60 ans Rome

Les 60 ans du Traité de Rome

Par Géplu dans Divers

Un communiqué de la Fédération française du Droit Humain

L’Europe unie : une exigence impérieuse

Les Chefs d’États et de gouvernements se retrouvent ce 25 mars à Rome pour commémorer les 60 ans de la signature du Traité de Rome. De nombreux citoyens manifestent leur soutien à l’Union Européenne, d’autres leur opposition. Depuis soixante ans les peuples européens vivent en paix, en démocratie et en sécurité, dans une relative prospérité, comparés à d’autres peuples dans le monde, leurs droits fondamentaux sont respectés.

Pour autant cette commémoration ne saurait masquer que l’Europe est en danger de dislocation. Pauvreté, chômage, inégalités, précarité sont le lot de trop nombreux citoyens européens. Les institutions européennes se sont éloignées des peuples. L’Europe semble réduite à un immense marché géré par une bureaucratie lointaine. La tentation du repli nationaliste et identitaire progresse. Certains dirigeants de grandes puissances économiques ou politiques préfèrent des Etats faibles et divisés à une Europe forte et unie. L’islamisme politique lui mène une guerre impitoyable. Une Europe unie démocratique et sociale est donc une exigence impérieuse, la seule qui nous permettra de relever les défis immenses qui nous attendent.

Les Francs-Maçons de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN ne sauraient accepter, ni le retour à l’isolement nationaliste, lourd de menaces pour les libertés et la paix, ni se satisfaire du statu quo. Ils souhaitent la relance de la construction de l’Union Européenne vers plus de démocratie, de solidarité, de justice sociale et d’égalité. Ils veulent que l’Europe renoue avec l’héritage des valeurs humanistes qui lui sont propres et les fassent rayonner dans le monde.

La commission Europe de la Fédération française du DROIT HUMAIN

samedi 25 mars 2017 12 commentaires
  • 12
    astronome64 27 mars 2017 à 12:32 / Répondre

    Au lieu de lire le discours convenu du DH avec plein de morceaux d’humanisme dedans et l’hymne à la joie en fond sonore ( musique d’attente de pole emploi non ? ), je serais curieux de savoir ce qu’ils pensent de JC Junker Président de la commission européenne impliqué dans le luxleaks … et ,tant que j’y suis ,que devient le « lobbyiste » du GODF à Bruxelles ????

  • 11
    réboussié 27 mars 2017 à 09:56 / Répondre

    les polonais ont peur des russes ? ben , s’ils veulent de notre parapluie , ils y viennent dessous , c’est pas à nous à nous déplacer , …tant qu’il reste des baleines au parapluie bien sur , voir vente de l’immeuble par appartement …
    Et si sur laïcité , liberté ….on continue le combat , mais avec une meilleure dialectique , une énergie renforcée , c.a.d ,appeler un chat un chat et certains des fripons ..
    Un second front ? l’Europe , car c’est par là semble t il que la catastrophe menace ?
    j’entends les valeurs ,les principes , car chez nous ,on parle les uns après les autres ,avec écoute obligatoire ? du genre immigration ? bien sur , liberté de circuler , quoique me semblent mes humanités lointaines ,,on dissociait la circulation et le stationnement , et pour éviter la suite de Cauchy des matheux de la suite d’Onfray pour la mauvaise foi politique , logement ? travail ? respect des règles du pays d’accueil ? la Guyane est au pays semble t il ce que les quartiers sont à la métropole .
    On peut chez nous aborder tous les problèmes , chacun son style , un peu de provoc ne fait pas mal , de toute manière tout ce qui n’est pas la doxa officielle est provocation ..quant au débat spiritualiste VS matérialiste , il ne fait que cacher , c’est mon impression , le cabinet noir des politiques …mais la loge n’est pas une section du parti , quel qu’il soit , et la soi disant pénétration par le FN ? comme disait Pasqua ,créer une affaire dans l’affaire ,,pour faire oublier l’affaire ….car les éléments de com , ça se récupère , mauvaise fois aidant …n’aurait on pas assez à voir avec la Parole pour ne pas voir venir de loin les chariots de tous bords ? et dépasser les voeux pieux , une Europe plus mieux bien, qui réponde mieux , ……à l’abstention ou au rejet ? mais chantier à ouvrir le lendemain du second tour …..je ne crois pas à l’intelligence et la bonne foi préélectorale ..

  • 8
    astronome64 27 mars 2017 à 07:47 / Répondre

    S’attaquer aux paradis fiscaux européens, au dumping social redonnerait déjà un peu de crédibillité à l’idée européenne….

  • 4
    Philippe DEBAY 26 mars 2017 à 17:15 / Répondre

    Il me semble que nombre d’europhobes actuels ont voté « oui » en 1992 lors de la ratification du traité de Maastricht.
    Certains des europhobes actuels disent n’avoir aucun espoir en une modification de l’UE actuelle dans la mesure où il faut l’accord des 28 membres (unanimité) pour des réformes de fond allant vers une Europe forte.
    Dans la mesure où Europe forte signifierait une supra-nationalité totale ou partielle des pouvoir régaliens comme aux USA, République Indienne etc.
    A ce pouvoir central européen fort la France remettrait par exemple le « feu nucléaire », l’Allemagne tout pouvoir sur la Banque Européenne, la Pologne la possibilité de pouvoir traiter avec la Russie, la Grèce et les pays ex colonisés par l’Empire Ottoman de pouvoir traiter avec la Turquie.
    Personne n’évoque les problèmes pratiques et historiques posés.
    Pourquoi parce que tout le monde y compris en FM a peur de l’équation de la propagande dominante dans les médias, propagande qui n’a pour but que de cantonner l’UE dans le domaine du libre échange : europhobes donc = nationalistes = donc d’extrême droite =donc fascistes = donc nazis (M.Onfray se moque à juste raison de ce procédé imbécile stérilisant tout débat public)

