Doundou

Doundou est franc-maçon…

Par Géplu dans Anti-maçonnerie

Un article concernant un rapeur sénégalais inconnu (du moins ici, en tout cas de moi) fait flores actuellement sur beaucoup de « blogs d’information » africains. En voici le texte, repris quasi à l’identique par tous :

« L’engagement de Dip Doundou Guiss avec les illuminatis a commencé en 2014, après la sortie de son mixtape Beuss Niki Tay. Ce dernier est un produit qui a fait le tour du Sénégal et lui a permis de s’imposer comme un acteur incontournable dans le mouvement hip-hop sénégalais. Mais cet engagement n’est pas fortuit, car le rappeur doit manifester son appartenance, en tant que disciple du diable, à travers ses chansons et ses clips. C’est à partir de ce moment que DIP Doundou Guiss a signé le pacte avec le diable pour contribuer au règne du « Nouvel ordre Mondial », qui consiste à pervertir la jeunesse avec une musique purement satanique. »

Comment de tels délires peuvent-ils trouver un public ?…

lundi 08 janvier 2018 7 commentaires

Étiquettes :

  • 5
    Luciole 15 janvier 2018 à 10:33 / Répondre

    Savoir ce que pensent et disent vos ennemis fait partie de l’indispensable pour pouvoir les contrecarrer.

  • 4
    RVXL 14 janvier 2018 à 11:20 / Répondre

    Ce serait bien de ne pas relayer de telles inepties, non ?

  • 3
    Franck 8 janvier 2018 à 18:12 / Répondre

    Je passe un certain temps à regarder les commentaires divers sur Internet et notamment Facebook.
    Je suis horrifié de voir la multiplications de ces propos complotistes dont certains semblent s’être fait une spécialité.

    Tout y passe, de l’alunissage d’Apollo au 11 septembre en passant par les illuminati et le nouvel ordre mondial. L’antimaçonnisme n’est jamais loin et ceux qui sont derrière ces rumeurs nous rappellent complaisamment des mouvements d’un autre temps.

    Curieusement, l’Afrique, notamment subsaharienne, semble particulièrement touchée… de là à penser qu’elle est la cible d’appétits et de manipulations… Mais on va dire que c’est moi qui suis complotiste.

  • 2
    HRMS 8 janvier 2018 à 12:01 / Répondre

    In mémoriam: dans l’optique d’une symbolique holistique ( tout est symbole, n’est ce pas ?), on se rappellera qu’au tout début de l’attaque du Bataclan, perpétrée par des djiahdists Islamistes franco maghrébins, au nom de de Daech, le groupe rock US californien Eagle of Death Metal, en communion grégaire, en appelait au diable dans « kiss the devil » avec entre autre les paroles suivantes « Who’ll love the Devil? Who’ll love his song? I will love the Devil and his song ».
    Ch. Baudelaire dans le Spleen de Paris 1862 : « Mes chers frères, n’oubliez jamais, quand vous entendrez vanter le progrès des lumières, que la plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ! » : vrai ou faux ? symboliquement sérieux, bien sur !

  • 1
    luciole 8 janvier 2018 à 09:09 / Répondre

    Pratiquement sur toute la planète il suffit de désigner quelqu’un comme disciple du diable pour risquer de le condamner à mort.
    Il se trouve toujours des individus pour « extirper » le démon et nos contrées européennes ne sont pas épargnées.
    « Comment de tels délires peuvent-ils trouver un public? » mais simplement parce que les textes des rapeurs eux mêmes renforcent ces propos.
    Ecouter un disciple du Diable chatouille délicieusement les oreilles de leur public.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
bee9853f02306621e76586d7db65d80bHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH