Jumelage Pignerol

Jumelage entre loges du GODF et de la GLDI

Par Géplu dans Divers

Hier samedi 9 février a eu lieu à Pignerol la cérémonie de jumelage entre la loge du Grand Orient de France de Pignerol La Parfaite Amitié, et la loge de la Grande Loge d’Italie de Pontedera Tommaso Crudeli.

En Italie, à l’inverse des habitudes d’appellation francophones, La Grande Loge d’Italie est l’obédience mixte et adogmatique, adhérente du Clipsas, alors que le Grand Orient d’Italie se veut obédience « régulière » au regard des critères de la GLUA.
Mais c’est la plus petite Grande Loge Régulière d’Italie qui a obtenu la reconnaissance de Londres.

La loge La Parfaite Amitié a été créée en 2015 par des Frères français (cannois) et italiens, souhaitant faire « renaître » une loge créée par le GODF à Pignerol en 1801, Saint-Jean de la Parfaite Amitié.

Signalons enfin qu’il existe déjà un jumelage entre une loge du GODF, Soleil de Lérins, de Cannes, et une loge de la GLDI, La Bisalta, de Cueno.

dimanche 10 février 2019 5 commentaires
  • 5
    Giorgio 17 février 2019 à 20:23 / Répondre

    IGOR

    Je commente l’article en tant que citoyen italien appartenant à une obéissance française. Afin de parvenir à une franc-maçonnerie européenne et universelle, je pense qu’il est approprié de vérifier et de consolider les principes fondamentaux de fraternité et de solidarité dans la conscience et la pensée de chacun d’entre nous. Avec beaucoup d’humilité et sans se tenir sur le piédestal des prosopopées arrogantes et de l’auto-référentialité.
    À la suite de cet examen introspectif, à mon avis, l’une des actions fondamentales doit être de vérifier avec une extrême attention les activités réelles des Obédiences avec lesquelles des relations sont établies.
    L’histoire italienne de P2 serait dévastatrice si elle se répétait dans le contexte d’une maçonnerie européenne consolidée en tant que telle.

  • 4
    Bonne 10 février 2019 à 23:14 / Répondre

    Oui en effet, on est encore loin de la fraternité universelle…..

  • 3
    BOJAHIR 10 février 2019 à 14:03 / Répondre

    AH ! les problèmes de reconnaissance !
    Quelle macédoine !
    Tout ça pour une vieille affaire de « GADLU or not gadlu » ?
    Tout maçon un tant soit peu « éclairée », soucieuse de Concorde, de Paix, de Liberté et d’Espérance devrait placer les principes d’Union et de Tolérance au-dessus de tout ce que l’histoire nous a appris à concevoir comme normal.
    L’urgence de notre temps est dans le dépassement de tous les oukases mis sur le chemin des indispensables réconciliations.
    Entre rassembler ou séparer ; quel camp choisir ?

  • 2
    Wilmet 10 février 2019 à 10:52 / Répondre

    Les pratiques consacrées de la reconnaissance sont calquées sur les principes du monde politique et diplomatique notamment celui d’un seul gouvernement par pays =une seule obédience reconnue par territoire maçonnique.
    Ce mimétisme profane est notamment à l’origine des schismes et autres anathènes qui déchirent et divisent les obédiences.
    En fut-il toujours ansi ou est-ce un moyen mis en place par la GLUA pour mieux orchestrer la Franc Maçonnerie?

  • 1
    Pérignan 10 février 2019 à 09:47 / Répondre

    L’Italie est une démonstration et un exemple parfait des incohérences et limites de la notion de régularité quand on la confond avec la notion de reconnaissance : la GLUA reconnaît la Grande Loge Régulière d’Italie ( qui a été portée sur les fonds baptismaux par la GLNF… ) et la GLNF reconnait le Grand Orient d’Italie ( qui avait perdu sa reconnaissance anglaise à la suite de l’affaire de la Loge P2… ).
    La GLNF et la GLUA se reconnaissent entre-elles mais pas les deux Grandes Loges Italiennes. Ces dernières sont donc régulières (au sens anglo-saxon), mais pas reconnues par les mêmes.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
vel, commodo venenatis libero felis Nullam