clin oeil wesphael

Clin d’œil maçonnique ou pas ?

Par Géplu dans Dans la presse

RTL info révèle une étrange affaire qui secoue actuellement le petit monde politico-judicio-maçonnique belge. Un homme politique liégeois, Bernard Wesphael, accusé d’avoir assassiné son épouse est passé devant la cour d’assises du Hainaut à Mons, qui l’a acquitté le 6 octobre 2016. Problème, certains l’ont vu faire, juste avant le prononcé de l’acquittement, un clin d’œil à l’avocat général qui pourtant l’avait chargé pendant tout le procès.

Bernard Wesphael affirme que ce clin d’œil était destiné à des amis journalistes et le procureur se défend de toute collusion, mais un livre à paraître évoque le complot maçonnique.

Un beau scandale, vrai ou faux, mais tout à fait à même de garantir un joli succès d’édition…  🙂

lundi 22 janvier 2018 5 commentaires
  • 5
    Michel Laude 28 janvier 2018 à 10:23 / Répondre

    Je suis de la région de mons et à ma connaissance l’avocat général n’est pas franc-maçon .d’autre part on ne peut pas dire qu’il lui a fait des cadeaux durant le procès. du grand n’importe quoi

  • 3
    UYLENSPIEGEL 24 janvier 2018 à 11:21 / Répondre

    Certains milieux politiques wallons sont embourbés dans des scandales politico-maçonniques depuis de nombreuses années, et ceci se complique à chaque fois d’accointances « maçonniques » peu ragoutantes. Souvenons-nous du meurtre d’André Cools. Mieux vaut s’abstenir de commenter pareille situation. Westphael fut acquitté au bénéfice du doute.

    • 4
      SANJON 25 janvier 2018 à 16:47 / Répondre

      Décidément, il s’en passe de « drôles » autour de Mons !
      Si la vérité est au fond du puits, les affaires sanglantes débordent…
      Tant d’histoires et si peu de résultats !
      Pour un peu l’on se croirait sur la côte d’usure…
      Frat…
      Sanjon.

  • 2
    Chicon 23 janvier 2018 à 12:44 / Répondre

    Quand on est un homme politique au tracé en zig zag, apparemment opportuniste, il n’est pas etonnant d’etre inculpé du deces tres mystérieux de sa propre femme. Hercule Poirot au secours.

  • 1
    Blazing Star 22 janvier 2018 à 18:59 / Répondre

    Si B Wesphael, l’Avocat général, et l’Avocat du prévenu etaient francs-maçons, il est permis de regarder de près. Se souvenir des arrangements de prétoire dénoncés par le Procureur Eric de Montgolfier.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Signaler un contenu abusif
25af6211850f1ee2c0c844f7446fb882XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX