Emmanuel Pierrat
Emmanuel Pierrat (@EmmanuelPierrat)

Les nouvelles censures : les identifier et les combattre !

Par Géplu dans Divers

Mercredi 14 juin, à 19h30, la loge République, du GODF à l’Orient de Paris recevra rue Cadet Emmanuel Pierrat, Membre de la loge Montmorency-Luxembourg du GODF, qui planchera sur « Les nouvelles censures : les identifier et les combattre ».

La tenue au 1er degré se déroulera en présence d’une délégation du Conseil de l’Ordre conduite par Philippe Foussier 1er Grand Maitre adjoint du Grand Orient de France. Les Frères et les Sœurs de toutes obédiences amies sont les bienvenus.

Emmanuel Pierrat est avocat spécialiste de la propriété intellectuelle. Conservateur du musée du Barreau de Paris, il est également membre du Conseil national des barreaux. Il a défendu Michel Houellebecq en 2002 à la suite de ses propos sur l’islam. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié Le Livre noir de la censure (Le Seuil) et La liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on tout dire, écrire, dessiner (Flammarion)

mardi 30 mai 2017 2 commentaires
  • 2
    JP Bernard 4 juin 2017 à 08:57 / Répondre

    Je regrette bien de ne pouvoir assister à cette conférence. Va-t-on enfin s’attaquer à ce que le regretté Philippe Muray avait baptisé « Empire du Bien », cette pesante obligation de ne rien dire, d’obéir à la stratégie de l’édredon, du « padamalgam » sous peine d’être aussitôt catalogué facho, raciste et je ne sais quoi par les sectataires des Inrocks, Télérama, Libé et consorts? La véritable censure est bien là de nos jours…

  • 1
    Peter Bu 2 juin 2017 à 12:30 / Répondre

    Ne serait-ce pas de la censure déguisée:
    Mon site http://www.franc-maçonnerie-moderne.com a été inondé par 50000 « contributions au débat » qui n’avaient rien à voir avec son sujet. Leurs auteurs anonymes étaient-ils motivés par une vison dogmatique de notre mouvement contre laquelle je m’élève ? Ce n’est pas impossible : J’ai deux autres sites web qui, eux, n’ont pas été pareillement submergés.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mi, adipiscing risus risus. ultricies Donec dolor. at