creche vivante

A bas la… crèche !

Par Pascal Vesin dans Divers

La crèche. Certains voudraient la supprimer…
D’autres aimeraient l’imposer…
Quel luxe de perdre son temps pour des personnages de plâtre ! Ce combat – des fossoyeurs de crèche contre des prosélytes outranciers – demeure celui des nantis qui ont un toit. Un leurre.

Les seules crèches vivantes aujourd’hui… celles de nos rues : La terre aride de Palestine s’appelle désormais « jungle de Calais », bouche de métro,… L’étable est construite de bric et de broc : cartons, vieilles couvertures, L’âne et le bœuf bienveillants et protecteurs sont mutés en voyeurs complices, en voisins incommodés ou en gouvernants irresponsables : « qu’ils aillent crécher ailleurs ! » Le « ravi de la crèche » et son épouse Brigitte l’avaient promis : « plus d’hommes et de femmes dans les rues, dans les bois, d’ici la fin de l’année ». Un leurre.

Heureusement que certains, tels les bergers de la nuit de Noël, accourent vers la crèche. Je pense à tous celles et ceux qui s’engagent quotidiennement auprès des sans-abri, foulant aux pieds les préjugés, défiant les pouvoirs publics, bravant même la loi. Et si nous rêvions pour 2018…

Rêver que toutes ces énergies dépensées dans ces diatribes stériles et désuètes autour des pour et anti crèches soient déployées pour garantir un toit à chacun. Des énergies à inverser pour une triple invitation :
♥ Une mobilisation générale pour démanteler toutes les crèches vivantes et offrir un toit « dès leur première minute de présence sur le sol français » (E. Macron / Orléans / 27 juillet 2017)
♥ Une révolution humanitaire où chacun est invité à s’engager pour le seul combat qui vaille : reconnaître et redonner à chaque Être sa dignité.
♥ Un leurre à enterrer : les utopies d’aujourd’hui ne seraient-elles pas les vérités de demain ?

« À BAS LES CRÈCHES VIVANTES !!! »  

vendredi 29 décembre 2017 32 commentaires

Étiquettes :

  • 32
    Hep 2 janvier 2018 à 21:27 / Répondre

    Peut être un rappel: cet article n’est pas un article sur la place de la crèche dans les mairies ou l’historicité de Jésus, ou un concours des versets et autres citations les plus hors contexte possible.

    Il s’agit de prendre la Crèche comme le symbole du pauvre et du migrant qui sont l’image du Christ. Si je puis me permettre de citer qques versets (vu que d’autres l’ont fait) :
    « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; [….] Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? […] Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. »

    C’est ça le message de Pascale Vesin (comme celui du Pape pour la fin d’année d’ailleurs). Noel, ce n’est pas une fois dans l’histoire, mais c’est tous les jours, ici et maintenant. Il faudrait en prendre conscience et se bouger au lieu de proclamer des belles paroles à l’Orient de plein d’endroits mais sans action aucune.

