Verdun N

Décès de Georges Neslany

Par Géplu dans Divers

Georges Neslany, qui fut Grand Maître de la Grande Loge de Belgique de 1982 à 1985, de nombreuses années Grand Chancelier, et qui laissera une empreinte durable sur cette obédience, est décédé ce 11 février. Jean Verdun, qui fut un de ses amis proche et membre comme lui de la loge Septentrion de Gand, a accepté de nous en dire quelques mots.

_____________________

Georges N∴ est passé à l’Orient éternel
par Jean Verdun

Ancien Grand Maître et longtemps Grand Chancelier de la Grande Loge de Belgique, Georges N∴ est passé à l’Orient éternel le 11 février 2019.

Georges N∴ s’opposait absolument à ce que son nom soit imprimé dans la presse ou dans nos livres. Il ne se cachait pas mais il disait que les profanes n’avaient pas à savoir qu’il était en loge et ce qu’il y faisait. Sans reprocher à quiconque de donner aujourd’hui son nom au complet, ce n’est pas à l’un de ses plus proches amis à aller maintenant à l’encontre de ses désirs.

Pour nous qui avons entretenu avec lui et avec sa famille des liens très chaleureux, il apparaît comme l’une des plus remarquables et des plus respectées figures de la Franc-Maçonnerie européenne.

D’où tenait-il ce prestige discret qui forçait nos admirations ?

Pour le savoir, peut-être faut-il comprendre cette expression typiquement belge : « les colonnes sur leur base ». C’est la manière pour le Maître de la loge d’inviter les Frères à prendre place. Georges a été le parfait exemple du Maçon sur sa base. Quelle était cette base ? L’ensemble des préceptes et des traditions purement maçonniques. Chez lui, en loge, en réunion inter-obédientielle ou en promenade au bord de la mer, c’était toujours au Franc-Maçon que nous avions affaire. Il était par ailleurs un chef de petite entreprise très travailleur et qui réussissait, mais sa personnalité s’était construite en loge avec la chance d’appartenir à la R∴L∴ Le Septentrion, loge prestigieuse.

Fondée en 1813 par Cambacérès, du temps que la Flandre était incluse dans l’Empire napoléonien, elle est aujourd’hui l’une des très rares loges flamandes dont les travaux se font en français, -cela lui donne un caractère particulier en même temps qu’une richesse culturelle maçonnique-. Georges est en partie le produit de cette belle loge, mais son ouverture d’esprit l’avait porté à regarder nos institutions d’un point de vue européen et à se sentir proche de ceux dont l’ouverture d’esprit était mondiale. Quelques années reconnue par Londres, la G.L.B. est revenue avec son aide au début des années 80 dans la vraie régularité maçonnique, celle des Obédiences libres qui se déterminent en tout par elles-mêmes.

Cela s’est d’abord concrétisé par une union avec la Grande Loge de France et son action s’est élargie avec les Journées annuelles de Colmar où se rencontraient les Loges françaises, belges et allemandes. Ce fut grâce à Georges N∴ que fut rédigé le Protocole d’accord des quatre obédiences belges, repris peu après par celui des Obédiences françaises, sans oublier dans ce mouvement que le même texte a servi de modèle à l’union des obédiences du Mato Grosso au Brésil.

Un regard attentif sur les réalités maçonniques et des échanges permanents avec ses proches le rendaient très sensible à l’inévitable, mais permanente présence des mauvais compagnons sur nos colonnes et aux Orients.

Il n’en revenait pas non plus de voir les Obédiences françaises vouloir communiquer à tout prix avec les profanes en prenant pour modèle de communications celles des partis politiques. Mais sa lucidité n’a jamais freiné ses engagements qui ont duré autant que le lui a permis sa santé.

Un hommage solennel sera rendu à Georges le 18 février prochain à 11 heures au Crématorium « Westlede » de Lochristi. Pour ma part, ce sera de Paris que j’exécuterai la batterie de deuil traditionnelle, suivie par une chaleureuse batterie d’allégresse en souvenir de ses actions.

mercredi 13 février 2019 4 commentaires
  • 4
    Jean-jacques Torck 15 février 2019 à 14:04 / Répondre

    Jo, c’était un plaisir de te voir, tu vas me manquer. Tu vivras toujours dans mon coeur et tu sais pourquoi.

  • 3
    Patrick Seeuws 13 février 2019 à 17:08 / Répondre

    C’était un ami personnel de mon père… qu’il vive, qu’il vive, qu’il vive pour toujours au fond de notre coeur!

  • 2
    yonnel ghernaouti, YG 13 février 2019 à 12:27 / Répondre

    Gémissons, gémissons, gémissons. Mais espérons ! Espérons, espérons en confiance, espérons en confiance et en sérénité.

  • 1
    LIONEL MAINE 13 février 2019 à 10:55 / Répondre

    J’en proposerai une aussi à Maubeuge, où nous l’avons bien connu.
    Sincères condoléances à ses proches.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
nec elit. leo. mattis accumsan Praesent quis, ipsum elementum