Maffesoli par Carletto

Êtes-vous « postmoderne » ?

Par Géplu dans Contributions, Edition

Jacques Carletto a interviewé Michel Maffesoli à propos de son dernier livre Être postmoderne.

La postmodernité n’est pas un « concept » à la mode, c’est une manière de nommer le monde tel qu’il est, de comprendre les sociétés contemporaines plutôt que de les juger ou de dénier le changement. Pour appréhender l’actuel et le quotidien, Michel Maffesoli convoque les images, analyse les ambiances, et pénètre le climat de son époque. L’inventeur des notions de « tribalisme » et de « nomadisme » revient sur ces figures évocatrices de notre nouvelle manière d’être au monde : l’oxymore ou le fait d’être ceci et cela, le retour de l’enfant éternel (juvenoïa), la métapolitique et l’émergence de diverses formes de religiosité. Autant la modernité (XVIIe-XXe siècle) a été paranoïaque, autant la postmodernité est « épinoïaque » : non plus un homme éduqué pour être maître et dominateur, mais une co-initiation des hommes faisant partie intégrante de la nature.

Ancien élève de Gilbert Durand et de Julien Freund, professeur émérite à l’université Paris-Descartes, Michel Maffesoli a développé un travail autour de la question du lien social communautaire, de la prévalence de l’imaginaire et de la vie quotidienne dans les sociétés contemporaines, contribuant ainsi à l’approche du paradigme postmoderne. Ses travaux encouragent le développement des sociologies compréhensive et phénoménologique, Il est membre de l’Institut universitaire de France depuis septembre 2008,

Être postmoderne, par Michel Maffesoli. Aux Editions du Cerf, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2204126366

dimanche 04 novembre 2018 2 commentaires
  • 2
    réboussié 20 novembre 2018 à 10:13 / Répondre

    ça me fait souvenir comme en Grande Bretagne , quand c’est froid , c’est de la soupe , si c’est chaud , c’est de la bière Il gratte dit on ? ce qui est bien , il ne risque pas de rayer le fond de la casserole
    Grande culture , bien sur ….mais avons nous besoin d’un médecin légiste ? On peut trouver l’auteur de la France périphérique agressif , mais j’habite pas très loin d’un ferrailleur et on aperçoit le stock des voitures brulées ….et en périphérie aussi , on a tous un poulet qui réside pas loin de chez nous , on cause ….et on ne suit pas notre nouveau ministre de l’intérieur qui devrait sortir un peu plus lui aussi , quand il suggère que les gilets jaunes sont des racistes homophobes , islamophobes et racistes …
    J’ai lu ;en partie un des ses derniers livres … je ne le trouve pas en phase avec la réalité , celle que je perçois du moins , pas à la hauteur de la problématique , mais je dois être un archéo post moderne épi paranoïaque refoulé avec un Œdipe non résolu ; voir M Onfray pour la suite …désolé pour la Pub , mais pour être d’accord avec moi ? il vous faudra avant lire son bouquin ..

  • 1
    MICHEL NICETTE 12 novembre 2018 à 18:00 / Répondre

    Toutes mes félicitations à Hiram.be, Jacques Carletto, alias Jissey, pour ce superbe entretien nous révélant la force de cet esprit « maffesollien » rendu ainsi plus accessible au plus grand nombre et bien sûr à cet excellent professeur de sociologie, qui est à mon humble avis, l’un des meilleurs de notre société actuelle. Tel un véritable mineur, il gratte sans cesse les fonds, il percute l’évidence pour nous ouvrir à la raison sensible. Il pulvérise les couches résistantes de la géologie de notre savoir, trop souvent figées par des certitudes instrumentalisées par des idéologies contraires à la pensée libérée et fait fi des critiques parfois insultantes à son encontre. Au final, pour ceux et celles qui s’imprègnent de son œuvre immense -livres et conférences-, il souhaite nous débarrasser de nos propres scories en nous incitant à les remonter du fonds de nous-mêmes et en les exposant sous la voûte étoilée, comme le sont encore les terrils. C’est sans doute là que résident ses secrets méthodologiques et conceptuels car nous avons beaucoup de mal à y découvrir les trésors qui y sont cachés.
    Michel Nicette

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
massa mi, elit. ante. ipsum odio vel, Praesent diam