Islam en France

Quel avenir pour l’Islam en France ?

Par Géplu dans Dans la presse

Le Monde des Religions vient de consacrer le dossier de son numéro 93 de janvier-février 2019 à l’avenir de l’Islam en France.

Comme le montre le sommaire ci-contre, plusieurs francs-maçons ont contribué à l’analyse. Une lecture à recommander à tous.

Le Monde des Religions est disponible dans tous les points presse.

jeudi 03 janvier 2019 9 commentaires
  • 9
    aymeri 8 janvier 2019 à 12:27 / Répondre

    Que penser des 4000 français qui se convertissent chaque année à l’islam ? Ils contribuent à la construction des mosquées et à la crise de la religion chrétienne incapable de se ressaisir…à quand la langue et le langage du Coran dans les écoles ? à quand l’interdiction totale de consommer du porc que les éleveurs bretons et autres vont surement apprécier ? Et la gouvernance de la France que fait-elle face à se développement rampant et continuera-t-elle à distribuer les aides de tous genres ? Ils ont tout compris ?

  • 6
    lazare-lag 7 janvier 2019 à 20:17 / Répondre

    Je suis un peu gêné parce que je viens de lire:
    « Comme le montre le sommaire ci-contre, plusieurs francs-maçons ont contribué à l’analyse ».
    Puis, ne voulant pas intervenir sans le recul nécessaire, j’ai fait l’acquisition de ce numéro du Monde des Religions, pour vérifier pièce en mains.
    Et je voudrais bien qu’on m’explique.
    Car à aucun moment je ne vois – clairement – ce qui témoigne du fait que plusieurs francs-maçons ont réellement contribué à l’analyse.
    Aucun mot, aucun terme dans le sommaire ne permet d’arriver à cette conclusion.
    Et pas davantage dans la revue, elle-même.
    Je l’ai feuilleté je crois assez sérieusement, à aucun moment je ne vois de référence écrite, explicite à la Franc-Maçonnerie.
    Et surtout à aucun moment je ne vois plusieurs auteurs d’articles présentés comme étant Franc-Maçon.
    – – –
    Pour être exact, et sauf erreur ou omission de ma part, je n’en vois qu’un:
    Edouard Habrant, l’un des auteurs d’une tribune rédigée à trois, et intitulée: « La France aura l’islam qu’elle mérite: celui de la terreur ou celui de la beauté ».
    – – –
    Je me pose donc des questions.
    Un seul intervenant dans la revue apparaît explicitement comme franc-maçon. Il a donc décidé d’y apparaître comme tel.
    Laisser sous-entendre qu’il y en a plusieurs cela ne pose-t-il pas problème?
    Parce que cela suppose que s’il y en a d’autres ils ont souhaité la discrétion, surtout avec des articles qui ne citent pas la Franc-Maçonnerie.
    Et je ne suis pas sûr que cette discrétion soit ici respectée totalement.
    Car du coup, surtout pour des profanes qui nous lisent, et qui lisent donc la revue ici exposée, tout est possible.
    Jusqu’à estimer qu’il y a beaucoup de FM parmi les rédacteurs, et bien plus qu’en réalité.
    Et parmi ces profanes qui nous lisent, comme ceux qui lisent Le Monde des Religions, nous n’avons pas forcément que des amis.
    C’est cela mon inquiétude, d’avoir exposé des frères qui auraient souhaité plus vraiment plus de discrétion.
    Ai-je tort ou raison de m’inquiéter pour cette exposition?
    J’espère nettement avoir tort.

    • 7
      Géplu 7 janvier 2019 à 20:49 / Répondre

      Cher Lazare,
      A ce que je sache notre Frère Charles Coutel n’a jamais fait mystère de son appartenance… 🙂

      • 8
        lazare-lag 7 janvier 2019 à 21:32 / Répondre

        N’étant pas dans le secret des G.A.D.L.U., ou dans le premier cercle, notamment du C.L.R., j’apprends donc ce soir et l’existence du F:. Charles Coutel et son initiation à la F.M.
        Et avec Edouard Habrant, celà fera donc deux Francs-Maçons.
        Et comme le pluriel commence à deux…. ils sont donc effectivement plusieurs à avoir participé à l’analyse.
        On peut recommander aussi dans ce numéro du Monde des Religions, un article plaisant sur Hugo Pratt: « Songes d’une vie dessinée ».

  • 5
    Boubenoir 6 janvier 2019 à 10:54 / Répondre

    Bonjour à tous, je suis dépité par les commentaires de certains, parlant de lumières, et très ignorants à la fois (surtout en matière d’islam). Pour preuve, un imam n’est pas un prêtre c’est seulement le rôle que lui confère cet épithète à un moment précis càd en conduisant une prière commune. Autrement dit un frère, à un moment de sa vie s’est retrouvé imam. Imam et F-M. il ne pérorera pas pour autant. Cette double situation exigeant l’humilité. Alors, cette lumière que nous avons demandée l’avons-nous (tous) reçue?

  • 4
    Metin Ansen 6 janvier 2019 à 09:20 / Répondre

    Ça a certainement existé, dans les années de lumière… Mais aujourd’hui, j’ai des doutes. Il y a certainement des lumières chez les musulmans de nos jours, mais quand l’islam s’y mêle, d’autant plus l’islamisme, la lumière s’éteint. Cela me rappelle la sentence d’un philosophe franc-maçon de mon obédience, la GL Libérale de Turquie : Jamais un intellectuel musulman ne peut devenir un imam, jamais un imam ne peut devenir un intellectuel musulman!

    Metin Ansen

  • 3
    aymeri 3 janvier 2019 à 16:35 / Répondre

    On en parle beaucoup….et sur le terrain ?

  • 2
    Bilboquet 3 janvier 2019 à 14:34 / Répondre

    Allons l’acheter …
    Merci pour l’info

  • 1
    Makhno Nestor 3 janvier 2019 à 12:37 / Répondre

    Un Islam des lumières ? ça existe ?

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
id ipsum ipsum mattis et, tempus Aliquam vulputate,