Skate Part Dieu

La photo maçonnique du dimanche 10 mars 2019

Par Géplu dans Photos

Voici une bien surprenante utilisation, dans un lieu public, de l’équerre et du compas. Cette photo nous a été envoyée par Jeantintin

Ci-joint une photo avec un skate “très particulier”. Je ne sais pas pourquoi l’auteur a jugé bon de mettre cette équerre et ce compas à cet endroit.
Cette peinture se trouve à Lyon au centre commercial de la Part-Dieu dans l’entrée côté boulevard Eugène Deruelle…

Si vous aussi près de chez vous ou en voyage vous remarquez un bâtiment un objet ou une décoration maçonnique ou évoquant la maçonnerie, n’hésitez pas à nous en envoyer des photos avec quelques explications.
Ces « témoignages » plaisent beaucoup aux lecteurs du Blog.

dimanche 10 mars 2019 10 commentaires
  • 9
    Jeantintin 10 mars 2019 à 15:44 / Répondre

    juste pour info, Citroën (en dehors du faite qu’en plus d’être FM, il cotisait également à la Cagoule) avait choisi les chevrons qui correspondaient à un brevet spécifique qu’il avait acheté en Pologne (lire la suite dans les revues adéquates).
    et n’ont rien à voir avec une équerre et un compas.
    Bonne fin de journée.
    Jeantintin.

  • 7
    JEZEQUEL 10 mars 2019 à 12:51 / Répondre

    Lionel, j’adore cet humour à base de jeux de mots…

    • 8
      yonnel ghernaouti, YG 10 mars 2019 à 13:28 / Répondre

      C’est sûr !!!
      C’est plus fun que, en sport de glisse, planche terrestre munie de quatre roues utilisée en tant que loisir ou que sport pour rouler sur le sol dur et glisser éventuellement en faisant des figures plus ou moins compliquées…

  • 6
    LIONEL MAINE 10 mars 2019 à 12:12 / Répondre

    « Planche » à … roulettes !

  • 3
    JEZEQUEL 10 mars 2019 à 10:06 / Répondre

    Bravo Yonnel pour cette belle analyse pertinente à laquelle je souscris après avoir cherché un peu de mon côté !!! Cela dit, peut-être que le peintre de cette fresque appartient à la « maison »…

  • 2
    Jeantintin 10 mars 2019 à 09:49 / Répondre

    Bonjour à tous,
    J’ai été voir le sigle de Völkl et il ne me semble pas correspondre à « la marque  » sur le skate. En effet ce fameux sigle représente deux « V » bien identifiés et entrelacés.
    Mais pourquoi pas ? Je tacherai de trouver le dessinateur pour en savoir plus. Une autre remarque, je ne sais pas si vous avez vu que « l’équerre et le compas » sont dessinés également sous le pied gauche du garçon.
    Bon dimanche aux lecteurs d’Hiram.be.
    Cordialement
    Jeantintin.

    • 5
      yonnel ghernaouti, YG 10 mars 2019 à 11:54 / Répondre

      Cher Jeantintin,
      Ce que tu décris est le logo actuel de Völkl, tel que nous le trouvons aujourd’hui sur son site.
      Étant skieur depuis le début des années 60 (j’ai arrêté depuis), je t’assure que le logo de Völkl ressemblait à s’y méprendre à une équerre et un compas. Il en est de même pour les produits tennis.
      J’en veux aussi pour preuve ce que certains complotistes avaient publiés au sujet du pape sportif Jean-Paul II – d’ailleurs, chaque année, depuis 1997, en son hommage les prêtres dévalent les pentes de la station de ski de Wisla en Pologne – le dénonçant comme un pape Franc-Maçon, Sa Sainteté chaussant des skis Völkl !

  • 1
    yonnel ghernaouti, YG 10 mars 2019 à 05:08 / Répondre

    L’auteur de cette peinture a peut-être tout simplement voulu reproduire la marque d’un équipementier sportif connu pour ses technologies avancées et produits exceptionnels et de haute qualité labellisés « Made in Germany », le fabricant allemand Völkl, maison fondée en 1923, mais installé dès 1857 à Straubing, ville de la Basse-Bavière, dont l’emblème, stylisé, représente une équerre et un compas. Ici, il a poussé le trait un peu loin…

    • 4
      Noet 10 mars 2019 à 10:19 / Répondre

      C est le logo de la marque Volkl,fabricant de matériel de skis. Le fondateur serait t il franc maçon ? André Citroën était franc maçon d ou le sigle à double chevron, en fait une équerre et un compas stylisés.
      Yonnel s est réveillé très tôt ce matin pour répondre…

      • 10
        Gérard 10 mars 2019 à 18:33 / Répondre

        Ce que je sais du double chevron de Citroën est plus terre-à-terre (l’un n’exclut peut-être pas l’autre) : André Citroën, ingénieur, avait breveté un système d’engrenages à denture en chevrons, ce qui assurait l’auto-centrage des pignons les uns par rapport aux autres.
        Si un vrai ingénieur en sait plus ???

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
pulvinar ipsum in luctus dapibus nunc ut sem, felis leo. et, Aenean