façade du GODF
La façade du siège du GODF, rue Cadet à Paris

GODF : La plainte de la Région 14 contre le Conseil de l’Ordre rejetée

Par Géplu dans Divers

On se souvient que l’attribution du nouveau 37e Conseiller de l’Ordre du GODF à la Région 15 plutôt qu’à la 14 (celle de Daniel Keller qui, de l’avis de nombre d’observateurs, aurait probablement saisi l’opportunité de remonter au Conseil de l’Ordre si le siège avait été attribué à sa Région) avait été violemment (le mot n’est pas trop fort) contestée par la Région 14-Paris 4 qui avait décidé de porter plainte contre le Conseil de l’Ordre pour faire annuler cette décision.

On se souvient aussi de la rarissime prise de position d’anciens Grands-Maîtres de l’Obédience sur cette décision, relayée dans un article fort peu objectif du Canard Enchaîné (Le Canard Enchaîné instrumentalisé ?) et dans le blog antimaçonnique La Lumière du paparazite Koch (moi je n’ai pas été destinataire du document…). En substance les Grands-Maîtres signataires lançaient un « appel à la raison » au Grand Maître Philippe Foussier et à son Conseil de l’Ordre, leur reprochant d’avoir pris une décision non motivée et contraire aux délibérations des Convents de 2016 et 2017. Pourtant, dans mon article du 21 juin, je publiais l’avis que le Conseil de l’Ordre avait demandé à la Chambre Suprême de Justice Maçonnique, et qui validait la procédure suivie par le Conseil pour la désignation des nouveaux Conseillers. L’appel des anciens Grands-Maîtres étant totalement contredit par cet avis de la CSJM qui, rappelons-le, « dit le droit » au GODF.

Mais des Frères et le Président du Congrès Régional de la Région 14 n’entendant pas en rester là, ils ont comme ils l’avaient annoncé déposé plusieurs plaintes demandant d’annuler la décision du Conseil. Les deux premières avaient été rejetées par la CSJM pour vice de forme, la (très longue) troisième plainte acceptée (elle était notamment signée par Daniel Keller). C’est pour la juger que la CSJM, qui pour plus de sérénité s’est délocalisée pour cette affaire en Bretagne (l’ambiance à Paris étant assez délétère sur le sujet), s’est réunie ce 24 juillet. Elle vient de rendre sa décision. Les plaignants de la Région 14 sont déboutés de toutes leurs demandes, et la décision du Conseil de l’Ordre d’attribuer le 37e Conseiller à la Région 15 validée. S’il m’est possible d’obtenir une copie du jugement lorsqu’il sera disponible, j’en ferais une analyse plus complète.

Peut-on espérer que cette décision, rendue par la Chambre en dernier ressort et qui n’est donc plus contestable au sein de l’Obédience sera acceptée par les plaignants et ramènera le calme et la sérénité dans la Région 14 ?… Le Convent qui débute le 23 août nous le dira, mais j’ai peur que l’on puisse s’attendre à de l’animation, voire à une tentative de destabilisation du Conseil par la Région 14. Il faudrait d’abord pour cela que le rapport d’activité du Conseil ne soit pas voté par le Convent, ou que le dépôt d’une motion de défiance réunisse au moins un dixième des Loges inscrites issues de cinq Régions au moins. La décision très claire de la CSJM ne devrait pas inciter beaucoup de délégués à suivre une telle procédure.

mardi 24 juillet 2018 10 commentaires
  • 6
    semper vivat 25 juillet 2018 à 19:06 / Répondre

    Quelques rappels: la région 14 comporte 20 loges à l’étranger dans les pays de l’est sur les 70 la composant avec un seul conseiller de l’ordre. La région 15 comportait 125 loges, 3 seulement à l’étranger et déja 2 conseillers avant l’attribution du conseiller supplémentaire. Le convent avait décidé en 2016 d’attribuer les deux conseillers supplémentaires aux régions comportant les plus de loges à l’étranger pour assurer le rayonnement à l’international de l’obédience. Le conseil de l’ordre en a décidé autrement par une décision du 30 mars 2018 non motivée, votée à bulletins secret malgré un premier avis de la CSJM démenti dans sa décision d’hier. La région 15 , déja bien pourvue et ne comportant que 3 loges en Italie limitrophe, reçoit pourtant un nouvel élu. Ah oui un ancien président de la csjm est candidat officiel à la grande maitrise , présent à l’audience d’hier, défendant devant ses anciens collègues la décision attaquée du 30 mars 2018 qui désigne le conseiller supplémentaire qui bientot pourra voter pour lui. On nage dans l’indépendance . Attendons de pouvoir lire la décision d’hier avant tout amalgame. Restons aux faits .

