Macron Fiagro 080618

Macron et les francs-maçons…

Par Géplu dans Divers

Dans le Figaro.fr de ce vendredi 8 juin un très bel article de Vincent Nouzille, Macron et les franc-maçons : le bras de fer (réservé aux abonnés), qui analyse les causes des « tensions » actuelles entre l’Elysée et les francs-maçons, principalement ceux du GODF au sujet de la laïcité et de la place qu’accorde ou veut accorder Emmanuel Macron aux religions dans les divers débats sur les problèmes de société actuellement en cours, notamment ceux sur la bioéthique.

vendredi 08 juin 2018 98 commentaires
  • 98
    NEGRIER 25 juin 2018 à 17:00 / Répondre

    Macron commet une grave erreur en acceptant le titre de chanoine du Latran car en faisant cela, il se met symboliquement dans une position hiérarchiquement inférieure à celle du pape, lequel comme ses prédécesseurs défend la thèse totalement fausse selon laquelle les papes sont les supérieurs hiérarchiques des chefs d’Etat. Cette thèse théocratique est incompatible non seulement avec le principe de laïcité, mais encore avec le principe traditionnel reconnu par Thomas Hobbes selon lequel tout chef d’Etat est le supérieur hiérarchique naturel du clergé auquel il accorde gracieusement le droit de culte, ce même clergé qui se trouve au reste obligé d’obéir aux lois de l’Etat dans lequel il se trouve.

  • 95
    Altec 20 juin 2018 à 18:14 / Répondre

    JOAB’S,
    « ultime lien entre Dieu et les hommes !)
    Tu cites ce truc souvent, ce n’est pas un étendard et n’attends pas que je sois d’accord avec toi juste pour te faire plaisir.
    OK la GLNF fait ceci ou cela c’est leur problème et si le GODF a ses raisons pour le R. LAFAYETTE ce n’est pas ton problème.
    Tu n’es pas d’accord , tu le dis , moi je l’explrime autrement et je pense que nos avis sont respectables l’un et l’autre.
    Basta j’arrete sur ce fil ça devient lassant.
    les mini obédiences vs GLNF c’est qui?
    Bien frat

  • 90
    joab's 20 juin 2018 à 14:13 / Répondre

    Bien sûr que la GLNF(ses drigeants) sont très criticables par leur action, leurs positions contre-maçonniques (même si politiquement la GLUA « reconnait » … en se pinçant le nez).
    Mais plus etrange est « Que fait le GO à fréquenter ces dirigeants de la GLNF ? » Passons sur les declarations ampoulées de convenance … en effet, ces dirigeants GLNF sont des êtres humains et des responsables associatifs à respecter comme tels.
    Mais comment peut -on accepter de pactiser avec ceux qui vous rejettent officiellement comme indignes d’être des Franc-maçons ?
    Car ce qui est plus grave est qu’aa GODF on a laissé se propager idée comme quoi ce serait un début de rapprochement et que ca irait dans un sens ou des FM pourraient participer à des tenues maçonniques avec les FF de la GLNF … Alors qu’à la GLNF c’etait officiellement totalement exclu.
    Donc ces « rencontres » étaient basées sur des faux-semblants, voire tromperies … Dans quel but ?
    – Valider ces derives contre-maçonniques d’exclusion de FMs de tenues ? (il est vrai que même au GO, on est parfois tenté !)
    – Marquer le territoire vis à vis de GLDF ?
    – Parer la GLNF d’une image exterieure moins bigot-sectaire ?
    Bizarre ! des explications autres que « langue de bois » seraient bienvenues !

  • 86
    altec 20 juin 2018 à 09:23 / Répondre

    @JOAN;S
    Ai-je tenté de refaire l’histoire? Ni de la GLNF ni d’autre chose.
    J’ai quitté la GLNF en 2013 après l’épisode du sinistre stifani; JP SERVEL venait d’être élu GM. J’ai écrit ici avoir trouvé mal venue sa déclaration « le lien … » comme Gd Orateur.
    Je te laisse « les bigots et sectaires etc »
    D’autre trouveront les adjectifs pour dénigrer d’autres Obédiences.
    Quand au GODF il fait ce qu’il veut …c’est ça la liberté et c’est mieux que le mépris.(je ne suis pas au GODF)
    Bonne journée

    • 89
      joab's 20 juin 2018 à 13:40 / Répondre

      @altec. Je ne connais pas ton cas et choix personnel et ce n’est pas le sujet.
      Tu minores la gravité de cette declaration de Servel « mal venue » serait un lapsus à oublier, pas grave.
      Alors que c’est toute la politique qu’a développé Servel.
      Quant à « bigot et sectaire » je vois mal comment on pourrait ne pas constater la bigotterie à la GLNF par des declarations (alors que la religion est tout autant interdite que la politique) à la simple lecture des rituels, regles de la GLNF.
      Le sectarisme est tout autant une evidence, la GLNF gonflant d’importance nos FF en se vantant de rejeter des FM des tenues maçonniques (en violation des principes maçonniques tricentenaires !)
      Don oui, ces adjectifs sont durs mais ne sont-ils pas la REALITE constatée ?
      Bien enetendu, il ne s’agit que des dirigeant, nombre de nos FF de la GLNF sont athées, agnostiques, indifférents et ne soumettent pas aux diktats contre-maçonniques du système !
      NB : faut-il rappeller que les dirigeants de la secte OTS proviennent justement de la GLNF ?
      Le combble est que certains pretendent que les obediences previendraient de tomber dans les sectes ! (avec un dirigeant pretendu « ultime lien entre Dieu et les hommes !).
      Reste le dernier reflexe : « Oh il est méchant avec la GLNF, faut pas l’ecouter … il est aigri, jaloux » … puérilités classiques permettant lâchement de se dispenser d’argumenter.
      Il est vrai que mes années à la GLNF m’ont fait bien connaître le système et sa perversion (aggravée sous Servel) et que je garde tout le bonheur que m’a procuré ma loge initiale à la GLNF et la fraternité réelle. J’ai aussi été un soumis à ces diktats contre-maçonniques qu’on me vendait comme « sacrés ».
      Altec, en effet des mini-obediences ont reproduit le bigot-sectarisme de la GLNF sans en avoir les moyens.

  • 81
    ERGIEF 18 juin 2018 à 23:21 / Répondre

    Briand. Un bonne fois pour toutes je précise que je n’ai jamais eu le moindre rapport avec la GLNF ou le GODF. Je connais et j’apprécie des FF qui appartiennent à des Loges de l’une et de l’autre de ces deux obédiences. Certains sont des amis proches, en dehors d’être des maçons. Je sais pour en parler souvent avec eux qu’ils travaillent bien et conformément à la FM de Tradition. Ceci étant dit je reviens sur les raisons qui me conduisent à renvoyer dos à dos ces deux obédiences et comme tu as déjà fait le nécessaire en ce qui concerne la GLNF, je vais essayer de te rafraîchir la mémoire au sujet du GODF : vu son ancienneté historique, s’il y a bien une structure inféodée aux pouvoirs politiques successifs c’est cette obédience. C’est comme tu l’écris dans son ADN. Peux t on parler de cet ancien Grand Maître qui a renié la maçonnerie après avoir voté la mort de son cousin Louis XVI ? Peut-on revenir sur le fichage des militaires au début du XXème siècle par les Loges du GO ? Peut-on rappeler les circonstances troubles de la mort de Michel Baroin et de ses rapports avec l’Afrique ? Et plus près de nous de l’Affaire du Carlton de Lille ? Et de ce ministre félon condamné par les tribunaux pour avoir planqué de l’argent en Suisse ? Etc. Etc.
    Il ne faut pas être naïf : toutes ces grandes obédiences (et je suis sorti de la GLDF parce que même si c’était moins visible de l’extérieur, en interne c’était aussi le royaume de la magouille politicienne et la course aux tabliers et cordons. Je pourrais écrire un roman sur les attitudes couardes du GM qui descend de charge et sur celui qui vient d’être élu. Dans des circonstances très précises je les ai vus pour éviter de faire des vaques refuser de condamner et de faire condamner des comportements profanes et maçonniques prouvés et totalement inadmissibles au regard de l’éthique et se coucher devant le SCDF). Toutes ces grandes structures, donc, sont vermoulues de l’intérieur, comme l’Eglise de Rome que tu sembles ne pas porter non plus dans ton cœur, et ici tu as raison.
    Aujourd’hui je me suis « réfugié » dans une toute petite obédience très éloignée de ces monstruosités déviantes, ou l’on fait du vrai travail de maçon, symbolique, spiritualiste etc… ce qui devrait-être le seul objet des Loges maçonniques. Un des intervenants sur ce blog a rappelé que la voie « socio-libéro-politique » empruntée par le GODF et ses affidés ne représente que 5 de la maçonnerie mondiale. C’est là une exception bien française mais je me répète : ce n’est pas de la maçonnerie !
    Moi aussi je pratique le questionnement politique, mais pour cela je suis affilié à un parti. J’œuvre au bonheur matériel de l’humanité, mais pour cela j’appartiens à un club service etc. En revanche il ne m’est jamais venu à l’idée de rentrer en maçonnerie à dessein.
    Et si demain, pour telle ou telle raison et sans qu’aucune autre option me soit possible, j’étais obligé de rejoindre à nouveau une grande obédience, je choisirais à coup sûr une structure spiritualiste et pas le GODF. Et même si l’Eglise de Rome est une structure pourrissante, je reste profondément croyant sur la base des convictions que je me suis faites en me référant aux textes sacrés d’avant le Concile de Nicée.
    Je ne cherche ni à te convaincre ni à obtenir ton approbation. Le chemin que tu as choisi n’est pas le mien pas plus que celui de mes frères en maçonnerie. Désolé.
    Ceci clôt définitivement ma participation au débat à propos de Macron et des Franc Maçons.

    PS: Je t’engage par ailleurs à lire la double correspondance envoyée par le GM actuel de la GLNF au Président de la République et au Figaro au sujet de cet article de presse: j’en partage le contenu, même si je me répète volontairement je n’ai jamais eu le moindre lien avec cette obédience.

    • 82
      briand 19 juin 2018 à 11:54 / Répondre

      ERGIEF J’ai lu la prose de Serviel et évidemment elle est déplorable. Il ne lui reste plus qu’à faire une lettre au Pape l’assurant de son soutien inconditionnel et une autre à Marine Le Pen pour son culte à Jeanne d’Arc.
      Je ne suis évidemment pas d’accord avec ta définition de LA maçonnerie. Et pour finir, je pense que tu te trompes sur la politique au sein du GODF. Nous n’en faisons pas au sens que tu lui mets, mais nous réfléchissons aux enjeux que posent la société en général et son évolution. Et chacun doit y participer en tant qu’émulation collective et progressive au sein d’un espace initiatique. Il est dit dans la constitution du GO (extrait) : « … améliorer à la fois l’Homme et la société… » (à la foi/et) ces deux termes en font toute la différence ! Frat:.

    • 84
      briand 20 juin 2018 à 01:26 / Répondre

      ERGIEF Oui j’ai lu la lettre de Serviel à Jupi et c’est lamentable. Car il reproche au GO, mais pas que, de faire de la politique, or que fait-il d’autre que de la politique en s’adressant à Jupiter de cette façon ? Idem pour Stifani avec Sarko à l’époque. Mais je suis entièrement en désaccord avec toi sur TA (et seulement TA) définition de la maçonnerie. C’est ton opinion pas L’Opinion. Je me répète (comme toi), ta vision de la maçonnerie n’engage que toi. Pour ce qui est du rappel des affaires que tu cites, je suis désolé mais elles ne sont pas comparables. Ce sont des pratiques personnelles coupables et les membres ont été virés. Alors qu’à la GLNF c’est un fonctionnement courant, pour ne pas dire « normal » (pour eux). Bref, il ne reste plus qu’au Gd Maître de la GLNF de demander au Pape son adoubement et à Marine son blanc seing… ce sera complet.

      • 87
        Désap. 20 juin 2018 à 11:26 / Répondre

        Servel ? Il dépasse tout ce qu’on aurait pu imaginer .
        .
        La GLNF reçoit son invité le GODF à l’occasion des « Rencontre Lafayette » et fait preuve à son égard de mensonge par omission.
        Et Foussier ne trouve pas grand chose d’autre à dire que « je m’interroge sur ce brutal changement de ton ».
        .
        C’est à dire que Servel lui ment, lui fait un bras d’honneur (la lettre à Macron) et Foussier s’interroge ?
        Il ne vient pas à l’idée de Foussier, ou bien n’a-t-il pas les c…, de dire que Servel est totalement indigne de tous les principes maçonniques ?
        Un Servel qui de plus prétend représenter la maçonnerie régulière ?
        En France c’est donc un menteur par omission et un hypocrite qui représente la maçonnerie régulière ?
        C’est ça les FF GNLF ? L’attitude de votre GM vous parait parfaitement normale, voire fondée ? Je rêve !!!
        .
        A mon tour je m’interroge : avec un Servel qui agit de manière aussi vulgaire, et un Foussier à la réaction plus que molle … les Franc-maçons là, on passe pour quoi exactement ?

        • 91
          boaz46 20 juin 2018 à 15:40 / Répondre

          Pourquoi ce faux procès, rappeler qu’il n’existe pas qu’une maçonnerie en France est il un crime lèse-majesté ?
          Je ne vois aucune attaque contre le GODF dans les lettres de Servel juste une mise au point contre le Figaro qui titre  » les francs maçons contre Macron » ce titre accrocheur ne nous sert pas face a la population il permet juste de vendre du papier !

          • 93
            Désap. 20 juin 2018 à 16:49 / Répondre

            Ah oui 🙂 🙂 fallait oser me répondre ça tout de même.
            Et le mensonge par omission, t’en fais quoi ?
            Parce que c’est l’essentiel de mon propos.
            Alors je t’écoute.

            • 94
              boaz46 20 juin 2018 à 17:58 /

              Quel mensonge ?
              Il ne s’attaque en aucun cas au GODF il rappelle qu’il y a deux maçonneries, une libérale, une traditionnelle la GLNF n’intervient pas dans le domaine public le figaro n’a pas a faire d’amalgame selon son besoin éditorial et économique « les francs maçons » ce n’est pas que le GODF et cela même avec toute la fraternité que j’ai pour eux !

      • 88
        joab's 20 juin 2018 à 13:25 / Répondre

        Il y a en effet une hypocrisie permanente, inhérente à la GLNF : en effet, s’il peut être souhaitable d’eviter des controverses politiques en FM, la GLNF (ses dirigeants) masquent leur extreme-droitisme derriere un « pas de politique » hypocrite.
        Nombre d' »affaires » à la GLNF sont aussi des affaires « personnelles » mais à la difference d’autres groupes sont souvent institutionnelles, les individu etant « lâchés » lorsque ca devient trop gênant. Ainsi le rackettage des loges, les profits immobiliers au travers de pretextes humanitaires restent la « règle » (sans rapport avec la « régularité » prétendue.
        La GLNF, globalement a déjà été condamnée pour ses pratiques sectaires et abus de pouvoir.
        Alors, bien sûr, il ne s’agit que du système GLNF, non seulement perpétué mais aggravé sous Servel et pas de nos FF de la GLNF dont la plupart croient sincèrement être dans une FM « vraie », authentique, traditionnelle. L’imposture fonctionne bien( j’ai gobé aussi, longtemps). Le doute etant classé « sacrilège », le système se perpétue (péniblement). Les qualités de communiquant de SErvel et son noyau directeur arrivent (à la difference de Stifani) à donner le change. IL est bon de rappeller que ces dirigeants n’ont jamais manifesté défiance à Stifani avant la crise. C’est dire quelle sincérité on peut leur accorder.

      • 92
        boaz46 20 juin 2018 à 15:50 / Répondre

        relis la lettre, il ne reproche rien a personne il demande juste au figaro d’évité le mélange des genres, il n’existe pas qu’une seule maçonnerie en France même si cela te fait pousser des boutons c’est la réalité et le procès de certains membres du GODF dont tu en fais partie,on le connais depuis bien longtemps  » ils croient en Dieu, donc ils ne sont pas très intelligents » nous laissent encore sans voix devant tant de suffisance !

        • 96
          joab's 20 juin 2018 à 19:18 / Répondre

          Dire qu’il y aurait « plusieurs maçonneries » est un discours sectaire et contre-maçonnnique, pas parce que je l’affirme, mais parce que TOUS les rituels tricentenaires le rappellent. Les militants GLNF qui veulent se fabriquer leur monde d’où ils toisent, voire méprisent leurs frères au nom de la défense d’un business pretendu « maçonnique » exigeant mépris, exclusion sous des pretextes futiles … Du baratin de militant donc, encore. Qu’attendre d’autre de la GLNF sur les blogs ? Il y a des FM qui travaillent à la GLNF, d’autres s’asseoient sur les diktats contre-maçonniques et les declarations de gourou de dirigeants. Et d’autres sont au service (« sous allégeance » disent-ils) du système !
          La FM telle que professée par les dirigeants de la GLNF est une honte pour toute la FM !
          S’il faut être fraternels vis à vis e nos frères de la GLNF, aucune complaisance vis à vis des militants du système … même si boaz peut tenir des discours de convenance, pretendus hypocritement fraternels.
          Hypocritement, car il sera fraternel lorsqu’il acceptera en tenue des franc-maçons selon les principes de la FM et non selon les caprices de ses dirigeants.
          Allez, un peit discours de victime ou de negative-campain d’attaque à la personne comme dans le livret du militant GLNF ?

          • 97
            boaz46 21 juin 2018 à 10:05 / Répondre

            Mon pauvre Joab’s que te répondre ?
            Toi qui traine ta haine et ta rancoeur contre la GLNF sur tous les blogs depuis des années, on peut juste prendre en compte que ton discours n’a pas évolué d’un iota et que tu n’as toujours pas compris que la France était riche de sa franc maçonnerie quelque elle soit, et que ce n’est pas parce que, a la GLNF seuls les maçons reconnus peuvent participé a nos tenus que l’on dénigre les autres, nous avons mille autres façons de nous retrouver et d’échanger ensembles en parfaite intelligence dans le respect et la fraternité
            je sais bien qu’il est vain de t’expliquer cela, mais bon, c’est comme ça, passons a autre chose !

  • 80
    Altec 18 juin 2018 à 11:55 / Répondre

    @ JOAB’S
    Sauf erreur de ma part le GM de la GLNF était Gd Orateur lorsqu’il a prononcé cette phrase.
    C’était le sinistre Stifani et il faut replacer la citation dans le contexte.
    Je ne suis pas , plus, à la GLNF et j’ai trouvé mal venu ce genre de déclaration

    • 83
      Joan;s 19 juin 2018 à 22:19 / Répondre

      @altec. Étrange attitude de vouloir refaire l’histoire Glnf. Servez à fait cette déclaration lorsqu’il était gré orateur en effet. Ça enlève quoi à la gravité ? Faire porter le chapeau à Stifani des errements de SERVEL? Il est d’ailleurs intéressant de lire « le contexte » de cette déclaration ! Le reste est tout aussi ignoble même si moins spectaculaire ! Que le Godf donne la parole à de tels individus est grave, même si on comprend la tactique.
      Que servel assume mal à l’exterieUr cette déclaration, ok ! A l’interieur Qui s’en plaint ?
      Double discours : flatterie en externe du godf et en interne on rassure bien une base que la Glnf (ses dirigeants)est toujours aussi bigotte et sectaire et méprise profondément les « faux » maçons du GO.
      C’est de la combine Glnf. Pourquoi au go on y donne quelque crédit ?

      • 85
        michel 20 juin 2018 à 08:39 / Répondre

        Une des réponses possibles,à court terme c’est que ces rencontres offrent une tribune aux dirigeants, à moyen terme des frères qui ne se seraient jamais croisés en loge puisse se connaitre, à long terme rien ne se passera.

  • 78
    ERGIEF 17 juin 2018 à 09:51 / Répondre

    Joab’s: Pratiques douteuses, image sulfureuse et magouilles politiques ? Le GODF n’a rien à envier à la GLNF et vice versa. Ce sont uniquement ces pratiques profanes qui les rapprochent.

    • 79
      briand 18 juin 2018 à 09:37 / Répondre

      ERGIEF Quelles sont les affaires du GODF ? Bien sûr que c’est pénible les affaires de la GLNF, car elle dicrédite toute la maçonnerie, mais comme la violence est intrinsèque aux religions (les textes), la magouille est dans l’ADN de cette obédience. (CF reportage de Sophie Coignard). Alors parler de pratiques profanes c’est juste risible. Il ne faut pas confondre solidarité et petits arrangements entre amis, fraternité et esprit clanique. Quand on voit les chefs d’états africains (en général Gd maîtres des obédiences) ou d’autres pays venir avec des brassées de cadeaux lors des rassemblements, pour les offrir au grand maître suprême de l’espace intersidéral, on voit bien que ces pratiques sont monnaie courante. A-t-on vu pareille chose au GO, ou même à la GL, au DH, à la GLMF ? CQFD

  • 76
    joab's 13 juin 2018 à 23:13 / Répondre

    @briand et ERgieff :
    Ce qui est le plus etonnat dans cette affaire est : que fait le GODF à chouchoter la GLNF ? que peut-il en espérer ? La réponse est probablement multiple. Nombre de FM du GO veulent y voir un pas de la GLNF et esperent confusément que la GLNF abandonne ses pratiques sectaires et sa suffisance.
    Il s’agit pourtant d’une illusion : La GLNF n’existe qu’au travers de ces pratiques. Son seul argument est d’être « reconnue » par la GLUA. Ce qui n’est pas rien, mais pas de nature à faire vibrer le FM.
    La GLNF a une image desastreuse de magouilles, de FrancAfrique, de bigotterie, de coopataions selon le business. Bien sûr il y eut l’episode Stifani, suivi d’un GM s’auto-proclamant « ultime lien avec Dieu ».
    Et pourtant des FM GLNF en quête de vérité, spiritualité, recherche. Pour beaucoup, malgré la propagande assomante, ils se moquent des diktats religieux et partagent avec leurs frères extérieurs des moments maçonniques. Attendent-ils quelque chose de ces rencontres Lafayette ? Evidemment que non ! Chacun a bien compris qu’il s’agit que d’affichage vis à vis des GLAMF-GLDF-DH-GLFF.
    Le mépris des travaux du GO fait partie integrante de la propagande GLNF interne.
    L’avenir d’un rassemblement des macons eparpillés par les obediences n’est certainement pas à confier aux obediences.

    • 77
      briand 16 juin 2018 à 15:57 / Répondre

      JOAB’s Je ne peux qu’approuver ces propos et effectivement le GO n’a rien à gagner à fricoter avec la GLNF. A mon avis, ça en restera là pour un bon moment. Petite blague : Les trois grands Maîtres oGO,GLDF,GLNF se réunissent puis prennent un taxi pour aller déjeuner.
      Un camion rate son virage tue les Trois GM :.
      Ils arrivent devant St Pierre :
      Qui étiez vous ?
      Réponse
      Des patrons d’obédiences en France …

      St Pierre: je vais appeler mon patron …

      Dieu arrive et prend place a son bureau …

      Dieu au 1er GM du GO tu faisais quoi toi avant ?
      Réponse : tenter d’améliorer l’humanité en la faisant se connaitre elle même ; hors de tout dogme.

      Dieu au 2ème GM de la GLDF même question :
      Réponse : un peu comme le 1er sauf que nous nous appuyons sur l’évangile de St Jean.

      Dieu enfin au 3ème GM de la GLNF et toi que penses tu de cela ?
      Et là le GM :. De la GLNF lui répond : c’est simple je pense que tu es assis a ma place !

      CQFD !

  • 72
    ERGIEF 13 juin 2018 à 12:52 / Répondre

    Cher Briand ça fait mal n’est ce pas quand Jean de M. ou moi (qui ne nous connaissons pas mais dont je pense que pas plus que moi il n’appartient à une obédience reconnue par la GLUA ) touchons un de tes points sensibles? Sa particule te donne des boutons et le mécréant t’est insupportable. Je te comprend ce soir etre rrudement frustrant quand on sait qu’on n’aura jamais ni les lettres de noblesse ni lla Foi. Surtout quand ee plus on ne peut pas compter sur le type de maconnerie qu’on pratique pour evacuer ce terrible métal qu’est l’envie. Alors je comprend ta colere et la méchanceté de tes propos . Quel dommage de passer ainsi à côté de la chance qu’est la FM dans la vie d’un homme! S’il te lit de la haut le TIF Bakounine qui avait descendu l’Echelle mystérieuse doit être atterré.

    • 74
      briand 13 juin 2018 à 15:03 / Répondre

      Ce discours est pitoyable et me fait penser à la phrase : « les deux pieds dans la merde il chante encore ». La FM de GLUA est en train de perdre ses effectifs de manière radicale depuis la fin des années 80 avec au USA une perte d’environ 400,000 membres par an, idem pour l’Angleterre dans un pourcentage identique. Personnellement je ne m’en réjouis pas ni le déplore, je m’en fous comme de ma première chemise, mais les chiffres sont là et pour paraphraser notre TCF Duke Ellington, je n’ai pas besoin de la légitimité supposée des anglais, pour être FM. La régularité est un fantasme qui ne nous concerne pas. Ce mépris affiché est par ailleurs assez insultant pour toutes les obédiences libérales et adogmatiques françaises et européennes, qui sont majoritaires en nombre. Contrairement à celle reconnue par les anglais. Obédience qui en France a toujours été impliquée dans des salades qui n’étaient pas que niçoises, et qui a fait les choux gras de la presse, d’un certain Montgolfier et qui pourrit de manière assez définitive l’idée que se fait le public de la maçonnerie. Alors en terme de leçons à donner, c’est plut^to risible, rien que de citer Stifani, on peut voir soit des sourires embarrassés, soit des grimaces de dégoût. Je crains fort que ces exemples ne m’inspire que peux de jalousie, ni même la moindre envie. Enfin pour bien connaître l’autre côté de l’Atlantique, je pense que la honte de la séparation est tout sauf un modèle à montrer en exemple. Ta provocation à deux balles sur ton complexe de supériorité n’est que le reflet de la faillite d’une maçonnerie obsolète, qui devra, par ailleurs, devoir se remettre sérieusement en question rapidement au risque de disparaître dans une échéance assez rapide. (Lire le livre d’Alain de Keghel qui explique assez clairement cette faillite.) Il n’y a aucune méchanceté, juste des faits historiques qui hélas pour vous deux, semblent vous gêner au plus haut point, mais l’Histoire est toujours gênante pour la droite, c’est connu.

  • 71
    briand 13 juin 2018 à 11:50 / Répondre

    Jean de mazargues – Donc ton opinion ne représente que toi-même et pas la majorité. On avance un peu, j’avais l’impression que tu parlais au nom de tous, ce qui eut été effrayant. la liste que je cite est une liste de frères et de sœurs. Je sais que ça emmerde les frères de droite, mais il y a un fort courant libertaire dans la maçonnerie, ne t’en déplaise. Quand à la violence, ça me fait marrer : les anarchistes n’ont pas fait d’actes de violence depuis 1888. Ensuite il faudra me démontrer avec force détails, en quoi les entreprises qui augmentent leurs valeurs en bourse parce qu’ils licencient (Michelin par exemple) des milliers de personnes, ne serait pas un acte de violence ? En quoi un Sarkozy ou Cahuzac, qui n’iront pas en prison car protégés par le système capitalisme ne représente pas symboliquement une violence dans le fait d’une injustice patente de classe ? En matière d’irréalité, MTCF, je pense très sincèrement que c’est plutôt toi qui préfère te lover dans un bizounoursisme de première classe. Tu devrait faire un petit voyage anthropologique dans nos banlieues et éventuellement dans le Sud des états-unis et tu verras ce que c’est que la violence raciste et la violence de classe et de la violence du capitalisme. Quand à la Commune, là encore tu fais erreur, car y compris pour la Révolution, les FM étaient divisés à 50 % et il ne s’agit pas ici de faire du révisionnisme historique. D’ailleurs si, pour ta propre culture, comme tu aimes à essayer de me rabaisser, tu voyais les tableaux des peintres de l’époque, des loges avaient planté leurs bannières sur les fortifications et avaient apporté leur soutien à la Commune, dont de nombreux frères et sœurs célèbres. Et pour finir « … si c’est le cas » c’est bien heureux en ce qui me concerne.
    J’en profite pour répondre également à ERGIEF qui considère que nous sommes des « mécréants » (terme assez ambigu et assez connoté intégriste) et qui prône l’idée que la FM anglo-saxonne serait la seule la vraie la bonne, m’explique en quoi son prétendu universalisme (de la FM anglo-saxonne) puisse justifier d’une maçonnerie américaine séparée ? Pourquoi les noirs et les blancs sont-ils séparés ? En quoi ce racisme institutionnel serait de quelque universalisme que ce soit ?
    Je n’ai même pas envie de citer Audiard.

    • 73
      michel 13 juin 2018 à 12:55 / Répondre

      mtcf je comprends ta révolte ; en ce qui concerne la commune de Paris, ne peut-on pas dire aujourd’hui que ce fut un « coup de folie » insurrectionnel voué à l’échec et en faire aujourd’hui un morceau de bravoure me semble complètement irraisonné ! Il y a de la folie dans le fonctionnement des loges et des obédiences où il suffit de quelques sorties lyriques pour faire voter n’importe quoi !

  • 58
    michel 12 juin 2018 à 14:16 / Répondre

    L’article du figaro ne ferait-il pas partie de la cuvée 2018 du marronnier ? Car à vrai dire qu’à à craindre Emmanuel Macron d »une pique ‘socialiste’ de Philippe Foussier qui se remémore sans doute son passé d’apparatchik du PS ? Tout cela est plutôt anecdotique si ce n’est que les journaux ont besoin de réveiller leurs lecteurs endormis !
    A la vérité, qui aujourd’hui a une crédibilité et une autorité morale pour prétendre parler au nom des francs-maçonnes et des francs-maçons ? Malheureusement personne ! Aucun intellectuel d’envergure , aucun philosophe , aucun dignitaire ayant tant soit peu une expérience qui le rendrait crédible !
    Ce n’est pas une critique contre les petites pointures actuelles mais une simple constatation !
    Emmanuel Macron n’a vraiment pas de soucis à se faire avec le GODF ou d’autres obédiences !
    Sur le fond, les critiques voisinent avec les louanges donc au total EM n’a pas vraiment franchi la ligne rouge et la laïcité peut encore dormir tranquillement pendant que les déchirures communautaires n’en finissent pas de diviser la société française ! Mais c’est plus facile de faire un communiqué de presse pour titiller un président de la république que d’essayer d’apporter un message de Paix multi-culturel !

    Bien triste tout cela !!! Mais … espérons quand même !

  • 48
    joab's 12 juin 2018 à 10:42 / Répondre

    Je crains que nous confondions encore la francmaconnerie qui est universelle, apolitique, areligieuse dans ses fondements constitutionnels(Anderson) et les groupes maçonniques qui pretendent la représenter, en ayant pratique à la diviser, la disperser : il s’agit des « obediences ».
    Je n’ai aucune idée sur la position de Macron vis à vis des organisations maçonniques, par contre il a réalisé une maxime maçonnique de « rassembler ce qui est épars » autour d’objectifs concrets.
    Sur le plan de la religion, je constate en effet encore tout le mal auquel amène la soumission, l’allégeance (le comble pour des FM !) soit à des directives de leur « clergé » maçonnique, soit du clergé religieux !
    En tant que FM, il suffit pourtant de dire qu’on s’en moque de ces directives !

    • 57
      ERGIEF 12 juin 2018 à 13:55 / Répondre

      je crains mon frère joab’s que tu aies mal lu,mal retenu ou mal compris les constitutions dites « d’Anderson » La franc maçonnerie qui y est décrite exclut les libertins irreligieux et rassemble en une religion universelle toutes les religions existantes. Pour tous les maçons de la terre cette vision est sans aucune ambiguïté. Tous pretent serment sur la Bible, en loge comme dans le monde profane. Souvent meme pour faire bonne mesure ils y ajoutent le drapeau national. Il n’y a qu’en France (et chez ses suiveurs) que la maçonnerie dite libérale (il faudra d’ailleurs que Lazare.lag qui aime bien les définitions me précise ce que ça signifie vraiment pour lui) et que je qualifie de mécréante, y trouve de quoi étayer des arguments en faveur d’une FM laïque et plus fumeux encore pour une spiritualité athée.

