la GLFF

La GLFF et la prostitution – 2

Par Géplu dans Divers

Mercredi 23 janvier nous avons publié un communiqué de la Grande Loge Féminine de France qui marquait son inquiétude à la veille de l’examen par le Conseil Constitutionnel français d’une « Question Prioritaire de Constitutionnalité » déposée par quelques associations à propos de la validité de la loi sur le renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel votée en avril 2016. Aujourd’hui après le rejet de cette QPC, la GLFF se réjouit :

__________________________________

La Grande Loge Féminine de France se réjouit
que les Sages rejettent la demande d’impunité pour les acheteurs d’actes sexuels

Paris le 5 février 2019

En statuant que la pénalisation des acheteurs d’actes sexuels, est conforme à la Constitution, le Conseil Constitutionnel consolide définitivement la loi du 16 avril 2016 visant à « renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées ».

La Grande Loge Féminine de France salue cette décision qui confirme l’interdit éthique et législatif de la marchandisation du corps et pose que la prostitution ne relève en rien de la liberté d’entreprendre mais est une forme de violence se fondant sur la négation de la dignité humaine.

Cette décision, qui conforte la législation abolitionniste de la France, est en outre en accord avec la volonté de la société française qui, comme l’a montré un récent sondage, est à plus de 70% favorable à la loi, notamment dans son volet répressif.

Enquête IPSOS pour CAP international :
http://amicaledunid.org/wp-content/uploads/2019/01/IPSOS_EnqueteFRprostitutionCAPintl.pdf

mercredi 06 février 2019 1 commentaire

Étiquettes : , ,

  • 1
    Lili 6 février 2019 à 15:08 / Répondre

    Cette loi est-elle appliquée à ce jour ? je crains bien que non !!!

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
libero in id sem, Aenean sit