revenu de base 160319

Pour le Revenu Universel Inconditionnel ?

Par Géplu dans Divers

Le Grand Orient de France organise ce samedi 16 mars un colloque sur le thème « Le revenu de base : un défi ou une opportunité pour l’Europe ? »

L’objet de ce colloque est d’identifier les différentes possibilités d’implication de l’Union Européenne dans le développement de revenus de base ou apparentés en Europe. Que ce soit par l’intermédiaire de la Politique Agricole Commune, du Fonds Social Européen, de la Banque Centrale Européenne, de politiques environnementales ou d’un budget autonome, l’Union Européenne peut avoir un rôle moteur pour impulser des expérimentations, aider à instaurer des revenus de bases sectoriels ou un socle commun minimal.

Seront entendus au cours de la journée : Guillaume BALAS, Nicole TEKE, Leire RINCÓN, Quentin DELACHAPELLE, Jacques PASQUIER, Patrick BOUGEARD, Jean Claude BALBOT, Benoît BLOISSERE, Sophie SWATON, Clément CAYOL, Stanislas JOURDAN, François-Xavier OLIVEAU et Baptiste MYLONDO. Le grand témoin sera Jean DESESSARD, Ancien sénateur de Paris EELV, membre de la mission sénatoriale pour un revenu de base.

Ce samedi 16 mars 2019, de 9h30 à 17h15 au Conservatoire national des arts et métiers, amphithéâtre Abbé Grégoire, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris.
Entrée libre sur réservation. Un déjeuner (buffet) est prévu sur place pour ceux qui le souhaiteront.
Pour des raisons de sécurité et d’accueil, l’inscription est obligatoire cneruicnam@gmail.com
Téléchargez le programme complet et l’invitation : Invitation-programme colloque 16 Mars

mercredi 13 mars 2019 4 commentaires
  • 4
    réboussié 8 avril 2019 à 16:39 / Répondre

    et l’aspect diachronique ? on a laissé filé ailleurs ou les esclaves travaillent , y compris les enfants …on vend même nos terres agricoles car elles ne nourrissent plus que les grands groupes et surtout les spéculateurs , on peut inventer des usines à gaz nourries avec de bons sentiments …en final , la France ? 60 millions d’habitants ? faudra en principe toujours les nourrir ? les vêtir ….et le reste ? vous espérez vraiment que le reste du monde assure notre quotidien ? voyez aéroport de Toulouse , les affaires de Tapie …..on continue grâce à la doxa actuelle de dépecer tout ce qui a été bâti après la fin de la dernière guerre …
    On ne pourrais acheter ce qui serait produit chez nous ? Ah ? bon , donc il faudra s’aligner , coût et qualité sur les fabrications esclavagistes ?
    Simplifier le système actuel ? administratif ? certes , je connais ..écoles , travailleur social , arsenal de Toulon …..plus le privé ….Je préfèrerai un système ou l’on vive de son travail , mais pas comme les paysans qui survivent grâce aux subventions UE , la société française n’est pas une SA même si elle est dirigé par des comptables …car gérer des équipes , pour mon expérience personnelle , j’étais le comptable , mais 90 % du travail , c’était l’humain , et le travail était collaboration , apport de chaleur humaine , de services ….en tant que cadre social , je peux dire que le fric ne résout pas ( tous )les problèmes des familles sinon les abonnés ….je ne parle pas des invalides , handicapés ….malades …mais on ne guérit pas d’ être obligé de tendre la main ..l’allocation en question ? ce ne serait y pas pour les organisateurs du système un remord ? une culpabilité inconsciente ? une expression de l’âme que Jung assimilait à l’inconscient ???
    Non , je ne laisserai personne mourir de faim , mais en France ? on meurt de froid dans l’hiver et dans nos rues , pas de faim …
    Résumer ? FM , chercher les causes , les causes des causes ….retrouver ce qui devrait être notre parole , élever vers l’essentiel , les valeurs , la construction du temple ? avec l’UE actuelle ? les gueux ? ce sont les ONG qui fournissent les tentes ..
    gratuité ??des transports , de l’école ? des soins ? logement ???? il y a des pistes de ce coté là , pourvus que ponctuels , mais un avenir pour un enfant de se dire ? bof , j’aurais la location , l’allocation pardon , avec quelques trafics au ..en couleur , ça fera la balle …
    et fiancer cette allocation avec la TVA sur la consommation des bénéficiaires ? ça frise la dissonance cognitive ? non ? de longs et pénibles efforts …

  • 3
    Théophile 8 avril 2019 à 09:09 / Répondre

    Il y a aussi un enjeu de simplification du système. Imaginez qu’on intègre dans le prélèvement à la source le RSA et la prime d’activité. Prenez un célibataire salarié contractuel ou sans ressource et tracez la fonction qui associe son salaire brut à son revenu disponible (hors handicap et logement), le montant apparaissant en bas de sa fiche de paye. Je pense qu’on pourrait remplacer cette fonction par une droite consistant à diviser le salaire brut par deux et à lui ajouter 550 euros pour tous les revenus bruts jusqu’à la limite du début de la tranche à 41%. Ce serait une façon de répondre aux gilets jaunes. Par extension on pourrait au lieu et place des prélèvements actuels définir une tranche d’impôt unique (jusqu’aux hauts revenus) avec 6600 euros de crédit d’impôt par part ; cet impôt serait négatif au début et remplacerait les allocations actuelles (hors handicap, logement et ASPA à traiter à part). Ca aurait bien entendu des conséquences en chaîne puisque la sécurité sociale serait financée par ce nouvel IRPP et par la TVA (qui pourrait par exemple financer la retraite).

  • 2
    Désap. 22 mars 2019 à 10:55 / Répondre

    Tony Blair a fait le choix, toujours en vigueur, de tirer une ligne budgétaire et fournir un logement gratuit, une protection santé et un minimum équivalent à 600 £ mensuels ou plus selon le nombre d’enfants.
    Ceci à fait sortir énormément de personnes de situations sordides et baisser la délinquance.
    Le coût d’une telle mesure est inférieur à notre système « pluri-allocatifs », sa visibilité et son efficacité bien supérieures.
    Je ne voit pas en quoi cela volerait la fierté de gens inadaptés.
    On ne demande à tout le monde d’être intello, mais lorsque l’on n’est pas capable non plus de travailler de ses mains, je ne vois pas bien qu’elles pourraient être les autres solutions rationnelles.

  • 1
    Chouilla 22 mars 2019 à 08:55 / Répondre

    On a laissé filer à l’étranger les emplois industriels et les emplois non/peu qualifiés.
    Il est vrai que plus personne ne voudrait acheter ces biens/produits au prix qu’ils coûteraient s’ils étaient produits ici.
    Ne reste plus dans nos régions que des emplois de plus en plus qualifiés.
    Mais voilà, tous les chevaux ne sont pas faits pour sauter. Que faire de ceux qui ne sont pas des intellos et qui ne sont pas adroits de leurs mains. Et il y en a beaucoup.
    On ne peut tout de même pas les laisser mourir de faim.
    Alors, pour notre bonne conscience, on préfère les payer à ne rien faire.
    Le problème, c’est que ça revient à jeter toute cette population à la poubelle.
    A les payer sans travailler, on leur vole leur fierté. On leur confisque le sentiment d’être utile à la société.
    Je ne suis pas convaincu qu’ils en sortent gagnants…

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
eleifend risus. in quis, diam elementum leo