Le Blog Maçonnique Hiram.be est en vacances jusqu'au mercredi 15 août.

 

Rendez-vous le jeudi 16 août pour la reprise

 

Et si d'ici là il se passait quelque chose d'important, on réveillerait tout de même le blog avec un petit article,

et vous en seriez informé par une newsletter (y êtes vous bien abonné ?)

.

Profitez de ces vacances pour visiter la base de données du site : plus de 11 000 articles y sont stockés, sur tous les sujets maçonniques !

LaCroix 220618

Arnaud Beltrame, mort dans le péché ?…

Par Géplu dans Divers

Dans La Croix du 22 juin on peut lire une interview du père Jean-Baptiste Golfier, Chanoine régulier de l’abbaye de Lagrasse, celui qui avait préparé au mariage et administré les derniers sacrements à Arnaud Beltrame.

Celui-ci bien évidemment analyse le sacrifice du colonel comme un acte de don de soi inspiré par sa foi : Il exprime de façon exemplaire ce que le pape François a rappelé dans sa récente exhortation sur la sainteté, à savoir que nos vies n’ont de valeur que par le don d’elles-mêmes, et qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Pourquoi pas, les motivations de son geste sont sans doute multiples et il ne pourra jamais nous les détailler, mais toute récupération, quelle soit faite par l’Eglise ou par la franc-maçonnerie est inutile, indécente et ridicule. Mais le plus intéressant de cette interview est quand on demande au prêtre si l’on peut parler de pèlerinage autour de sa tombe et, sous-entendu, si l’Eglise peut envisager une béatification d’Arnaud Beltrame. Réponse : (…) Actuellement, ce qui me semble bloquer le plus, c’est son appartenance à la franc-maçonnerie. Il ne m’en avait jamais parlé et je suis convaincu, après avoir fait mon enquête, qu’il ne voyait pas le problème et était dans l’ignorance des raisons profondes de l’incompatibilité de la maçonnerie avec la foi catholique. Personne ne le lui avait clairement expliqué. (…)

Ainsi le pauvre Beltrame était franc-maçon parce qu’il ne savait pas que c’était interdit par l’Eglise. « A l’insu de son plein gré » sans doute ? « Personne ne lui avait expliqué » insiste Jean-Baptiste Golfier. Il prend pas un peu les gens (et surtout notre Frère Arnaud) pour des neuneus, le curé ?

dimanche 24 juin 2018 35 commentaires
  • 35
    Désap. 29 juin 2018 à 19:07 / Répondre

    @ Ergief
    La Kabbale c’est la mystique juive, elle est exclusivement liée au texte hébreux de la Thora.
    Si elle mène à la lumière, c’est à celle de la révélation de la Thora.
    C’est un fait que la Kabbale est une partie de la religion juive et ceci n’enlève rien à ses exigences, ses nécessités, son intelligence.
    Mais elle n’est pas initiatique au sens antique et unique du terme parce qu’elle est liée à une révélation qui, quoiqu’on en dise, est un dogme.
    De même, il est très décevant de voir un nombre croissant de maçons oublier leur rituel au profit de l’exégèse biblique.
    Si le rituel maçonnique possède pour partie un vocabulaire biblique et un objectif symbolisé par le temple de Salomon, son fonctionnement, ses principes et son exercice en loge ne s’apparentent pas à la religion, mais précisément à l’initiation qui n’est aucunement basée sur une révélation définie à priori.
    Car en effet, l’initiation ne suppose pas de partir d’une révélation et s’efforcer de l’approfondir de manière à mieux la comprendre, elle propose d’établir des vérités symboliques de manière à construire le chemin qui mènera vers la réalité tangible de l’esprit.
    Je me suis mal exprimé, dans mon idée il ne s’agissait pas de l’Islam mais du soufisme, bien plus indépendant de la religion que l’on pense parce que partageant les principes de l’initiation et par là relativisant quelque peu la parole du Prophète, tout du moins établissant que c’est ce qu’il comprit
    Quant au manque d’humanisme de Ibn al Arabi … que dire de l’humanisme de l’ensemble des prophètes et leurs prêtres toutes religions confondues à l’égard des mécréants ? Ils prêchent tous la violence et fait exceptionnel il n’y a pas d’exception ! Dans le monde antique, voilà fondamentalement la novation qu’apporte la nouvelle spiritualité en comparaison de l’initiation ; jamais auparavant on n’avait massacré au nom de croyances, jamais n’avait existé le fanatisme en matière de spiritualité.
    Enfin, être initié suppose de dépasser les Livres, le Temps et les cycles.