  • 30
    Emmanuel 2 janvier 2018 à 16:37 / Répondre

    A bas la crèche… VIVE LA CRECHE!!!
    Laïcité que de sottises dites en ton nom????
    Les Crèches sont parmi les plus anciennes coutumes de notre pays qui, pour républicain et laïc qu’il est aujourd’hui, s’est construit sur une base monarchique et chrétienne.
    Il faut être particulièrement bas du front pour ne pas voir que cette famille déracinée, exilée même dans un autre pays en raison de l’oppression, sans doute sans grands moyens, n’est autre que nos modernes migrants fuyant qui la guerre, qui l’oppression, qui la misère noire (sans jeu de mot)….
    Encore de ne pas voir que ce couple d’artisans est représentatif de ce qui se passe dans de très nombreux pays du globe, et même encore chez nous, où l’on marie les filles à peine pubères et où on les engrosse sans la moindre culpabilité. On a ici un vieux bonhomme qui bosse et courre les routes pour trouver du boulot et rendre celui qui a été exécuté. Marié à une jeune fille quasiment cloîtrée chez elle et qui a peut être fauté avec un jeune militaire de passage qui l’a séduite et sortie de son ennui. Cependant ce vieux reste fidèle à son Devoir promis lors de son mariage de protéger sa famille au mépris des pires dangers et même de l’opprobre de ses contemporains… Ca vous rappelle rien les francs-macs laïcards….???
    Et que dire de cet enfant sans autre défense que ses parents et un bœuf et un âne. Et vous les laïcards ne serez-vous même pas au niveau de l’âne… ne donnerez-vous pas à l’enfant un peu de votre chaleur… s’il vous en reste… et vous les croyant satisfaits de vous-mêmes serez vous avares de votre souffle???
    Ne voyez vous pas que cette crèche c’est l’annonce de la croix qui fait taire, du moins le croit-on, celui qui dit le vrai?
    Laissez donc tomber vos références (anti) religieuses et tournez-vous vers votre idéal. Au lieu de répandre le vinaigre soyez plutôt agents de paix, propagateur de l’amour et de la joie.
    La crèche, les crèches, ont droit de cité partout y compris dans l’espace civil parce qu’elle(s) nous rappelle(nt) que la condition humaine n’est pas partout, et même chez nous, le paradis sur terre. Elle(s) nous demande(nt) d’agir pour le faire advenir. Laissons aux religions le soin de raconter des contes de nourrices. Prenons sur nous de rappeler que la crèche c’est ce qui se vit au quotidien pour des milliards d’hommes, de femmes et d’enfants. Ainsi serons nous p.e comme les rois mages porteurs des présents du ciel et de la terre.

  • 28
    Chicon 2 janvier 2018 à 12:29 / Répondre

    Quand je lis les ❤️ de Pascal Vesin, je me demande si le monde n’est pas profondement divisé entre les idéalistes rêveurs et les empiristes terre-a-terre. Et tout ce petit monde s’affronterait en France depuis des lustres.

  • 26
    DE CAHAN 1 janvier 2018 à 23:48 / Répondre

    Bien ! Après avoir lu tout ça, je considère que la crèche est culturelle et que son maintien dans l’espace public, malgré la loi de 1905, dans un pays comme la France ne doit choquer personne.
    Je suis donc favorable à ce que les villes ou les communes qui souhaitent installer une crèche au moment de Noël soient en droit de le faire et ne soient plus perturbés par des laïcards faiseurs de procès.

    • 27
      Bilboquet 2 janvier 2018 à 11:08 / Répondre

      En accord total !

    • 29
      guillaume 2 janvier 2018 à 15:54 / Répondre

      Une crèche ne gène personne sur un marché de Noël, mais elle viole la neutralité des services publiques et la loi de 1905 dans les administrations publiques (municipalités) où tout le monde doit se rendre, la crèche a sa place dans les Eglises, sur un marché de Noël) pas à l’administration.
      Tous ceux qui s’en prennent au « laïcards » font croire que les laïques portent atteinte à la liberté de la religion ou d’opinion. Il devraient lire le magnifique discours de l’ex-président Chirac (catholique) qui écrit: le principe de laïcité implique la neutralité du service public, le respect du pluralisme, la liberté religieuse, la liberté d’expression, et affirme: la laïcité c’est la liberté, l’égalité, mais aussi « le renforcement de la cohésion et de la fraternité entre les citoyens », l’égalité des chances, le refus des discriminations, l’égalité entre les sexes et la dignité de la femme et il rejette toute forme de communautarisation de la France (Discours J. Chirac – vie publique.fr). Les religions c’est le contraire, toutes les sectes divisent les citoyens et les opposent les uns aux autres.
      Le blasphème est toujours punissable dans plupart pays européens disposant « d’un parlement chrétien dominant ». Les croyants interdisent ainsi aux incroyants de s’exprimer. Les athées sont la catégorie la plus persécutée dans le monde par les différentes sectes. (Henri Tincq – slate.fr) Qui porte atteinte à la liberté? Les religions et si on les critique on est qualifié de « laïcard », et on risque la prison pour blasphème. D’autre part ce sont les sectes qui tuent et s’entre-tuent, et blasphèment les unes contre les autres, depuis qu’elles existent. Et même dans la même secte on s’entre-tue (sunnites et chiites, avant chrétiens et protestants).
      Que le personnage évangélique Jésus ait « existé ou pas » (on ignore où il est né, idem pour sa mort) c’est sans importance pour la bonne raison que c’est ce qu’il aurait dit et prêché (selon les Evangiles), qui est important et cela est absurde, cruel et même criminel. On peut le résumer facilement:  »
      L’exorciste Jésus dit qu’il faut tuer ceux qui ne croient pas dans ses paroles absurdes et qu’ils doivent brûler éternellement dans le feu de l’enfer ((Marc 9:47 ,48 -Mathieu, 25:41,46, Luc:12:4,5 -16:19-31 16,28). C’est un gourou dictateur et rôtisseur. (L’enfer chrétien et pour les musulmans l’enfer musulman). L’infaillible pape François, dans un moment d’aberration avait contredit son gourou Jésus, mais le jour après on rectifiait: Le Père Thomas Rosica, soulignant que les athées, quel que soit le bien qu’ils aient fait, sont destinés à la damnation éternelle.
      « N‘importe quel simple apprenti historien serait obligé de constater que Jésus n‘est pas un personnage historique et qu‘il faut être aveugle pour considérer les Écritures comme des récits historiques. Cet aveuglement s‘appelle la foi. » David Dupré « Le Monde » quotidien 07/04/1997 « Fumisterie pascale
      Joseph Ratzinger, alias Benoît XVI le confirme: la Résurrection ne peut pas être un événement historique dans le même sens que la Crucifixion. Elle n’est décrite en tant que telle par aucun récit, et sa réalisation n’est pas déterminée autrement que par l’expression de type eschatologique de :  » le troisième jour ».» Joseph Ratzinger, Les principes de la théologie catholique – Esquisse et matériaux, Téqui 1985, p.208) »Comme résultat naturel de ces tentatives, il ressort l’impression que nous savons très peu de choses fiables sur Jésus et que c’est la foi en sa divinité qui a façonné son image après coup. Est-ce le Jésus de l’histoire qui a donné naissance au Christ de la foi – c’est bien entendu la position classique de l’Eglise catholique (et des autres églises chrétiennes) – ou bien est-ce que le Christ de la foi qui a fait apparaître un Jésus historique ? » Joseph Ratzinger alias pape Benoit XVI « Jésus de Nazareth »
      « Je crois pouvoir dire que quand il n’y aurait, par exemple, que les fables d’Esope, elles sont certainement beaucoup plus ingénieuses et plus instructives, que ne le sont toutes ces grotesques et basses paraboles, qui sont rapportées dans les Evangiles. » (Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)
      La religion de Jésus-Christ annoncée par des ignorants a fait les premiers chrétiens. La même religion, prêchée par des savants et par des docteurs, ne fait aujourd’hui que des incrédules. Addition aux pensées philosophiques [ Denis Diderot
      Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité (Friedrich Nietzsche). C’est le baron d’Holbach qui dit dans « Histoire critique de Jésus-Christ: « L’Évangile n’est qu’un roman oriental, dégoûtant pour tout homme de bon sens et qui ne semble s’adresser qu’à des ignorants, des stupides, des gens de la lie du peuple, les seuls qu’il puisse séduire ».
      il n’appartient pas à l’homme d’en modifier les conditions sans les conséquences qui y sont également écrites (Apocalypse 22:19).

      • 31
        Hep 2 janvier 2018 à 21:13 / Répondre

        Alors que le début du message commençait bien, la fin … on dirait du PLAS GUILLAUME 🙂

  • 21
    Plas Guillaume 31 décembre 2017 à 09:40 / Répondre

    Dans les Evangiles immoraux on découvre un Jésus, exorciste, thaumaturge, mythomane, esclavagiste – même au Vatican les Evêques ne croient pas dans la fable de Jésus-Christ et c’est l’exorciste en Chef Gabriele Amorth qui le déclare et qui dit que Satan est au Vatican

    Déclaration du pape Léon X (1475 à 1521) : « On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ a été profitable à nous eQt à nos proches. » [Quantum nobis nostrisque ea de Christo fabula profuerit, satis est omnibus seculis notum.]

    le pape Paul III : (1534-1549): En 1548 il a affirmé (en privé, au duc Mendoza, ambassadeur d’Espagne) la non-existence du Christ : »N’ayant pu découvrir aucune preuve de la réalité historique de Jésus Christ de la légende chrétienne, j’étais dans l’obligation de conclure à un dieu solaire mythique de plus » Source: « Les lourds secrets du Golgotha -(R. Laffont éd., 1972) » Robert Ambelain

    Allah dit dans le Coran que Jésus n’est pas le fils de Dieu, que c’est un blasphème, et il n’est pas mort sur la croix, la trinité un blasphème et les blasphémateurs doivent être sévèrement punis dit Allah et il est le plus grand, tout le monde le sait. Le pape est donc aussi un blasphémateur selon Allah.

    Jésus: Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. 28 Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem. Luc 19: 27-28

    Jésus est venu non pas pour mettre la paix dans le monde mais la division même dans les familles.Luc 12, 49-53

    Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! 50 Je dois recevoir un baptême, et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli ! 51 Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. 52 Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; 53 ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. Luc 12, 49-53

    Matthieu 10.34. Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. 35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; 36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Matthieu 10.34

    Jésus dit : « … que celui qui n’a pas d’épée vende son vêtement et en achète une » (Luc 22.36).

    L’Evangile prône l’esclavage et l’autorisation de battre les esclaves. Luc 12:45-48

    Parabole de Jésus: Le serviteur (esclave) qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups. 48 Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. (Luc 12:45-48)

    Evangile selon saint Matthieu 25: 14-30 – les serviteurs (esclaves) inutiles:

    •Quant à ce serviteur (esclave) bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres, là il y aura des pleurs et des grincements de dents !’ Matthieu 25:14-30

    Jésus, Juif circoncis selon la légende (on se demande bien pourquoi son père a créé le prépuce?) dit dans l’Evangile de Jean 8 : 30-45 des paroles cruelles et haineuses contre les juifs dont l’Eglise s’est servi pendant des siècles pour persécuter les Juifs, il devait bien être fou pour dire de son propre père que c’est le diable: Il était donc un juif antisémite?

    « Vous (Les Juifs) vous avez pour père « le diable », et vous voulez faire les convoitises de votre père. Lui a été meurtrier depuis le commencement, et il n’a pas persévéré dans la vérité, car il n’y a pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est « menteur » et le « père du mensonge ». Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas ».

    Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? (Satan) ou quelle part a le « fidèle avec l’infidèle »… 17 C’est pourquoi, « Sortez du milieu d’eux », « Et séparez-vous », dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. N.T. (Crorintiens 5:4-18 – 6-14)) selon le misogyne Saint-Paul.

    • 22
      DE CAHAN 31 décembre 2017 à 13:20 / Répondre

      @ PLAS GUILLAUME – Ce la ne ressemble pas à ce que j’ai appris dans ma jeunesse.
      Dans toutes mes lectures, je n’ai jamais rien lu de pareil.

    • 23
      Hep 1 janvier 2018 à 10:18 / Répondre

      @PLAS GUILLAUME
      Décidément l’année 2018 commence mal 🙂
      Pour info la citation de Léon X est une blague d’un protestant et pour Paul III il faudra trouver des références plus sérieuses que Ambelain.
      Je ne repasserait pas sur tes versets hors contexte. Et par ailleurs le Coran n’est pas le meilleur livre pour parler de christianisme 🙂
      Ca fait un peu un copié-collé de forum style « geek jeux video point com » … mais bonne année quand même !

      • 25
        Bilboquet 1 janvier 2018 à 11:35 / Répondre

        Une bonne année aussi à toi …
        Sorry ce n’est pas du copie-collé mais de ma petite bibliothèque …

    • 24
      Bilboquet 1 janvier 2018 à 10:24 / Répondre

      Merci pour cette « lecture » biblique et informations! Cela confirme bien que des évêques n’étaient pas toujours des croyants ou ont utilisé leurs « croyances » pour assouvir leur soif de puissance. Rappelons ne fut ce que le cardinal Richelieu n’avait pas sa fonction de cardinal par ce qu’il était bon catho ou un bon théologien ! Effectivement la Bible contient bien ce type de texte ! Je pourrais vous en citer encore bien d’autres et pas que dans le NT mais aussi dans l’AT !
      Il faut savoir que des chercheurs tel que Renan, Wellhausen, von Harnack et Astruc, pour ne signaler ceux-là ont fait des recherches critiques et exégétiques de la Bible, recherche déjà commencée au Moyen-Âge ! Ces recherches s’appuyaient et continuent de s’appuyer sur l’archéologie et l’histoire documentaire, dont on perçoit aussi une forte évolution pour ceux qui s’y intéressent !
      En ce qui concerne la lecture des textes bibliques, comme d’ailleurs tout texte, il faut les lire ou relire dans « leur » contexte, et pas littéralement, car cela amène à des dérives tel que l’intégrisme. Cela n’est pas très facile, je dirais même que c’est compliqué et demande non seulement des connaissances linguistiques, historiques et archéologiques. En plus il faut savoir que les évangiles (3 sont synoptiques et 1 celui attribué à Jean est différent). Malgré que ces évangiles synoptiques semblent similaire elles sont très différents. Elles racontent les mêmes histoires mais de manière souvent très différent. Les études critiques ont montré déjà qu’elles s’adressaient à des communautés bien différentes. De la qu’actuellement on ne dit pas l’évangile de Luc, mais « selon » (en grec: kata). En dehors de cela les études linguistiques montrent que le grec utilisé n’est pas le grec classique, mais le koiné, un genre de grec passe-partout utilisé dans le monde greco-latin de l’époque, un peu comme il y a les anglais qui parlent l’anglais oxfordien à l’encontre de ceux (français, allemands, russes, …) qui parlent un anglais que je dirais « commercial »! Ayant travaillé dans une institution internationale, j’ai eu une expérience « vivante » de la problématique que cela peut soulever ! il faut savoir que les traducteurs font dans certains cas ce que j’appellerai de la « rétro-traduction », c-à-d. traduire du koiné-grec vers l’araméen, probablement la langue d’origine de l’auteur, ce qui permet souvent une meilleure compréhension du texte. D’autres aspects se trouvent aussi dans le vocabulaire utilisée. De temps à autre nous découvrons des mots utilisés qui d’ailleurs sont des « hapax », mots utilisés seulement 1x dans le document. L’analyse de ce type de mot permet souvent de découvrir un sens bien particulier de celui-ci. D’autres problèmes existent aussi, notamment la copie faites des textes « originaux » qui ne sont plus en notre possession. On y constate des erreurs, des ajouts, des modifications! C’est très long à expliquer cela, mais cela montre à celui qui lit ces textes, l’énorme travail de recherche qui est et doit être fait ainsi que la prudence qu’il faut. En plus l’histoire du début du christianisme, ainsi que celle des Juifs (les premiers chrétiens étaient Juif à cet époque) est très difficile et reste actuellement oeuvre de spécialistes qu’ils soient juif, chrétien et aussi … athée).
      Quelques lectures:
      Peter Tomson, L’affaire Jésu et les Juifs (ed. Cerf) Version plus « facile » de son oeuvre: Jésus et les auteurs du Nouveau Testament et les Juifs.(ed. Cerf)
      François Blanchetière, Enquête sur les racines juives du mouvement Chrétien (ed. Cerf)
      Gerd Theissen, La religion des premiers chrétiens (id.)
      Etienne Nodet, Justin Taylor, Essai sur les origines du christianisme
      Internet comporte aussi beaucoup de sites sur la traduction et la composition de la Bible …
      Pour celui qui aime la recherche et la découverte, je lui souhaite beaucoup de plaisir et bonheur dans ce domaine plus qu’intéressant !
      Mes meilleurs voeux de Bonheur, Joie, Santé et sur d’Amour pour l’année 2018 à vous tous !

  • 18
    Luciole 31 décembre 2017 à 00:00 / Répondre

    Quelque soit le prétexte détruire des éléments de culture anciens ou récent au nom d’une remise à plat est criminel.
    Peu importe les mensonges,les crimes,les bourrages de crane des religions,politiques ou
    mouvements idéologiques les oeuvres d’art et de la pensée doivent subsister ne serait-ce que pour témoigner.

    • 19
      Bilboquet 31 décembre 2017 à 08:33 / Répondre

      Tu as raison Luciole !
      Nous n’avons qu’à regarder cette année, ce que Daesh à fait en Syrie …
      il y a une grande différence entre le contenu « réel » des religions (et même des philosophies …) et ceux qui l’ont appliqué. Regardons dans le christianisme où il y a une différence énorme entre son contenu, dont la FM à tant hérité (voir nos rituels) et les dignitaires qui portaient plus les armures … Combien de dignitaires chrétiens n’étaient-ils pas intéressés par la conquête, la « destruction » des hérésies (en oubliant que le christianisme est une hérésie qui a bien prospéré) que par l’enseignement d’Amour et la recherche de la Vérité.

  • 10
    DE CAHAN 30 décembre 2017 à 02:13 / Répondre

    je ne suis pas religieux, mais je suis de ceux qui reconnaissent que la culture européenne est marquée par l’influence grecque et latine et par l’influence très forte du catholicisme et le tout régulé par la loi de 1905 me convient parfaitement et je n’ai pas du tout envie que cela change.
    Je me demande si ces « laïcistes à tout crin » qui veulent tout interdire et qui font des procès pour tout pour rien, ont une fois dans leur vie lu la loi de 1905. Cette loi séparant les affaires de l’Etat des affaires de l’Eglise et où le mot laïcité ne figure pas, mais où l’état s’engage permettre à chaque français de pratiquer la religion de son choix ou de n’en pratiquer aucune, en toute sécurité, a, jusqu’à maintenant, garanti la vie en harmonie des personnes d’options métaphysiques différentes.
    Je ne suis pas certain que cela dure encore longtemps !

    • 12
      Chicon 30 décembre 2017 à 10:22 / Répondre

      (10) Les « laïcistes à tout crin » sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont tranquillement assis. A titre d’anecdote regarde ce que l’Education Nationale a fait de l’apprentissage du latin et du grec.

  • 7
    Anne-Françoise Rey 29 décembre 2017 à 16:37 / Répondre

    Grande lucidité: appliquons les conseil de Pascal et ne perdons pas notre temps à des propos et combats laïcards…. Restons « laïcs » que diable!!! Laïcs dans la totale signification du mot!

    • 8
      Chicon 29 décembre 2017 à 19:08 / Répondre

      Anne Françoise mabiche mabiche, c’est quoi les conseils de Pascal ?

