FO Canard 101018

Les francs-macs fichés chez Force Ouvrière

Par Géplu dans Dans la presse

Le syndicat Force Ouvrière, ou du moins quelques uns de ses responsables, viennent de se faire pincer à gérer un fichier contenant des données et des appréciations personnelles sur 126 de leurs cadres, responsables de fédérations professionnelles ou d’unions départementales. Ce qui est totalement interdit par la loi Informatique et Libertés.

Selon le Canard Enchaîné de ce mercredi 10 octobre, (…) « Outre les photos et numéros de portable, les fiches des intéressés contiennent des renseignements aussi précis que délicieux. L’opinion politique («plutôt à droite», «anarchiste», «PS»…), l’appartenance à la franc-maçonnerie, voire l’éventuelle homosexualité sont dûment consignées. Sans oublier les doux épithètes : «bête», «mauvais», «influençable», «faux», «acariâtre», et même «complètement dingue».  » (…)

C’est vrai qu’entre responsables syndicaux il est important de savoir qui est de droite ou de gauche, franc-mac ou homosexuel !… Alcoolique ou drogué aussi, non ? Contacté par le Canard le nouveau président de Force Ouvrière, Pascal Pavageau « reconnaît «une belle connerie», «une grave erreur» tout en rejetant la faute sur deux collaboratrices maladroites ». Ben voyons. Et la faute et la maladresse de quoi ? D’avoir constitué le fichier ou de l’avoir laissé fuiter ?… D’ailleurs, il reconnait à mi-mot sa responsabilité quand il déclare « c’était un document de travail qui ne devait pas circuler ». Mais maintenant que c’est fait, il risque d’y avoir de l’ambiance lors des prochaines réunions entre le patron et les cadres régionaux. Sûr que certains vont insister pour savoir quels qualificatifs leur étaient attribués dans ce fichier. 🙂

Comme le dit très bien l’article du Canard, signé par Isabelle Barré, « ce genre de fichier est vigoureusement dénoncé par FO quand il est pratiqué par Ikea ou d’autres boîtes privées. » Fait comme je te dis, pas comme je fais…

L’information est reprise par de nombreux autres médias, dont Le FigaroChallengesl’Obs., ou l’Express, qui donne la parole à Jean-Claude Mailly, ex-secrétaire Général de Force Ouvrière, qui se dit sidéré de telles pratiques.

jeudi 11 octobre 2018 8 commentaires
  • 7
    GBO1783 16 octobre 2018 à 17:10 / Répondre

    Comme disait DIDIER : Rien de nouveau.
    Au début du XXème siècle, au nom d’un anticléricalisme primaire, le GODF fichait les officiers catholiques !!!
    VAM = Va A la Messe ! ou VAM = Vincere Aut Mori !

  • 6
    Mariej 14 octobre 2018 à 09:07 / Répondre

    Je crois bien qu’en ancien Secrétaire Général était un Frère :. Où se situe le problème d’être FM:. et syndicaliste ?

    • 8
      lazare-lag 16 octobre 2018 à 20:58 / Répondre

      Marc Blondel pour les intimes, l’ancien patron de F.O. et Frère au G.O.D.F.
      Lequel était ensuite très impliqué à la Libre Pensée.

  • 5
    Brumaire 12 octobre 2018 à 15:21 / Répondre

    S’ils avaient fait cette « enquête » plus tôt, ils auraient eu des surprises parmi leurs dirigeants…
    Il faut aussi savoir que la chasse aux FM n’est pas spécifique à FO: d’autres syndicats la font aussi, -ce n’est pas d’aujourd’hui – mais de manière bien plus discrète et plus insidieuse.

  • 4
    tartuf_rit 11 octobre 2018 à 16:15 / Répondre

    Pas surprenant on comprend mieux l’intérêt des journalistes pour FO Police et FO gardiens de prison,régulièrement interviewés en avant par les médias qui se ressemble s’assemble tout est permis dans la macronie moderne. Je savais que les responsables étaient limite mais à ce point…..

  • 3
    fregate 11 octobre 2018 à 14:39 / Répondre

    très triste
    dommage pour FO qui a été une belle organisation
    je reconnais que les syndicalistes du secteur privé productif n’avaient pas accès à la direction de FO
    dommage
    décevant

  • 2
    Durruti 11 octobre 2018 à 12:34 / Répondre

    Il ne reste plus au camarade PAVAGEAU qu’à démissionner!!!
    Un scandale de plus…

  • 1
    Didier 11 octobre 2018 à 11:05 / Répondre

    Rien de nouveau dans ce vieux monde, ce type de fichier existe dans toute les entreprises

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ultricies tempus neque. luctus vel, quis, amet, commodo risus.