Le Touquet 251118

Un « mauvais compagnon » au Touquet

Par Géplu dans Dans la presse

Dans la célèbre station balnéaire du Touquet, pas très loin de la résidence des Macron, les Frères de la Grande Loge de France possèdent un temple où travaille entre autres la loge Justice et Vérité.

La Voix du Nord de ce dimanche 25 novembre s’est faite l’écho des récriminations d’un ex-frère de cette loge qui se plaint d’en avoir été radié alors qu’il n’était encore que compagnon, sans avoir pu s’expliquer, suite à une campagne visant à le dénigrer, et ce de façon non conforme aux statuts de l’association. Du côté de la loge, pas enchantée de cette médiatisation forcée, on répond que le « plaignant » a été évincé par un vote unanime pour parjure, et qu’il passera en décembre devant un jury fraternel national.

Où il pourra donc s’expliquer et tenter de faire valoir ses droits. Mais il risque d’avoir du mal à se faire entendre des juges de l’obédience après avoir essayé, avant cette tentative de conciliation maçonnique, de déposer plainte contre sa loge auprès du procureur de la République, lequel a classé sans suite, puis de médiatiser ses déboires dans la presse… Pas la meilleure façon de se faire entendre en franc-maçonnerie, ni de respecter ses serments. Visiblement ce drôle de compagnon n’a pas appris ni compris grand-chose de son passage en loge.

lundi 26 novembre 2018 9 commentaires

Étiquettes : , , ,

  • 9
    RAD SOC 2 décembre 2018 à 08:13 / Répondre

    Avec gourmandise, la Voix du Nord, a relaté les dérives de ce pseudo-frère.
    Je ne connais pas les raisons de la radiation de cet olibrius. Les L:. ne prononcent pas à la légère des radiations et les voix de recours existent. Mais que le F:. radié s’adresse ensuite au Procureur de la République et diffuse largement tous les documents à la presse locale laisse à penser que cette radiation n’a pas été prononcée à la légère et que cet individu doit être définitivement éloigné de notre fraternité

  • 7
    lazare-lag 26 novembre 2018 à 21:05 / Répondre

    Si on était à Saint Malo, on pourrait dire que ce compagnon radié ne manque pas de culot,
    Mais comme on est au Touquet, on dira plutôt qu’il ne manque pas de toupet.
    Et pour les jeunes qui ne comprendraient pas « toupet » (un peu vieilli, j’en conviens) on dira, avec un terme plus générationnel, et légèrement voisin, que ce compagnon « se la pète ».
    Un style d’humour qui épargne donc la Jaguar – et le golf – de notre frère Occitan
    Et si Occitan, veut bien admettre une petite prolongation humoristique, je lui dirai que personnellement j’ai plus d’affinités avec Le G.O.D.F. qu’avec le G.O.L.F.
    Et j’arrêterai là pour ce soir…. il ne faut pas abuser.
    Signé: un natif de Midi-Pyrénées qui a du mal avec les nouveaux contours de l’Occitanie puisqu’elle va désormais de Villeneuve-lès-Avignon jusqu’aux premiers pins des Landes
    Comment la présidente de cette Occitanie nouvelle, native de Saint-Gaudens (Hte Garonne) peut-elle comprendre quelque chose à des villeneuvois regardant le Palais des Papes de leurs fenêtres?
    Mais ceci est une autre histoire…

  • 3
    blazing star 26 novembre 2018 à 12:07 / Répondre

    Un compagnon radié dans une loge du Touquet ?
    – il garaît sa Jaguar a contresens
    – il ne respectait pas l’etiquette

    • 6
      occitan 26 novembre 2018 à 18:41 / Répondre

      Très cher Blazing Star,

      Si je n’étais pas moi même adepte de l’humour à un degré au delà du grade de compagnon, je pourrais trouver tes questions offensantes.
      Je suis membre de la GLDF, je roule en Jaguar et je joue (modestement) au golf. En bref, un vrai cliché si je te comprends bien. Heureusement semble t’il, pas au Touquet ! Ouf !
      Comme quoi l’enfer se cache dans les détails.

      Fraternellement.
      Adieussatz

  • 2
    Jodel 26 novembre 2018 à 10:58 / Répondre

    Il n’est pas inutile de réfléchir aussi au sérieux du processus de recrutement ..une rencontre avec VM (pas toujours, mais souvent utile), trois enquêtes (en général confiées à des F aguerris), un passage sous le bandeau… sans voir que ce serait un personnage compliqué… que s’est-il passé?
    Un retour d’expérience à partager

    • 4
      yasfaloth 26 novembre 2018 à 12:27 / Répondre

      A mon sens, en aucun cas ce genre d’informations ne doit (devrait) se donner dans un espace public…

    • 5
      speculum 26 novembre 2018 à 16:54 / Répondre

      3 enquêtes confiées à de FF expérimentés et sur plusieurs mois et il n’y a pas d’erreur sur le recrutement, pas encore vu.
      Par contre le transfert peut causer problème parce que le F à été formé (formaté) dans un autre rite et une autre obédience, son esprit ne fonctionne plus pareil.

    • 8
      lazare-lag 27 novembre 2018 à 01:57 / Répondre

      Un VM, trois enquêteurs, sans oublier le parrain qui s’engage.
      Ce qui peut faire jusqu’à cinq frères qui sont supposés prendre leur responsabilité avant passage sous bandeau.
      Cinq frères dont les recoupements d’information ont du se rejoindre favorablement à ce moment-là.
      Puis promu au grande de compagnon, a priori promotion au mérite donc.
      On se demande en effet ce qui a pu se passer pour avoir attendu le grade de compagnon pour voter l’exclusion, et la voter à l’unanimité.
      Pour parjure nous dit-on… on se demande de quelle nature, et de quelle ampleur, le parjure.
      Et on se demande si on a vraiment envie de le savoir, en externe, je précise.
      En tout cas, si le jury fraternel national confirme, on ose croire que l’information circulera entre obédiences.
      En voilà un qui pourrait ensuite être bien capable d’aller frapper à la porte ailleurs.
      Evitons, si la GLDF se débarrasse de l’importun, que le « désagrément » se déplace vers d’autres horizons…

  • 1
    yasfaloth 26 novembre 2018 à 00:30 / Répondre

    Bah, il a du aller sur le blog de l’ex maçonne et s’imaginer que son exemple était la voie à suivre… ou peut être même profiter de ses bons conseils 🙂 !
    .
    D’ailleurs on a aucune nouvelle de son « procès » contre la GLFF à la miss…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Phasellus consequat. eget mattis id ipsum quis, sem, facilisis justo