FM et vie politique

F.M. et vie politique en France du XVIIIe au XXe siècle

Par Géplu dans Divers

Baglis.tv vient de mettre en ligne sur son site une vidéo tournée le 2 décembre 2017, lors du XXXIIIe colloque international de Politica Hermetica, Franc-maçonnerie, ésotérisme et politique : 300 ans d’histoire, et concernant plus particulièrement l’intervention d’André Combes à ce colloque sur le thème « Franc-maçonnerie et vie politique en France du XVIIIe au XXesiècle ». En voici un extrait :

 « On dit souvent de la Franc-Maçonnerie qu’elle est devenue politique à partir du Second-Empire, ou de la Troisième République, mais rien n’est plus faux ! Elle l’est devenue dès le début de Révolution Française, avec l’Assemblée Constituante et Philippe Egalité, franc-maçon, cousin du roi Louis XVI et anti-versaillais notoire ! »

André Combes est un historien passionné et exigeant. Si, à l’occasion de rêveries personnelles, certaines images d’Epinal traversent parfois sa pensée, dans son travail il se borne aux faits, rien qu’aux faits. Pour beaucoup d’entre nous la Franc-maçonnerie donne un visage uniforme et stable. Celui d’une société discrète, où le consensus général prévaut, où les sujets qui divisent les hommes sont proscrits des discussions et où la fraternité s’exprime au gré d’une immuable – et parfois monotone – succession de rites et de festivités. André Combes va dans son intervention méthodiquement déconstruire cette image lisse et morne. En brossant deux siècles de son histoire politique mouvementée et en énumérant les nombreuses mues que ce serpent de mer a laissées derrière lui, il va mettre à mal, faits à l’appui, ce masque d’apparat et ce conservatisme apathique. Une Franc-maçonnerie tout à la fois républicaine, orléaniste, monarchiste, bonapartiste, saint-simonienne et fouriériste…

La vidéo (50 minutes) est un précis d’histoire maçonnique, et politique, parsemé d’anecdotes cocasses (« Eliphas Lévi démissionnant de sa loge, la Rose du Parfait Silence, à la simple contestation de l’existence de Dieu », « Robert Amadou déambulant dans les couloirs de la rue Cadet en soutane et calotte »). André Combes nous y laisse entrevoir de manière fidèle, et objective, l’envers du décor. Un lieu mouvementé donc, à l’image de l’hétérogénéité qui a toujours composée ses rangs, et où les questions de « politique » et de « religion » apparaissent finalement bien souvent au cœur des débats…

Aller sur le site de Baglis.tv pour voir la vidéo complète (payant).

André Combes, né en 1939 est professeur agrégé d’histoire et auteur de nombreux ouvrages sur la franc-maçonnerie : La franc-maçonnerie cœur battant de la République (Dervy, 2018), La Commune de Paris – Mars-Juin 1871, la Franc-Maçonnerie déchirée (Dervy 2014), Les trois siècles de la franc-maçonnerie française (Dervy, 2007). En outre André Combes est directeur de l’IDERM, l’Institut d’études et de recherche maçonnique.

mercredi 27 mars 2019 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
ut Donec mattis dapibus consequat. quis elit. venenatis