Vesin_Deneken

Affaire Deneken, la réaction de Pascal Vesin

Par Géplu dans Divers

Ils sont tous les deux prêtres. L’un est franc-maçon membre du GODF, et a été excommunié pour cela. L’autre enseigne la théologie à Strasbourg et vient d’être élu président de son université. L’élection de Michel Deneken à cette présidence à fait réagir le monde laïque. Pascal Vesin nous donne son point de vue.

_____________________

Les nombreuses réactions à l’élection de Michel Deneken à la tête de l’université de Strasbourg ne peuvent me laisser sans voix et m’invitent à un questionnement. Aucune institution ne peut prétendre détenir la vérité et dicter ma conduite : Seuls l’Évangile (bien trop souvent galvaudé par l’Institution Eglise) et les valeurs humanistes du GODF habitent, soutiennent et nourrissent ma réflexion. N’ayant prêté allégeance ni au Vatican, ni au Grand Orient de France, je dispose donc de ma liberté de parole.

Un procès d’intention ou une fausse idée de la laïcité.

– Quelle compréhension de la laïcité lorsqu’un homme devient suspect parce qu’il se dit croyant ? Qu’en est-il de la liberté de croire ou de ne pas croire ?

– Le maire de Londres n’est-il pas de confession musulmane ? Le vote des Londoniens doit-il être remis en cause ? Pourquoi vouloir enfermer les hommes dans des cadres ? Les convictions personnelles demeurent dans le domaine exclusif de l’appréciation individuelle de chacun.

– Seules les compétences de Michel Deneken sont à prendre en compte. Il sera jugé sur sa capacité à garantir l’indépendance des recherches universitaires en dehors de toute idéologie : ce qu’il fait déjà.

Il nous faut discerner les combats à mener.

Arrêtons de hurler avec les loups ! Notre réflexe « laïcard » dessert bien souvent notre cause et nous stigmatise : Il nous faut discerner les combats à mener. Quid du statut de la femme, par exemple, dans notre société ? Pourquoi ne pas mettre autant d’énergie et de détermination pour défendre les droits des femmes : travail égal, salaire égal / harcèlement moral ou sexuel souvent suivi de violences / … ? Si je donne au terme laïcité son acception la plus large (permettre un vivre-ensemble sans faire valoir aucune différence de race, de sexe, de religion, de statut social), les femmes sont fréquemment les premières victimes de nos incohérences. Restons en veille pour  permettre ce vivre-ensemble sans stigmatisation et sans compromission.

Une discrimination ou un déni de démocratie.

Tous les théologiens ne sont pas à la solde du Vatican !

Dénoncer cette élection trahit nos principes et nos idéaux. Il s’agit d’un déni de la démocratie, d’un manque de respect vis-à-vis des électeurs et de la personne élue. Des collègues de Michel Deneken ne savaient même pas qu’il était prêtre ! Comme quoi son allégeance au Vatican -si allégeance il y a- n’est pas ce qui le caractérise. Une méconnaissance de la recherche en théologie et de l’objectivité scientifique de nombreux théologiens génèrent une telle peur : tous les théologiens ne sont pas à la solde du Vatican ! Le problème du statut concordataire est ici en question et non pas la personnalité de Michel. Une république une et indivise exige cette clarification. Voici le combat républicain à mener en dehors de toute compromission électorale.

À suivre …

Une expérience commune. 

Si les frères de mon atelier m’ont accueilli sans réserve après les enquêtes réglementaires et les rencontres préalables,  j’ai connu les mêmes réserves de la part de certains frères et certaines sœurs : Comment un prêtre peut-il être franc-maçon ? Comment peut-il défendre à la fois les positions vaticanes et les valeurs républicaines et humanistes prônées par la Franc-Maçonnerie ?!

Le jour où l’Église m’a demandé de choisir entre mes deux appartenances, j’ai choisi la liberté de conscience

Si être prêtre c’est défendre les positions institutionnelles, parfois contraires aux valeurs évangéliques ou humanistes, je n’ai jamais été ce prêtre ! Le jour où l’Église m’a demandé de choisir entre mes deux appartenances, j’ai choisi ! Je n’ai pas choisi la Franc-Maçonnerie contre l’Église, une institution contre une autre … J’ai choisi la liberté de conscience ! liberté que je revendique et que je réclamerai dans tout mouvement, institution ou mouvement que je fréquente ou fréquenterai.

Trois convictions :

La chance d’être au Grand Orient De France !

