Frankiz

Allumage des feux de la Loge « Frankiz »

Publié par Géplu
Dans Divers

Dimanche 8 octobre, à 10h30 aura lieu à l’Orient de Saint-Brieuc l’allumage de la Loge de la Grande Loge Mixte de France Frankiz.

La loge Frankiz (qui veut dire liberté en breton) a été créée par les amis de la liberté de la loge Ar Vreur et de quelques autres orients des Côtes d’Armor de la GLDF. On se souvient que la loge Ar Vreur avait été une des loges de la GLDF les plus remontées contre le projet CMF, au point d’avoir été à l’époque, en septembre 2014, menacée de « suites possiblement dommageables » par le Grand Orateur de la Grande Loge de France si elle ne se calmait pas.

Les revendications de ses fondateurs concernant l’universalité de la liberté et de l’égalité entre homme et femme trouveront à s’appliquer au sein de cette loge qui fait déjà beaucoup parler d’elle, m’a confié l’un des fondateurs. Le plus amusant c’est que ce sont les Frères de la GLNF qui ont ouvert les portes de leur temple pour y accueillir fraternellement la nouvelle loge. Peut-être que la position des Frères d’Ar Vreur lors de l’affaire de « l’appel de Bâle » ne leur a pas été insensible…

Dimanche 8 octobre à 10h30, au temple de la rue de la Tour, Le Légué, 22190 Plérin.
Présence et réservation des agapes (20 €) à confirmer à rl.frankiz.22@gmail.fr

lundi 18 septembre 2017
Étiquettes : , , ,
  • 39
    Désap.
    22 septembre 2017 à 21:35 / Répondre

    @ Geplu
    Oui, oui, ben voyons encore une fois mon cher Geplu, les 5 GGLL de l’appel de Bâle étaient dans le rêve, La CMF dans le hold up et le GODF dans la réalité.
    Vous avez triomphé, chapeau bas, de là à réécrire l’histoire … un peu de modestie tout de même, nous étions 2 + 5 contre 100 + la GLUA …
    bel exploit !

    • 40
      GépluAdministrateur
      23 septembre 2017 à 09:18 / Répondre

      Qui veut réécrire l’histoire ?
      Je dis tout au contraire, comme Yasfaloth et beaucoup, qu’il sera intéressant de voir comment de vrais historiens la verront cette histoire. 🙂

    • 41
      Diderot
      23 septembre 2017 à 09:34 / Répondre

      Cher Desap
      Gentil membre de la GL-AMF il faut surtout t’en prendre aux GM Juillet et Beau qui vous ont promis la main sur la Bible qu’ils obtiendraient la « reconnaissance » de la GLUA alors qu’ils savaient que c’était impossible !! On comprend l’aigreur mais jouer à la victime d’une coalition extérieure quand le mal est venu de l’intérieur de l’obédience ! Fallait pas quitter la GLNF, son D-ieu et sa parole révélée !

      • 42
        Désap
        23 septembre 2017 à 11:50 / Répondre

        Caricature sans intérêt et poncif du « D-ieu et sa parole révélée » qui n’existe nulle part sauf que pour mieux justifier l’isolement de la maçonnerie française du reste de la maçonnerie mondiale ; oui, on sait, ce sont vous les victimes.
        Merci qui ? merci à ceux qui ramènent tout à la politique,
        et « gentil membre » tu repasseras,
        bonne manif cette aprèm

      • 43
        Chicon
        23 septembre 2017 à 12:46 / Répondre

        Triste verité: Juillet et Beau n’ont rien fait pour la reconnaissance alors qu’ils avaient un boulevard devant eux.

