Maurice Lodge of Friendship

Portes Ouvertes au « Masonic Hall » de l’île Maurice !

Par Géplu dans Divers

Pour les 300 ans de la franc-maçonnerie, la Lodge of Friendship 1696 de Maurice organise une journée porte ouverte ce dimanche 10 septembre. Comme l’explique le site DéfiMédia Group, c’est « pour ‘casser’ les mythes qui ont parasité la perception publique de la franc-maçonnerie » :

Oubliez les rituels secrets et l’aura de la secte qui tire les ficelles du monde dans l’ombre. La franc-maçonnerie n’est rien d’autre qu’une association caritative avec des rituels vieux de plusieurs siècles. C’est ce qu’a expliqué une poignée de membres de la Lodge of Friendship de Maurice, affiliée à la franc-maçonnerie anglaise, lors d’un point de presse,  le mercredi 6 septembre,  au Gymkhana Club,  Vacoas. Cette rencontre avait trait à la journée porte ouverte prévue ce dimanche au hall de Phœnix, à l’occasion des 300 ans de la franc-maçonnerie anglaise. « La franc-maçonnerie, en fait, c’est le plus vieux réseau social du monde», a déclaré Simon Knutton, qui est venu d’Afrique du Sud pour ces célébrations. Aux côtés de ses « frères », il s’est efforcé d’expliquer que la franc-maçonnerie était une organisation où les membres visent à se parfaire eux-mêmes, moralement et spirituellement, avant de tenter d’apporter des améliorations dans la société à travers des œuvres caritatives. Ils sont 200 membres de trois loges anglaises à adhérer à ce principe. (…)

Sur le site de la loge, consacrée en 1877, on peut lire l’histoire suivante : Avant 1814, Maurice était sous la domination française et les six premières loges à travailler sur l’île étaient toutes du Grand Orient de la France. La plus ancienne (La Triple Espérance) a été constitué en 1778, bien qu’il soit constaté qu’un rapport fait à l’archevêque catholique de Paris en 1754 déclare que les loges maçonniques, parmi d’autres «vils amusements», avaient été supprimées ! La première loge anglaise a été consacrée en 1816 et, à partir de 1778, neuf françaises, sept anglaises (dont deux loges militaires), trois Irish et un pavillon écossais ont travaillé sur l’île. En 1877, la Grande Loge Unie d’Angleterre a retiré la reconnaissance au Grand Orient de la France et cela a non seulement contribué à un affaiblissement sévère de la maçonnerie française sur l’île, mais a créé des problèmes pour les deux loges anglaises et écossaises survivantes, qui se réunissaient dans des locaux appartenant aux loges français. Ainsi, après s’être réunies pendant de nombreuses années dans les locaux de La Triple Espérance, The Lodge of Friendship s’est déplacé trois fois avant de construire ses propres locaux maçonniques, qui ont été achevés en 1937 et dédiés par l’évêque de Maurice, puis l’aumônier de la loge.

_______________________

lundi 11 septembre : Et ici, l’article avec photos de DefiGroupMédia rendant compte de la journée portes ouvertes de ce dimanche 10 septembre.
Voir aussi l’article de l’Express.mu

vendredi 08 septembre 2017 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
a0486a747edc72802441d78a006e14fa~~