      • 62
        Désap. 12 juin 2018 à 16:34 / Répondre

        Ergief 57 – Plus précisément -et je trouve cela très judicieux- Anderson n’exclut pas les libertins irréligieux et les athées qualifiés de stupides, il écrit, en d’autres termes, à l’adresse du profane ayant été fait maçon : si malgré tout celui-ci reste libertin irréligieux ou athée, il n’aura alors rien compris de ce qu’on lui aura transmis.
        Pour ce qui est du rassemblement en une religion universelle toutes les religions existantes, c’est bien l’objet de l’universalité voulue par la maçonnerie.
        Ceci ressemble à si méprendre à la recherche de la Tradition primordiale, Parole perdue …
        Le BAF René G. l’avait non seulement parfaitement compris, mais il mit toute son énergie et son intelligence à l’établissement d’une oeuvre entièrement au service de la progression maçonnique.
        Il terminera sans doute possible l’Oeuvre au noir et entamera résolument l’Oeuvre au blanc par « Les Etats Multiples de l’Etre » et le magistral, l’exceptionnel, le nourrissant « La Grande Triade ».

      • 63
        joab's 12 juin 2018 à 16:52 / Répondre

        Mon frère Ergief, a la dfference du conditionnement GLNF que je connais bien, j’ai lu Anderson et n’en retiens pas pa que ce qui satisfait la propagande GLNF.
        Merci d’illustrer l’aspect buté et immobiliste d’une certaine FM prônée par quelque haut(?) clergé de la GLNF … Il suffit pourtant de constater que le dit Anderson, lui, a évolué d’une version de ses constitutions à l’autre. Manifestement, souhaitant maintenir une bigotterie interne, certains à la GLNF ignorent délibérément les passages eminemment « laïques » (de l’époque d’Anderson que je rappelle plus haut. IL est vrai que une FM derive vers un GM s’auto-proclamant « ultime lien entre Dieu et les hommes » (GM actuel) rien d’etonnant.
        DE même la FM de la GLNF menant division, exclusion, elle a abandonné la Francmaconnerie, universelle.
        La GLNF n’hésite même pas à se renier … les constitutions GLNF rappellant que LA LIBERTE est la premiere valeur maçonnique. … et son clergé reclamant « allégeance » aux agents du pouvoir GLNF.
        Il suffit pourtant de reflechir quelques secondes pour comprendre que le « libertinage » n’est pas une qualité intrinsèque à une personne, mais un comportement qui n’a pas sa place dans l’activité FM.
        Il n’y a pas de maconenrie liberale ou bigote … IL y a la FRanc maconnerie UNIVERSELLE … et des organes comme la GLNF qui divisent, excluent des franc-maçons …
        Sans même assumer son comportement ! Incapables d’assumer et d’enoncer ouvertement si les membres du GODF seraient pour eux des FM …
        La sincérité et la droiture sont des valeurs clairement maçonniques. Que signifient ces hypocrisies GLNF ?
        Pardon d’être direct, mais que penser de vos mamours hypocrites au GODF(tel est le sujet du moment) que vous méprisez à ce point ?

        • 65
          Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 17:59 / Répondre

          L’article des Constitutions dont vous parlez est ainsi rédigé :

          I. Concerning God and Religion

          A Mason is obligíd by his Tenure, to obey the moral law; and if he rightly understands the Art, he will never be a stupid Atheist nor an irreligious Libertine. But though in ancient Times Masons were chargíd in every Country to be of the Religion of that Country or Nation, whatever it was, yet ëtis now thought more expedient only to oblige them to that Religion in which all Men agree, leaving their particular Opinions to themselves; that is, to be good Men and true, or Men of Honour and Honesty, by whatever Denominations or Persuasions they may be distinguishíd; whereby Masonry becomes the Center of Union, and the Means of conciliating true Friendship among Persons that must have remain’d at a perpetual Distance.

          Le Maçon donc ne sera jamais (et donc implicitement, n’est pas) un athée stupide ni un libertin irréligieux.

          Le problème, c’est que la UGLE en a déduit que le Maçon doit croire en un Dieu révélé, ce qui exclut beaucoup de monde, par exemple des Hindous aux Bouddhistes en passant par les tenants d’un dieu philosophique à la Spinoza (Dieu et la Nature ne font qu’un).

          En revanche, un athée authentique ne me paraît pas être un Maçon au sens d’Anderson. Mais c’est le problème des véritables athées, qui sont très très peu nombreux à dire le vrai…

          • 68
            joab's 12 juin 2018 à 19:24 / Répondre

            En effet, clamer une NON-EXISTENCE de Dieu est tout aussi dogmatique que clamer son existence.
            Dans les 2 cas, on est à mon avis, hors de la FM telle qu’énoncée par ses fondateurs.
            Telle qu’énoncée par UGLE, la règle constituante signifie simplement que les travaux sont structurés autour d’une reflexion d’un ordre createur.
            Faute de définir ce qu’on entend par « Dieu » comment proférer son existence … ou pas ?
            Le FM ne doivent-ils pas prendre un peu de distance ?

        • 69
          ERGIEF 13 juin 2018 à 00:05 / Répondre

          Mon frère Joab’s, tu semble t’adresser à moi en te référant à la GLNF. Saches que cette obédience m’est totalement etrangere et inversement.

          • 70
            joab's 13 juin 2018 à 09:18 / Répondre

            En effet, mon frere Ergieff, dsolé de mon erreur. Il est vrai que cette tendance n’est pas une exclusivité GLNF. Ce qui est encore plus « etrange » ! Car la GLNF fait tirer un certain profit de cette imposture de « croyance en Dieu » obligatoire à ses membres, qui beneficient de facilités de visites.
            Dans tous les cas, c’est un dictat contre-maçonnique, car une telledeclaration est invérifiable, invérifiée et changeante.

  • 41
    briand 11 juin 2018 à 15:55 / Répondre

    Jean de mazargues (bigre ! rien que ça, tout un programme) MTCF tu dis : Les positions très vocales de la direction du GODF – et pas de ses membres, qui n’ont qu’à la fermer – sont proprement insupportables. La direction est guidée par une idéologie, creuset d’une certaine gauche anti-cléricale, jacobine, ani-libérale et anti-européenne, qui n’a rien à voir avec la Franc-maçonnerie.
    – Oui, en effet, j’en suis fier ainsi qu’une grande majorité de FF&SS (sans-doute des salauds de gauchistes) ; oui je suis fier d’être anti-libéral car le capitalisme a suffisamment montré son incapacité à régler les problèmes de la planète, mais au contraire aggrave l’appauvrissement et l’écart entre les classes ; oui je suis anti-européen (l’idée de départ n’était pas mauvaise) car c’est une Europe libérale, donc capitalisme, donc contre les peuples, donc hors d’une vision humaniste qui elle, a tout à voir avec la FM.

    Et que ceux qui n’en sont pas se taisent donc !
    – Ceci est bien une preuve d’extrême tolérance venant de ta part en effet.

    Enfin, je te rappelle MTCF que la bulle papale émise le 28 avril 1738 par Clément XII reste toujours d’actualité, et qu’il y a donc de fait, incompatibilité entre le fait d’être chrétien et FM ; Ce n’est pas moi qui le dit, le gentil chef du clergé, l’a rappelé encore récemment.
    Par contre moi je reprends la formule de NTCF Michel Bakounine : « Si dieu existait, il faudrait s’en débarrasser ! » Et je rajoute, que si la religion était synonyme de progrès, ça se saurait.
    Pour finir, MTCF de droite, je ne comprends pas comment tu peux dans ce cas, rester dans une obédience qui ne te convient pas ? Sauf si tu es masochiste, mais là c’est du ressort de la médecine.

    Je fais avec beaucoup d’autres, partie de ceux qui dénoncent de tels propos au GO et je me battrais toujours sur ce sujet.

    Au fait fantasmes ne s’écrit pas avec « ph », cette graphie a été abandonnée au 19e siècle.

    • 42
      Asterix 11 juin 2018 à 16:48 / Répondre

      Juste pour compléter ton propos, le petit texte ci-dessous de Bernard Besret, histoire de rappeler à ton interlocuteur qu’il ne faut pas confondre spiritualité et religiosité dogmatique ce que manifestement il semble ignorer:

      avril 2018 n° 6

      Sept propositions pour une métaphysique spirituelle

      Une amie fidèle m’a confié un texte rédigé dans les années qui ont immédiatement suivi mon départ de Boquen en 1974. Il n’est pas daté, mais compte tenu de sa typographie, je sais qu’il a nécessairement plus de quarante ans. Je l’ai scanné pour le transmettre à ceux d’entre nous qui en avaient manifesté le désir d’en prendre connaissance, mais le document qui en est sorti n’est pratiquement pas lisible. Je le reproduis donc sans rien y changer. J’ai été moi-même surpris par la continuité de ma pensée depuis ces lointaines années. Aujourd’hui que je suis attentif à ne blesser personne (à écrire du « religieusement correct ») je ne sais pas si j’oserais m’exprimer de façon aussi directe ! Je me permets de vous le transmettre mai cela ne concerne que ceux d’entre vous que cela intéresse.

      PRISE DE DISTANCE

      Le spirituel est universel.

      Au-delà des formes culturelles dans lesquelles ils s’expriment, le sage, le mystique, nous parlent de l’universel. Les religions, au contraire, accaparent au profit de leur système particulier (conceptuel, rituel, institutionnel) la puissance de ces intuitions qui sont le patrimoine de l’humanité. Détournement de l’universalité de Dieu au profit d’une terre, d’un peuple, d’une histoire, d’un évènement, d’un livre, d’une institution qui s’imposent comme médiation entre l’homme et sa destinée. Il n’y a ni Terre Sainte, ni Histoire Sainte, ni Livre Sacré, ni caste sacerdotale qui détiennent le monopole des relations de l’homme au Réel Ultime. Il y a, multiple dans ses expressions, l’humanité en quête de son identité.
      Quelque irremplaçable qu’ait été l’apport des religions du Livre (judaïsme, christianisme, Islam) à l’éveil de cette conscience de l’humanité, nous n’avons nul besoin pour le reconnaître et en bénéficier de nous enfermer dans les systèmes qu’elles se sont secrété comme des carapaces, sans doute par souci de survie historique. Je puis m’approprier certains passages de la Bible sans pour autant croire qu’Israël est le peuple élu de Dieu, l’axe privilégié de l’histoire de l’humanité. Je puis recevoir le message évangélique sans nécessairement croire que la personne historique de Jésus est le Verbe-même de Dieu fait chair parmi nous, ni que l’évènement de sa mort est la médiation obligée de ma relation à Dieu. Je peux reconnaître mes aspirations spirituelles dans les textes de l’Islam, pénétrés de la transcendance de Dieu, sans obligatoirement croire que le Coran a été dicté par Dieu-même au Prophète.
      Je suis d’autant plus libre de recourir aux richesses de toutes ces traditions que je ne me laisse enfermer par aucune en conférant à son particularisme historique une valeur universelle et absolue. Est-ce à dire que je vais sombrer dans le syncrétisme et juxtaposer sans critique les croyances des uns aux croyances des autres ? Il s’agit bien plutôt de se mettre à l’écoute de la résonance intérieure qui permet d’entendre dans tel verset de la Bible, telle parole de Jésus, telle sourate du Coran, mais aussi telle page des Védas, telle strophe du Lao Tseu, tel apophtegme zen, tel poème contemporain, une parole qui sonne juste et éclaire nos chemins.
      Le passage de la Mer Rouge ne doit pas s’effectuer à sens unique. Si nous avons à recevoir des Hébreux, nous n’en avons pas moins à apprendre des Egyptiens. Dans la quête de Dieu, rien de ce qui est humain ne peut nous rester étranger.
      Les propositions qui suivent balisent une ligne de départ pour ceux qui, par delà les orthodoxies constituées, par delà les oppositions entre l’Orient et l’Occident, aspirent à conjuguer dans leur vie la perception de l’Un avec la reconnaissance du multiple.

      Sept propositions pour une métaphysique spirituelle

      1. Ouverture au réel

      L’homme de foi vit en état d’alerte. Il sait que toutes les représentations qu’il se forge du réel (qu’elles soient scientifiques, philosophiques ou religieuses) n’ont de valeur que relative et transitoire. Les prendre pour des absolus les transformerait en croyances. La croyance se crispe sur ses positions. La foi accepte d’avoir constamment à remettre en question l’organisation antérieure de sa pensée. Elle est une brèche sur l’inconnu.

      2. Le réel ultime comme Dieu

      Le réel ultime échappe radicalement à notre mainmise sur lui. Par définition, j’appelle Dieu ce fondement sans fondement, cette origine sans origine. Toutes nos catégories sont infirmes pour le saisir. Vide ou Plénitude ? Néant ou Infini ? Absence du non-être ou présence d’une conscience ? Nous pouvons dire l’un, dire l’autre, tenir les deux à la fois s’il est vrai que nous débouchons ici sur la coïncidence des oppositions. Sur le chemin de sa connaissance, nos pas seront toujours des premiers pas. Il nous faudra apprendre à aller de commencement en commencement par des commencements qui n’ont jamais de fin…

      3. Le réel ne peut être qu’Un

      La vision orientale du réel qui refuse tout dualisme et affirme que seul le fondement ultime — quelle que soit la manière dont on se le représente — existe en vérité, est pleinement fondée. L’analyse de l’infiniment petit débouche sur le vide. L’analyse sur l’instant présent, ce point sans durée à l’intersection d’un passé qui n’est plus et d’un futur qui n’est pas encore, débouche, elle aussi, sur le vide. Nous sommes comme un mirage sur fond de néant. Le regard analytique de Dieu transperce l’univers dans lequel nous vivons jusqu’au rien qui nous fonde. Le sens de notre histoire se trouve donc en dehors de l’Histoire. Il n’adviendra pas plus tard. Il est présent à chaque instant, dans l’unité perçue avec l’Un qui est à la fois la source et la fin.

      4. Et pourtant le multiple existe

      La vision biblique du réel qui confère une consistance à l’univers créé, aux hommes et à leur histoire, est, elle aussi, pleinement fondée. Le regard analytique n’est pas le seul. Le regard global de Dieu saisit aussi les ensembles au niveau desquels nous existons. Pour lui, un atome est un atome, une galaxie une galaxie et entre les deux, notre univers terrestre est ce qu’il est en lui-même, avec ses dimensions espace temps. En tant qu’être créés, nous ne sommes pas Dieu, mais pour autant nous ne sommes pas rien. Chaque être est un reflet partiel de la Plénitude incréée. L’erreur serait de penser qu’il nous créée à l’extérieur de lui-même, à la manière d’un artisan qui façonne des objets. Il nous pense. Il nous rêve. L’acte par lequel il nous pose autres que lui-même est encore intérieur à lui-même. L’altérité ici ne signifie pas extériorité. Il n’y a pas d’abîme entre Dieu et sa création. C’est pourquoi il n’est pas besoin de pont.

      5. Le jeu trialectique de l’Un et du multiple

      Notre réel est conjugaison de l’Un et du multiple. Loin de s’opposer, l’affirmation du premier renforce celle du second et vice versa. La plénitude de l’Un fonde l’existence du multiple et le déploiement de celui-ci, dans l’espace et le temps, enrichit indéfiniment les reflets de celui-là. Chaque instant, chaque être, apportent leur contribution irremplaçable à cette symphonie cosmique dont le sens ultime transcende cependant chacun de ses éléments. Le sens de l’humanité n’est pas de s’évader de l’histoire mais bien d’en faire le lieu de la manifestation constamment renouvelée de la divinité. Un plérôme.

      6. La sagesse de l’éveil

      Pour vivre en plénitude chaque instant de sa vie et contribuer au maximum à l’histoire de l’humanité, l’homme doit pratiquer l’éveil au réel (à soi-même, aux autres, au monde, à Dieu) comme art de vivre.

      7. L’univers comme symbole

      Et, s’il éprouve le besoin légitime d’exprimer dans des signes et par des gestes sa relation à l’UN, il trouvera dans le cosmos tous les symboles susceptibles d’être universellement partagés.
      Bernard Besret

      • 46
        lazare-lag 12 juin 2018 à 09:15 / Répondre

        Tout ça est bel et bon, en tout cas à découvrir, mais, sauf erreur ou incompréhension de ma part ceci ne dit rien des sources:
        – qui est Bernard Besret, nommé ici sans être davantage présenté? En tout cas, totalement inconnu de moi et vraisemblablement de beaucoup de ceux qui nous lisent,
        – à quoi correspondent les mots: « avril 2018, n°6? Une revue? Un bulletin? De quoi? D’association? Profane? Maçonnique? Religieuse? Anarchique? C’est pour le moment nébuleux.
        – la référence à Boquen en 1974 revêt-elle ici une importance?
        C’est quoi Boquen? Un lieu? Une association? Un lieu de pensée et de réflexion? Pour le moment, à part les initiés de ces choses là, nous devons être nombreux à nous poser des questions d’interprétation.
        Car bien évidemment, sans être plus ample informé sur ces détails de forme qui en éclaireraient le fond, difficile d’appréhender plus avant le texte ainsi présenté.
        D’avance merci, de répondre à la curiosité d’un frère que tu trouveras peut-être un peu pinailleur.

        • 50
          Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 11:02 / Répondre

          Besret est un ancien moine je crois qui écrit des bouquins mêlant catholicisme et pensées asiatiques. Je n’ai rien lu d’autres que des extraits. C’est assez nébuleux pour moi, je dois dire … Et on ne voit pas bien pourquoi le convoquer à propos de Macron et les FM …

        • 54
          Asterix 12 juin 2018 à 13:40 / Répondre

          Il suffit d’aller sur Wikipédiat…

        • 56
          Asterix 12 juin 2018 à 13:52 / Répondre

          Bernard Besret, moine et prieur de l’abbaye de Boquen en Bretagne fut choisi comme conseiller d’Evêques de France et de Belgique lors de Vatican 2. Après déception sur l’évolution de l’Eglise, il avait fondé beaucoup d’espoirs après Vatican 2, il quitta les ordres et devint conseiller de la Cité des Sciences de la Villette avant de participer à la création de celle de Shanghai. Il a écrit de nombreux ouvrages que tout franc-maçon devrait lire et il revendique son appartenance au G.O. (voir Wikipédia). C’est un personnage hors du commun qui gagne à être connu.

    • 43
      Jean_de_Mazargues 11 juin 2018 à 17:57 / Répondre

      MTCF Briand,
      Ce n’est pas la peine de remonter à 1738 : une Considération du Vatican de 1983 confirme l’incompatibilité de la FM avec le catholicisme. Aux catholiques FM de se débrouiller avec ça. Cela ne concerne pas les protestants, par exemple. D’ailleurs, la très très grande majorité des FF réguliers sont protestants de par le monde.
      La FM est libérale par essence, car elle se nourrit de la liberté et a besoin de la liberté pour s’épanouir.
      Mon atelier me convient : je voudrais juste que les gauchistes qui dirigent l’obédience cessent de parler politique au nom de tous les FF.
      la phrase « Et que ceux qui n’en sont pas se taisent donc ! » était évidemment une figure de style à appliquer à l’attitude de la direction, qui ne tolère aucune critique, jamais.
      Phantasme avec ph est correct et donné par mon exemplaire du Robert (de juin 2000, il est vrai).
      Je ne crois pas être de droite mais je suis bien évidemment « pas-de-gauche » vu le sens que le mot gauche a pris dans mon pays d’origine.
      Ceux qui font le lien entre cette gauche-là et la FM sont peut-être en train de tuer la FM adogmatique dans leur pays.
      Et je persiste : l’idéologie de cette gauche anti-cléricale, jacobine, ani-libérale et anti-européenne, n’a rien à voir avec la FM. mais certains FF qui y adhèrent utilisent la FM pour promouvoir leurs idées, ce qui est un vrai problème.
      PS : Mazargues est le quartier d’origine de ma famille.

      • 44
        Asterix 11 juin 2018 à 20:59 / Répondre

        Ce serait tellement plus simple si vous définissiez le mot de gauchiste tel que vous le percevez….

        • 45
          Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 08:13 / Répondre

          Gauchiste, c’est un raccourci. Disons gauche française. Qui, en plus d’avoir mis le pays dans l’ornière et facilité la plus grande crise morale qu’il connaisse, accessoirement a colonisé le GODF et détourne la FM de son objet, une démarche initiatique symbolique et humaniste.

          • 53
            briand 12 juin 2018 à 12:54 / Répondre

            Jean-de mazargues. Ceci est ton opinion et ne représente que la tienne. Ce n’est pas la mienne ni celle d’une majorité de FF & SS du GO et à titre personnel, je combats cette idéologie dangereuse, pas pour la FM, mais pour la société en général, car elle amène à la ruine. J’aimerai aussi une explication sur « crise morale » ? Et puis le terme « coloniser » aussi ? « Gauchisme » est un terme généralement utilisé par la droite française pour définir avec mépris tout ce qui se trouve à la gauche du PS. J’en suis et me reconnais, mais moi je suis à la gauche des gauchistes, car d’obédience libertaire ; comme nos Très chers Frères Bakounine, Proudhon, Kropotkine, Elysée Reclus, Eugène Pottier, Jules Vallès, JB Clément, Francisco Ferrer, Delgado, René-Louis Lafforgue, notre sœur Louise Michel, et j’en oublie. Ni dieux, ni maîtres !!!

