Maison Montreuil

La photo maçonnique du dimanche 23 septembre 2018

Par Géplu dans Photos

C’est Nicolas qui nous a envoyé cette photo, avec cette longue explication :

A Montreuil-Sur-Mer (62), une étrange maison anti franc-maçonne.
Cette maison surprend tous les visiteurs de ce village qui a fini deuxième de l’émission du plus beau village préférés des français en 2016. Son état négligé et ses drapeaux étrangers syrien, iranien, russe et sa bannière des identitaires fièrement accrochés attirent l’œil. La lecture des diatribes conspirationnistes et négationnistes rédigées par le propriétaire et affichés sur ses fenêtres sont écœurantes. Un des mur de la bâtisse affiche clairement l’orientation :   c’est une « zone anti francmac ». C’est un chancre dans le village.
La Voix Du Nord en 2014 avait remarqué que l’auteur de ces messages était toutefois estimé avec bienveillance par ses voisins. Il était décrit comme un homme souriant, plutôt tranquille, au-delà de quelques frasques. Au volant de sa voiture, il avait pourtant pour habitude de monter les décibels lorsqu’il écoute des chants de la Wehrmacht, l’armée allemande du troisième Reich, ou la chanson Shoananas de Dieudonné.
L’association nationale des architectes des bâtiments de France (ANABF) avait mis en demeure le couple du 31 de la rue du Général-Potez car la maison se trouvait « dans le périmètre de protection des monuments historiques de la ville de Montreuil ». À ce titre, le bâtiment est classé et la façade doit rester intacte. Le triste sire avait du effacer ses slogans de 2014.
Quatre ans après, seul un slogan anti franc-maçonnerie est revenu. Preuve que comme le rapportait une riveraine à la Voix du Nord en 2014 rien ne bouge. Cette voisine expliquait alors du militant exubérant qu’il se plaît à suivre certains riverains pour leur fredonner à l’oreille d’obscènes et antisémites ritournelles. « C’est arrivé déjà à deux personnes, vous imaginez l’ambiance que ça met dans le quartier », raconte la riveraine, pour qui il est urgent d’agir. « Tout le monde le craint, on en a ras-le-bol, on est excédés. On est allés à la mairie, à la gendarmerie mais ça ne bouge pas. » Dommage pour Montreuil-Sur-Mer qui ironie de l’histoire fut un centre maçonnique vivace au XVIIIe siècle avec notamment la présence en loge de plusieurs architectes militaires.

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 23 septembre 2018 4 commentaires
  • 4
    blazing star 26 septembre 2018 à 09:18 / Répondre

    Les pavés sont assemblés avec soin , la ville de Montreuil devait accorder autant de soin aux tags qu’aux pavés.

  • 3
    Jacko 23 septembre 2018 à 18:01 / Répondre

    Difficile de juger cette affaire avec le peu d’informations et de sources à disposition. Avec le témoignage de la voisine ça aurait presque un air de grosland :o)

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG 23 septembre 2018 à 11:02 / Répondre

    Il est donc déjà si loin le temps où le « Festival d’histoire vivante seconde édition – Montreuil-sur-Mer au XVIIIe siècle », en 2011, accueillait une belle conférence sur « La Franc-Maçonnerie dans le Montreuillois ».
    Sic transit gloria mundi (Ainsi passe la gloire du monde)…

  • 1
    Désap. 23 septembre 2018 à 09:10 / Répondre

    On le lui rend bien à ce dégénéré, la Franc-maçonnerie est une zone anti-pov’type.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
at velit, Praesent sed mattis mi, felis