Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au mercredi 15 août.

 

Rendez-vous le jeudi 16 août pour la reprise

 

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter la base de données du site : plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques !

Freemason Canterbury

Rififi à la cathédrale de Canterbury

Par Géplu dans Divers

Ainsi que le relate EWTN News Great Britain, le 18 février dernier, dans le cadre des manifestations du tricentenaire, les francs-maçons britanniques ont organisé à la cathédrale de Canterbury un « service » maçonnique, en grande tenue. L’événement, d’importance, a été très médiatisé là-bas.

Problème, ce même jour a eu lieu à l’Abbaye de Westminster une messe pour célébrer le centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima. Le télescopage de ces deux événements médiatisés a fait quelques peu tousser les chrétiens anglais, même si en Angleterre ce genre de cérémonie n’est pas exceptionnelle, tant la maçonnerie anglaise est intégrée au pays et à ses corps constitués. Par exemple le Grand-Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre est toujours un membre de la famille royale, actuellement le Duc de Kent, qui était d’ailleurs présent à la cathédrale de Canterbury le 18.

Il est entre autre reproché aux francs-maçons d’avoir quelque peu fait pression sur Justin Welby, l’archevêque de Canterbury pour avoir l’autorisation de leur manifestation, en faisant un don de 300 000 livres (354 000 €uros) pour la restauration du Transept Nord-Ouest de la cathédrale. Mais les contestataires rappellent surtout les délibérations du Synode général de l’Église d’Angleterre de 1987, la franc-maçonnerie et le christianisme : Sont-ils compatibles ?, dans lequel on trouve des passages tels que «certains chrétiens ont trouvé l’impact des rituels maçonniques inquiétant et quelques-uns en perçoivent positivement le mal. Certains ont cru que les rituels maçonniques étaient « blasphématoire » parce que le nom de Dieu ne doit pas être pris en vain, il ne peut être remplacé par un amalgame des noms des divinités païennes. Il a été noté que des chrétiens s’étaient retiré de loges maçonniques précisément parce qu’ils perçoivent leur appartenance comme étant en conflit avec leur témoignage chrétien et de croyance. L’objection théologique principale du Synode est sur l’utilisation par la franc-maçonnerie du mot « jahbulon, » qui est le nom utilisé pour l’Être Suprême dans les rituels maçonniques, et est un amalgame de sémitique, l’hébreu et les titres égyptiens pour Dieu. »

On pourra aussi lire sur ce sujet l’article, en français, du très catholique site reinformation.tv

dimanche 26 février 2017 25 commentaires
  • 25
    steph 5 mars 2017 à 09:10 / Répondre

    Chers Tous,
    Que je suis heureux au Grand Orient De France, où l’on considère que: …/…  » Les conceptions métaphysiques étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres… etc. »
    Avec mes plus fraternelles et laïques salutations… :-))

  • 23
    Amon 1 mars 2017 à 18:31 / Répondre

    Le GADLU n’a rien à voir avec les représentations des religions qui ne se situent pas sur le même plan que la maçonnerie. Si chacun savait rester dans son domaine de « juridiction » on aurait évité beaucoup de jugements infondés et d’anathèmes notamment en ce qui concerne les condamnations religieuses de la démarche maçonnique. Lesdites condamnations sont nulles car elles émanent d’autorités qui ne sont pas qualifiées dans le domaine ésotérique qui échappe, par définition, à leur compétence.

  • 22
    LINEA RECTA 1 mars 2017 à 14:31 / Répondre

    « Des notions religieuses parfaitement hors sujet ? ». Jai la vue qui baisse, moi qui croyais avoir lu en titre de la belle image de cérémonie RELIGIEUSE illustrant nos propos :  » Freemason service at England’s Mother Church on same day as consecration to Our Lady »…
    Mon commentaire se référait à toute la maçonnerie ( j’ajoutais « même d’Empire) » et non à celle qui se dit régulière.
    Pourquoi tant d’agressivité lorsque l’on prétend représenter encore 90% des effectifs ?!

    • 24
      Désap. 1 mars 2017 à 18:33 / Répondre

      tu n’as pas la vue qui baisse, tu mélanges ou amalgames « cérémonie ponctuelle » et « pratique de la maçonnerie » dont il est parait-il nécessaire de préciser « régulière » parce que certains ont décidé qu’il y avait des principes religieux qu’il s’agissait de rendre facultatifs.
      Or il n’y a aucun principe religieux dans la maçonnerie, on ne saurait d’ailleurs qu’en faire …
      Ce faux problème, ce non-sens isole la maçonnerie française de la chaine d’union.
      La question est : est-ce normal ?

  • 21
    LINEA RECTA 1 mars 2017 à 14:11 / Répondre

    « Pincée de politique et de religieux »…. Ceci me rappelle une confidence que me fit un Grand Maître de mes amis, grand amateur des Constitutions, et que voici :  » La maçonnerie devient le Centre de la Désunion et le moyen de nouer des conflits parmi des personnes qui auraient mieux fait de rester à une perpétuelle distance ».

  • 19
    Blazing Star 1 mars 2017 à 12:19 / Répondre

    Tout le monde est d’accord…. « C’est dingue » …..cela ne peut durer, on va y mettre une pincée de politique et de religieux, histoire qu’on se dispute

  • 18
    LINEA RECTA 1 mars 2017 à 10:45 / Répondre

    @Blazing Star post 17
    ou le 4e Ordre au Rite Français. Si ce grade n’est pas exclusivement chrétien, je veux bien retourner sur la colonne du Nord.
    @Désap post 16
    pourrais-tu préciser ce que tu entends par carcan ? La maçonnerie est multiforme et composée, comme une mosaïque, d’un grand nombre de pierres différentes. En 300 ans, elle n’a jamais été ceci ou cela, (même sous l’Empire), mais elle a évolué au rythme des changements de la société. Ou bien, ailleurs, elle ne s’est pas modifiée et est restée en l’état. Comme disait ma grand’mère : « il y en a de toutes sortes ». Jamais quiconque ne la fera marcher au pas.

    • 20
      Désap. 1 mars 2017 à 13:12 / Répondre

      Imaginer la maçonnerie régulière uniforme et marchant au pas, ce n’est même pas la méconnaitre, c’est ne pas la connaitre du tout.
      Imaginer que le GADL’U puisse être une représentation religieuse pour la maçonnerie régulière c’est ne pas savoir du tout ce qu’est la maçonnerie régulière, voire plus …
      Trouver normal d’être à l’écart de 90% de la maçonnerie mondiale, l’aberration se trouve dans l’exposé même de la situation.
      Chartres est-elle identique à Reims, elle-même est-elle pareille à Cologne, elle-même est-elle l’exacte reproduction de Cordoue ?
      Sur le respect des lois fondamentales de l’Architecture, oui et ceci est peut-être ce sur quoi il serait utile de méditer au lieu de brandir des notions religieuses parfaitement hors sujet.

  • 15
    Amon 28 février 2017 à 18:33 / Répondre

    Entre les chrétiens exotériques et les mécréants, la compétition est rude! Il est évident que jamais
    les premiers n’accepteront un nom divin qui n’appartient pas à la tradition judéo-chrétienne et qu’ils
    ne comprendront jamais rien au mot substitué de l’Arche royale qui est pourtant le nec plus ultra en matière d’ésotérisme.

    Quant aux seconds, on se demande ce qu’il ont compris de la recherche de la parole perdue fussent-ils, hélas,
    maître…

  • 14
    LINEA RECTA 28 février 2017 à 18:29 / Répondre

    Certes, Blazing Star, mais le Temple à construire est défini dès le 4e grade comme « le Sanctuaire de la Vérité »… De plus, il faut bien admettre que les choses changent radicalement (au sens étymologique du terme) aux 5e et 6e grades. Certains allègueront que ce n’est plus là du RER maçonnique, mais qu’il s’agit de l’Ordre Intérieur. Casuistique ! Les deux dernières marches d’un escalier de six marches font partie de l’escalier. Elles en constituent même l’aboutissement, non ?

    • 16
      Désap. 28 février 2017 à 21:20 / Répondre

      Et bien non justement !
      Les remarques des FF Blazing et Amon sont on ne peut plus justes, la maçonnerie libérale ferait bien de les méditer, ce qui permettrait de sortir la Maçonnerie française du carcan dans lequel elle s’est enfermée depuis plus d’un siècle.

    • 17
      Blazing Star 1 mars 2017 à 09:12 / Répondre

      @linea recta : le 5 & 6 grades sont comme le 18eme au REAA, ou « les choses changent radicalement », Bien observé.

  • 12
    Linea Recta 28 février 2017 à 12:03 / Répondre

    Il est un point sur lequel j’insiste toujours : c’est que JAMAIS la franc-maçonnerie, à l’origine, n’a posé un acte hostile envers une Eglise, quelle qu’elle soit. C’est dès 1738 que l’ostracisme ultramontain s’est exprimé, et s’est renouvelé avec obstination. Cela est bien connu, mais mérite d’être répété.

    Quant aux prières en loge, c’est là une invention de la maçonnerie française, dont le Rite Ecossais Rectifié est un fleuron avec ses prières (très beaux textes du reste dus à un Willermoz inspiré) qui précèdent et clôturent chaque tenue.

    Ne rendons pas les Grands Bretons plus catholiques que le pape, surtout l’actuel…

    • 13
      Blazing Star 28 février 2017 à 16:17 / Répondre

      Dans les deux prières du Rite Ecossais Rectifié, on s’adresse a « l’architecte source unique de tout bien et de toute perfection » on est encore dans un indéfini créateur, loin du dieu chrétien, et bien maçonnique. On est ailleurs, au delà de toute religion dogmatique.

  • 10
    scotch 27 février 2017 à 13:17 / Répondre

    Prier pour que les effectifs remontent?
    S’il existe, le Dieu des maçons anglicans,il est franchement sourdingue, le pauvre…

    • 11
      Chicon 28 février 2017 à 09:08 / Répondre

      Scotch arrête le whisky . Les f.maçons Anglais ne font pas de prieres, le chapelain quand il est lá, ouvre la bible et en tenue de grande loge il fait comme le dit R Dachez. Nous français avons des difficultés a comprendre que les f.maçons anglais, ecossais, irlandais, americains, ont de bonnes relations avec leur Eglise. Pour nous ce n’est pas possible.

  • 9
    Uylenspiegel 27 février 2017 à 13:07 / Répondre

    @SCOTCH
    La maçonnerie de Grande Bretagne se dégraisse sans doute, de même que celle de Etats-Unis, dit-on.
    Cette rationalisation est hélas largement compensée par le trop plein de bavards que l’on observe avec amertume en Europe occidentale et en Afrique.
    La FM n’est pas un mouvement de masse. Et on observe depuis quelques années une tendance à révéler urbi et orbi ce qui devrait rester discret, ne fût-ce que parce que nous en avons prêté le serment. « Je jure devant ceci ou cela de ne jamais révéler les secrets de la franc-maçonnerie etc… ».
    L’exhibitionnisme contemporain s’appuie sans vergogne sur le parjure, le besoin d’ostentation et de fric..
    J’espère que l’exemple grand breton sera suivi ; nous en avons grand besoin. Silence, Sœurs et Frères !
    Et que tuileurs, surveillants et maîtres de Loge fassent leur office. Et les obédiences, dont c’est l’une des rares raisons d’être, amha.

