Gros Horloge Rouen
Le "Gros Horloge" de Rouen, ville où ont lieu les Convents 2018 et 2019 du GODF.

GODF : Quatre Orients pour un Convent

Par Géplu dans Divers

Quatre Orients pour un Convent. Ce n’est pas le titre d’une nouvelle comédie, mais la situation au Grand Orient de France. En effet, depuis 2006 les Convents du GODF n’ont plus lieu à Paris mais sont « délocalisés » en province, et tous les Orients peuvent se porter candidat à leur organisation.

Un Convent du GO c’est entre 1 500 et 2 000 personnes à accueillir, héberger et nourrir pendant trois jours. Seules donc les grandes villes disposant d’une structure d’accueil et d’une capacité d’hébergement hôtelier en rapport peuvent se porter candidates à son organisation. Et eu égard à la lourdeur de l’organisation à mettre en place, le Conseil de l’Ordre qui reçoit les propositions et sélectionne l’Orient retenu attribue pour deux années consécutives l’organisation de l’événement. En 2006 et 2007 ce fut La Rochelle, puis Lyon, Vichy, Marseille, Nice, Reims et c’était cette année et ce sera aussi en 2019 Rouen.

Qui organisera les Convents 2020/2021 ? Quatre Orients sont sur les rangs. Toulouse et Bordeaux ont pris de l’avance car ils ont déjà édité un flyer de présentation de leur projet (voir ci-dessous). Et Montpellier et vraisemblablement Lille doivent aussi annoncer sous peu leur volonté de se porter aussi candidat. Décision du Conseil de l’Ordre qui étudiera préalablement minutieusement les quatre dossiers, et donc choix de la ville retenue, en mars 2019.

Le document de Toulouse : Candidature Toulouse
Les documents de Bordeaux : Candidature de Bordeaux  –  Ville de choix

jeudi 27 septembre 2018 2 commentaires
  • 1
    lazare-lag 30 septembre 2018 à 17:08 / Répondre

    La Lettre hebdomadaire de Hiram.be de ce dimanche matin fait état du fait que le présent article, « Quatre Orients pour un Convent », fait partie de ceux qui ont été le plus lus parmi ceux publiés dans la semaine écoulée.
    J’observe donc que :
    – cela concerne un article publié seulement le jeudi, donc grosse concentration de lecture le concernant entre le jeudi et le samedi soir où le tout début de la matinée du dimanche, bref du moment où Géplu a bouclé sa lettre hebdomadaire. Soit sur trois jours seulement.
    – a contrario, aucun commentaire déposé entre la publication de l’article et celle de la lettre hebdomadaire.
    Il découle de ces observations une conclusion presque « scientifique »:
    – la mention « 0 commentaires » n’est pas toujours concomitante d’une faible lecture ou d’un faible intérêt pour un article.
    Par contre la question à se poser est peut-être celle-ci:
    – lorsqu’un article est souvent consulté, lu, ou pour le moins ouvert, et qu’il ne recueille strictement aucune réaction, de quoi cela peut-il être révélateur ? De quoi peut témoigner ce silence ?
    – – –
    Post Scriptum qui n’a rien à voir :
    René Petillon, dessinateur de B.D. avec les aventures de Jack Palmer, détective improbable, ou plus loin encore dans le temps avec « Le Baron Noir », et dessinateur de presse, notamment dans « le Canard Enchaîné », vient de décéder a à peine 72 ans.
    Une plume fine, élégante, pleine d’humour et de culture, et intelligente vient de nous quitter…

    • 2
      Géplu 30 septembre 2018 à 18:17 / Répondre

      Tu observes bien Lazare-Lag. Pas de commentaire ne veut pas dire pas d’intérêt pour l’article. L’article sur la préemption des papiers de la loge des Neuf Sœurs, très lu et peu commenté en est un autre exemple cette semaine.
      Alors pourquoi certains articles, qu’ils soient bien lus ou pas, ne suscitent-ils pas de commentaires ?…
      Si quelqu’un a la réponse, je suis preneur. 🙂

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
velit, tempus vulputate, adipiscing Curabitur justo Lorem dapibus