Clayton Dublin

La photo maçonnique du dimanche 10 février 2019

Par Géplu dans Photos

C’est Matt qui nous a envoyé cette photo :

Une photo du lobby du Clayton hôtel de Dublin qui fut une structure FM …

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

 

dimanche 10 février 2019 3 commentaires
  • 1
    yonnel ghernaouti, YG 10 février 2019 à 05:57 / Répondre

    À noter qu’à l’origine, en 1880, ce bâtiment avait été construit par la Masonic Female Orphan School of Ireland (MFOS) pour abriter une école de jeunes filles, enfants de Maçons.
    En réalité cet Orphelinat Maçonnique Féminin d’Irlande, école créée en 1792, avait pour but de subvenir aux besoins des filles de Francs-Maçons indigents, incapables de subvenir aux besoins de leur famille en raison soit de passage à l’Orient Éternel, soit de maladie ou encore d’incapacité totale ou temporaire.
    En fait dès 1788, Bartholomew Ruspini (c. 1728-1813), chirurgien-dentiste et philanthrope britannique d’origine italienne, connu pour avoir fondé l’école royale maçonnique pour filles, et neuf autres Frères se sont rencontrés à Londres pour discuter de la création d’une institution de bienfaisance pour les filles de Maçons.
    Les élèves étaient généralement pris en charge tant sur le plan du pensionnat que de l’habillement, mais aussi de l’éducation, jusqu’à ce qu’elles puissent, seules, gagner leur vie.
    Une bien belle institution de bienfaisance pour les filles de Maçons, que nous aimerions voir plus souvent…

    • 2
      Emmanuel 10 février 2019 à 10:38 / Répondre

      Au cas où tu l’ignorerais existe en France une structure inter obédientielle nommée « Horphelinat Maçonnique – solidarité jeunesse » qui a les mêmes buts.

      • 3
        yonnel ghernaouti, YG 10 février 2019 à 15:27 / Répondre

        TCF,
        TC Emmanuel,

        Comment ignorer cette très belle œuvre animée désormais par les Frères de la Grande Loge de France « Solidarité Jeunesse – Orphelinat Maçonnique (SJ-OM) ».
        Même s’il ne remonte pas à 1792, date de la fondation du Masonic Female Orphan School of Ireland (MFOS), l’Orphelinat Maçonnique est toutefois une association très ancienne puisque créée le lundi 24 février 1862, sous l’égide du Suprême Conseil de France, du Grand Orient de France et sous l’impulsion du Frère Cattiaux.
        Rappelons cependant que dès le 11 octobre 1861, le VF Cattiaux, VM de la R.L « La Ligne Droite » n°146, à l’Orient de Paris, est nommé Président d’une commission d’études pour la fondation d’un Orphelinat Maçonnique. Commission à laquelle adhèrent une soixantaine de Loges. L’orphelinat maçonnique est officiellement créé.
        En 1892, l’association établit un internat 19, rue de Crimée à Paris et achètera l’immeuble en 1909. En 1894, l’orphelinat compte 125 Loges adhérentes et 84 enfants pris en charge, y compris pour leur instruction et leur préparation professionnelle.
        L’Orphelinat Maçonnique est déclaré d’utilité publique le vendredi 2 décembre 1927.
        L’immeuble, réquisitionné pendant l’occupation n’est plus, après la guerre, en état d’accueillir les orphelins.
        Le soutien aux enfants prend alors une autre forme : ils sont laissés dans leurs familles et une aide à l’éducation est versée annuellement. En 1987, la dénomination de l’association devient Solidarité Jeunesse – Orphelinat Maçonnique.
        En 1998, le Grand Orient de France décide de prendre en charge ses orphelins dans le cadre de sa Fondation.
        Solidarité Jeunesse – Orphelinat Maçonnique ne prend donc plus en charge que les orphelins des Frères de la Grande Loge de France.
        Son noble but est donc d’aider les orphelins des Frères de la GLDF et de les soutenir notamment dans leurs projets d’études (frais de scolarité et/ou frais de vie).
        SJ-OM, une bien belle institution de bienfaisance pour les enfants de Maçons.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
velit, Curabitur libero. porta. id Donec Lorem venenatis, Donec