Ma liberté de conscience a toujours été honorée au GODF, où liberté de croire ou de ne pas croire est respectée (« les conceptions métaphysiques sont considérées comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres »). D’autres obédiences christiques (à défaut d’être chrétiennes !) peuvent opérer un mélange des genres parfois inconfortable. Je suis fier de revendiquer ma foi chrétienne (une relation personnelle avec Christ) et de défendre ardemment les valeurs promues par mon obédience.

Ne pas excommunier !

Excommunier ? Laissons ces pratiques au institutions obscurantistes.

Des institutions, s’arguant de détenir la vérité, osent aujourd’hui encore excommunier. Par ignorance ? Par peur ? Par refus de dialogue ? Ne tombons pas dans ce travers. Laissons ces pratiques au institutions obscurantistes ! Nous sommes attendus sur d’autres chantiers ! Nos valeurs, nos idéaux et nos travaux, tant sur la forme que sur le fond, sont source de progrès, d’amélioration matérielle et morale et de perfectionnement intellectuel et social de l’humanité et concourent à la concorde universelle.

D’autres chantiers sur lesquels nous sommes attendus…

J’évoquais, plus haut, le sort réservé aux femmes… Je pense aussi, entre autres, à la question de l’euro-méditerranée, passant obligatoirement, pour moi, par la Mer Noire et la Turquie.

La manière dont sont traitées les personnes réfugiées ou migrantes sont une honte pour l’Europe ! Pourquoi avoir pactisé, lui offrant notre blanc-seing, avec ce dictateur islamisant d’Erdogan ! Atatürk doit « se retourner dans sa tombe » ! Quand les instances internationales conventionnelles se murent dans un silence complice, les humanistes doivent se lever ! Le peu de temps laissé, lors de notre Convent, aux questions internationales, est symptomatique de ces rendez-vous manqués ! Et combien d’autres …

mercredi 21 décembre 2016 14 commentaires
  • 10
    Arsène 22 décembre 2016 à 12:18 / Répondre

    Les curés sont désormais une espèce protégée.
    Qu-‘ils soient au GO ou à l’université ce n’est plus très grave.
    Ils sont moins de 13.000, âge médian 75 ans
    On en comptera 6000 en 2020, dixit l’Eglise elle même
    Disparition en France vers 2030.
    Amen, la messa e finità

    • 13
      Chicon 23 décembre 2016 à 09:18 / Répondre

      @arsene . Avec la PMA , la GPA et le mariage pour tous, on arrivera peut être à faire se reproduire les derniers.

      • 14
        Lionel MAINE 23 décembre 2016 à 11:22 / Répondre

        Sans compter la méthode « Dolly »,qui date de vingt ans déjà.

  • 4
    Désap. 21 décembre 2016 à 11:04 / Répondre

    Il commence à me les briser menu ces ministres ou ex-ministres du culte.
    On ne va tout de même pas se replonger dans la superstition parce qu’il faudrait envisager la liberté comme ils envisagent les Évangiles, cad comme un dogme.
    J’espère que les Maçons ne tomberont pas de le piège grossier qui nous est tendu, mettre à l’égal le croyant, dont on ne saurait contester la liberté de croire, et le ministre du culte qui n’est autre qu’un propagandiste, de fait inacceptable à la tête d’une institution.
    Si certains oublient le passif de la religion catholique et des religions en général, je n’oublie pas que la Maçonnerie moderne s’est organisée en 1717 pour en casser l’hégémonie et détruire sa dangerosité, plus de mille ans de guerres et de bûcher en Europe, destructrice de civilisations et d’une Connaissance quatre fois millénaire, inventeur de l’inégalité entre les Hommes, racine du racisme.
    Dans l’ordre et sans que la liste soit exhaustive : destruction de la Bibliothèque d’Alexandrie, lapidation d’Hypatie par les sbires de l’infâme Cyrille, femme inférieure à l’homme, Juifs, Arabes, Indiens d’Amérique, massacre du Grand Inca qui osa repousser la Bible, bref, le négatif l’emporte très largement, un vrai score de dictateur, et il faudrait aujourd’hui vous écouter et vous confier des responsabilités républicaines ? Que ceci reste confiné à l’Alsace et la Moselle si ça leur fait plaisir, l’amnésie est d’un vrai confort.

    • 5
      Lionel MAINE 21 décembre 2016 à 12:51 / Répondre

      Tout à fait d’accord !

      • 7
        Désap. 21 décembre 2016 à 19:07 / Répondre

        Avons-nous avons conscience de ce que représente la fait d’avoir anéanti une civilisation telle que la Grèce Antique ?
        Et il est heureux que les Humanistes de la Renaissance aient parcouru inlassablement l’Europe et trompé les moines pour récupérer les ouvrages antiques encore intacts et les avoir recopiés fidèlement avant qu’ils ne disparaissent ; je pense notamment à Poggio Bracciolini, Leonardo Bruni et Niccolò Niccoli sans qui rien d’authentique ne nous serait jamais parvenu.
        Les scolastiques du moyen age, eux, n’ont pas recopier les ouvrages, ils les ont modifiés, expurgés de tout ce qui risquait de remettre en cause le dogme.
        C’est une honte, avec l’Inquisition ce sont des tâches indélébiles sur la chrétienté.

    • 6
      Téméraire 21 décembre 2016 à 15:27 / Répondre

      .. Non vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine !

    • 9
      Reco et c'est Frère 22 décembre 2016 à 11:00 / Répondre

      @Desap et consorts qui s’appuient sur la loi de 1905 sans ne l’avoir manifestement jamais lue et se permettent tous les extrémismes à la lueur de l’idée qu’ils se font de ce que devrait être la laicité

      Pour mémoire et à bien lire :

      Loi de 1905 article 31 :

      Sont punis de la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe et d’un emprisonnement de six jours à deux mois ou de l’une de ces deux peines seulement ceux qui, soit par voies de fait, violences ou menaces contre un individu, soit en lui faisant craindre de perdre son emploi ou d’exposer à un dommage sa personne, sa famille ou sa fortune, l’auront déterminé à exercer ou à s’abstenir d’exercer un culte, à faire partie ou à cesser de faire partie d’une association cultuelle, à contribuer ou à s’abstenir de contribuer aux frais d’un culte.

      • 11
        Désap. 22 décembre 2016 à 13:43 / Répondre

        En quoi cet article me concerne, concerne mes commentaires ?
        Tu t’égares mon cher Reco, tu t’égares …
        Mais si tu penses devoir demander justice, je t’en prie, le Procureur de la République est à ton écoute, je suis prêt à te communiquer ce qui te permettra de m’identifier.
        Tiens, mon matricule GLAMF est 17024.

      • 12
        Lionel MAINE 22 décembre 2016 à 15:28 / Répondre

        Si j’ai l’insigne honneur de figurer au rang des « consorts », moi non plus, je ne me sens pas concerné par cet article.
        Personnellement, tout ce que je souhaite, c’est que les adeptes des cultes divers et variés, les pratiquent dans le domaine strictement privé : dans le confort de leurs Pénates ou des lieux dûment dédiés et « consacrés » à cet effet.
        C’est une simple mesure de « salubrité publique »; la pollution concerne l’eau, la terre, l’air, la lumière, le son, les rayonnements et, parfois aussi, l’esprit.

  • 3
    Chicon 21 décembre 2016 à 10:56 / Répondre

    « d’autres obedience christiques peuvent opérer un melange des genres parfois inconfortable » c’est exact avec le Rite Ecossais Rectifié (rectifié = réformé) qui peut se transformer en secte gnostique si on laisse vagabonder (=délirer) son imagination ce que n’a pas voulu Willermoz son inventeur,

  • 1
    Chrysippe 21 décembre 2016 à 09:33 / Répondre

    Merci pour ce point de vue argumenté. Assimiler théologie et astrologie, comme le fait le communiqué du conseil de l’ordre du GODF, est à la fois outrageant et inepte quant on pense à la place de la théologie dans l’histoire de la pensée occidentale. Pour ce qui concerne la maçonnerie, un simple rappel : la loge Les Neuf Sœurs, fondée par Helvétius et qui initia Voltaire, a réuni sur ses colonnes jusqu’à dix huit hommes d’Église. Si, de nos jours on trouvait dans nos loges, outre les quelques pasteurs réformés et rabbins qu’on y croise et de rares prêtres, des imams et quelques bonzes, tous a priori de tendances «libérales», la société ne s’en porterait pas plus mal, au contraire. Vous avez dit : « Réunir ce qui est épars » ?

    • 2
      Lionel MAINE 21 décembre 2016 à 10:55 / Répondre

      En n’oubliant pas, bien sûr, quelques représentants pastafariens, pour nous aider à glorifier « notre créateur bien involontaire de toutes choses » !

    • 8
      DD 21 décembre 2016 à 23:01 / Répondre

      Helvétius était un peu décédé au moment de la création des Neuf-Soeurs… 😉

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
venenatis sem, vulputate, Sed in ultricies consectetur eget