  • 32
    ERGIEF 27 juin 2018 à 21:43 / Répondre

    Manifestement MBAF Desap tu es passé à côté de la Kabbale. Bien que chrétien convaincu (d’origine catholique mais c’était il y a très très très longtemps…..) je côtoie des kabbalistes de haut vol et je peux te certifier que ton jugement est erroné. S’il y a bien une voie susceptible de conduire à la grande Lumière, c’est bien celle là mais elle exige une quantité de travail considérable. On ne peut pas se contenter de l’effleurer. A te lire je présume que c’est ton cas. Pour ce qui est du christianisme (j’exclus volontairement l’Eglise de Rome déviante) la voie de la gnose est aussi un chemin très éclairé. En revanche je ne partage pas ton enthousiasme à l’égard de l’Islam et du soufisme. Il est de bon ton dans les milieux politiquement corrects de minimiser le totalitarisme musulman au prétexte qu’il y a quelques siècles l’Islam a connu une période flamboyante et qu’aujourd’hui le soufisme serait une version modérée de la pensée mahometane. En fait la veritable tromperie c’est le soufisme expression ultime de la taqyia et qui sert d’alibi à une religion dont le chemin de lumière essentiellement mental exclut toute référence à l’amour du prochain et à la voie du coeur. Un mot enfin des grecs : nous leur devons tout ce qui combiné au judaïsme a donné les deux autres religions monothéistes. Sans eux pas de chrétienté ni d’islam. Notre chance à nous maçons c’est que nous pouvons nous enrichir de chacune de ces spiritualités sans nous laisser enfermer dans des chapelles (ou des mosquées…)

    • 33
      Désap. 27 juin 2018 à 23:07 / Répondre

      Mon BAF Ergief, permets-moi de t’assurer que tu te trompes quant à l’amateurisme que tu me prêtes.
      Jamais je n’oserais écrire ce que j’ai écrit sans une certaine connaissance.
      S’agissant de l’Islam, tu m’as mal lu.
      Il n’est pas question de l’Islam d’aujourd’hui, pas même de celui qui s’instaure après la perte du dernier califat d’Espagne, je parle de celui, antérieur, réceptacle des sagesses égyptienne et grecque, celui sublime de Ibn el arabi.
      Nous aurons sans doute l’occasion d’en parler bientôt, si tu le souhaites, nous fréquenterons des Ateliers prôches.
      Et le christianisme, disons que le coeur sentimental m’ennuie un peu, je lui préfère l’âme-hors.

      • 34
        ERGIEF 28 juin 2018 à 10:31 / Répondre

        Loin de moi l’idée de te considérer comme un touriste…ce que je veux dire c’est que la Kabbale est l’affaire de toute une vie d’étude et de don de soi. On ne peut pas la balayer ainsi d’un revers de main. De même réduire la pensée chrétienne à l’amour dans sa dimension affective est un raccourci hasardeux. C’est méconnaître son universalité au sens de l’amour agapè, de la charité. Pour ce qui est enfin de Ibn Arab, il fut certes un remarquable penseur. Sa vision de l’Un héritée de Platon est exemplaire mais il demeure, comme tous les servants de l’Islam, un ségrégationniste. Dépassant la charia il a prôné toute sa vie le port par les gens du livre des signes extérieurs de leur dhimitude. Voilà pourquoi je le mets dans le même sac qu’Augustin…des théoriciens brillants (!) mais de piètres humains, générateurs de discrimination et de haine entre les peuples . La quête spirituelle ne justifie pas le mépris des différences..

  • 26
    ERGIEF 26 juin 2018 à 22:54 / Répondre

    Cette bulle n’a en fait de sens qu’à l’intérieur de l’église de Rome. Les anglicans, les orthodoxes, les réformés, les évangélistes etc et tous les chrétiens non « affiliés » a une structure religieuse n’en ont que faire. A un de nos frères qui s’inquiétait pour son salut je faisais remarquer qu’il faut être vraiment conditionné pour croire que le seul chemin est celui de l’Eglise catholique au prétexte qu’elle tiendrait sa légitimité des apôtres par transmission directe. C’est oublier l’histoire des papes des antipapes et des faux papes….Il y a belle lurette que si « filiation » spirituelle il y a eu (ce qu’a titre personnel je conteste) celle ci est rompue. Et ces femmes ordonnées dans l’église Anglicane ? Et ces prêtres et popes mariés? Et ces pasteurs homosexuels affichés ? Et tous ces divorcés ? Etc. Ne seraient-ils pas de bons chrétiens au prétexte qu’un évêque de Rome dont ils ne reconnaissent ni le pouvoir temporel ni l’autorité spirituelle en a décidé ainsi? Pour le vrai chrétien le chemin c’est celui de Jésus pas celui d’une Église quelle qu’elle soit.
    C’est exactement la même chose que lorsque la GLNF confondant reconnaissance et régularité refuse l’entrée de ses temples à des frères dont le niveau d’elevation spirituelle ferait pâlir de jalousie les plus avancés de ses représentants.
    Qu’est-ce qu’un vrai maçon libre , chretien ou non, a à faire des vetos, ukases, bulles et autres dérives sectaires de ces structures matérielles qui dissimulent de vulgaires considérations politiques et matérielles sous des arguments fallacieusement présentés comme d’ordre spirituel?
    « Pour d’autres raisons connues de nous seuls » !!! C’est le summum de l’hypocrisie, des arguments de marchands du Temple.

    • 30
      Jean_de_Mazargues 27 juin 2018 à 18:09 / Répondre

      95% de la maçonnerie mondiale nous refuse l’entrée parce que nous ne sommes pas réguliers. S’il n’y avait que la GLNF, ce ne serait pas vraiment grave. Ce problème évidemment ne concerne pas le frère qui travaille tranquillou dans son atelier pépère de Trifouilli-les-Oies et qui ne sort de son village que les jours de marchés au chef lieu de canton. Mais pour tous ceux qui voyagent dans le monde, notre isolement maçonnique saute aux yeux.

      • 31
        ERGIEF 27 juin 2018 à 20:53 / Répondre

        Malheureusement mon frere nous payons au prix fort l’esprit frondeur français…A force depuis 1789 de nous voir plus beaux que nous sommes et de donner des leçons au monde entier nous nous mettons à dos 95% de la planète.

  • 21
    paul 26 juin 2018 à 12:19 / Répondre

    Bonjour,

    comme toujours il y a condamnation. Comme toujours il n’y a pas de motivation et comme il faut toujours revenir au texte, il me semble bien que dans la bulle de condamnation il est écrit :  » et pour d’autres causes justes et raisonnables de Nous connues », au quatrième paragraphe de la bulle.
    Cet exposé très clair des motifs m’incite à penser que cette bulle est une véritable bulle c’est à dire du Rien entourée d’une mince pellicule.

    il faut noter qu’en 1738, la France ne compte pas plus de trois-cents ou quatre-cents francs-maçons. Cette bulle ne fut pas reçue en France, n’ayant pas été enregistrée par le parlement de Paris et que ce n’est toujours pas le cas à ma connaissance, tirons en les conclusions qui s’imposent.

    la béatification est le premier pas vers la canonisation. Attention, c’est un officier de gendarmerie pas un artilleur

    • 23
      joab's 26 juin 2018 à 12:36 / Répondre

      Tenter de minimiser la « bulle » c’est finalement l’accréditer comme ayant quelque valeur.

      • 25
        paul 26 juin 2018 à 21:53 / Répondre

        je ne minimise pas la bulle, je la remet à sa valeur : du vent

        • 27
          joab's 27 juin 2018 à 10:14 / Répondre

          La valeur que tu(et je) y accorde n’a pas d’importance. C’est la valeur qui accordent les catholiques qui importe.

  • 20
    joab's 26 juin 2018 à 12:18 / Répondre

    Plusieurs remarques, sans rapport … (quoique …).
    La question se pose de même dans la vie catholique vis à vis des dogmes (est sacrilège quiconque conteste un dogme) ou dans la FM bigo-sectaire (style GLNF).
    Dans les 2 cas, on se prévaut d’interdits donnés par l’organisation pour se dispenser de réfléchir et agir en conformité avec des valeurs.
    Par exemple, JC(Mathieu 18) a banni de considérer quiconque comme « Père », Saint Père » donnant quelque consigne ! Par conséquent tout chrérien n’est pas tenu par les diktats du « Saint Père ».
    De même, en FM, et à plus forte rauison puisque la règle PREMIERE est la Liberté, mais aussi l’emancipation, la reflexion, la fraternité suivre aveuglément des consignes obedentielels est de la contre-maçonnerie.
    Comme on le constate, la reponse totalement incoherente des militants gLNF est de brandir une « liberté » !! une liberté d’imposer aux loges et aux adhérents des consignes.
    Un minima d’honnêteté intellectuelle voudrait que cette liberté que revendique Templum il l’applique non à ces dirigeants pour priver de liberté les membres, mais aux membres de la GLNF de visiter, recevoir … selon les règles tricentenaires de la FM et non les caprices de dirigeants d’obedience.
    On retrouve d’ailleurs le même discours incoherent chez les defenseurs du sexisme. Ils defendent leur « liberté » d’imposer le sexisme à autrui … On marche sur la tête, non ?

    • 24
      templum 26 juin 2018 à 14:22 / Répondre

      joabin, il n’y a pas si longtemps les FM du GO étaient qualifiés de « cousins » par ceux de la GLNF.
      sois patient, dans 100 ans nous irons tous communier!
      même le Président s’y met!
      « la liberté ce n’est pas de faire ce que l’on veut mais de faire ce que l’on doit » dixit Bossuet (je crois?)
      pourquoi aller « visiter » et trahir un serment?
      l’agression permanente contre les « bigots » cache-t-elle un complexe? et si ça me plait à moi d’être battue (comme dit la bûcheronne de La Fontaine)

      • 28
        joab's 27 juin 2018 à 10:25 / Répondre

        Geplu vous menage … même si templum bascule dans l’attaque perso(« complexe ») … je lui repondrai de maniere générale. Templum utilise les procédés de propagande classiques des sectes : « le autres critiquent parce qu’ils sont jaloux, complexés », en plus de galèjades… Ce procédé est bébète mais correspond au niveau où se place la com GLNF. ET Templum « fait le job ».
        Je souhaitee depuis longtemps que Geplu sanctionne plutôt les commentaires qui se limitent à des attaques de ce type et ides de tout sens argumentaire.

        • 29
          templum 27 juin 2018 à 15:33 / Répondre

          Cher Joabin:
          Attaque ou défense ?
          as-tu mesuré ton degré de nuisance quand systématiquement tu oublies « ne fais pas autrui…mais plutôt fais le bien que…. »
          du 1er degré REAA et attribué au sage Hillel.
          Je crois en Dieu Grand Architecte de l’Univers et en sa volonté révélée dans la Bible.
          En quoi ça te gêne? depuis quand es-tu mon directeur de conscience?
          Jamais je ne me permettrai de dire que tu es dans l’erreur en pensant autrement que moi.
          alors où est l’attaque?

  • 19
    Jean_de_Mazargues 26 juin 2018 à 10:55 / Répondre

    Ce prélat ne peut pas vraiment dire autre chose : un catholique franc-maçon est en état de péché grave et ne peut recevoir de ce fait la communion. C’est dit et répété depuis le XVIIIème siècle, et plus récemment dans une Considération de la Congrégation pour la doctrine de la foi de 1983, que chacun trouvera aisément sur le site officiel du Vatican.
    Mais où est donc le problème ? un catholique franc-maçon est tout à fait libre d’assumer cette contradiction : dans une approche maçonne, cela ne regarde que lui, et il s’arrangera ou pas avec le curé de sa paroisse. Les prélats vont râler, mais ça les regarde également.
    Dans notre société de liberté, chaque homme est libre de vivre avec ses contradictions.