    • 7
      FT 26 juillet 2018 à 11:44 / Répondre

      Restons aux faits :

      – dans la Région 15 il y a 16 Loges particulièrement éloignées (Corse et Italie), ce qui rend difficile les visites par les CO (sauf lorsqu’il appartient à une de ces Loges)
      – la Sardaigne est loin d’être limitrophe, ou alors je ne savais qu’un pont avait été construit, il en est de même pour la Corse
      – la Région 15, pour sa seule partie non ilienne et/ou française, est nettement plus étendue que la Région 4 (il n’y a pas de métro entre Gap et Martigues, par exemple) et les temps de trajets sont loin d’être négligeables

      Il est vrai que les deux dossiers présentés avaient des qualités et des arguments. Le Conseil de l’Ordre a décidé que celui de la Région 15 était plus étayé. A la lecture des deux dossiers, j’ai tendance à partager cette opinion, même si les arguments de la Région 4 sont audibles.

      Il me semble que le vrai problème réside dans la répartition actuelle des CO entre les Régions. Bon courage à ceux qui voudront modifier cette répartition.

  • 3
    Picoloo 25 juillet 2018 à 10:51 / Répondre

    Désolant…. plus on monte dans la hiérarchie maçonnique, plus le monde profane se rapproche !!!

  • 2
    357 25 juillet 2018 à 10:17 / Répondre

    Le Grand Orient de Paris est une obédience dans l’obédience qui bénéficie d’une promiscuité géographique avec les instances décisionnelles du GODF. Les régions de Paris peuvent facilement se concerter. Il n’y a qu’à les voir manoeuvrer au Convent. La délocalisation ponctuelle de la CSJM en est un signe. C’est inquiétant. Vivement une décentralisation avec des régions plus fortes avec plus de pouvoirs administratifs. Un quart du Conseil de l’Ordre est déjà tenu par les 4 régions de Paris intra muros et la région Île de France. Paris a un pouvoir de blocage et de nuisance qu’on ne souligne pas assez. Un autre conseiller à Paris IV aurait été une ineptie même si, officiellement, c’était pour les PECO. Nous ferions également de grands progrès si nous acceptions de nous rendre compte que la dignité de Grand Maître n’est pas définie par le Règlement général Et celle d’ancien Grand Maître encore moins.

    • 4
      Hure 25 juillet 2018 à 11:49 / Répondre

      Les anciens grands maitres ne doivent pas oublier qu’ils sont des frères comme les autres ni plus ni moins

      • 5
        357 25 juillet 2018 à 19:01 / Répondre

        Sauf que beaucoup ne se pensent pas comme tels. La collégialité réglementaire s’efface trop souvent devant une personnalisation excessive de l’exécutif. Le Grand Maître préside les réunions du Conseil de l’Ordre. Ce n’est même pas un porte parole. Il pourrait l’être à la rigueur si ses interventions étaient rares…

        • 9
          Patrice Deriémont 30 juillet 2018 à 08:37 / Répondre

          Je pense que c’est toute la structure qu’il faut revoir. Au rythme ou nous allons dans 20 ans il faudra 40 Conseillers de l’Ordre et le Convent réunira 2000 délégués. Il faudra bien un jour transformer le GODF en une fédération de Régions. Pour avoir été membre de Régions aussi différentes que Ile de France, Paris, Antilles, Languedoc Roussillon, je mesure que les problématiques maçonniques ne peuvent être réglée qu’au niveau de la région.

          • 10
            Hure 30 juillet 2018 à 09:26 / Répondre

            Bien sur qu’il faut tout revoir mais qui propose quoi ?
            que faisons nous a part critiquer ?
            nous pouvons etre force de proposition ?

      • 8
        jo 26 juillet 2018 à 17:02 / Répondre

        Les Grands maîtres Adjoints « installés », ça existe ?

  • 1
    Hure 25 juillet 2018 à 09:39 / Répondre

    Pas de chance, pauvre Keller.Quand aux documents que recois Koch, ils lui sont envoyes directement par un ancien grand maitre il me semble. Soit ami avec lui.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
felis nec consectetur lectus nunc porta.