            • 60
              Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 15:19 /

              C’est mon opinion, effectivement. Chacun donne les siennes il me semble.
              Pour ta culture personnelle, le mot « gauchisme » a été forgé dans les années 1830, pour signifier extrême-gauche: je l’emploie par raccourci. En citant une liste où figurent plutôt des auteurs et des militants anarchistes, tu démontres que tu vis dans un espèce de monde irréel un peu pitoyable (inquiétant aussi vu que tu sembles célébrer quelques auteurs apôtres de la violence politique, chose qui me semble pour le coup étranger à l’humanisme maçonnique que nous devons promouvoir hors du temple). Un petit rappel d’ailleurs : en 1871, la direction du GODF avait fermement condamné la Commune, que le GODF des années 1970 a décidé de célébrer dans une commémoration annuelle …
              Je ne suis pas sûr que la majorité des FF du GODF soit à la gauche du PS et si c’est le cas, c’est bien dommage.

          • 55
            Asterix 12 juin 2018 à 13:45 / Répondre

            Votre Maître à Penser doit être Joseph de Maistre…Quant à dire que la gauche à mis le pays dans l’ornière c’est un peu simpliste…Ce qui a mis le pays dans l’ornière c’est la mondialisation et le libéralisme et la gauche comme la droite y ont pris leur part car ils ont confondu la mondialisation avec l’ universalisme.

            • 61
              Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 15:22 /

              Joseph de Maistre était un F, d’ailleurs … mais il n’a pas grand chose à nous dire aujourd’hui et il était furieusement anti-libéral, comme vous-même.

  • 39
    Homère 11 juin 2018 à 10:00 / Répondre

    Stop….les Frangins…je crois en la démocratie puisque c’est une création humaine…Je ne crois pas en dieu puisque c’est une création humaine….j’accepte d’étudier le concept de dieu sous cet angle-la.

  • 33
    Sigismond dit : La gaye 10 juin 2018 à 18:57 / Répondre

    C’est une information administrative émanant d’un organe officiel qui a évoqué le décompte administratif de cette obédience ! Cela dit, si cela peut faire plaisir à nos FF et nos SS du GO, on peut arrondir . à 60 000 ! Cela fait mieux…

    • 34
      Géplu 10 juin 2018 à 19:18 / Répondre

      « une information administrative émanant d’un organe officiel » !
      Mazette ! Et quel « organe officiel » ? Quelle « information administrative » ?… Ça ne veut rien dire !
      Il faut se méfier de ces pseudos infos non vérifiées émanant d’on ne sais où.
      Renseignement pris « à la source », au GODF, le chiffre donné par le GODF au 31 mai est de 52 450 membres.
      Tout autre chiffre demanderait à être prouvé.

  • 25
    Solon 10 juin 2018 à 08:44 / Répondre

    La tolérance ce semble pas être une qualité prééminente chez toi, mon F (?).
    Simples précisions, qui ne cherchent pas à te convaincre mais simplement à t’informer.
    En tant qu’institution, le GODF n’est ni déiste, ni athée.
    Il affirme et pratique la solidarité humaine, il est étranger à tout dogme et à tout credo religieux quelconque.
    Le GODF, au nom de la Liberté absolue de conscience, déclare solennellement respecter les convictions et les croyances de ses membres.
    Pour le GODF, la Maçonnerie doit être une institution ouverte à tous les progrès, à toutes les idées morales, à toutes les aspirations larges et libérales. Elle, la Maçonnerie, ne doit pas entrer dans des discutions théologiques qui n’amènent que des troubles, voire des persécutions. Elle, la Maçonnerie, ne doit pas être une église par définition intolérante pour ceux qui n’adhèrent pas à sa philosophie.
    Enfin, depuis 34 ans que j’en suis membre, je ne me suis jamais senti lésé, trahi et Mélanchon n’est pas ma référence.

    • 29
      lazare-lag 10 juin 2018 à 12:53 / Répondre

      A quel Frère t’adresses-tu?
      Dans la mesure où tu n’as pas placé ton commentaire derrière le sien, et où tu ne le nommes pas davantage, difficile de comprendre à quel commentaire tu réponds.
      Peux-tu nous éclairer, nous simples et pauvres lecteurs égarés que nous sommes sur ce blog?
      D’autre part, j’imagine que tu fais allusion à Mélenchon, si tu souhaites bien entendu respecter l’orthographe de son nom.
      Car il n’y a pas de Mélanchon connu dans la place…

      • 37
        Solon 10 juin 2018 à 20:24 / Répondre

        Je réponds au 29 de LAZARE-LAG.
        J’ai « cliqué » pour répondre au 22 de Jean_de_Mazargues, ça n’a pas fonctionné.
        Par ailleurs, j’ai appris, c’est vrai il y a très longtemps, qu’il n’y avait pas de faute dans les noms propres. J’ose espérer que dans sa grande magnanimité tolérante, que nous connaissons tous, le F concerné, m’aura pardonné.

        • 38
          lazare-lag 10 juin 2018 à 22:57 / Répondre

          Merci pour tes réponses, Solon.
          Donc Solon (25)= réponse à J.de Mazargues (22).
          L’échange entre vous deux sera donc plus compréhensible maintenant, merci.
          Quant à l’orthographe des noms propres, moi aussi je connais cette expression selon laquelle les noms propres n’ont pas d’orthographe.
          Certes, ça se dit, mais plutôt pour les noms peu connus,me semble-t-il.
          Pour les gens cités à longueur de journaux,ou de télé, et depuis des années, en plus candidat aux élections présidentielles, j’en suis moins convaincu.
          Ou alors je vais me mettre à écrire Lineau Van Tura, Jean Gabain, Bernard Blyllé, et pourquoi pas François Mythe-errant et Général Deux Goals.
          Cela dit, rien de grave, ce n’est qu’une erreur bien vénielle finalement, sans conséquence vitale, pour le porteur du nom.
          Pour finir sur un peu d’humour, sur une note légère,on m’autorisera de dire juste: ne Mélenchon pas tout!

    • 40
      Jean_de_Mazargues 11 juin 2018 à 11:09 / Répondre

      Je réponds sur l’accusation d’intolérance. Si la tolérance est bien l’attitude qui consiste à admettre chez autrui une manière de pensée ou d’agir différente de celle qu’on adopte soi-même (Le Robert), je suis parfaitement tolérant.
      Mais la tolérance ne signifie pas renoncer au jugement, la critique, ou la contestation de ces manières de pensée ou d’agir. C’est cela, la liberté.

    • 51
      joab's 12 juin 2018 à 11:53 / Répondre

      Merci de rappeller celà et d’ailleurs, nous constatons là l’extrême REGULARITE aux constitution d’Anderson qui bannissent toute controverse religieuse et politique.
      Le GODF est donc plus « régulier » que la GLNF dont le GM actuel se proclame « ultime lien avec Dieu ».
      Il est donc particulierement « etrange », hors manoeuvre de « marché » maçonnique, que le GODF fasse des mamours à (l’institution GLNF) ce qui est totalement contre ces principes que tu énonces. Et en même temps se montre boudeur, intolérant même vis à vis de ceux qui sont hors de « grosses », opulentes institutions.

  • 24
    loulou974 10 juin 2018 à 08:27 / Répondre

    Bonjour à vous tous,
    Heureusement que les profanes ne visitent pas notre site. Ils seraient navrés du peu de fraternité qui ressort des commentaires. Faisons fi de la position de Macron vis à vis de la FM. Notre but principal n’est-il pas d’œuvrer au progrès de l’Humanité ?
    Je vous adresse à tous une fraternelle pensée de l’Île de La Réunion

    • 28
      lazare-lag 10 juin 2018 à 11:51 / Répondre

      Eh si, les profanes visitent « notre » site….
      Et parfois même déposent également leur parole.
      Mais heureusement tous les commentateurs ne sont pas dans l’invective ou le manque de savoir-vivre.
      En habitué du site, on peut repérer à force, sous réserve qu’ils évoluent toujours sous le même pseudo,les lignes de tolérance des uns et des autres, les agacements, les limites jugées impardonnables à franchir et au delà, les caractères.
      Bref une société d’hommes et de femmes, malgré leurs engagements de respect de l’autre et de soi-même souscrits au départ lors de leur initiation.
      Celà dit, effectivement la position de Macron vis-à-vis de la F.M (si tant est que la sus-dite soit homogène et monolythique, ce qui n’est pas précisément le cas), est secondaire. L’inverse (F.M./ Macron)également.
      Mais, rien n’interdit d’en parler si notre frère Géplu nous le propose au petit-déjeuner.
      Que la Réunion (de ce qui est épars?) se porte bien, ainsi que tous les réunionnais.

      • 49
        joab's 12 juin 2018 à 11:00 / Répondre

        On peut aussi noter ce qui est facteur de fraternité, d’apaisement et ce qui est facteur d’excitation, du fait de militantisme, qui n’a rien de different du militantisme syndical, politique, religieux. Et c’est là qu’on constate les sinstres procédés de « negative campain » consistant à discrediter la personne, le FM individuellement. Ce qui evidemment est desastreux pour notre image mais plus gravement par la perversion de nos principes.

  • 23
    lazare-lag 9 juin 2018 à 16:22 / Répondre

    Je viens de lire, sous la plume de BJ ( cf. message 17) qu’il aimerait, je le cite: « savoir comment quelqu’un peut écrire que « la plupart des frères ont soutenu la candidature de X ou Y ». La première phrase de cet « article » le décrédibilise ainsi en entier ».
    Loin de moi l’idée de prendre ici la défense de l’auteur de cet article, Vincent Nouzille, mais avant de le condamner sèchement commençons par le lire.
    Or, quelle n’est pas ma surprise entre la version sur le site du Figaro, accessible ici-même et la version papier.

    Version dématérialisée:
    « La plupart des frères ont soutenu l’élection d’Emmanuel Macron. Mais, depuis, les frictions s’accumulent entre certaines franges de la franc-maçonnerie française qui défendent une vision stricte de la laïcité, et un président qui a multiplié les gestes en direction des religions ».

    Version journal imprimé:
    « La plupart des frères ont soutenu l’élection d’Emmanuel Macron, symbole d’ouverture politique. Mais, depuis 2017, les frictions s’accumulent entre certaines franges de la franc-maçonnerie française qui défendent une vision stricte de la laïcité, et un président très spiritualiste qui a multiplié les gestes en direction des religions ».