  • 30
    Diderot
    22 septembre 2017 à 09:54 / Répondre

    Note aux « PIN PON » de service, pompiers pyromanes
    Quand le GM P Charuel enterre définitivement la CMF et qualifie de « Chimère » le projet de la GLDF de 2012 de remplacer la GLNF, il fait table rase d’un passé et veut passer à autre chose. Aussi quand certains, dans leurs commentaires déjà publiés, tentent de disqualifier les actions des lanceurs d’alerte de la RL Loge Ar Vreur en parlant de « leurs provocations, la violence et l’extrémisme de leurs prises de position » ils ne font que RAVIVER UN VOLCAN QUE LE GM PENSAIT ÉTEINT. Faisant cela ils recollent le sparadrap de l’erreur historique de gouvernance de l’obédience aux basques du GM Charuel. Ils risquent selon le bon supplice chinois de la goutte d’eau sur le front, de voir resurgir , commentaire après commentaire, des faits indiscutables qu’ils ne pourront contredire. Ainsi quand, en 2014, la Loge Ar Vreur critique la ligne politique de la GLDF, il faut se souvenir que ces mêmes critiques ou interrogations ont débuté en 2012 immédiatement après l’Appel de Bâle de juin 2012. En voici deux exemples ;
    Que dit F Koch dans son blog de l’Express le 13 juin 2012 ?
    « Il faut dire que les GL de Suisse, de Belgique, d’Allemagne, d’Autriche et du Luxembourg n’y sont pas allés de main morte. Après avoir tressé des louanges au travail rituel de la GLDF comme à ses frères, la déclaration de Bâle constitue une offre de négociation pour une reconnaissance mutuelle sous deux conditions : 1. Modifier les relations de la GLDF avec le Suprême Conseil du REAA. 2. Rompre avec les autres obédiences françaises (GODF, FFDH, GLFF, GLTSO…).
    Ses deux conditions constituent une provocation. Surtout la première. Si dans le landerneau maçonnique (des dignitaires des autres obédiences), on affirme que les Hauts Grades du REAA ont une influence sur la vie de l’obédience, en particulier sur le choix du Grand Maître, la Rue Puteaux a toujours farouchement nié.
    Quand à la seconde condition, rompre avec le GODF, la FFDH, la GLFF, la GLTSO notamment, il n’est pas sérieusement imaginable que la GLDF s’y soumette. Même s’il s’agit d’une posture, et que ces conditions seraient négociables, je ne voix pas comment. Car s’il est question de rompre sans ambiguïté avec les autres obédiences, comment négocier cela. Il y a rupture. Ou pas. Une demi-rupture n’existe pas. »

    Que dit Philippe Gugliemi (qui fut Grand Maître du GODF de 1997 à 1999) ?
    Dans un courrier daté du 9 juillet 2012, il lance ainsi à son très cher frère JLT, blogueur de la GLDF : « Tu m’expliqueras alors comment un républicain peut accepter le magistère du Duc de Kent (actuel Grand Maître de la GLUA et cousin germain de la reine de Grande Bretagne) sur la pensée maçonnique devenue monolithique ? Car pensée monolithique il y aura, avec l’obligation de la croyance en dieu. Et là pas de tergiversations sur un GADLU qui serait un concept libre de son contenu. La GLUA impose de croire en dieu, celui de l’évangile dans sa réécriture calviniste et luthérienne c’est-à-dire dans l’Église protestante. Quant aux frères catholiques romains, musulmans, bouddhistes et autres croyants ils n’auront pas droit au chapitre et donc encore moins celui des hauts grades ! Voilà la réalité du problème posé, à vous et non au GODF qui ne peut que se féliciter d’être un espace initiatique dans lequel on ne saurait imposer aucune croyance. «
    L’EXPRESS – Blog « La Lumière » le 10 juillet 2012 12H44
    Toutes ces déclarations publiques ALERTAIENT la gouvernance de la GLDF dès 2012, sur le fait qu’elle se fracasserait contre un iceberg en répondant positivement aux conditions de « Bâle » ! Les Députés de l’obédience ont fait le bloc de glace en 2014.
    À bon entendeur, mon salut fraternel

    • 31
      GépluAdministrateur
      22 septembre 2017 à 12:37 / Répondre

      Lire surtout à ce sujet « les promesses de l’aube », de Michel Barat, Alain Bauer et Roger Dachez, sous-titré « contre la guerre des obédiences », et sorti en 2013.

      • 32
        yasfaloth
        22 septembre 2017 à 14:10 / Répondre

        Ayant ce livre dans ma bibliothèque, il est clair que c’était, à l’époque, une « machine de guerre » contre le processus de Bâle et la CMF, qui inquiétait énormément dans certains cercles de la maçonnerie dite « sociétale ».
        .
        A postériori, et par certains aspects ils ont vu juste : il n’est pas possible de concilier « universalisme maçonnique » dans le sens de « reconnaissance » mutuelle avec la libre circulation des frères et sœurs qui fait partie des fondamentaux de la maçonnerie hexagonale (hors GLNF).
        .
        Quand aux allusions et menaces du sieur Diderot, je les laisse pour ce qu’elles sont : insignifiantes, et l’invite à considérer les contradictions de son baratin.
        .
        Effectivement le « problème » des inter-visites a été réglé par le convent en 2014, alors que la scission d’Ar’vreur suite à la mise en route d’une procédure de comparution, date de cette année : cherchez l’erreur !
        .
        La réalité c’est qu’après avoir reçu un sévère avertissement en 2014, certains ex-frères d’Ar’vreur, malgré le vote du convent qui aurait du les satisfaire, et dont ils se sont (ou on leur a) abusivement attribué le résultat, ont « pris le melon », ont voulu continuer sur la voie de l’hybris et forcer les frères de la GLDF vers des voies qui ne sont pas les leurs…
        .
        Ne souhaitant pas faire de promotion pour certains blogs, je laisse aux curieux le soin de faire les recherches adéquates sur Google, et de regarder ce qu’il s’est passé en 2016 nul doutes que les résultats leurs apparaitrons comme édifiants !
        .
        Je le répète : les « gens » qui se sont exprimés ainsi sur certains blogs, et qui voulu, notamment, forcer une tenue mixte contre tous les règlements de leur obédience n’avaient rien à faire à la GLDF. Espérons qu’ils trouvent leur voie à la GLMF, et laissons travailler en paix les frères d’Ar’vreur qui ne doivent plus souhaiter que cela aujourd’hui !
        .
        Fin du débat pour ce qui me concerne…

        • 33
          GépluAdministrateur
          22 septembre 2017 à 15:00 / Répondre

          Non Yasfalot. Sois objectif. « Les promesses de l’aube » n’était pas « une « machine de guerre » contre le processus de Bâle et la CMF », mais une vision prospective réaliste de la situation. La suite l’a prouvé, tu le reconnais toi-même.

          • 34
            Désap.
            22 septembre 2017 à 15:33 / Répondre

            Ben voyons !! elle est excellente celle-là.
            Il y a une chose qui serait … comment dire ?
            respectueuse ! ce serait d’assumer,
            parce que c’est extrêmement claire :
            d’habitude il faut tout changer pour que rien ne change,
            mais là … :))il fallait surtout ne rien changer pour que surtout rien ne change,
            et notamment s’agissant de la reconnaissance, qu’elle soit de la GLUA dont on a prétendu abusivement qu’elle était l’objet de l’appel de Bâle, ou bien des 5 GGLL de l’appel.
            Si la GLUA n’avait pas re-reconnu la GLNF, ceci provoquait de facto un énorme risque d’isolement du GODF, et c’est ainsi que Contremoulin en tête et d’autres se sont mis à défendre les intérêts de la GLNF, j’étais mort de rire à l’époque,
            si les 5 GGLL de Bâle reconnaissaient la CMF, même motif, même conséquence, et re canardage sur les blogs,
            et la LNF qui a très bien manœuvré :))comment ?? la LNF n’avait pas dès le départ compris les conséquences d’une reconnaissance de la CMF ?? A d’autres :)))
            Aller, je m’arrête parce que je vais trop en dire, et du précis je vous prie de le croire, je préfère rester en bon termes avec tout le monde ; fin du débat pour moi aussi.
            .
            P/S : quant à ce que raconte Diderot, c’est vraiment marrant, et ce que racontait Gugliemi à JLT :))) ce n’est pas dire que le chien à la rage, ça ne suffirait pas, c’est dire que son état relève de la putréfaction pour être bien certain de le présenter définitivement mort.
            Mon cher Diderot, n’écoute pas tout ce qu’on dit : non, chez les réguliers on ne dit pas la messe en tenue.

            • 35
              GépluAdministrateur
              22 septembre 2017 à 16:06 /

              Si, si, si…
              Désap, il y a les rêves et il y a la réalité. La CMF n’était qu’un rêve, peu réaliste. Certains disent même plutôt une tentative de hold-up. 😉

            • 36
              yasfaloth
              22 septembre 2017 à 16:18 /

              Bon, juste un mot pour écrire que je ne suis pas vraiment d’accord avec tes deux dernières interventions Geplu, mais cela tu dois t’en douter 🙂 !
              .
              Je n’épiloguerai pas, sauf pour dire qu’un jour il faudra bien faire un livre sur cet épisode au fond assez passionnant de la vie maçonnique française, en respectant les points de vues et avec le témoignage des principaux acteurs… mais c’est sans doute beaucoup trop tôt…

            • 37
              GépluAdministrateur
              22 septembre 2017 à 16:30 /

              Tout à fait d’accord avec la seconde partie de ton propos Yasfa. Mais il faut attendre encore un peu, car les livres d’histoire ne s’écrivent pas par les acteurs d’un événement, parti prenante donc de parti pris, inévitablement, mais par des historiens, scientifiques objectifs qui recueillent, analysent et mettent en relation et en perspective les faits, sans passion, pour tenter de les comprendre et de leur donner un sens.
              Ce serait sympa qu’un jour un jeune doctorant en histoire se saisisse du sujet. 🙂

            • 38
              yasfaloth
              22 septembre 2017 à 16:41 /

              Là non plus, pas tout à fait d’accord Geplu. Je fais partie de ceux qui restent convaincus, pour en avoir discuté avec certains « acteurs », qu’il y avait aussi, au delà d’éventuelles batailles de pouvoir, dans l’idée CMF une forte connotation et motivation spirituelle; qui se perpétue d’ailleurs en partie dans le « Pôle de Tradition ». Je ne suis pas sûr qu’une vision strictement profane, aussi talentueuse soit elle, soit apte à rendre compte de cet aspect. Peut être alors… plusieurs livres ? 😉

  • 21
    Désap.
    21 septembre 2017 à 16:51 / Répondre

    @ Condorcet,
    N’étant pas membre de la GLDF, je m’en tiens à ce qui est connu.
    Membre de la GLAMF, je n’avais pas apprécié l’action de la loge Ar Vreur tout de même bien agressive, considérant, d’après les renseignements que nous avions, que les opposants résolus à Bâle étaient très minoritaires, ne dépassant pas 5 à 10 % comme le confirme Diderot qui reprend les propos publics de A. Juillet.
    Egalement, je ne me place que du point de vue des principes et en cela des FF. ultra minoritaires qui font un tel barouf, obtiennent l’abandon de Bâle pour au final quitter la GLDF, je trouve cela extrêmement fort de café, aussi au regard des conséquences sur la GLAMF, soit dit en passant que nous commençons seulement à payer concrètement, et on en est qu’aux prémices, mais je ne demande rien quant à la prise en considération de ceci, nous savons que ce serait trop demander à la GLDF.
    Voilà qu’arrive très opportunément cette évènement inconnu jusqu’à présent et jamais évoqué auparavant : une dénonciation anonyme ayant obligé le VM d’Ar Vreur à démissionner pour éviter de se voir traduit au tribunal maçonnique.
    Tout prêt à l’admettre et ceci remettrait très légitimement mes commentaires 7 et 19 en cause, mais tout de même quelqu’un pourrait-il confirmer ?

    • 22
      yasfaloth
      21 septembre 2017 à 17:58 / Répondre

      Allons… il y a des gens… des « Frères » pardon, qui se sont dénoncés eux même… penser que leurs provocations, la violence et l’extrémisme de leurs prises de position sur certains blogs, notamment celui de la (ex)maçonne passerait inaperçu, ou pire, pourrait intimider le conseil de l’ordre, sans qu’ils soient d’une façon ou d’une autre identifiés était stupide !
      .
      Quelques uns, sous la houlette d’une grande g… si j’ai bien compris, se sont fait monter le bourrichon par tout ce que la toile comporte de « maçonnes » en déshérence ou de Codorcet/Diderot/etc… aigris, sans parler des « Fidèles d’amour » qui y ont vu là une opportunité de vengeance; mais voilà, personne chez nous ou presque ne les a suivi !
      .
      Mieux des frères de leur propre loge, excédés ,ont, semble t’il, cherché une « solution » avec la gouvernance ou fait en sorte que celle-ci en trouve une… ce qui me semble parfaitement normal et qui est d’ailleurs son devoir. Du coup les egos exacerbés sont partis fonder « Frankiz » et la paix est revenue à Ar’vreur !
      .
      Je précise que je n’ai aucune info directe concernant ce dernier paragraphe, mais c’est ce que j’ai pu comprendre à entendre et à lire.

      • 23
        Lionel MAINE
        21 septembre 2017 à 18:42 / Répondre

        Pardon, que vient faire le Conseil de l’Ordre dans le dossier C.M.F ???

        • 27
          Yasfaloth
          21 septembre 2017 à 23:28 / Répondre

          Certainement un gros coup de fatigue… où le début des ravages de l’âge 🙂
          .
          Peut être aussi une réminiscence fortuite de mes 10 années passés au GODF !
          .
          Le seul point vraiment agaçant de ce blog c’est de ne pas pouvoir corriger nos posts, ne serait ce que pendant un court moment après envois…

          • 29
            Lionel MAINE
            22 septembre 2017 à 08:30 / Répondre

            Que le Gadlu vous vienne en aide, mon très cher Frère !!!

        • 28
          Désap.
          22 septembre 2017 à 03:22 / Répondre

          Posez la question est pour le moins taquin … voire moqueur :))
          cf. Voûte étoilée !

      • 24
        Désap.
        21 septembre 2017 à 19:00 / Répondre

        Parfait, c’est précisément les informations que j’avais et qui en quelques sortes corroborent les propos de A. Juillet sur la réalité de l’opposition, 5 à 10%, merci Yasfaloth.
        Je maintiens mes commentaires 7 et 19.

    • 25
      luciole
      21 septembre 2017 à 20:06 / Répondre

      Quand la GLUA a de nouveau reconnu la Glnf la CMF avait vécu.Les ff de la GLdF avaient pensé que l’accord aurait pu se faire pour cette fameuse reconnaissance qui aurait plu à tout le monde.
      Le prix à payer,fin des relations avec les autres Grandes Obédiences françaises,était trop cher et le Convent ne l’aurait pas accepté.
      Le GM Marc Henry n’a pas voulu revoir l’erreur de 1964/65 qui avait conduit à une petite scission et a fort intelligemment arrêté les frais.
      L’alliance avec la GL-AMF a été cependant une bonne chose comme ouverture.
      Croire que ce fut l’action d’une seule loge est la surestimer grandement.
      Qu’elle même ait pu le penser lui a monté la tête.La suite le démontre.

    • 26
      Condorcet
      21 septembre 2017 à 20:15 / Répondre

      La Règle à la GLDF est celle de la majorité qualifiée. Si l’opposition à l’affaire de Bale n’avait été que de 10 % les instances dirigeantes de la GLDF seraient passées outre avec l’accord du convent.
      Quant à la GLAMF il me semble, sauf erreur, que ce n’est pas à elle de dicter sa loi à la GLDF mais au Convent de cette dernière. Enfin à confondre suspension de la reconnaissance avec annulation de la reconnaissance de la GLUA certains se sont peut être précipités sans maîtrise de leur sujet.
      Pour en terminer ce n’est pas le Véné d’Ar Vreur qui a été menacé de justice maçonnique mais un f:. devenu par suite véné de Frankiz ce qui a entraîné le départ de nombreux ff d’Ar Vreur et d’autres loges du département.

  • 13
    Chicon
    20 septembre 2017 à 09:33 / Répondre

    « Frankiz » cela veut dire quoi svp ?

    • 14
      GépluAdministrateur
      20 septembre 2017 à 09:38 / Répondre

      « Liberté » en breton. C’est écrit en toutes lettres dans l’article, Chicon…

      • 15
        Chicon
        20 septembre 2017 à 09:44 / Répondre

        Je croyais que Frankiz etait une fille de Frankenstein,

        • 16
          Lionel MAINE
          20 septembre 2017 à 12:16 / Répondre

          Allez Frankiz, allez Frankiz, c’est bon c’est bon c’est bon !!! (Air connu)

  • 10
    Diderot
    19 septembre 2017 à 17:48 / Répondre

    DESAP fait de la revision de l’histoire de la GLDF à sa façon. Les Frères de cette obédience n’ont jamais été « enthousiates à l’idée d’obtenir la reconnaissance de la GLUA » comme il l’affirme, au prix où il aurait fallu la payer : théisme, interdiction des visites au GO et autres obédiences mixtes ou non, etc. D’allieurs les députés de la GLDF ont voté en juin 2014 CONTRE tout ce qui allait dans le mauvais sens selon eux. Et le GM Henry s’est résigné en décembre 2014 à ne pas présenter au Convent , des textes allant dans le mauvais sens et en a donné une explication à A Juillet. Ce dernier l’a révélé lors d’un entretien en février 2015 sur CE BLOG : « Ce qui s’est passé c’est que Marc Henry n’a pas voulu créer une fracture dans la GLDF. Il a dit je ne veux pas être celui qui aura perdu des Frères, qui aura perdu 5 ou 10% des frères qui seraient partis ailleurs. Donc je veux convaincre. Mais comme je n’ai pas le temps je suspend le vote et l’on va reprendre le problème. Il a tout à fait raison. »
    Le juste combat des Frères de la RL Ar Vreur était fait au nom de valeurs que partageait la majorité des Frères de leur obédience. C’était une MAJORITÉ CONTRE et non POUR UNE RECONNAISSANCE PAR LA GLUA que celle-ci n’a d’ailleurs jamais admise pour la GLDF depuis sa naissance en 1894 arguant que cette obédience ne réponds pas aux Landmarks de Régularité. Rappelons que cet objectif de « Reconnaissance » a été qualifié de CHIMÈRE par le GM Charuel. Rendons hommage à la RL Ar Vreur d’avoir eu le COURAGE de se battre contre les « chimères » de leurs dirigeants.

    • 11
      yasfaloth
      19 septembre 2017 à 18:07 / Répondre

      En parlant de « révisionnisme » tu oublies beaucoup de choses en te refaisant ta petite histoire, et notamment la volonté affichée de certains « Frères » de forcer une tenue mixte…
      .
      Enfin, encore une fois tout est bien qui fini bien, ceux qui sont partis vont pouvoir vivre désormais toutes les tenues mixtes qu’ils souhaitent et aborder sans retenue tous les sujets sociétaux auxquels ils tiennent !
      .
      Il aurait toutefois été intéressant d’avoir l’avis de la majorité de Frères restés à Ar’vreur (et notamment confirmation des on-dit qu’en fait c’est eux qui ont finalement eu le courage de « foutre dehors » les trublions minoritaires), mais on peut comprendre qu’ils aient envie, après un tel traumatisme, de passer à autre chose et de vivre dans la discrétion et la sérénité leur parcours spirituel (et non « religieux » :)) au sein du REAA que proposent la GLDF et le SCDF !

    • 12
      Désap.
      19 septembre 2017 à 18:31 / Répondre

      En effet cher Diderot,
      comme tu le rapportes très justement,
      c’est bien « 5 ou 10% des frères qui seraient partis ailleurs » qui n’étaient pas d’accord avec les termes de l’appel de Bâle.
      5 ou 10% c’est … 5 ou 10%, pas plus et, jusqu’à preuve du contraire, cela ne fait pas une majorité, à moins que tu aies une méthode de calcul particulière.
      Je ne sais pas lequel de nous deux fait du révisionnisme …
      mais je suis sûr que tu vas pouvoir démontrer de manière irrrrrréééééfutable que c’est moi :-)))

  • 4
    Axel Krystal
    19 septembre 2017 à 10:26 / Répondre

    Bravo d’entretenir en Bretagne cette grande tradition de Liberté.
    Moi même originaire de Saint Brieuc j’y vois comme un hommage à un autre natif : Villiers de l’Isle Adam qui a écrit « Je n’enseigne pas, j’éveille ». A moins que ce ne soit un clin d’oeil au célèbre Alfred Jarry qui a séjourné au Lycée Anatole le Braz

  • 3
    yasfaloth
    19 septembre 2017 à 10:18 / Répondre

    Clairement des gens qui n’avaient rien à faire à la GLDF : des « erreurs de casting » comme on dit ! Heureux qu’ils aient finalement trouvé leur voie, je souhaite aussi longue vie à cette nouvelle loge !

