Noumea

Une TBF très politique à Nouméa ce lundi 4

Par Géplu dans Divers

Un « honorable correspondant », bien au fait de l’ambiance et des jeux de pouvoirs en Nouvelle Calédonie m’a envoyé cette analyse de l’invitation du Sénateur Pierre Frogier à une Tenue Blanche Fermée dans la loge Fraternité Calédonienne du Grand Orient de France à Nouméa. Il va de soi que ce texte n’est que l’avis d’un Frère…

________________________

Dans un an, à l’automne 2018 sera organisé le referendum pour ou contre l’indépendance de la Nouvelle Calédonie. Aujourd’hui, sur le papier les anti-indépendantistes semblent largement majoritaires. Ils sont représentés par plusieurs partis politiques dont deux principaux : Le Rassemblement présidé par le sénateur Pierre Frogier, « dauphin » de Jacques Lafleur et Calédonie Ensemble présidé par Philippe Gomez. Sur le plan politique le Rassemblement est soutenu en France par Les Républicains et Calédonie Ensemble par l’UDI.

Mais les dernières propositions de Jean-Jacques Urvoas pourraient faire bouger les lignes surtout si la question référendaire avait une formulation « alambiquée ». Une alliance de fait entre Philippe Gomez et le principal parti canaque l’Union Calédonienne pourrait créer la surprise. Bien qu’alliés, Le Rassemblement et Calédonie Ensemble sont en concurrence et si le parti de Philippe Gomez a pris un ascendant certain, le Rassemblement n’a pas dit son dernier mot.

le Sénateur Pierre Frogier

La société calédonienne est naturellement divisée en clans aussi bien canaques que caldoches ou autres ethnies ! A l’approche de l’échéance référendaire, il est de bon ton d’essayer de convaincre, de séduire ou de faire peur. Il faut donc aller parler, sourire, rassurer aussi bien les corporations, associations que les sociétés diverses. Parmi ces sociétés, il y a les loges maçonniques, infiltrées depuis longtemps par le personnel politique local. Si à Paris le GODF, avec Philippe Foussier, se veut plutôt à gauche, en Nouvelle Calédonie les loges seraient plutôt droite et extrême droite ! Les canaques sont sous représentés (une ou deux loges sur plus de 20, et en particulier la loge La Grande Case du GODF) ; la droite loyaliste a des représentants dans toutes les loges mais certaines ont pris la couleur d’une tendance : Le Rassemblement et Calédonie Ensemble tiennent le haut du pavé mais on peut tout y voir !

Parmi les loges teintées Le Rassemblement, il y a la loge Fraternité Calédonienne du Grand Orient de France (la plus ancienne sur le territoire), et c’est dans cette loge que Pierre Frogier a été invité à faire ce lundi 4 septembre un exercice de séduction lors d’une Tenue Blanche Fermée. Pierre Frogier, présentement sénateur est l’homme politique le plus titré de Nouvelle Calédonie. Il a plusieurs de ses amis proches qui sont très actifs dans les loges de toutes les obédiences et on se rappelle que Jacques Lafleur, son mentor, avait en son temps une grande influence maçonnique.

Dans quel but cette TBF ? Officiellement c’est pour informer les frères et les sœurs à l’approche du referendum, mais il semble clair que cet exercice de séduction vise aussi à essayer de contrer Calédonie Ensemble qui est bien représentée dans plusieurs loges et en particulier au GODF. Il est probable que cette TBF va faire le plein et que les bruits de couloir du gouvernement calédonien, du Congrès et de la Province Sud vont être très maçonniques cette semaine !

lundi 04 septembre 2017 5 commentaires
  • 4
    SINYEUE Roland Sazé 26 septembre 2017 à 01:10 / Répondre

    EZAS 26 septembre 2017 à 09.39
    Je suis convaincu qu’il n’ y aura plus de troubles. Il est dommage que nos politiques locaux (indépendantistes ou non-indépendantistes) n’ont pas cette intelligence politique de s’assoir autour de la table, laissant de côté leur conviction, leur idéologie et leur parti. Pour dire, nous avons le devoir en tant que responsables politiques de ce beau pays multiethnique de le préparer et de le construire pour nos enfants. Les jours à venir et l’histoire de ce pays ne cesseront à jamais de parler des grands hommes qui œuvré avec beaucoup de discernement le destin de ce pays.

    • 5
      Philippe Buteri de Préville 27 septembre 2017 à 00:13 / Répondre

      Inch’ Allah !!!

      Mais c’est illusion de penser qu’on peut s’asseoir autour d’une table en abandonnant ses convictions, son idéologie, etc.
      On vient avec, on les défend, on entend les autres, on discute, on négocie, et enfin on peut faire des concessions.
      Il ne faut pas perdre de vue que depuis 25 ans, toutes les consultations électorales ont donné la répartition suivante:
      – Loyalistes 60%
      – Indépendantistes: 40%.
      C’est une tendance lourde, et je crains que, même si un certain nombre de leaders indépendantistes pourraient être, le moment venu, prêts à entrer dans cette démarche, une majorité de la population indépendantiste, politiquement rigide, n’est pas du tout prête à les suivre.

  • 3
    Philippe Buteri de Préville 25 septembre 2017 à 01:14 / Répondre

    A terme, au bout du bout du chemin, il y aura 2 portes de sortie de l’Accord de Nouméa. Ça sera:
    – soit des troubles suivis d’une partition de la Nouvelle Calédonie entre une « Kanaky » au Nord de la Grande Terre et aux Iles Loyauté et une Nouvelle Calédonie française au Sud de la Grande Terre;
    – soit l’accession de l’ensemble de la NC à un statut d’Etat fédéré au sein de la République française (http://republiquefederalefrancaise.fr/2014/republique-federale-francaise/)

  • 2
    Corinthien 10 septembre 2017 à 15:04 / Répondre

    Pour moi, la FM et la Nouvelle Calédonie seront encore et toujours liés aux accords de Matignon destinés à ramener la paix civile suite à l’affaire de la grotte d’Ouvéa. La FM fut, au cours de ces heures sombres, au coeur de son veritable but : La reconciliation entre les partis en présence afin de réunir ce qui est épars. J’espere, de toute mon âme et de mes valeurs maçonniques, que les presents buts non rien d’une politique politicienne.

  • 1
    Greyman 6 septembre 2017 à 22:57 / Répondre

    C’est étonnant de lire tout ça, alors que le sujet était plus historique et a permis la réflexion sur le statut de certains groupes. Je n’ai rien vu de politique.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elit. mattis mattis fringilla tempus ante.