  • 14
    ERGIEF 25 juin 2018 à 11:00 / Répondre

    Dans cette affaire, voir dans la position de l’Eglise Catholique la moindre trace de motifs spirituels c’est faire preuve de naïveté. Tout dans l’histoire de cette structure depuis le premier concile de Nicée montre que le seul souci de l’Eglise de Rome est d’asseoir son pouvoir temporel sur la Chrétienté. Les dogmes ont été imaginés pour susciter les hérésies, les écraser et tenir les fidèles par la peur. Une des premières manifestations de cette politique conquérante et violente fut la première croisade sous le prétexte de « chasser les infidèles » les armées du Roi de France et l’Eglise catholique massacrèrent des milliers de chrétiens d’orient (nestoriens) qui contestaient la nature divine de Jésus, la transsubstantiation et la position de sa mère dans le système chimérique inventé de toutes pièces par les pères de l’église. Aujourd’hui la violence n’est plus physique mais psychologique. C’est ainsi qu’un vague curé se permet par pure idéologie de mettre en cause l’intelligence et la liberté de penser d’un homme peut-être plus éclairé que lui. Lequel en effet est le plus proche de son Créateur: le cherchant qui par le truchement de la méthode maçonnique retourne aux sources de la Foi où le prêtre porteur d’œillères refusant toute vérité qui ne soit pas passée par le filtre de l’Eglise?
    On peut être chrétien et rejeter le dogmatisme. On peut fréquenter les édifices religieux sans avoir besoin d’intermédiaires pour vivre pleinement sa Foi. On peut être insensible aux rites affligeants que propose aujourd’hui la liturgie catholique et communiquer directement avec le Divin. On peut refuser toute vision anthropomorphique de Dieu et croire.
    Et c’est justement contre ça que Rome se bat parce que la recherche de la Vérité et de la Connaissance vide les églises en Occident et qu’elle n’a plus d’autre ressources que de faire ici de la résistance et tenter d’évangéliser les foules là bas, dans d’autres régions du monde, ou les peuples sont encore crédules.
    Quel dommage d’avoir ainsi saboté le message de Jésus!

    • 16
      Désap. 25 juin 2018 à 16:54 / Répondre

      Très bien, tout ceci est exact dans la mesure où l’on définit ainsi un chrétien.
      En effet, il n’y a aucune incompatibilité entre la maçonnerie et la chrétienté.
      Dans le cas présent, il s’agit d’un chrétien, certes, mais d’obédience catholique, de plus réputé fervent, convaincu et très pratiquant.
      Soyons très clair, il s’agirait d’un catholique comme 80% des catholiques français, qui fait les fêtes principales, Noël, Mardi gras pour les crêpes, Pâques et quelques messes par an surtout à l’occasion des baptêmes, des communions et des mariages, on ne se poserait aucune question.
      Ou bien le père Jean-Baptiste Golfier a foncièrement raison « il ne voyait pas le problème et était dans l’ignorance des raisons profondes de l’incompatibilité de la maçonnerie avec la foi catholique ».
      Etre catholique très convaincu, très fervent, très pratiquant et franc-maçon c’est très peu cohérent, ou bien on ment à tout le monde et d’abord à soi-même.
      Soit les mots ont un sens, soit on fait dire ce que l’on veut à tout ce qui se présente avec comme objectif de toujours satisfaire notre volonté.

  • 11
    Franck 24 juin 2018 à 22:10 / Répondre

    Et si on le laissait reposer en paix ?
    Quoi qui il est fait, quoi qu il est dit, ce Monsieur est un grand homme.
    Laissons le et pensons a son sacrifice.
    Mes respects Colonel BELTRAMe

  • 7
    Jodel 24 juin 2018 à 17:57 / Répondre

    Les choses sont en place….. Le père Jean-Baptiste Golfier, Chanoine régulier de l’abbaye de Lagrasse, parle de son point de vue, et, de là où il est placé, il n’est pas anormal qu’il tienne ces propos.
    Cela nous conforte dans le travail que nous avons encore à faire pour que les Homme soient « libres et de bonnes moeurs ». .. comme l’était Arnaud Beltrame, qui a agi librement… Un exemple !
    et nous, qui commentons, mettons-nous nos actes en cohérence avec nos idées?

    • 22
      joab's 26 juin 2018 à 12:29 / Répondre

      Bonne question … Je m’efforce de defendre liberté vis à vis de ce que j’estime une oppression : les dogmes obédentiels divisant les maçons !
      La solution, à mon sens est justement emancipation, liberté vis à vis de ces dogmes. Il est etrange que les dogmes imposés par le Saint Siège soient critiqués par des FM qui defendent allégeance à des dogmes d’obédience maçonnique …
      Il me semble que, quelques soient les déplaisirs, nous devons au moins chercher une cohérence dans notre attitude.

  • 5
    Corinei 24 juin 2018 à 13:43 / Répondre

    il n’est pas mort dans le péché, Par son sacrifice il a lavé le monde de tous les péches comme Jésus. Acte digne d’une foi profonde catholique à respecter .

    #BANDIT Dieu n’a pas de religion il est juste conscience

    • 8
      lazare-lag 24 juin 2018 à 19:33 / Répondre

      Dans un livre, dont je ne souhaite pas citer l’auteur pour ne pas influencer la réflexion, il s’agit juste d’un contemporain de haut niveau, faisant autorité, et vivant, ai trouvé cette réflexion:
      « Dieu peut-il décider de ne pas exister? »
      Question posée à des religieux, d’une certaine religion monothéiste.
      Laquelle? Finalement cela importe assez peu pour l’histoire. Cela pouvant être applicable aux autres.
      Et dont la moitié de ces religieux de stricte observance assurent qu’il peut, puisqu’il est Dieu créateur.
      Et alors que l’autre moitié répond qu’il ne peut pas, puisqu’il est Dieu créateur.
      – – –
      Pendant ce temps je signale que Lagrasse, charmante bourgade audoise, est connue pour d’excellentes rencontres littéraires et annuelles où se produisent les meilleurs penseurs ou écrivains,profanes.
      Car un penseur ou un écrivain profane peut aussi avoir une excellente pensée intellectuelle, et une réflexion intelligente.
      Si, si, j’en ai rencontré, et j’en ai même lu, les autodafés étant un peu passé de mode, me semble-t-il, même à Lagrasse.

      • 10
        HRMS 24 juin 2018 à 20:11 / Répondre

        nécessairement il se retire totalement absolument, acteur de sa propre néantisation pour qu’advienne autre que lui même en dehors de lui: théorie du tsimtsoum de la kabbbale lourianique.

        • 13
          Désap. 24 juin 2018 à 22:51 / Répondre

          Ceci est emblématique de l’intérêt plus que relatif des théories religieuses et plus exactement une preuve qu’elles sont simplement fausses.
          Le Dieu est le Tout, puis il n’est que lui-même, puis il est avec le Tout, puis il se retire pour laisser la place au Tout, puis il est de nouveau le Tout sauf à conclure que les livres saints ne sont que créations humaines, puis …
          Le judaïsme, à force de questionnements et réflexions qui finissent par aboutir au néant de ses théories, invente la Kabbale au Xè sc. qui n’est rien d’autre que l’aggrégation de principes initiatiques que l’on manipule de maniére à ce qu’ils confirment les principes religieux dont on n’arrivait plus à masquer la flagrance de leurs contradictions ; la Kabbale n’est en rien initiatique, elle est purement religieuse, c’est de mon point de vue une escroquerie intellectuelle.
          Pour le christianisme, c’est l’école scolastique qui s’effondre et l’on est obligé de recourir à ce qu’on avait condamner, la philosophie grecque que l’on manipule dans le même esprit, de maniére à ce qu’elle confirme le dogme.
          L’Islam c’est un peu différent, il est extrèmement éclairé par un soufisme purement initiatique, l’Islam n’est religion que pour des raisons identitaires, jusqu’au XVIè sc., puis la chappe de plomb ottomane le persécute et impose une pratique littérale appuyée sur un Coran « mise à jour ».
          En contradiction de cette piètre spéculation religieuse qui s’appuie sur un principe de « création » qui ne trouve de logique que selon une anthropologie naturellement de niveau très inférieur, je conseille vivement de se pencher et cultiver les principes et conceptions initiatiques que nous donne la maçonnerie qui en est le conservatoire exhaustif et dont le postulat est la manifestation.

          • 15
            HRMS 25 juin 2018 à 15:12 / Répondre

            Soyez prudent, avec ce que vous ne semblez pas bien connaitre ?
            Quant à la conception guènonienne du « conservatoire exhaustif » et dont le « postulat » ( lequel et de qui ?) est la « manifestation » (comment ?)…,Après 45 ans de travail assidu en maçonnerie permettez moi de sourire.

            • 18
              Désap. 25 juin 2018 à 19:23 /

              Allez HRMS ! Soyez charitable, je veux bien être mis au bûcher, mais ayez la bonté de m’en donner la raison.
              Un développement de votre sentence serait bienvenue.
              La manifestation des principes prête donc à sourire … on vous écoute.

  • 3
    templum 24 juin 2018 à 12:04 / Répondre

    un peu marre de ce conflit qui n’existe que dans la tête de ceux qui n’ont rien compris au message de Jésus!
    et pourtant l’heure est plus que jamais à l’union des gens de bonne volonté!

  • 2
    HRMS 24 juin 2018 à 11:41 / Répondre

    Il ne manquerait plus qu’une côterie des FF puisse s’offusquer qu’il ne soit pas béatifier !!! Hilarant;
    Restons sérieux , JB Golfier est dans son rôle , et nous dans le notre, ce que le F A BELTRAM avait effectivement fait, en n’informant pas son « confesseur  » et conseiller en religion ; ? l’Eglise mauvais service de renseignement?
    elle ne nous avait pas habitué à cela … surtout vis à vis d’un officier supérieur catholique convaincu et pratiquant ?

    • 4
      Désap. 24 juin 2018 à 12:53 / Répondre

      Au risque de m’attirer toutes les critiques :
      à moins que le F. Beltrame était infiltré à la GLDF.
      Ce caractère très convaincu, très pratiquant, très catholique est tout de même assez troublant.
      Etre chrétien est une chose, être -très- catholique -très- convaincu et -très- pratiquant c’est obéir au commandements du Vatican, c’est ne reconnaitre pour seule autorité spirituelle le Pape.
      Comme on dit, il n’y a pas à tortiller pour …
      Et avant de subir toutes les démagogies : étant ici précisé que ceci n’enlève rien à son acte héroïque.

      • 6
        templum 24 juin 2018 à 15:54 / Répondre

        sympa désap, pourquoi toujours vouloir dicter SA propre conduite à l’autre?
        on croit que l’initiation va nous rendre responsable de nous même et on s’aperçoit de l’énorme énergie dépensée par certains d’entre nous qui n’ont de cesse que d’expliquer à l’autre comment il doit se conduire…
        un exemple: en catho pratiquant je sais que l’appartenance à la FM est un péché « mortel » (qui détruit l’âme)mais je sais que le péché mortel est caractérisé par le pécheur (sic) lui-même.
        donc le gendarme savait très exactement ce qu’il faisait (en toute conscience). J’espère que chacun d’entre nous fait la même chose et laisse l’autre en paix.
        c’est assez pesant de voir le nombre de FF qui se comportent en directeur de conscience. J’espère qu’ils ont déjà réglé leurs propres problèmes.

        • 9
          Désap. 24 juin 2018 à 19:35 / Répondre

          Tu peux m’accabler tous les maux et de maniére la plus abusive, toujours est-il que lorsque l’on constate à quel point la GLNF de Servel est confite de religiosité et de catholisisme, lorsque le SCDF produit trois vidéos d’un discours imbibé de religion et plutôt d’obédience catholique, qu’à y regarder de près on s’aperçois de la forte tentation de la GLDF d’inclure de plus en plus de conceptions religieuses dans ces conceptions maçonniques, on est en droit voire en devoir de s’interroger sur les raisons qui ont poussé un nombre croissant de catholiques pratiquants à intégré plus ou moins récemment ces GGLL, ce en forte contradiction avec leur engagement premier.
          Le contraire est beaucoup plus rare et lorsqu’il se produit, très souvent les maçons devenus fervents catholiques démissionnent des loges et GGLL auxquelles ils appartenaient ceci de maniére à ne pas vivre une contradiction qu’ils savent insoluble sauf à prétendre savoir mieux que le Pape ce qu’il convient d’estimer de la maçonnerie.

          • 12
            templum 24 juin 2018 à 22:12 / Répondre

            Desap, je suppose que tu prends ton pied en FM…moi oui!
            et que l’Autre fasse son chemin sans se préoccuper du mien me comble d’aise.

            • 17
              Désap. 25 juin 2018 à 17:03 /

              Il ne s’agit pas du tout de cela.
              Tu fais ce que tu veux, y compris t’en tenir à l’enveloppe et botter en touche, ça te regarde.
              En revanche, que la maçonnerie se partage entre église de substitution et centrale anarcho-syndicale, c’est absolument pathétique.
              La maçonnerie ne se résume aucunement au message chrétien, elle le dépasse singulièrement.

  • 1
    Bandit 24 juin 2018 à 11:27 / Répondre

    Ok! l’église l’a condamné. Mais Dieu qu’en pense-t-il?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
id diam efficitur. Praesent dolor. elementum risus dictum Donec