sceau GLDF

Cérémonie du Devoir de Mémoire à la GLDF samedi 21 janvier : Construire l’avenir

Par Géplu dans Divers

Dans le cadre de la Cérémonie du Devoir de Mémoire, la Commission des droits de l’homme et du citoyen de la Grande Loge de France organise le samedi 21 janvier à 14h30 dans le grand Temple Franklin Roosevelt de la GLDF, 8 rue Puteaux 75017 Paris, en présence du Grand Maître de la GLDF Philippe Charuel et de représentants des principales Obédiences Maçonniques Françaises une Conférence publique sur le thème « Construire l’avenir ».

Interviendront :
Alain Jakubowicz, Président de la LICRA : « Vigilance ! »,
Jean-Marie Dru, Président d’UNICEF France : « Les 70 ans de l’UNICEF »,
Samuel Cytermann, Evadé du convoi 48, direction Auschwitz « Témoignage ».

Pour des raisons d’organisation et de sécurité, Inscription obligatoire.
De nombreuses associations dont « Mémoire et Vigilance » seront présentes.

mardi 17 janvier 2017 14 commentaires
  • 14
    HIRANI 22 janvier 2017 à 09:16 / Répondre

    le devoir de mémoire ne doit pas être sélectif.IL doit s’appliquer de manière égale à toutes les victimes des guerres et notamment celles des guerres coloniales particulièrement barbares et criminelles qui sévissent actuellement en Palestine où des milliers d’ enfants et personnes sont massacrés sans que la GLDF ou d’autres obédiences ne réagissent.IL serait temps qu’il y ait plus d’équilibre dans les réactions horrifiées de certains FFet SS et qu’ils sortent de leur paradigme confortable et habituel…

  • 12
    Luciole 19 janvier 2017 à 16:13 / Répondre

    Il s’agissait aussi d’essayer de faire bouger une situation bloquée depuis plus d’un demi siècle en proposant une troisième voie (ou quatrième).La fidélité aux amitiés anciennes a été plus forte qu’une hypothétique ouverture sur l’étranger que la GLUA ne donnait pas signe de favoriser.
    Faut-il le regretter? ou la FM mondiale aura t’elle périclité avant de s’être réunie?

  • 10
    Lionel MAINE 18 janvier 2017 à 11:43 / Répondre

    Pardon, Christian F. , si cette remarque m’est adressée, je ne vous permets pas de douter de mon honnêteté dans cette affaire.
    Certes ,il m’a fallut un été pour « ouvrir les yeux » mais, manifestement, je n’ai pas eu votre lucidité rétrospective !

  • 6
    Condorcet 17 janvier 2017 à 18:17 / Répondre

    Je n’ai aucun ressentiment à l’encontre de quiconque mais j’aime bien la franchise, et la franchise consiste à ne pas dire une chose et faire son contraire, j’aime également la précision des mots qu’il ne faut pas confondre avec des idées, ou bien encore j’aime la précision des concepts comme humanisme, universalisme, droits de l’homme, et autres encore sans chercher à en limiter le sens selon le bon vouloir de ceux qui les manipulent.
    Je sais que les sophistes admettaient la subjectivité de la vérité, Socrate pensait qu’il existait néanmoins une vérité objective qu’il fallait chercher et trouver, je ne dis rien de plus ni de moins et je n’en veux à personne chacun fait ce qu’il veut sachant qu’on ne trompe personne mais qu’on se trompe souvent soi-même et j’en ai parfaitement conscience.

  • 1
    Condorcet 17 janvier 2017 à 09:38 / Répondre

    Dans le même temps ou l’on vire un frère devenu sœur sans que la commission des droits de l’homme de la GLDF ne réagisse je trouve que cette cérémonie, justifiée par ailleurs, aura un goût amer cette année.
    J’ose espérer que le SCDF ne sera pas admis à cette cérémonie ou bien alors ce serait de la tartufferie.

    • 2
      Emmanuel 17 janvier 2017 à 10:14 / Répondre

      Tu peux expliquer pourquoi? :
      <>

      • 3
        Condorcet 17 janvier 2017 à 11:52 / Répondre

        Il y a eu dans le passé un souverain Gd Commandeur qui était connu pour son antisémitisme, mais cela c’était avant, plus proche de nous il y a des notions de pureté du rite ou d’autre chose qui m’indisposent, il y a des mots comme cela qui demandent à être maniés avec prudence, enfin il y a tout récemment des exclusions de FF pour divers motifs qui posent de sérieux problèmes quant à la construction de l’avenir qui est le thème de cette conférence. Lorsque l’on parle d’universalisme il faut y mettre du contenu et ne pas se contenter d’un simple slogan destiné a faire bien.

