FMM 66

Franc-Maçonnerie magazine N° 66 est sorti

Par Géplu dans Dans la presse

Le numéro de Janvier-Février 2019 du magazine Franc-Maçonnerie magazine est maintenant en kiosque. Son focus est consacré à « Eglise et franc-maçonnerie, Les coulisses d’un moment historique ? »

Dans son éditorial titré « Un moment historique ? », Jean-Marc Vésinet, le rédacteur en chef du magazine nous explique : Dès les années 30 dans la mouvance spiritualiste et symboliste d’Oswald Wirth, une réflexion sur un possible rapprochement entre Eglise et franc-maçonnerie voit le jour. Une initiative qui ne fera pas l’unanimité au sein de la maçonnerie. Après la Seconde Guerre mondiale, loin d’être abandonnée cette idée prend une tournure plus concrète avec l’entrée en scène du Révérend Père Riquet, figure du monde ecclésiastique. L’homme, jésuite, résistant, grand officier de la Légion d’honneur est en effet connu pour son éloquence dont il use lors des conférences de carême à Notre-Dame de Paris. En 1961, Marius Lepage, vénérable de la loge Volney du Grand Orient de France le reçoit en tenue blanche fermée et déclare alors : « Nous sommes emportés par un destin qui nous emmène, nous sommes pas les maîtres. (…) Vers ce petit temple convergent les éléments de ce qu’on a appelé un moment historique. » Vraiment ? Denis Lefebvre revient sur un épisode diversement apprécié par les obédiences. Loin de confiner à l’anecdote, il révèle aussi une forme de porosité pour certains entre foi, religion et franc-maçonnerie sur fond de quête de spiritualité… et de jeu d’influences. Le sujet est-il toujours d’actualité ? (…).

A lire dans le magazine. 🙂
Vous y trouverez aussi : Sommaire FMM 66

vendredi 04 janvier 2019 1 commentaire
  • 1
    Durruti 5 janvier 2019 à 11:16 / Répondre

    La Loge Volney se situe à Laval (Mayenne).

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
Donec quis, suscipit Curabitur consectetur sit