    D’une version à l’autre disparaissent ainsi « symbole d’ouverture politique » et « président très spiritualiste ».
    L’histoire ne dit pas si ces modifications ont été faites avec ou sans l’assentiment de leur auteur, pourtant ces nuances me paraissent significatives.
    Elles disent, en particulier sous couvert « d’ouverture politique (sic) de mai 2017, qu’il s’agissait de voter contre le F.N. et sa candidate.
    Et peut-être parce que cela a été le cas de beaucoup des citoyens, V. Nouzille a cru pouvoir dire avec ses mots que ce fût le cas également des Francs-Maçons.
    En tout cas, c’est un peu ainsi que je comprends sa phrase.
    Donc oui, il me semble qu’on peut écrire ce qui est ici écrit par Vincent Nouzille dans cette phrase introductive.
    Etant précisé, et la nuance me semble importante que nous parlons ici de l’état d’esprit de l’électeur et du citoyen au moment de glisser son bulletin dans l’urne un beau matin de mai 2017. L’état d’esprit du même électeur et du même citoyen en ce beau jour de juin 2018 peut avoir subi quelques variantes, bien évidemment.
    Le terme spiritualisme est un peu plus gênant, il semble sous-entendre qu’il n’y a pas de spiritualité autre que religieuse, mais c’est un autre débat. Mais je tenais à ce que ce soit dit.
    Par ailleurs, et dans les deux versions, je suis assez choqué par le fait que d’entrée il ne soit question que de frères. Nos soeurs apprécieront… nos électrices et nos citoyennes aussi.
    Ensuite, mais je ne ferai pas ici une note de lecture de cet article, rien de vraiment nouveau s’agissant d’un sempiéternel article sur les bruits de couloirs des salons parisiens, salons ministériels ou journalistiques.
    Et s’il y a du nouveau, cela tient au fait que ceux qui courent derrière ce type d’actualités pourront mettre à jour leurs fiches sur tel ou telle.
    Est-ce important de savoir les liens, parfois familiaux, qu’entretiennent E. Philippe, J.Michel Blanquer ou Marlène Schiappa avec nos obédiences? Je me le demande.
    Au final, quelques critiques sur cet article, oui, comme pour tout article qui parle du rapport des obédiences avec les pouvoirs qui nous gouvernent, mais rien vraiment de nature à décrédibiliser l’ensemble de l’article à partir d’une phrase introductive.
    On peut donc le lire, comme on peut aussi s’en passer. Il s’agit d’un article réduit aux seuls salons parisiens, je l’ai déjà dit, et il ne s’agit donc pas d’un article sur la Franc-Maçonnerie, on l’aura bien compris.

  • 21
    Chicon 9 juin 2018 à 09:29 / Répondre

    Si le GODF donne des leçons de laïcité a Macron , cela ne va coincer grave.
    On va envoyer Stifani qui mettra la GNLF au service de Macron.
    Ça ne va pas passer non plus.
    Moralite : pas de politique pour les obediences

  • 20
    tartuf_rit 9 juin 2018 à 00:48 / Répondre

    Affligeants ces écossais des structures dogmatiques et non libérale leurs désirs de se,faire bien voir de leur Dieu(si,si,j’insiste) les rend bêtes à pleurer. Le de Mazargue ferait bien d’écouter sa base il comprendrait peut être ce que pensent les FF , pour la part j’ai été (maçonniquement visité par des membres de la GLNF qui m’ont textuellement dit en avoir assez des attitudes et comportements de leurs directeurs de pensée à vous entendre ce sont des grossièretés que de se réclamer d’une République Laïque ET Sociale ce que je comprends des grenouilles c’est que ce qui leur fait mal au f… C’est le social Ah les,partageux quelle horreur ,quelle trivialité,quelle malsonnance, quelle trivialité nous les maçons sommes tellement bien sans rien avoir à partager avec cette populace stupide et qui ne comprend bien et que l’on roule si bien avec les mots de démocratie.

    • 22
      Jean_de_Mazargues 9 juin 2018 à 14:47 / Répondre

      C’est ça : je ne suis pas entré en FM pour me retrouver à la fête de l’Huma.

      • 27
        BBQ261 10 juin 2018 à 10:51 / Répondre

        Je n’ai pas très bien compris cette attaque peu fraternelle. On peut être croyant et maçonner au GO. Quel est le problème ?

      • 31
        ERGIEF 10 juin 2018 à 13:47 / Répondre

        Et voilà BBQ à dégaine l’arme fatale « pas fraternel ». Mon cher frère Jean de M je partage totalement ton commentaire: je ne me sens pas du tout en fraternité maconnique avec ceux et celles qui utilisent l’Ordre comme une tribune politique laicardo-gauchiste. Non seulement ils sont sectaires et dogmatiques mais en plus ils ne comprennent rien à la maçonnerie. C’est triste pour ces frères et soeurs en humanité mais ils usurpent totalement leur appartenance. Regardez Mélenchon…un vrai repoussoir…et Schiappa…une caricature… que le GADLU me garde d’avoir un jour quelque chose en commun avec ces gens là !

        • 32
          yasfaloth 10 juin 2018 à 17:46 / Répondre

          Au moins à la GLDF nous n’avons pas ce problème 🙂 !
          .
          Enfin tant que nos instances ne seront pas noyautées par les fans d’Asselineau… ou d’autres… mais je pense que nous sommes nombreux à veiller au grain !

          • 35
            Armand Edmond 10 juin 2018 à 19:24 / Répondre

            Vous n’avez pas à la GLDF l’inénarrable Turbet, dit « La Voix de son Grand Maître », ancien salarié socialiste ayant très vite retourné sa veste pour être le fondateur de la fraternelle des amis de Macron ?…

            Ouaf, ouaf. C’est sérieux ça, pour une obédience « qui ne fait pas de politique » ! Tu veilles à quel grain ?

            • 36
              yasfaloth 10 juin 2018 à 19:50 /

              J’ai dit ailleurs que, bien qu’aillant, dans ma vie profane, de la sympathie pour le Président Macron et sa politique de redressement des comptes publics, je n’adhérais en aucun cas et en aucune manière à cette initiative de JL Turbet, le concept de Fraternelle, surtout politique m’apparaissant comme fondamentalement anti-maçonnique !
              .
              Heureusement, chez nous, dans le cadre rituèlique (et même en dehors) tout prosélytisme ou propagande politiques ou religieux sont rigoureusement prohibés.

    • 30
      lazare-lag 10 juin 2018 à 13:16 / Répondre

      Moi non plus, je ne vois pas la nécessité d’être désagréable par ce qu’en désaccord.
      Est-il vraiment nécessaire d’écrire « Le de Mazargue ferait bien de … »
      Interpeller tel ou tel en le qualifiant de « le Tartempion », « Le Machin », cela donne-t-il du crédit à l’argument qu’on défend? Pas vraiment, non?
      Je trouve d’ailleurs notre frère Jean de Mazargues, avec lequel je ne suis pourtant pas toujours d’accord et il le sait pour le dire de temps à autre ici même,particulièrement élégant de ne pas avoir relevé ce manque de savoir-vivre évident (maçonnique ou pas d’ailleurs).
      Il me revient cette pensée de Confucius (découverte il y a bien longtemps dans un Lucky-Luke, comme quoi la bande dessinée mène à tout…):
      « L’invective ne déshonore que son auteur ».
      A méditer, le soir à la veillée, ou avant d’aller en tenue débattre avec ses frères et soeurs.

    • 52
      joab's 12 juin 2018 à 12:00 / Répondre

      Tu touches une question essentielle qu’on peut aborder de manière apaisée en FMs, hors des « chapeles » obedentielles.
      La CHARITE est une valeur maçonnique(pas seulement) qui consiste à aider les plus faibles.
      Elle peut se traduire par des dons des plus dotés : c’est la charité telle que paratiqué et préconisée longtemps, souvent à la gloire du « charitable » qui s’en prévaut.
      Notre société moderne a développé l’action sociale, mais aussi l’aide aux victimes de guerre de calamités. Il s’agit d’action d’état, bien plus efficace.
      Ce qui debouche en effet vers un choix « politique » entre ceux qui defendent uneforme, ou l’autre.

      • 59
        Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 14:27 / Répondre

        La charité, c’est l’aumône, tout le contraire d’une politique sociale et de l’aide sociale.

        • 64
          joab's 12 juin 2018 à 16:59 / Répondre

          Faut se remettre dans le contexte du 18e siecle. Pas d’action sociale alors. Le secours aux plus faibles etait de la part de plus aisés, riches ou d’organismes qui aidaient en echange d’une allegeance religieuse ou politique.
          Les prestations sociales sont de nos jours UN DROIT ! Tel est l’immense progrès dont nos sociétés ne semblent plus se rendre compte.
          Il est devenu même de bon ton de clamer « réduire les depenses sociales » … et favoriser la richesse des déjà plus dotés.
          On est d’accord sur la conclusion, mais justement, il serait temps de comprendre les valeurs de « charité » maçonnique sous l’angle de l’action sociale …

          • 66
            Jean_de_Mazargues 12 juin 2018 à 18:05 / Répondre

            Ce n’est pas une raison pour gaspiller l’argent public.
            Les dépenses sociales dépassent les 30% en France (31,5%) et en Finlande (30,8%), et se situe à plus de 25 % en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Danemark, en Grèce, en Italie, en Norvège et en Suède.
            Je laisse de côté la Grèce et l’Italie mais j’observe que pour les autres, les prestations sont le plus souvent de bien meilleure qualité (ce que je connais directement : Allemagne, Autriche, Danemark, Suède) qu’en France, pour une ponction moins importante: voilà le problème.
            Mais rien à voir avec la FM.

            • 75
              joab's 13 juin 2018 à 16:57 /

              Y a-t-il un seuil au delà duquel les depenses sociales seraient « excessives » ? Je ne le connais pas. Il y a une reflexion globale à avoir sur notre raison d’être citoyen.
              Pour rester dans la FM la « charité » dont l’expression moderne est l’action sociale meriterait reflexion. Rarement entendu quoi que ce soit en loge.

  • 17
    bj 8 juin 2018 à 18:50 / Répondre

    J’aimerais savoir comment quelqu’un peut écrire que « la plupart des frères ont soutenu la candidature de X ou Y ». La première phrase de cet « article » le décrédibilise ainsi en entier. Il aurait été intéressant de se demander ce que la politique macroniste (affirmation d’une souveraineté européenne, place et rôle de l’état, laïcité et énoncé d »une « radicalité laïque », …) pose ou pas comme questions aux FFMM. Interroger n’est pas répondre.
    Mais asséner des idioties invérifiables et considérer chaque obédience comme la caricature d’elle-même c’est vraiment une perte de temps.
    Du coup, on se retrouve avec les mêmes trolls que d’habitude sur le « GODF est comme ceci » et « moi je maçonne, pas toi », etc. Quel ennui.

  • 13
    La gaye 8 juin 2018 à 13:37 / Répondre

    Il faut enlever au décompte les FF et les SS qui font parti de plusieurs LL et ne tenir compte que des matricules… et la…

  • 9
    Van Worden 8 juin 2018 à 11:28 / Répondre

    Chaleur plus humidité : refleurissement du marronnier!

  • 8
    SEVIN 8 juin 2018 à 11:25 / Répondre

    Le GODF est une Obédience libérale – elle n’est pas la seule, bien entendu.
    Le GODF prône la. Laïcité et le serment , prêté lors de l’initiation, n’est prêté ni sur la Bible ni sur quelque texte « sacré » (religieux) que ce soit.
    Le GODF n’est pas anti-religieux mais considère la Loi de Décembre 1905 comme un acte fondateur de la République indivisible, laïque et sociale qui s’applique et s’impose aux élus de la Nation sans restriction ni faux-fuyant.
    On peut constater tous les jours les violations de cette Loi jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.
    « Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, le GODF se refuse à toute affirmation dogmatique » – principe exprimé dans sa Constitution.
    Qui se réclame de la Franc-Maçonnerie du GODF doit avoir toujours présent à l’esprit ce Principe…qu’elle que soit sa fonction, son grade, sa qualité . D’aucuns feraient bien de s’en souvenir à peine de forfaiture.
    Vive la République !