    • 5
      Lionel MAINE
      19 septembre 2017 à 10:37 / Répondre

      « Casting » ? que vient faire ce terme dans une démarche initiatique ?(même avec des guillemets)
      Quant aux « gens », cela en dit long sur la conception de la fraternité d’un Frère aspirant à la « régularité » !

      • 8
        yasfaloth
        19 septembre 2017 à 16:26 / Répondre

        Il est exact que leur mode d’action, leurs commentaires vis à vis de ceux qui ne pensaient pas comme eux et l’aménité de leur propos par exemple sur le blog de la (ex)maçonne, du temps où ils tentaient de forcer les autres frères de la GLDF à renier leurs principes fondamentaux étaient eux très fraternels ! Non, je n’ai pas oublié, et je n’ai aucune tendresse pour les déconstructeurs… surtout en maçonnerie…

    • 6
      Diderot
      19 septembre 2017 à 10:46 / Répondre

      Ces « GENS » comme tu dis YASFALOTH ce sont des FRÈRES amoureux de la Liberté, porteurs des belles valeurs de la FM Universelle qui voulaient vivre une démarche initiatique hors de toute religiosité et enfin ils voulaient être respectés dans leurs convictions. À ta réaction et à ton mépris pour ces « GENS » tu démontres effectivement cher Yasfaloth, membre de la GLDF , « QU’ILS N’AVAIENT RIEN À FAIRE À LA GLDF » comme tu l’affirmes de façon aussi intolérante. À défaut d’être « maçons » tes propos ont le mérite d’être francs.

      • 7
        Désap.
        19 septembre 2017 à 16:02 / Répondre

        Ah ah ah …
        pardonnez-moi mais …
        ces « FRÈRES » qui, après avoir cherché à imposer leur vue à une GL majoritairement enthousiaste à l’idée d’être reconnue,
        après avoir entretenu un très bruyant tambour médiatique,
        après avoir exprimé clairement leur intention de favoriser une scission si leur GL continuait dans un sens qui ne leur convenait pas,
        après avoir obtenue gain de cause sur absolument toute la ligne …
        la quitte pour aller fonder loge ailleurs !!
        Sont-ce bien des « amoureux de la Liberté, porteurs des belles valeurs de la FM Universelle » :-))
        ou plus simplement des gens imaginant détenir la Vérité ?
        Ouiiii, des gens intelligents, de ceux qui savent à la place des autres, mieux que les autres,
        des semeurs en somme …

        • 17
          Condorcet
          21 septembre 2017 à 09:26 / Répondre

          Ceux qui détiennent la vérité sont les mêmes qui tentent d’exiger « la soumission totale » des membres de leur institution comme dans une secte.
          Quant aux membres de la GLDF majoritairement enthousiastes d’obtenir la reconnaissance de la GLUA ils devaient se trouver à Paris ou au SCDF et je ne constate pas d’enthousiasme lorsqu’on est mis devant le fait accomplit comme par exemple avec la réponse d’un GM à ceux de Bâle 48 h avant la tenue d’un convent. Forfaiture et manipulation.
          Les FF d’Ar Vreur auraient obtenu gain de cause sur toute la ligne? Voilà autre chose. Les FF d’Ar Vreur n’ont rien demandé du tout ils ont juste exigé que l’on respecte l’histoire et la tradition de la GLDF et pas qu’on dénature cette dernière.
          Quant aux FF d’Ar Vreur ils n’ont jamais revendiqué détenir la vérité et c’est bien pour cela qu’ils ont toujours refusé toute entrave à tout libre débat et ce sur tous les sujets de leur choix.
          DESAP vous auriez été un excellent inquisiteur dans un procès en sorcellerie. Vocation quand tu nous tiens.

          • 18
            Diderot
            21 septembre 2017 à 12:33 / Répondre

            Parfaitement d’accord avec toi Condorcet sau sur un point : Desaap ferait excellent marionnetiste du SC qui tire les ficelles au bout desquelles se trouvent les Grands Mamouchis de l’obédience.

          • 19
            Désap.
            21 septembre 2017 à 13:19 / Répondre

            Mais la question de fond Monsieur Condorcet, à laquelle vous vous gardez bien de répondre et pour cause, vous lui préférez de beaux effets de manches,
            la question de fond, donc, c’est bien celle-ci : est-il normal d’avoir entretenu un tel battage médiatique maillé de menaces de scission pour au final quitter la GLDF ?
            En ce qui me concerne je vois ça comme faire le bonheur des autres à leurs dépends et se prendre pour des détenteurs de vérité, ou plus simplement n’avoir aucun sens de l’éthique et faire preuve d’un égocentrisme sur-développé.
            Car en effet, si l’orientation de la GLDF ne leur convenait pas, pourquoi ne l’ont-ils pas simplement quittée à l’époque ?
            Qu’en pensez-vous Monsieur Condorcet ?
            Je m’en remet à votre jugement parce que vous paraissez très au fait des notions d’objectivité et de logique.

            • 20
              Condorcet
              21 septembre 2017 à 15:11 /

              La question de fond Monsieur DESAP…c’est l’honnêteté intellectuelle associée à la loi morale.
              Il est utile et nécessaire de présenter sa position, mais celle ci doit être loyale et sincère, à défaut c’est celle d’un dévot inféodé à un système et non celle d’un homme libre.
              Vous en avez dit mais pas assez dans votre commentaire. Quand le véné de la nouvelle loge frankiz a été dans l’obligation de démissionner de la GLDF et d’Ar Vreur afin de ne pas passer devant le tribunal maçonnique suite à une dénonciation anonyme près des instances, sans que ce F:. ne soit en mesure de savoir de ce dont il était accusé est sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase en entrainant le départ de nombreux FF et non pas tout ce que vous évoquez. Pourquoi vous n’en parlez pas vous qui êtes si bien renseigné semble-t-il sur les intentions des uns et des autres.
              La deuxième question de fond c’est l’acceptation par nos dignitaires de lettres anonymes comme aux jours les plus sombres de notre histoire.
              Est ce digne de prétendus hommes éclairés?
              Pour le reste chacun peut s’observer devant le miroir.

      • 9
        yasfaloth
        19 septembre 2017 à 16:51 / Répondre

        « Religiosité »… vraiment… tu devrais nous visiter plus souvent cela t’éviterais de finir par croire en tes propres fantasmes !

  • 1
    Diderot
    18 septembre 2017 à 19:58 / Répondre

    MTCF de la RL Frankiz

    Vous avez montré par l’action le modèle de la LIBERTÉ, valeur fondamentale des Maçons
    Je vous souhaite pleine réussite pour développer une Loge belle et souveraine
    Si j’avais pu assister à votre installation je serai venu avec mon cadeau

    Citations de philosophes sur la liberté :

    Sénèque : Méditer la mort, c’est méditer la liberté ; celui qui sait mourir, ne sait plus être esclave

    Marx : La liberté est l’expression française de l’unité de l’être humain, de la conscience générique et du rapport social et humain de l’homme avec l’homme (La Sainte Famille)

    Schopenhauer : La liberté est la négation du principe de raison suffisante, qui veut que tout ce qui existe ait une raison (Le Monde comme volonté et comme représentation)

    Chateaubriand : Les excès de la liberté mènent au despotisme ; mais les excès de la tyrannie ne mènent qu’à la tyrannie

    Montesquieu : La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent (L’esprit des Lois)

    Locke : La liberté naturelle de l’homme, consiste à ne reconnaître aucun pouvoir sou­ve­rain sur la terre, et de n’être point assujetti à la volonté ou à l’autorité législative de qui que ce soit

    Rousseau : L’homme est né libre et partout il est dans les fers

    Sartre : L’homme est condamné à être libre (L’existentialisme est un humanisme)

    Rawls : La liberté ne peut être limitée qu’au nom de la liberté

    Je vous embrasse
    Diderot

    • 2
      Lionel MAINE
      19 septembre 2017 à 07:34 / Répondre

      Rafraîchissant florilège !!!
      Longue vie à « FRANKIZ »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif