Islam et Republique Laique

L’islam et la République laïque

Par Géplu dans Edition

Le Comité Laïcité République Ile de France recevra mardi 19 février à 18 heures à la mairie du Xe arrondissement de Paris monsieur Michel Delmas pour une conférence-débat sur le thème de son livre L’islam et la République laïque. (Préface d’Odon Vallet, et postface de Ghaleb Bencheikh).

Le sujet de l’islam face à la République laïque est examiné sans procès d’intention. Ce livre affirme, preuves à l’appui, que la majorité des musulmans français vit en paix avec la République. L’auteur prend soin de distinguer les courants de l’islam, afin de saisir l’ancrage de ce culte dans notre pays. Mais il cible aussi les dérives, aidant à comprendre les argumentaires qui divisent au nom d’une vérité divine. Les thèmes abordés dans l’ouvrage sont concrets : neutralité de l’école, mais aussi questions controversées avec le halal, le voile, etc. L’Etat doit lutter contre l’intégrisme et utiliser la laïcité comme outil de cohésion sociale. Elle assure la liberté de conscience et de culte aux musulmans, à égalité avec les autres.
Michel Delmas est docteur en droit de la coopération internationale de la faculté de droit de Toulouse et diplômé de l’institut d’études internationales et des pays en voie de développement de Toulouse.

L’islam et la République laïque, de Michel Delmas. Aux Editions de l’Harmattan, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN :  978-2343162416

lundi 18 février 2019 8 commentaires
  • 8
    ASZAM ZANGANEH . FEREIDOUN 20 février 2019 à 15:17 / Répondre

    Il me semble les divers tandance gauche/droit dans divers pays européens n’ont pas remarqué que l’iran du shah dictature est devenu pire dictature religieux grâce au mis en place du régime totalitaire des ayatollahs par CIA et GROUPE BILDERBERG en 1979 ,En 40 ans ces TERORIST au solde des marchand d’armes et pétrole Européen American ont tue 2 million être human American Juif musulman chrétient à PARIS ARGANTIN LIBAN L’ALLMAGNE GRÈCE TURKY CHIPRE UK etc et Ruine le pays de zeroasterien de 3700 ans. Au nom d’islam comme Dagesh TERORISME d’etat Islamique, BRAVO À CIA et l’Europe Civilisé.

  • 5
    Louis Jouvet 18 février 2019 à 20:16 / Répondre

    ALLAH : que j’aime ce mot ! en français de plus !
    Tout y est : le compas, l’équerre, le ternaire, l’étoile flamboyante, l’art royale, le grand M, le pavé mosaïque, le tétragramme etc etc

    Comme le laisse entendre mr Delmas, l’islam c’est comme la laïcité: tout le monde peut interpréter comme il veut…
    Et le jour où nous cesserons de soutenir l’arabie saoudite et son interprétation ultra littéral du coran, tout rentrera dans l’ordre.

    mr Delmas semble avoir fait un travail honnête et objectif, mais aborde t il les sujets de géopolitique ?

  • 4
    aymeri 18 février 2019 à 16:21 / Répondre

    Mr Ghaleb Bencheikh a déjà publié le « Petit manuel pour un islam à la mesure des Hommes » et donne des conférences sur les mêmes thèmes encore dernièrement à la GLDF….très bien tout ça ! Et sur le terrain ?

  • 3
    Aazm-ZANGANEH, FEREIDOUN 18 février 2019 à 16:11 / Répondre

    L’islam invente depuis 1400 ans et le fameuse Coran écrit d’orgine par Rabbane de Mec ça en 608 âpre le celebration de mariage de Mahoned convertir au judaisme , (VERTITABLE MOHMED ET Fauce Coran , De HANNA ZAKARIA. édition st Remy
    Voilà déjà la vérité historique mais le force de l’islam inventé vien d’obscurantisme et obeisance avogle de 1 milliard 400 million être humaine sous développer par divers dictateur au service des intérêts les hommes d’affaire de divers pays
    Ce population 1/100 pouvez intégrer en France le reste ne sont ni française ni de pays arabe qui parle arabe , alor évite de les accepter pour les affaire de bissnesse , L’avenire pour la France est sombre ,

    • 6
      Chouilla 20 février 2019 à 09:32 / Répondre

      Voilà qui est limpide…
      Non, sérieux, quelqu’un a compris quelque chose à ce commentaire?

      • 7
        LIONEL MAINE 20 février 2019 à 09:44 / Répondre

        Quelque mystère à « per(s)er ?

  • 2
    Béni Dada 18 février 2019 à 11:16 / Répondre

    Si comme il est dit a juste titre probablement la majorité actuelle des musulmans de france s’accomode paisiblement de la laïcité , elle devra etre en revanche soumise au pouvoir des musulmans lorsque ceux ci seront devenus majoritaires en France puisque la charia s’imposera alors . Relisons « Soumission » de Houellbecq et souvenons nous de ce que suggerait le General de Gaulle : en substance , l’Islam est insoluble dans la civilisation des lumiere comme le vinaigre dans l’huile . Ne soyons pas naïfs et angeliques , sachons apprecier l’evolution des rapports de force pour en tirer toutes les consequences previsibles . L’analyse des causes de la segregation des femmes fondée sur le passage du polytheisme au monotheisme est eclairante .

  • 1
    Anwen 18 février 2019 à 07:06 / Répondre

    Bonjour,
    Permettez de rappeler le contexte historique et l’origine de l’Islamisme.
    C’est au milieu des luttes que l’Église catholique soutenait contre les premiers Chrétiens féministes, qui gardaient fidèlement le culte de la Déesse, que retentit un cri de révolte d’un autre genre contre l’ancienne Théogonie : « Dieu seul est Dieu, et Mohammed est son Prophète. »
    Il n’est plus question de savoir de quel Dieu il s’agit, il n’y en a plus qu’un : c’est Dieu ; impossible d’être plus simple, et c’est avec ce cri et ce drapeau qu’une horde de cavaliers arabes va envahir l’empire d’Orient et celui des Perses, en guerre depuis 30 ans.
    L’an 630, Mohammed tombe comme une avalanche sur le territoire sacré de la Mecque, avec une armée de 10.000 hommes. La ville, incapable de résister, se rend, et le forban fait purifier la Kaabah (le sanctuaire) et détruire les images des anciennes Divinités pour anéantir le culte antérieur.
    « La Vérité est venue, dit-il, que le mensonge disparaisse (1). »
    Rappelons que dans des temps reculés, lorsque les émigrées de l’Inde se répandirent dans toute l’Asie, elles firent un séjour dans la partie de l’Arabie qui touche au Golfe Persique et y laissèrent des souvenirs dont l’histoire a gardé la tradition. Aussi, la Mecque (longtemps avant l’Islamisme) fut une de leurs stations. On y trouve la « Maison sacrée », la Kaabah, « Maison de Dieu », dira-t-on, quand on mettra le nom divin au masculin. Sur les collines voisines de la Kaabah se trouvait l’habitation des Déesses Icâf et Nayila. C’est dans la Kaaba qu’avaient lieu les réunions secrètes des femmes, c’est là qu’elles célébraient leurs « Mystères ». Primitivement on disait Qoubbah, mot qui signifiait, dit le Coran, lieu d’Abraham. Une fois par an, les femmes y recevaient les hommes pour la fécondation annuelle qui avait lieu au printemps : d’où la Pâque, fête de l’œuf. Cet endroit fut donc consacré par le pèlerinage annuel qui réunissait les hommes et les femmes, dans un temps où la lutte des sexes avait créé le divorce social, les hommes vivant entre eux, les femmes entre elles.
    Un grand nombre d’images de femmes se trouvaient dans la Kaabah ; on prétend qu’on y voyait aussi celle d’Abraham et celle de Jésus.
    Ce triomphe à la Mecque amena à Mohammed la plupart des hommes. Toutes les tribus de l’Arabie se soumirent à sa doctrine qui se résume en cette phrase fameuse : « Dieu seul est Dieu, et Mohammed est son Prophète. »
    Les Arabes imposèrent par la force leur religion aux polythéistes, leurs ennemis naturels, puisqu’ils représentaient encore, dans l’opinion du monde, le symbolisme de la Nature et le culte de la Femme laissé à côté de celui de l’homme. Mais ils furent plus doux envers ceux qui avaient déjà masculinisé la religion. Les Juifs renégats et les Catholiques pouvaient, moyennant un impôt personnel, continuer librement l’exercice de leur culte.
    Cordialement.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
dolor mattis Phasellus efficitur. consequat. elit.