      • 4
        yasfaloth 17 janvier 2017 à 15:46 / Répondre

        Condorcet a un gros ressentiment, notamment contre les Frères du SCDF et contre la (grande) majorité de ceux de la GLDF qui ont l’outrecuidance de de ne pas avoir le même avis que lui sur l’avenir de l’obédience… Une souffrance qu’il libère sur les blogs, il doit trouver que c’est très maçonnique…

        • 5
          Lionel MAINE 17 janvier 2017 à 17:16 / Répondre

          Qui aime bien, châtie bien !
          Rien que de très normal dans les contributions de Condorcet.
          Souffrance,je la partage mais, certainement aussi, profonde déception.
          Quant à savoir si cela est « maçonnique », pensez-vous que les péripéties « CMFistes » le furent plus ?

          • 7
            yasfaloth 18 janvier 2017 à 09:08 / Répondre

            Je le pense profondément (pour la CMF), dont le véritable esprit était très éloigné des « basses manœuvres » qu’il est de bon ton aujourd’hui de lui prêter.
            .
            Après… qu’il y ait peut-être eu un certain manque de réalisme (ou une forme d’utopie) dans la façon dont cela a été mené, c’est autre chose. Mais je reste gré à Alain-Noël Dubart et à son équipe d’avoir essayé !

            • 8
              Lionel MAINE 18 janvier 2017 à 11:15 /

              Surtout un manque de transparence : nous faire croire que la Déclaration de Bâle « tombait du ciel »tenait de l’escroquerie intellectuelle !

            • 9
              Christian F. 18 janvier 2017 à 11:32 /

              Ou t’es bien naïf, ou t’as rien compris, ou tu es dans la combine Yasfaloth, mais faire croire que la CMF a été créée pour autre chose que récupérer la reconnaissance que venait de perdre la GLNF n’est plus aujourd’hui une position tenable. Tout le monde le reconnait, et même Charuel dans son interview ici sur Hiram.
              Ouvre les yeux et sois honnête !
              .
              Et parler de manque de réalisme pour ce qui a été essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes aux FF de la GL, c’est un peu gros. Heureusement que nous ne nous sommes pas laisser berner et manipuler par Dubart puis Henry !

            • 11
              yasfaloth 18 janvier 2017 à 18:11 /

              Beaucoup de gens de la GLNF ont la mémoire courte dans cette affaire, il ne s’agissait pas de « récupérer » mais de reconstruire autour de la GLDF un pôle « reconnu » de tradition, sur des bases nouvelles. La GLNF étant à l’époque complètement discréditée, et dans un processus d’éclatement/éparpillement avancé, plus personne ne donnant bien cher de sa peau, devant après son « nettoyage interne » faire partie de l’ensemble.
              .
              Il y a eu échec pour plusieurs raisons, d’abord la résilience des 20000 frères (environ) qui sont restés. Ensuite le talent personnel et le réseau de JP Servel, bien aidé par certains F. anglais qui n’ont jamais pu voir la GLDF en peinture.
              .
              Et ensuite parce qu’il y a eu une certaine naïveté de la gouvernance au sujet des inter-visites, à la fois vis à vis des britishs et des frères de la GLDF qui, surtout en province tiennent autant que les autres à leur réseau d’amitiés.
              .
              @Lionel Maine, je n’en « était pas », mais il suffisait d’écouter un peu ce qui se disait à l’époque, pour savoir que la Déclaration de Bâle ne tombait pas tout à fait du ciel… et c’est tout à fait normal, les quatre n’auraient pas pondu leur appel s’ils n’avaient pas su à qui ils s’adressaient.
              .
              Un jour un aura le fin mot de cette histoire, un peu comme le premier chapitre du bouquin de Bernheim a bien montré les ressorts de la scission de 1965…

    • 13
      Luciole 19 janvier 2017 à 16:17 / Répondre

      Une personne ayant choisi en toute liberté de rejeter (en partie) sa part masculine et de vivre en femme ne doit pas s’étonner de ne plus être membre d’une structure qui annonce depuis sa fondation être réservée aux hommes.

      Que viennent faire les Droits de l’Homme et le SCdF dans cette histoire?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Nullam ipsum mattis Curabitur commodo eget et, in