    • 6
      yasfaloth 26 mars 2017 à 19:39 / Répondre

      Vos exemples, je ne sais pas où vous les avez pris, prouvent en tout cas la démagogie absurde et fondé sur l’ignorance et la peur de cet anti-européanisme qui cherche à nous reléguer au rang de nain très peu « puissant », face aux grands ensembles démographiques, économiques ou militaires de ce monde et à nous couper de l’espace économique et culturel et depuis une quinzaine d’années monétaire dans lequel nous respirons (mieux) depuis plus d’un demi siècle.
      .
      Juste pour « démonter » un peu : les traités internationaux et les conditions même de l’idée de dissuasion, interdisent à la France de partager et encore plus de transmettre la souveraineté absolue sur son « feu nucléaire » cela a été affirmé et réaffirmé; l’Allemagne ne peut pas transmettre ce qu’elle ne possède pas; il n’y a pas plus anti-soviétique que les Polonais, qui sont les premiers à soutenir les sanctions contre Poutine, et qui ont accepté une base anti-missiles US sur leur territoire. Enfin pour la Grèce, la Turquie est l’adversaire majeur depuis au moins la partition de Chypre ! A moins que vous n’appeliez « traiter », « faire la guerre » … bien sûr !

      • 7
        Philippe DEBAY 26 mars 2017 à 20:45 / Répondre

        je vois que vous n’avez pas compris je voulais signifier que les pays européens n’ont pas le même historique ni les mêmes intérêts d’ailleurs et qu’il est inutile de parloter sur une UE qui n’existe pas et qui ne peut plus progresser au plan « régalien ».
        Les polonais se méfient des russes, les ex colonisés « ottomans » de la Turquie, certains financiers de la direction bancaire donnée par l’Allemagne à l’UE etc. quant aux français ils sont tétanisés sur leur entreprise nucléaire civile et militaire.
        Avec tout cela et l’unanimité requise comment changer quelque chose à ce géant de la concurrence libre et parfois un peu faussée (pour les consommateurs et les salariés des industries délocalisées) ne peut pas être une puissance politique.
        Elle restera pour le domaine politique sous le girond de l’Empire militaro-économique de l’USA.
        Ce n’est peut être pas plus mal à court terme ! … Pour le retraité que je suis ! Après !
        Il nous reste sur les bras nos pauvres qui augmente en nombre et que vont venir rejoindre les immigrés francophones climatiques du Sahel et j’en passe.
        Tout va bien ! A part la guerre économique contre les plus fragiles de plus en plus nombreux et qui comme toute guerre finira par rebattre les cartes comme on dit.

  • 3
    Chicon 26 mars 2017 à 16:25 / Répondre

    Je me souviens qu’au départ vers les années 60, les politiques parlant de l’europe parlaient de « preference communautaire » . L’europe etait alors un projet exaltant. Qu’est devenu ce projet aujourd’hui ?, un vaste marché mondialisé entre les mains des groupes a dominante US et noyauté par la banque Goldman & Sachs.. Ne faut il pas revoir completement la copie…

    • 5
      yasfaloth 26 mars 2017 à 18:19 / Répondre

      C’est un peu réducteur comme résumé Chicon tu ne trouves pas ?
      .
      Pour moi qui ait connu les frontières et l’obligation de s’y faire racketter par des officines de changes, qui ait connu une Espagne et un Portugal au niveau des pays en voie de développement, les droits de douanes pour acheter en Allemagne ou aux Pays Bas, les Étudiants de ces pays qui ne se connaissaient pas ou si peu, les normes qui n’étaient pas les mêmes (pal/secam !), etc… etc…
      .
      Il est de bon ton de taper sur l’Europe et l’Euro, mais beaucoup de ceux qui le font seraient les premiers à pleurnicher si nous perdions tout cela !
      .
      Après, oui, il faut améliorer les choses et corriger des dérives inévitables avec un aussi gros projet. Mais l’Europe n’est pas le problème mais la solution, et la France est une chance ! 🙂

      • 9
        Chicon 27 mars 2017 à 08:45 / Répondre

        Puisses tu avoir raison

      • 10
        réboussié 27 mars 2017 à 09:20 / Répondre

        on a remplacé le racket par la spéculation , pas trop réducteur comme idée ? et on peut être racketté au péage de l’autoroute , une fois au grattage , et une fois au tirage ….mais oui à l’Europe , bien sur , mais faut pas attendre d’être sorti ou viré pour proposer ce qui doit changer ?

  • 2
    Europa 26 mars 2017 à 15:24 / Répondre

    Effectivement, on se demande pourquoi les autres se sont tus au moment où les nationalismes nous menacent

  • 1
    JLP 26 mars 2017 à 11:25 / Répondre

    Il me plait de penser que la prise de position en faveur d’une Europe forte qu’exprime le DH, est également partagée par toutes les obédiences , partout en Europe!
    Nous avons les valeurs d’humanisme en héritage, défendons les contre tous les séparatismes de toute sorte afin de les transmettre encore plus fortes aux générations suivantes!
    L’ ode à la joie est harmonie et beauté, il est notre lien à tous!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elit. venenatis porta. Praesent luctus facilisis in Lorem