieilles femmes fraichement arrivée du « bled » et qui portent des voiles à cent lieux des burqas et autres tchador ( il suffit de voir l’habillement traditionnel des femmes berbères). Il n’y a bien sur pas que des combattants islamistes chez les femmes voilées, mais aussi des femmes victimes de la pression sociale et aussi celles qui sont instrumentalisées contre leur volonté. Après le discours de Nasser, je propose l’article suivant daté de 2003 !!! http://www.liberation.fr/france/2003/12/10/leur-voile-j-ai-envie-de-l-arracher_454783

    • 9
      Joabn 4 septembre 2016 à 15:16 / Répondre

      On ne peut pas reagir au travers de ses propres fantasmes. Que nous soyons irrités par les burkas burnous ostensibles, oui. Mais on ne doit pas fonctionner a l’irritation. Et encore moins en suivisme de campagnes d’exlusion rejet qui excitent au communautarisme.

  • 6
    Patrice Deriémont 4 septembre 2016 à 12:31 / Répondre

    @chicon. On peut être en désaccord sans s’insulter. J’ajoute à ce que j’ai écrit précédemment que ne pas voir dans le burkini, la burqa et le tchador un « uniforme » à intention prosélyte et militante voire « militaire », c’est ne pas voir un geste antisémite dans la « quenelle » de Dieudonné et ne voir qu’un symbole indou dans la svastika. Enfin à tous les sceptiques de l’intention consciente ou inconsciente du port de ces uniformes, je recommande la vison du discours de Nasser en 1953 sur le port du voile en Egypte ( https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro ) Pour finir, si ces accoutrements ne signifient rien sauf l’expression de la liberté des femmes musulmanes, pourquoi le burkini fait il l’objet d’interdiction au Maroc ?

  • 4
    Chicon 4 septembre 2016 à 12:21 / Répondre

    Un bel exemple de tracto-pilage maconnique encore de sodomisation de diptéres. Chacun y trouvera les bonnes raisons qui lui conviennent suivant le sens qu’il aura pris avec sa lunette.

  • 3
    Patrice Deriémont 4 septembre 2016 à 11:31 / Répondre

    Une lecture à conseiller au Frère Habas. et comme le dit Catherine Kintzler, le burkini et on pourrait y ajouter la burqa et le tchador, ne sont affaire de religion, mais de combat politique. La grande majorité des français ou résidents d’origine arabo musulmane présents en France viennent du Maghreb, or la burqa nous vient d’Afghanistan et le tchador d’Iran. Quant au burkini il nous vient …….d’Australie. La tradition culturelle ne peut donc pas non plus être invoquée par les adeptes du « vivre ensembles » . Ces « uniformes » sont bien ceux qui veulent abattre la République laïque.

    • 5
      Chicon 4 septembre 2016 à 12:26 / Répondre

      @p deriemont – exact, comme si on se promenait habillés en religieuse dans le souk de Teheran,avec les Droits de l’Homme et le FN qui crient que c’est la laïcité.

  • 2
    Chicon 4 septembre 2016 à 11:15 / Répondre

    Un bel exemple de tracto-pillage maconnique que la question du burkini ou encore sodomisation de diptéres. Chacun y trouvera les bonnes raisons suivant le sens que l’on prend a la lunette.

  • 1
    joab'n 4 septembre 2016 à 11:00 / Répondre

    Ce débat est plutôt amusant puisqu’il conduit à diviser ceux qui sont d’accord sur tout et à rapprocher ceux que tout oppose. Ainsi il n’y a aucune difference entre Najat Valaut Belkacem et Walls sur le fond. Et rien en commun entre walls et wauquier. Alors quoi ? – Pour la même raison de défense des libertés, ces opposés défendent la liberté de s’habiller comme on le veut et la lutte contre les ideologies de privation de liberté d’habillement. Il y a donc une projection de positions qui dépassent la question burkini. Ainsi, qu’une femme qui pour quelque raison que ce soit a envie de se baigner mais pas exposer son corps ne pose aucun problème. Par contre, il est évident que l’hystérisaion de débats pousse à voir dans le burkini une affirmation d’islamisme sexiste et liberticide. Et çà l’est devenu en effet, les islamistes saississant l’occasion de défier à l’aide de ce qui aurait dans d’autre temps laissé indifférent. D’autre part, nous voyons là encore une déviation bien frenchouillarde de penser qu’on résout à l’aide de reglements, lois, tout. En l’occurence, c’est aux musulmans, spontanément, de comprendre que tout attribut affichant leur particularité musulmanne, dans les circonstances actuelles, est malvenu. Et une majorité d’entre eux le comprennent et l’appliquent, spontanément. Et la crispation actuelle joue en sens inverse, alimentant une impression de rejet de l’islam, pour le profit de qui ? Daesh et les extremistes ! Chaque musulman peut fort bien comprendre qu’afficher à Nice où un terrible attentat revendiqué par les islamistes un attribut vestimentaire associé, à tort ou raison à l’islam puisse être vu comme provoquant. Maisil n’y a pas à légiférer, prendre des arrêtés là dessus. Ca ne fait qu’aggraver la crispation.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
lectus accumsan dictum elementum Aliquam sem, ut id dolor suscipit facilisis eleifend