  • 6
    Aumont 29 décembre 2017 à 13:46 / Répondre

    Que chaque franc-maçon héberge trois sdf ou migrants et tout sera en passe d’être résolu.

    • 17
      Hep 30 décembre 2017 à 23:58 / Répondre

      En effet 🙂
      Il y a ceux qui s’apitoient sur le sort des migrants et des sdf autour d’un verre de champagne (dont je suis) et ceux qui se bougent vraiment pour eux.
      Donc, c’est plus un discours qui fonctionnerait avec le secours catholique …

      • 20
        Bilboquet 31 décembre 2017 à 08:39 / Répondre

        et par la Cimade (qui fut au départ protestant) et qui est actif depuis la 2e guerre mondiale…
        Elle est actif au niveau de l’immigration, mais aussi par exemple au niveau des prisons !
        Et que ce soit le Secours Catholique, La Cimade, L’Armée de Salut, toujours sans aucune « obligation » religieuse ou philosophique …

  • 5
    Hep 29 décembre 2017 à 12:16 / Répondre

    Voilà enfin des paroles censées !!!
    Par contre je crains que leur réception au pays du petit père Combes (GODF) soit … limitée.

  • 4
    Bilboquet 29 décembre 2017 à 11:45 / Répondre

    Laisse chacun croire et faire comme il le souhaite ! Car autrement il faudrait « aussi » abattre les église, détruire les tableaux de peinture dites « religieuses », détruire les « livres religieux » de tout type (il n’y a pas que les livres … chrétiens) dans des « autodafés », détruire la musique « religieuse » de nos FF Mozart, Haydn et bien d’autres …
    Je pense que dans nos temples nous apprenons « la tolérance » et « l’acceptation » de l’autre … en tout cas dans le mien, où je côtoie des FF
    (mais aussi des SS) qui sont athées et … croyants, dans un respect mutuel des uns et des autres … Je pense sincèrement que c’est « cela » l’oeuvre commencée dans les temples. Le restant n’est que de … l’intolérance …

    • 9
      DE CAHAN 30 décembre 2017 à 01:47 / Répondre

      Je pense que toutes ces destructions mettant notre culture à mal sont souhaitées par certains et je pense que c’est bien navrant.

      • 11
        Bilboquet 30 décembre 2017 à 09:26 / Répondre

        D’accord avec toi, Ceux qui détruisent, comme l’histoire le montre suffisamment bien sont rarement des … constructeurs !

      • 13
        Aumont 30 décembre 2017 à 12:23 / Répondre

        (9) de cahan : si cette destruction de notre culture est souhaitêe ce n’est pas par les franc-maçons. Certes certains ont un esprit révolutionnaire et veulent faire table rase de la culture passée, mais c’est une minorité trop visible dans les médias. Dernier exemple en date : l’apologie de la destruction de l’orthographe au nom de la liberation des femmes .

        • 14
          Bilboquet 30 décembre 2017 à 19:44 / Répondre

          Je pense qu’aucune destruction est souhaitée ! Quand on pose la question à ceux qui « détruisent »: « Mais qu’allez-vous remplacer par quoi ? » La plupart des réponses est « euh …. ». Très rare sont ceux qui détruisent qui peuvent donner une solution au vide qu’ils ont créés. Sans défendre l’Ancien Régime, il a fallu bien du temps pour trouver des solutions au problèmes créées par les révolutions (Françaises et Russes par exemple …) Il a fallu bien du temps avant qu’on a pu bénéficier de la libre pensée. Dans mon Atelier il y a des athées, des musulmans et des bouddhistes. Moi qui suis un croyant, je suis heureux de les rencontrer et d’apprendre bien des choses d’eux, comme eux sont heureux d’en apprendre de moi. A titre indicatif, je suis protestant et pratiquant et je ne fais pas partie d’une Loge « régulière ».