  • 6
    scotch 26 février 2017 à 21:15 / Répondre

    De toute manière, la maçonnerie en UK s’écroule, tout cela n’a donc plus guère d’importance…

  • 5
    Roger Dachez 26 février 2017 à 21:12 / Répondre

    Un détail technique pour souligner qu’il s’agit d’une polémique exclusivement religieuse et strictement anglaise : le service religieux organisé par la GLUA dans la Cathédrale de Canterbury est à l’image de tous les services religieux commandités chaque année par les Grandes Loges provinciales anglaises dans de nombreuses cathédrales ou églises anglicanes. Cette année de Tricentenaire, cela revêt un faste particulier, mais l’opération est habituelle. Quant a la cérémonie de « reconsécration » de l’Angleterre au Cœur Immaculée de Maris, elle n’a pas lieu dans l’Abbaye de Westminster (anglicane) mais dans la cathédrale de Westminster (catholique) ! Il ne s’agit donc de rien d’autre que l’une des innombrables bisbilles typiquement anglaises entre catholiques et anglicans – et les commentaires négatifs viennent d’une part des catholiques anglais et d’autre part de quelques-uns de leurs alliés anglicans – très minoritaires .- qui ont soulevé il y a 30 ans une polémique contre la maçonnerie, laquelle n’a jamais abouti à rien de concret dans l’Église d’Angleterre : il y a toujours, dans les loges anglaises, des membres du clergé anglican, parfois de haut rang, et ils y exercent souvent les fonctions de Chapelain – un office quasi-constant dans ces loges.

    • 7
      Chicon 27 février 2017 à 08:48 / Répondre

      Sur la photo du post on voit de face un frere avec ce qui ressemble a un pull rouge et un col de clergyman.

      • 8
        Roger Dachez 27 février 2017 à 11:46 / Répondre

        C’est en effet un ecclésiastique anglican ayant rang d’évêque comme le montre sa tenue violette. Il porte sur cette photo les décors de Grand Chapelain et « offre » les prières qui ouvrent et ferment les tenues de Grande Loge.

  • 2
    Linea Recta 26 février 2017 à 12:07 / Répondre

    Théiste ?
    On y rencontre successivement : le Juif d’Aden, un musulman du cadastre, un Sikh et un catho romain. Kipling affirme qu’ils observent scrupuleusement les anciens landmarks ( lesquels ? on connaît la confusion et les adaptations récurrentes de ce véritable mythe ).
    Kipling constate ensuite : « au fond, il n’y a pas d’INCREDULES, si ce n’est peut-être NOUS-MEMES ».
    Et enfin, ces bons maçons bigarrés de croyances diverses « causent à cœur ouvert DE RELIGION », ce qui était et est un tabou des plus fermes dans ce type de maçonnerie.
    Je vais aller voir le texte anglais original, car la traduction française me semble bien sujette à caution, mon cher Witloof.

    • 3
      Chicon 26 février 2017 à 19:20 / Répondre

      Jehovah, Allah, Bouddha,Jesus ont en commun certaines valeurs dites universelles, permettant a tous de vivre en harmonie. C’est la pensée symbolique de Jabulon.

  • 1
    Chicon 26 février 2017 à 09:56 / Répondre

    « Jabulon » du rite de Royal Arch est la preuve que la franc-maçonnerie est théiste et non pas déiste comme veut le faire croire la GLNF en France.. Voir exprimé avec finesse le caractère théiste dans  » Ma Loge Mère  » de Rudyard Kipling.

    • 4
      Désap. 26 février 2017 à 19:30 / Répondre

      :-)) et dire que la GLAMF se revendique « déiste » et reproche à la GLNF d’être « théiste »
      comme quoi, ces histoires de concepts religieux appliqués à la FMaçonnerie sont complétement hors sujet
      va falloir un jour arrêter de reconter n’importe quoi et commencer à faire … de la Maçonnerie !

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
felis dolor. in consequat. at luctus Nullam mattis eget