    • 15
      Jean_de_Mazargues 8 juin 2018 à 18:17 / Répondre

      « A peine de forfaiture » ???? Des menaces, maintenant ? C’est maçonnique, cette violence verbale ?
      Apprenez d’abord à lire le texte que vous citez : « Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, le GODF se refuse à toute affirmation dogmatique ». Il y a des FF croyants au GODF: ils y ont toute leur place. La laïcité, ce n’est pas l’athéisme.
      Quant au Président de la république, je n’ai pas vu qu’il ait contrevenu à la loi de 1905.

    • 67
      joab's 12 juin 2018 à 19:17 / Répondre

      La « francmaconnerie du GODF » ??? etrange expression ! Il y a la franc-maconnerie UNIVERSELLE. Il n’y a pas de FM du GODF, de la GLDF … Il y a des obediences qui gèrent des aspects des maçons.
      Tant que des FM s’identifieront prioritairement aux declarations obedentielles plutôt qu’à la FM, on sombrera dans des querelels profanes.

  • 7
    Jean_de_Mazargues 8 juin 2018 à 11:11 / Répondre

    Les positions très vocales de la direction du GODF – et pas de ses membres, qui n’ont qu’à la fermer – sont proprement insupportables. La direction est guidée par une idéologie, creuset d’une certaine gauche anti-cléricale, jacobine, ani-libérale et anti-européenne, qui n’a rien à voir avec la Franc-maçonnerie.
    Cette direction entraîne dans son sillage ses obédiences satellites.
    Tout ceci donne de la FM une image fausse : ce serait une réunion de clubs et d’associations regroupant des électeurs de gauche, du PS à Mélenchon.
    Et que ceux qui n’en sont pas se taisent donc !
    Comment expliquer sur la place publique que la FM n’est pas une mouvance politique ?

    • 10
      Jules 8 juin 2018 à 11:48 / Répondre

      Et qui élit « la direction » du GODF, si ce n’est ses membres ?…
      Les « directions » du GODF changent, régulièrement, la politique du GODF reste la même. Si « les membres » (54 000 tout de même) n’étaient pas d’accord, crois-tu qu’ils la fermeraient, comme tu dis ?…
      Quant à l’engagement sociétal du GODF, pourquoi n’aurait-il rien à voir avec la franc-maçonnerie ? Qu’était la maçonnerie de 1717, en plus d’être une association de solidarité, si ce n’est un club d’intellectuels tentant, autour de Desaguliers, de diffuser l’esprit et la philosophie humaniste des Lumières ?
      C’est la maçonnerie bigote qui n’est qu’une déformation, une déviance de la franc-maçonnerie des origines.

      • 11
        la gaye 8 juin 2018 à 12:05 / Répondre

        GODF !!! 54000 ??? ce n’est pas ce qui ressort des chiffres réels !! plutôt 38 000 environ..

        • 12
          Géplu 8 juin 2018 à 12:43 / Répondre

          Désolé, mais 54 000 membres est bien ce qu’annonce officiellement le GODF.
          D’où sors-tu tes 38 000 ?

      • 14
        Jean_de_Mazargues 8 juin 2018 à 17:23 / Répondre

        La direction du GODF est élue au suffrage indirect, pour administrer l’obédience dans l’intérêt de l’obédience, par pour s’en servir de tribune commode.
        D’accord pour aborder de temps à autres des sujets dits « sociétaux » en loge.
        Pas d’accord pour que la direction, tel un bureau politique, intervienne dans les débats profanes en affirmant une ligne politique que ne peut pas – pas hypothèse puisque l’obédience n’est pas un club politique – être celle de ses membres.
        Les membres ne prennent pas la parole pour contester parce que c’est impossible: quel média reproduirait leur propos ?
        Quant à la « maçonnerie bigote », il faudra m’expliquer ce que c’est. Encore un jugement de comité d’action laïque moisi qui phantasme ses ennemis inexistants.
        Signé d’un F qui dans le monde profane est: laïque, girondin, libéral, européen et « pas-de-gauche ».

        • 18
          Jules 8 juin 2018 à 18:55 / Répondre

          Les 36 Conseillers de l’Ordre sont élus « à bulletin secret » par les représentants des loges lors des Congrès régionaux. Une loge, une voix. Ils sont donc élu par la base. Et ce sont eux qui élisent en leur sein le GM. Crois-tu qu’ils se laisseraient imposer un candidat qui ne leur plairait pas ? Et par qui d’ailleurs ?
          Et crois-tu que le GM, même c’est lui qui s’exprime (il en faut bien un et c’est lui qui a été élu chef), pourrait s’exprimer comme il l’entend sur des sujets graves et sérieux sans avoir l’aval du Conseil de l’Ordre ?
          Alors il faut arrêter de dire que la « direction » du GO ne représente pas les membres du GO. Elle en représente l’immense majorité, et si certains ne comprennent ou n’apprécient pas les positions de la « direction » de leur obédience, c’est qu’ils ne sont pas à leur place dans cette obédience.

          • 19
            Jean_de_Mazargues 8 juin 2018 à 22:28 / Répondre

            Non, non et non ! Les autorités élus de l’obédience ne peuvent prendre de positions politiques en notre nom. La politique n’est pas dans le champ maçonnique.
            Nulle part dans nos Statuts je ne lis d’ailleurs que le GM représente les FF ! « Il faut arrêter de dire » ???? mais Jules, tu te prends pour César ?

    • 16
      Astérix 8 juin 2018 à 18:46 / Répondre

      Sans être affilié à un mouvent dit de gauche, on peut être un homme libre qui s’efforce de construire son opinion par lui même. Mais la dévotion de certains n’a d’égal que la dévotion de quelques autres enfermés qu’ils sont dans la croyance et le dogmatisme c’est à dire aux antipodes de ceux qui cherchent la vérité sans avoir des réponses toutes faites à leur questionnement.
      La seule vérité qui vaille le respect de l’humain et qui impose de faire aux autres tout le bien que l’on voudrait qu’il fut fait à soi-même.
      Tout le reste que du nombrilisme et de la cordonite.

  • 6
    Altec 8 juin 2018 à 11:08 / Répondre

    1- il est dit le GODF principalement donc personne n’est exclu.
    2- ceux qui n’y sont pas ne sont ni cachés ni apeurés ni à l’abri.

    • 26
      ERGIEF 10 juin 2018 à 10:10 / Répondre

      Ceux qui n’y sont pas ont bien raison. Comme tous ces articles impliquant de près ou de loin la FM celui ci est de la daube destinée aux classes moyennes friandes de ragots complotistes. A cette clientèle franco franchouillarde qui constitue la clientèle de la presse hebdomadaire et malheureusement des caciques du GO, de la GLFF et d’une large part de leurs adherents. On est très loin, vraiment très très éloignés, de l’idée maçonnique dont parlait Henri Tort Nougues. Alors les absents ont bien raison de refuser de se plonger dans ce marigot typiquement hexagonal que nos frères étrangers regardent avec effarement pour ne pas dire avec compassion.

      • 47
        lazare-lag 12 juin 2018 à 09:57 / Répondre

        Primo, et je l’ai dit plus haut,(cf. mon message 23), j’émets également une sérieuse réserve sur la portée de ce type d’articles, celui-ci pouvant malgré tout être un peu mieux fait que beaucoup d’autres. C’est déjà mieux que du Koch, c’est déjà ça. Ce n’est pas un compliment, car ce n’est pas difficile.
        Par contre je te trouve particulièrement sévère avec ce que tu qualifies de « classes moyennes » et de « clientèle franco-franchouillarde » de la presse hebdomadaire.
        Cela mériterait évidemment de définir ce que sont les classes moyennes, d’une part,(car nous ne parlons pas tous forcément de la même chose sous ce terme) et bien évidemment, d’autre part, ce que tu regroupes sous l’appellation de presse hebdomadaire.
        Car j’y sens comme une pointe de condescendance, (je n’ai pas encore écrit de mépris), éventuellement comme un complexe de supériorité de ta part, vis-à-vis des classes moyennes.
        Car enfin, les hebdomadaires de qualité existent, et ne sont pas dans toutes les maisons, loin de là.
        Tout le monde n’achète pas des hebdomadaires, des quotidiens, voire des livres. Critiquer ceux qui le font me paraît donc un peu curieux.
        Ils (les hebdomadaires)sont donc la preuve d’une recherche d’informations les plus diverses, pas seulement politiques bien heureusement.
        Donc notamment culturelles, notamment littéraires, notamment théatrales, notamment sur les expositions artistiques, les musées, la connaissance la plus variée, bref la culture générale.
        Et ce pas seulement dans un cadre franco-français, quand ce n’est pas dans un cadre plus étriqué de franco-parisianiste.
        Justement, de mon point de vue les hebdomadaires participent (ils ne doivent pas évidemment être la seule source d’inspiration) de ce qui n’est pas « franco-franchouillard (sic).
        Ils participent de l’ouverture au monde que devrait avoir chaque citoyen, et chaque franc-maçon, cela me semble évident.
        Enfin, ta critique des classes moyennes me paraît d’autant plus troublante car que sommes-nous, nous la très grande majorité des 180.000 Frères et Soeurs de nos obédiences, sinon issus de ces classes moyennes?
        Sauf Ergief?
        P.S.: s’il ne faut pas lire la presse hebdomadaire, merci de nous dire ce qu’il faut lire, à nous tellement moyens qui ne savons ni lire, ni écrire, tout juste épeler.

  • 5
    capelle 8 juin 2018 à 09:57 / Répondre

    Et quand bien même il n’y aurait que le g.o.d.f(ce qui est faux) quels sont les autres???ils restent muets bien à l’abri dans la peur de recevoir des coups de l’extrême droite!!!Quel manque de courage!!!

  • 4
    Altec 8 juin 2018 à 09:23 / Répondre

    Ai-dit que tu l’avait dit ? Non !
    Je dit seulement que le GODF représente le GODF pas les FM en général , il y a qq fois confusion.
    Avec tout le respect pour cette Obédience.

  • 3
    Altec 8 juin 2018 à 09:17 / Répondre

    Non ! tu n’es pas visé par mon commentaire

  • 1
    Altec 8 juin 2018 à 08:58 / Répondre

    Principalement le GODF !!! sauf que le GODF ne représente pas LES FM , seulement une partie

    • 2
      Géplu 8 juin 2018 à 09:10 / Répondre

      Ai-je dit le contraire ?… 🙂

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Donec tristique elit. quis, neque. lectus