          • 15
            Désap. 30 décembre 2017 à 20:37 / Répondre

            Mais bon sang !! Il ne s’agit pas d’en apprendre d’autres croyances, il s’agit de faire le tri entre le censé et les âneries (trés largement majoritaires) de tout ce que les croyances ont pu raconter.
            La maçonnerie n’est pas un prêchi-prêcha syncrétique de toutes les croyances, c’est le contraire ! basé sur la fraternité entre tous ceux qui, jusqu’à leur initiation, s’étaient laissés abuser par toutes ces balivernes, x3 millénaires pour les juifs, x2 pour les autres.
            Et le plus exceptionnel c’est que la maçonnerie ne prétend délivrer aucune vérité, elle ne fait que fournir les outils pour La distinguer de tout le reste.
            Utilisez les outils, que diable !

        • 16
          DE CAHAN 30 décembre 2017 à 22:26 / Répondre

          Je sais que ce n’est pas par TOUS les Francs-Maçons. J’en suis un qui n’aime pas les destructions à double titre : Constructeur dans la vie profane et dans la vie maçonnique.

  • 3
    tartuf_rit 29 décembre 2017 à 11:32 / Répondre

    Bravo Pascal tu me reconcilies presque avec les envoyés venus là pour remettre les,pieds dans les plats de,lentilles. Nos Obédiences, françaises naturellement grandes gueules feraient mieux de mobiliser pour une grande manif de soutien au lieu de gloser sempiternellement sur la,laïcité en évitant d’y mettre derrière ce qui fâche la redistribution le champs laissé libre aux thuriféraires du tout profit. Une petite crèche aux accents d’universel voilà qui aurait eu de la gueule le soir de Noël mais ne comptez point trop sur les FF et/ou les SS pour faire le boulot respectons les lois qu’ils disent alors que j’appelle à la transgression permanent croyez bien que vous pourriez rapidement mener à vous les agents chargés de l’ordre si nous le voulions et si nous n’étions pas un ramassis de bourgeois confits comme des oies dans leur confort et leur égoïsme. Macron nous mène sur une triste voie en collaborant comme en 39/40 avecles adversaires des peuple l’argent poir cet individu est la seule réalité qui compte. A quand un GM prenant la tète d’une manif active de soutien? Ce serait plus explicite que tous nos discours sur la,laïcité et plus utile ou efficace c’est selon. Au moins,nous,marquerions nos différences avec les églises qui font du vent pour attraper leurs clients bourgeois ces gens là aiment bien leur malheureux , blancs de et chrétiens de préférence. En 1871 au moins des maçons Surent relever la tête quand tout était fini et Charles Longuet le gendre de…. FM de la GLSE en fut plus mais plus rien depuis la Commune c’est du passé disent ils alors que le contexte en Europe est le même qu’à l’epoque cela va,mieux ,macro économiquement surtout en Allemagne mais à quel prix pour le peuple (la paupérisation y a encore progressé) mais pas de souci pour les allemands l’essentiel c’est le « Deutscheland uber allés »même sur la tête des autres. Après cette longue,trop longue diatribe Pascal vas y organise nous te suivrons retrouver le contact des lacrymos sera bon pour dégager nos bronches engorgée par le temps et les pollutions. Agissons enfin mais pas un par un maos C O LL E C T I V E M E N T nous verrons enfin si nos discours sont uniquement pour faire joli. Et encore merci Pascal

  • 2
    Désap. 29 décembre 2017 à 10:18 / Répondre

    Le TCF P. Vesin m’irrite parfois avec ses leçons et certains raccourcis,
    mais là ! Que ses propos sont justes !
    Merci mon BAF de mettre en lumière la Vérité.

  • 1
    BernardB 29 décembre 2017 à 10:18 / Répondre

    Bonjour,
    Juste un merci à Pascal Vesin….
    Reportons au dehors, l’oeuvre commencée dans le temple….

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
5755a9b3e04407f58f21824ad71b19e2###