mixité

Création d’une commission interobédientielle sur la mixité

Publié par Géplu
Dans Divers

Considérant que, comme dans le monde profane, la mixité en franc-maçonnerie est inéluctable et qu’elle s’imposera tôt ou tard à toutes les grandes obédiences (le GODF ayant le premier « cédé » à la vague féminine en 2010), la plupart des grandes obédiences françaises, notamment le GODF, la GLDF, la GL-AMF, la GLNF et le Droit Humain viennent de créer une commission mixité qui a pour objet d’étudier l’impact de l’entrée des Sœurs dans des obédiences jusqu’à présent uniquement masculines.

Le Droit Humain, qui pratique la mixité depuis sa création par Georges Martin et Maria Deraismes en 1901, apportera son expérience et son expertise, et tous observeront les mutations qu’a subi le Grand Orient depuis le vote de son Convent de 2010 autorisant les loges qui le souhaitaient à initier des femmes. Aujourd’hui environ la moitié des 1 300 loges du GODF ont initié des femmes, et presque toutes les loges acceptent les Sœurs en visite. Qu’est-ce que cela a changé au GODF ?…

On ignore encore la position que prendra la GLFF vis à vis de cette commission. Restera-t-elle la seule obédience monogenre ?…

lundi 1 avril 2019
  • 70
    ELEUSIS
    11 mai 2019 à 17:45 / Répondre

    Comment peut-on en arriver à tendre vers une approche à la mixité, si nos nos FF sont encore en train de nous refuser la visite des SS en loge et si ils en arrivent à élire de tels délégués au convent , pour etre totalement en marge de nos idéaux, voire inscrire sur nos calandres trimestrielles:  » La loge ne reçoit pas les soeurs »

    Comment donc en arriver à convaincre un tel régiment d’attardés , surtout si notre obédience se veut etre progressive…..
    Quels sont les textes qui permettraient de palier à une telle problématique qui au fond ne fait que discréditer notre loge en discréditant le genre humain……?

    • 71
      joab's
      11 mai 2019 à 18:38 / Répondre

      Il me semble que c’est aussi par un piège dans lequel nous tombons ! Les FM sexistes presentent leur FM sexiste comme la situation de base, normale et s’élèvent contre cette « revolution » de mixité … et là, le débatr est sans fin, au grand bonheur des sexistes.
      Alors que la situation REELLE est tout autre :
      – La mixité est la vie normale, par défaut dans nos sociétés. Il n’y a pas à l' »introduire » …
      – Il reste des acharnés du sexisme qu’il faut reduire, non en brandissant « mixité » mais en montrant leur anachronisme et leur attitude contre-maçonnique de ségrégation.
      – Plus grave est le fait que des organismes obedentiels imposent ce sexisme à leurs loges … c’et d’ailleurs à la limite de la délinquance (ca meriterait d’ailleurs un examen juridique … peut obliger des citoyens à segregation sexiste ?).
      L’aborder ainsi déchaîne bien sur les fureurs des militants sexistes. Mais est-ce impertinet ?

    • 72
      lazare-lag
      11 mai 2019 à 19:43 / Répondre

      MTCS Eleusis, deux types de réponse:
      1/ Une lecture un peu attentive, de la date de cet article et de certains commentaires,permet de se rendre compte qu’il s’agit ici d’un …. poisson d’avril.
      Donc pas la peine d’être trop sérieux avec ça.
      Et un poisson d’avril qui se moque donc ironiquement d’un peu tout le monde ici, notamment des vieilles badernes maçonniques rigides face à la mixité.
      2/ Si,t’en étant rendu compte, tu persistes alors dans une analyse rationnelle, voire sérieuse et non humoristique de la problématique posée, alors il te faudrait être un peu plus explicite sur toi-même.
      Je veux dire par là qu’il me semble, si je fais fausse route ne pas hésiter à me corriger, qu’on peut déduire de tes propos que tu es une soeur, et que ton obédience est le G.O.D.F.
      Ce faisant, préalablement à tout type de réponse que l’on pourrait être amené à te faire ici, il vaudrait mieux savoir un peu plus clairement à quel interlocuteur ou interlocutrice nous avons ici à faire, car la teneur de la réponse pourrait éventuellement s’en trouver un peu différente.
      Quand on s’adresse aux autres, comme ici sur un site, et qu’on en attend un retour, il faut en dire le maximum, sinon quelque part l’échange pourrait être biaisé et fait de quiproquos.
      Donc, à suivre.

      • 73
        eleusis
        11 mai 2019 à 22:17 / Répondre

        c’est pourtant très clair de se retrouver dans une loge dont la moitié sont réfractaire à ce qui est naturel,pour etre coincés du cul, du coeur et de la tete…
        c’est tellement clair que je ne puis etre une soeur….mais bien un frere de 42ans qui supporte un tel fardeau…

        • 74
          luciole
          11 mai 2019 à 23:23 / Répondre

          la FM n’est pas une création « naturelle » mais le fait d’hommes qui l’ont voulue de telle manière il y a trois siècles.
          Si la loge d’Eleusis est composée pour moitié de membres (sans jeu de mots) coincés de diverses manières c’est tout à fait regrettable pour lui et nous pouvons compatir mais cela n’ajoute aucune pertinence à ses propos.
          N’en déplaise à Joab c’est en effet la « situation de base » et normale à ses débuts.

        • 75
          lazare-lag
          12 mai 2019 à 00:03 / Répondre

          Désolé pour la confusion, MTCF.
          Confusion qui tient justement au fait que ce n’était pas clair du tout dans ton propos, car j’ai tendance à être adepte du:
          « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ».
          L’essentiel bien sûr étant que si c’était clair pour toi, alors tant pis si ça ne l’est pas pour celui qui te lit; mais tu as parfaitement raison dans ces cas là, c’est bien entendu la faute aux lecteurs, forcément. Mais passons…
          Ensuite, pourquoi dans ta réponse tout de suite glisser dans la vulgarité et l’insulte ordinaire?
          Ca renforce l’argumentaire, la colère? Pas certain, mais passons une seconde fois, et reprenons, avec calme.
          Si je comprends ta situation tu es donc un F:. (de 42 ans, ce qui n’est pas ici l’essentiel) dans une loge du G.O.D.F., laquelle loge ne reçoit pas les SS:.
          Ca c’est déjà un peu plus clair pour commencer à réfléchir, puis à discuter.
          Peut-on imaginer alors une loge travaillant au R.E.R.?
          Je dis ça car c’est souvent ce cas de figure avec les LL:. au R.E.R.(mais pas que, rien n’est simple).
          Peut-on également imaginer que, même en refusant les SS:., certains FF:. de chez toi ne se privent pas de visiter les SS:.?
          Au G.O.D.F. ou ailleurs (D.H., G.L.M.F., etc…).
          Là j’avoue que ça me gênerait aussi, car je suis pour une réciprocité de traitement.
          (à la limite j’ai plus de considération pour ceux qui refusent les SS:. tout en se fixant comme règle de ne pas aller les visiter, au moins là je vois une cohérence, même si je ne la partage pas).
          Pour ma part, je suis au G.O.D.F., au R.E.A.A. et nous recevons les SS:., même si nous ne les initions pas.
          C’est déjà un peu mieux que ton cas.
          Cette décision date d’il y a dix ans, lorsque le grand débat sur la mixité a secoué les ateliers comme tu dois éventuellement le savoir (mais tu ne dis pas ton âge maçonnique, c’eut été plus intéressant que ton âge réel:42 ans à titre profane ça peut vouloir dire aussi bien 20 ans de maçonnerie que tout juste initié, c’est très différent comme approche).
          Comment sortir de ton problème?
          Car je vois bien que tu en souffres (cf. « discréditer notre loge », « supporter un fardeau » par exemple).
          Quels sont les textes, dis-tu?
          Toujours les mêmes, Règlement et Constitution. Inlassablement, à consulter, reconsulter, étudier, analyser, comprendre.
          Mais que veux-tu exactement?
          Que ça change dans ta loge, ou dans ton obédience?
          Je ne sais pas ton cursus maçonnique, mais au G.O.D.F. les loges sont souveraines.
          C’est la raison pour laquelle, au G.O.D.F., l’obédience peut ne pas être « juridiquement » considérée comme mixte, puisque toutes les loges ne le sont pas, mais de fait il y a bien mixité puisque des loges le sont.
          A distance, et seulement à travers ce que tu peux nous dire ici, j’ai l’impression que le renversement de tendance n’est pas pour demain dans ton atelier.
          Si tu veux donc être dans un atelier plus en adéquation avec ton sentiment de recherche de la mixité, je crains qu’à court terme la solution ne soit pas à l’intérieur de ta loge actuelle, mais dans une autre, ou carrément mixte, ou plus « conciliante » dans ses rapports avec les SS:.
          En faisant attention aux rites pratiqués, mais là aussi le rite n’est pas une garantie de l’état d’esprit d’une loge.
          A mon sens sur cette question de la mixité en tout cas, ce n’est pas au R.E.R. que tu trouveras ton bonheur. Je t’ai donné l’exemple de mon atelier au R.E.A.A., mais cela ne veut pas dire que toutes les loges au R.E.A.A. ont la même souplesse d’esprit. C’est très compliqué.
          Le truc peut-être c’est de visiter le plus possible et, entre tenue et agapes, il y a toujours moyen de sonder la loge visitée sur son rapport à la mixité.
          Regardes aussi du côté des T.B.O., par définition bien plus ouvertes. Et sur place tu peux voir bien les rapports de la loge organisatrice avec les FF:. et les SS:. reçus.
          En mars dernier, nous étions ma loge (donc R.E.A.A. recevant les SS:. mais ne souhaitant pas les initier) dans ce cas de figure d’une T.B.O. avec de nombreuses SS:. Très instructif de ce point de vue là.
          Et dis-toi, parce qu’il faut être optimiste, que tu bénéficies d’une chance exceptionnelle qui n’existait pas quand je suis entré en maçonnerie au G.O.D.F.: les loges mixtes existent, et tu n’imagines pas les trésors d’invention dont on fait preuves les FF:. qui sont à l’origine des premières loges mixtes au G.O.D.F.
          Et oui, je dis bien les FF:. et pas les FF:. et SS:., puisqu’au départ il n’y avait aucune soeur d’origine G.O.D.F. C’est de la volonté de FF:. initiés au G.O.D.F. que s’est amorcé le processus de loges mixtes, avec des apports de SS:. extérieures au G.O.D.F.(transfuges du D.H. ou de la G.L.M.F., voire même de la G.L.F.F.).
          Voilà grosso modo ce que je peux te répondre à mon niveau.
          Pas grand chose peut-être, quelques conseils ou quelques pistes. Là où il faut positiver c’est que tu n’es pas sans solution, c’est ça qu’il te faut retenir.
          Puissent ces quelques mots t’apporter un éclairage, fût-il modeste.

          • 77
            yasfaloth
            12 mai 2019 à 11:42 / Répondre

            @Lazare-Lag (75)
            Mon TCF Lazare, je trouve tes interventions souvent pertinentes, et je me retrouve tout aussi souvent dans tes sensibilités, mais je ne peux pas voir écrit sur un mode positif que les premières loges mixtes du Godf sont le fruit de « trésors d’inventivité ». Pour avoir vécu cela de l’intérieur à l’époque, s’il fut question de trésor ce fut de duplicité, et cela a été la cause directe de mon départ de l’obédience… ce pour quoi, ils ont finalement gagné ma gratitude 🙂 !

            • 80
              lazare-lag
              12 mai 2019 à 13:02 /

              MTCF Yasfaloth,
              …. une ligne critiquée sur presque cent d’écrites, je ne m’en sors pas si mal!
              Blague à part, et dans la mesure où tu dis avoir « vécu cela de l’intérieur » peut-être pourrais-tu préciser ce que tu entends ici par « intérieur ».
              Loge ou obédience?
              Parce que (et cela pourrait, par exemple, être utile ou au moins pédagogique pour notre F:. Eleusis)ce n’est pas exactement la même appréciation.
              Ca peut même changer toute l’appréciation de cette question de mixité.
              De mémoire, et pour ne l’avoir vécu que depuis ma loge, n’ayant pas eu de responsabilité obédientielle, ni à l’époque ni depuis,on a bien vu ce gros tangage par mauvais temps qui a alors secoué le bateau G.O.D.F. dans une sorte de querelle entre Anciens et Modernes, ou supposés tels (les 2 supposés tels).
              Tangage aussi au niveau de la loge, qui aurait pu vraisemblablement éclater, si les modernes avaient gagné au niveau de la loge s’entend.
              Par rapport à d’autres, c’est ce que j’expliquais plus haut(cf. 75)à Eleusis,j’ai toujours connu mon atelier, j’y suis toujours depuis mon initiation en 2003, comme recevant les SS:., ne les initiant pas, et du coup s’autorisant les visites sans état d’âme particulier.
              D’ailleurs, nous avons quelques SS:. fidèles, j’entends ici par fidèle: fidèles à notre loge; (petite précaution utile à destination des esprits facétieux, il n’en manque pas).
              Et si nous avons sauvé notre rafiot localement, je crois que c’est (aussi) en ayant à coeur de sauver la loge, de ne pas la déchirer bêtement (tu m’autorises le terme « bêtement?).
              Et depuis le temps, l’effectif de la loge ayant un peu évolué, je ne suis pas certain qu’un nouveau vote aujourd’hui serait aussi conservateur, mais ceci est une autre histoire, et qui nous est propre, en interne.
              Quand je parle de « trésors d’invention » de la part de FF:. créateurs de loges mixtes, je ne me situe pas au niveau obédientiel où, tu as parfaitement raison, la duplicité était à tous les étages, et où les arguments de vente, ou de communication, faisaient toujours plus jolis que sur la réalité de certaines motivations réelles.
              Mais passons, cela est maintenant derrière, on ne reviendra pas en arrière.
              Pour moi, ces « trésors d’invention » tiennent au fait que (pour les cas dont j’ai pu avoir connaissance, ne pas en tirer une projection générale, stp), plus que de déchirer ou casser des loges existantes, ces FF:. créateurs ont su ménager leurs rapports avec leurs loges masculines en créant à côté, ou en dehors si tu préfères, des loges nouvelles, et donc mixtes.
              Il me semble la seule solution pour éviter de couler la loge masculine de départ, tout en créant des loges mixtes nouvelles, lesquelles étant, si je puis dire, sans passé, sans mémoire contrariée, pouvaient partir d’un nouveau pied.
              C’est cela que j’entendais par « trésors d’invention ».Rien d’autre.
              Le respect des autres comme de soi-même. Le respect d’un certain type de loge par création voisine d’un autre type de loge, pas par un chamboulement interne pouvant être destructeur, ravageur et où personne n’avait rien à y gagner.
              Ca va un peu mieux comme ça?
              J’ajoute enfin, et ça c’était difficile à prévoir à très court terme, que l’offre en termes de loges au sein du G.O.D.F. me paraît désormais assez variée, avec un spectre suffisamment large, pour que chacun et chacune puisse y trouver, dans tous les sens du terme bien sûr, midi à sa porte.
              (Ce faisant, cette fois-ci, je prends donc le risque que tu me corriges bien plus qu’une seule ligne!)

            • 83
              yasfaloth
              12 mai 2019 à 13:51 /

              Mon TCF Lazare, je comprend mieux, et oui, effectivement il a fallu faire avec cet état de fait sans pour autant trop casser ce qui avait été construit et qui était le ciment du GO. J’ai été, pour ma part initié en 1998 et j’ai connu jusqu’en 2010 au moins deux « consultations » ou le choix mono-genre avait été majoritaire. Je précise que ma loge recevait des visiteuses et que cela n’avait jamais prêté à discussion. Pour ce qui est de revenir aux circonstances qui ont conduit à l’initiation des femmes au GODF, je me suis exprimé sur ma vision de cette époque un très grand nombre de fois sur ces colonnes et ailleurs. Mais moi aussi je suis passé à autre chose, et je ne crois pas que ranimer l’hybris du passé soit un acte positif ni pour vous ni pour la FM en général. Pour ce qui concerne mon implication, elle a été principalement au niveau de la toile à travers l’UGODFM dont malheureusement les planches et archives ne semblent plus accessibles.

        • 76
          yasfaloth
          12 mai 2019 à 11:27 / Répondre

          Mon TCF Eleusis, si tu veux vivre une belle et paisible aventure maçonnique il va falloir que tu te fasse une raison : tu n’es pas en loge pour changer tes frères mais pour te changer toi-même ! Et, par ton exemple, faire évoluer la société…
          .
          Ce genre de propos rageux sont délétères et ne peuvnt apporter que l’hybris et la division. Si tu ne partages pas le sentiment de tes frères sur ce sujet : change de loge ou d’obédience, c’est le minimum que tu dois à ceux qui t’on fait l’honneur d’être un FM et qui t’ont accordés leur confiance !
          .
          Bon je sais qu’on a vu des maçon(nes) faire des procès (profanes) à leur loge quand les décisions de celles-ci ne leur convenait pas, mais pour beaucoup de Frères et de Sœurs ce genre de comportement représente le déshonneur, l’avilissement et le parjure de celui (celle) qui se sont abaissés à le pratiquer.

    • 78
      joab's
      12 mai 2019 à 12:23 / Répondre

      @Eleusi 70 Comme on le constate le monde de la FM obedentielle sexiste se réveille pour attaquer avec férocité et préserver cet apartheid contre-maçonnique. En usant de réthoriques de comptoir visant à discrediter leur contradicteur.
      Il faut voir dans l’usage de telle methodes un désarroi aigri d’être mis face et devant tous à ce qui fait honte à toute la FM : instaurer le sexisme comme un principe imposé aux loges.
      Il est à noter que ces militants d’obédience, tout en la jouant pontifiants et doctes, sont capables d’injures, mépris profond dès qu’on touche à cette addiction à une allégeance obédentielle, plaie de la FM.
      Lorsque Luciole confond une coutume conforme à la société du 18e siecle à un principe, on constate la gravité.
      Sachant que les mêmes ont substitué à la règle maçonnique claire sur « a quoi reconnaitrai-je que vous êtes maçon » leurs caprices obédentiels, on constate la gravité de la dérive.
      Dans le monde réel, il n’y a strictement RIEN dans les rituels maçonniques qui mettent en avant quelque sexisme ! C’est donc bien une perversion extérieure.
      Le comble est que les mêmes clament leur « liberté » de rester sexiste … alors qu’ils soutiennent une volonté de priver de liberté les loges …
      Si, comme ils le pretendent, les FF de la GLDF restaient favorables au sexisme, pourquoi ne pas laisser les loges GLDF libres en la matière ? S’ils leurs pretentions etaient justes, ca ne changeraient rien !

      • 81
        yasfaloth
        12 mai 2019 à 13:25 / Répondre

        Les Frères ou même les loges de la GLDF qui n’acceptent pas la ou les règles de l’obédience peuvent parfaitement la quitter quand ils le veulent !

    • 90
      Eleusis
      13 mai 2019 à 16:11 / Répondre

      Au delà de toutes polémiques individuelles, il s’agit de construire pour satisfaire à une notion universelle.
      Peu importe si j’ai 42ans d’âge ou 42 ans d’e M. Il s’avère que je pratique dans une obédience qui se veut être progressive et qui s’est ouverte à la mixité en 2010 et dont j’en ai été l’un des signataires..
      A ce jour, je puis constater que la progressivité est un exercice qui n’est guère usité dans nôtre loge en particulier, qui subit une influence extérieure instituée par l’un de nos ateliers supérieurs dont elle dépend.
      En effet, dès lors que les FF sont appelés, à gravir les echelons, tant on leur fait miroiter la carotte qu’ils nous en restituent des coups de bâtons.
      La résultante étant que 50% sont favorable à la visite des SS et 50% LA REFUSE.
      En l’état, nous sommes donc dans le refus du genre humain car au GO les SS ont les mêmes droits que les FF pour pouvoir se rendre visite, sauf exception. Il s’avère d’autre part que je suis dans ma loge mère et que je n’ai pas prévu de laisser place à des comportements que je qualifierait de profanes.
      A cet effet , le mutisme de l’obedience reste sidérant et pour cause….

  • 66
    Mai 68
    5 avril 2019 à 04:11 / Répondre

    Ce qui me parait incohérent à la GLDF c’est qu’ils ne reçoivent pas les SS mais qu’ils les visitent …

    • 67
      yasfaloth
      5 avril 2019 à 09:33 / Répondre

      On va donc essayer, une fois de plus, de faire un peu de pédagogie.
      .
      D’abord, de mon point de vue, un frère de la GLDF, donc appartenant à une loge strictement mono-genre ne devrait jamais s’imposer en visite dans une loge mixte ou féminine.
      .
      Personnellement je n’effectue ce genre de visite que si j’y suis invité par un frère ou une sœur de l’atelier en question, et si cette invitation est validée par son VM.
      .
      C’est effectivement une question de courtoisie sachant que l’on ne pourra pas rendre notre invitation aux femmes que l’on aura visité.
      .
      Deuxièmement, toujours de mon point de vue, la maçonnerie est plurielle, il y a des rites différents, des conceptions différentes de notre engagement (spirituel, sociétal…), des composition différentes : mixtes et strictement ou pas mono-genres. Quand je vais visiter un atelier de la GLFF ou du DH, je ne vais pas visiter « des femmes », je vais visiter des maçons qui travaillent d’une autre façon que la mienne… et cela ne me pose pas de problème, non.
      .
      Si problème il y a c’est chez des militants comme Joaben dont le « logiciel » est resté bloqué sur un modernisme qu’ils opposent au supposé archaïsme de nos textes fondateurs, et à une toute aussi supposée misogynie « sexiste » qui n’existe que dans leurs fantasmes, à moins que ce soit un façon commode de prendre une posture profane avantageuse.
      .
      Mais cela fait longtemps que l’immense majorité des frères de la GLDF (puisque c’est d’elle dont on parle) ont dépassé ce dilemme, et s’il y a probablement, comme partout, de « vrais » misogynes dans nos rangs, ils sont, je peux l’affirmer, très rares et ultra minoritaires.
      .
      Pour finir, je pense que c’est justement cette pression des militants « anti-sexistes » qui bloque toute évolution, car beaucoup admettent qu’avoir la possibilité de recevoir une sœur, quand l’ordre du jour d’une tenue s’y prête, par exemple pour l’Initiation d’un proche, ou pour une Tenue funèbre (même s’il existe aujourd’hui une « cérémonie funèbre ») ne serait ni absurde ni hérétique.
      .
      Mais l’exemple justement du GODF, le militantisme profane « à la Joaben » qui surgit de ci de là sporadiquement dans certaines loges, encouragé par des éléments extérieurs en marge de la maçonnerie, fait que l’opinion générale reste qu’il vaut mieux éviter de mettre le doigt dans un engrenage qui nous conduirait à perdre, un jour, l’âme de notre façon de travailler et de vivre nos Tenues…

      • 69
        Brumaire
        6 avril 2019 à 13:34 / Répondre

        Pour, non pas répondre à Yasfaloth, mais donner un point de vue de membre d’un Ordre mixte depuis son origine:
        – Lorsque le GODF ne comptait que des FF, il ne me venait pas à l’idée d’aller visiter sans avoir plusieurs jours au préalable demandé au VM si la venue d’une S ne gênerait personne.
        – La même question ne s’est bien sûr pas posée avec la GLDF, il m’a toujours suffi de savoir que nous, les SS, nous étions considérées comme telles, et pas comme « des femmes », nos FF respectant ainsi la constitution de la GLDF.
        – Faire le forcing, pester contre le « sexisme » supposé de nos FF, ou de nos SS de la GLFF ne fait surtout pas avancer le schmilblick. Le respect des usages, des constitutions, du choix de l’engagement des uns et des autres est, de mon point de vue, primordial.
        – Imaginer que toutes les obédiences soient mixtes est une solution réductrice, et empêcherait un vrai choix de travail et d’orientation.
        – Imposer sa présence, lorsqu’on est une S, ou la réclamer pour cause d’égalité, dans une obédience masculine est pour moi, une preuve de goujaterie

      • 79
        joab's
        12 mai 2019 à 12:33 / Répondre

        Comme on le constate, la suffisance pontifiante classique quand ce n’est profond mépris (drôle de FM), voire injurieux qui sert de dernier rempart à leurs desirs d’oppression obedentielle..
        Revenons au fond du sujet qu’esquive bien entendu notre miliatnt d’obedience Yasfa… :
        – Il n’y a stricement aucun fondement autre que coutume à perpétuer du sexisme en FM.
        – Personne n’impose quelque mixité … Donc les petits jeux de victimes sont absurdes.
        – Par contre les militants acharnés du sexisme ne se limitent pas à vivre une maçonnerie monogenre, mais veulent l’imposer a d’autres loges.
        Cette déviance lourde des principes de la FM doit être combattue, en effet. Certainement pas en usant de leus methodes indignes que l’on constate ici, mais en encourageant tous les FM à se libérer tranquillement de ce joug contre maçonnique que tentent d’imposer les yasfa & co. C’est même le devoir du FM(voir notre obligation), de ne pas se soumettre à des regles contre-maçonniques.

      • 82
        Amélie du DH
        12 mai 2019 à 13:50 / Répondre

        « de mon point de vue, un frère de la GLDF, donc appartenant à une loge strictement mono-genre ne devrait jamais s’imposer en visite dans une loge mixte ou féminine. »
        .
        C’est marrant cette fausse pudeur « ne devrait jamais s’imposer ». Du mien de point de vue d’une S dont tu refuse la réciprocité de la visite, un F « mono-genre » devrait surtout « s’imposer » de respecter à la lettre son ostracisme. Si les femmes sont indignes d’être en maçonnerie avec les hommes, ayez le courage et l’honnêteté, vous les sexistes, d’aller au bout de vos convictions et ne les visitez pas. Restez dans vos bulles. Cela va beaucoup plus loin qu’une simple question de « courtoisie » ! Ah, comment ces faux-culs habillent leurs arrangements.
        La femme égale de l’homme : Quelle horreur, quelle décadence, quel avilissement….
        .
        Et je n’ai jamais compris pourquoi les Sœurs de la GLFF (puisque c’est principalement d’elles qu’il s’agit), acceptent ces visites machistes. Et enfin, pour répondre à Brumaire, la goujaterie n’est pas quand une sœur essaie de s’imposer (pourquoi ? ça ne sert à rien), mais quand un F mono-genre le fait, même aussi « poliment » que Yasfloth.

        • 84
          yasfaloth
          12 mai 2019 à 14:40 / Répondre

          Sauf que c’est vos éléments de langage qui sont biaisés : comme je l’ai écrit l’immense majorité des frères de la GLDF ne considèrent absolument pas les sœurs comme « indignes » de leur place en FM, ils considèrent simplement que la condition mono-genre est un préalable au type de travail que nous effectuons en loge. La présence de femmes en maçonnerie et l’existence d’obédiences ayant érigées en dogme la mixité n’est même pas un sujet de discussion entre nous, tellement cela relève de l’évidence et du choix de chacun. Tout ce que nous voulons c’est que l’on respecte aussi le notre (de choix) à défaut de le comprendre, ce qui ne semble pas possible à certains ou cretaines.
          .
          Pour ce qui concerne mes visites dans des ateliers mixtes, comme je l’ai déjà dit elles restent très rares et uniquement sur l’invitation des frères ou des sœurs desdits ateliers, pour lesquels la non réciprocité (pour les sœurs) ne semble pas être une gêne…
          .
          D’autres part nous avons aussi l’occasion de nous rencontrer lors de TBO ou de manifestations particulières.

          • 85
            joab's
            12 mai 2019 à 21:23 / Répondre

            On a là un comportement typique de « populisme » pretendnt à une « immense majorité » … La question a-t-elle été posée aux FF de la GLDF ? Non ! que je sache.
            Et faire de tous les FF de la GLDF une opinion unanime procède de methodes de type secte. En quoi donc les dirigeants de la GLDF ont besoin d’imposer leur sexisme si l’ « immense majorité » …
            C’est le comble ! Parler de la mixité comme un dogme … alors qu’il s’agit au contraire du sexisme qui est imposé en dogme …
            AU GODF, GLEFU, LNF il n’y a aucune obligation de mixité ! A la GLDF, GLNF il y a obligation de sexisme …

            • 86
              yasfaloth
              12 mai 2019 à 22:27 /

              Tu sembles ne rien connaitre aux procédures décisionnelles ni aux pouvoirs du convent à la Gldf, mais comme tu ne remettras jamais en cause tes certitudes, tes dogmes, qui constituent aussi un de tes « fonds de commerce » ça ne sert à rien d’argumenter avec toi sur ce sujet… mais je le répète il n’y a aucune obligation à travailler en mono-genre pour les Frères de la Gldf qui n’en comprennent pas la nécessité, suffit qu’ils partent travailler ailleurs 🙂 ce n’est pas l’offre maçonnique mixte qui manque, mais force est aussi de reconnaitre qu’ils ne sont pas nombreux à le faire !

            • 87
              luciole
              13 mai 2019 à 09:40 /

              Et le fr Joaben qui régit l’attitude,la pensée et les comportements des FF de la GLdF c’est quoi? Sans parler de la stupidité de sa (fausse) question.
              En demandant à faire partie de la GLdF les futurs initiés lisent les Règlements généraux et savent parfaitement ce qu’il en est de la masculinité de l’Obédience.
              Je sais, il va encore crier à « l’injure comme argument ».
              Vraie question :Pourquoi ne nous fiche t’il pas la paix à ce sujet?

            • 88
              joab's
              13 mai 2019 à 10:21 /

              Reprenons au delà des mépris du couple de militants yasfa-luciole, qui n’assument même pas leurs injures et calomnies précédentes (c’est dire quelle mentalité est créée par ces approches d’allégeance obedentielle).
              – 1) Un candidat est initié DANS UNE LOGE et non dans une obédience … voilà déjà une premier lourde perversion de la FM que clament nos militants.
              – 2) La GLDF impose sexisme à SES loges .. encore heureux qu’elle ne réclame pas de l’imposer ailleurs.
              – 3) La FM, ce sont tous les FMaçons, les comportements sectaires que reclament les yasfa-luciole qu’on les laisse agir ainsi sont contre les proincipes de la FM UNIVERSELLE.
              – 4) Je n’ai pas à m’immiscer dans les modes décisionnels à la GLDF. Je constate le résultat à l’extérieur !
              – 5) quels seraient donc les « dogmes » qui me seraient personnels ? pure fantasme calomnieux donc !
              Je suis désolé, mais je ne peux que constater que pour vous, la FM est secondaire vis à vis d’un militantisme obedentiel et votre comportement agressif, suffisant le montre.
              Car, même si ce n’est pas réciproque, je ne vous attaque pas personelement, mais des principes de votre obedience, en amenant des arguments que vous ne constestez pas, vous limitant à des sarcasmes.
              Et je peux aussi l’affirmer car, en moins insulttant, j’ai aussi subi des années ces impostures obedentielles de la GLNF que je défendais aussi, mordicus.. Et je sais que ces propagandes obedentielles abrutissent.

            • 89
              yasfaloth
              13 mai 2019 à 12:07 /

              Le mépris que tu affiches vis à vis du libre arbitre des 33000 Frères qui ont choisi d’appartenir à une loge de a GLDF est sidérant !
              .
              Elle est là la vrai « insulte » et non dans nos considérations tout à fait objectives, mais quand on connait ton histoire, on sait que tu n’es pas à cela près !
              .
              D’ailleurs je trouve étonnant que personne n’ai relevé la profonde et ridicule fatuité d’avoir choisi un pseudo comme « Joaben », à moins, bien entendu, que tu ais juste trouvé que cela sonnait bien… au moins cela aussi situe le personnage (pour ceux qui « savent »).

    • 68
      luciole
      5 avril 2019 à 11:31 / Répondre

      Ce n’est qu’une raison historique puisque la GLFF est issue des loges d’adoption de la GLdF (me semble t’il) et ce n’est pas recommandé pour autant. La GLFF est maitresse de recevoir qui elle veut.
      Pourrait on savoir pourquoi ce sujet importe tellement à des ff qui ne sont pas concernés?
      Pour répondre pour la énieme fois à Joab qui n’a pas à se méler de ce que fait ou pas la GLdF,chaque loge et chaque Frère est libre de quitter la GLdF si cela ne lui convient pas.

  • 60
    joab
    4 avril 2019 à 09:42 / Répondre

    Nous etions sur une discussion sur la question du sexisme imposé par certaies obédiences à des loges, grace à un article amené avec beaucoup d’humour (taquin) par Geplu.
    Il apparait que ce sujet declenche des fureurs etonnantes de la part des militants pour ce sexisme.
    Non une vivacité à defendre un bien-fondé de ce sexisme, mais à tout tenter pour discréditer ceux qui s’opposent à ce sexisme.
    En un sens, c’est aussi une réponse sur la nocivité de ce conditionnement, mais aussi sur l’irrationalité totale de ces pratiques, sans parler du décalage profond avec tout esprit maçonnique, où, si la liberté de parole, critique d’institutions est libre, le respect et l’estime fraternelle doivent primer sur d’autres considerations d’hostilité.
    C’est même un point essentiel, fondamental, dès l’initiation (en particulier scénarisé dans le rite REAA).
    Ce spectacle de militants en fureur, FF pour autant, même si un forum numerique n’est pas adapté pour s’en assurer, doit nous interpeller, ne serait-ce que sur la fragilité de notre determination à la fraternité maçonnique universelle. Alors peut être que justement c’est par la fraternité que l’on peut tenter de montrer à nos FF comment on peut s’eloigner parfois, chacun de nous de ce pourquoi nous nous réunissons en loge.

  • 46
    luciole
    2 avril 2019 à 12:47 / Répondre

    L’un des plus gros obstacles à la mixité est (outre que les gens ont le droit de se réunir avec qui ils (elles) le souhaitent) qu’inévitablement on demanderait la parité,au nom de l’égalité bien sur,et que pour l’obtenir on serait obligé d’admettre nimporte quoi (je ne dis pas n’importe qui !).

    • 50
      Brumaire
      2 avril 2019 à 14:13 / Répondre

      Luciole, je ne peux pas laisser dire « qu’on demanderait la parité au nom de l’égalité ».Parité, quotas…sont les avatars de la mixité

      • 52
        joab's
        2 avril 2019 à 17:18 / Répondre

        ca fait partie des discours de contre, mal assumés des militants de GL sexistes. s’exciter sur un non sujet (exigence de parité demandé par personne !)

        • 56
          luciole
          3 avril 2019 à 00:59 / Répondre

          Joab Tant Brumaire que Jacqueline s’adressent directement à moi tu n’es pas obligé d’y fourrer tes opinions.(Exigence de ta participation demandée par personne.)

          Brumaire, je ne vois pas en quoi tu ne « peux pas laisser dire »? T’aurais je citée personnellement?C’est un tabou? Ce n’est que mon opinion,on peut évidemment la discuter, je n’en ferais pas un drame.

          • 57
            joab's
            3 avril 2019 à 09:02 / Répondre

            Personne ne t’a dit qu’un forum n’est pas un dialogue ? Et que le lynchage n’est pas une valeur des FM ?

            • 59
              luciole
              3 avril 2019 à 23:20 /

              Vite un vibrant hommage à l’éternel martyr,injurié,diffamé,incompris,lynché si,si .
              Un si bel exemple de fraternité,de mansuétude,de mesure,de tolérance,d’ouverture,sans parti pris,sans dédain ,sans donner de leçon à ses frères français, etc etc
              Celui avec qui on aimerait discuter au coin du feu,partir en vacances,donner sa fille en mariage …enfin les mots me manquent.

              J’allais oublier ,celui qui nous a enfin ouvert les yeux sur ce mal absolu que sont les Obédiences.J’ose à peine écrire ce mot honni.
              Je vais de ce pas me couvrir la tête de cendres,faire amende honorable,partir en pélerinage mais cela pourra t’il suffire?
              Puisse le GADLU me venir en aide.

              Je ne l’ai pas nommé, sa modestie ne le supporterait pas mais tout fidèle lecteur aura reconnu celui dont nous sommes tous très fiers.

          • 61
            joab's
            4 avril 2019 à 09:45 / Répondre

            @59… tenter une repartie à une telle attaque searit evidemment derisire et polluant por ce forum.

          • 62
            Brumaire
            4 avril 2019 à 12:09 / Répondre

            Luciole, permets-moi de répondre à tes messages 46-56 et expliciter le mien 50:
            La parité serait l’obligation d’avoir une proportion 50/50 d’hommes et de femmes, et cette « mixité » est artificielle, car elle ne tient compte que de ce facteur de proportion. la mixité que nous observons depuis G.Martin-M.Deraismes n’a jamais été chiffrée en termes de proportion: nous avons les mêmes « critères » d’entrée que dans toutes les obédiences, à la différence près que nous ne occupons pas du sexe de celui/celle qui demande son entrée.
            D’où, dans notre Ordre, des disparités dans les proportions d’hommes et de femmes si on veut faire des statistiques sur chaque rapport de fédération. La fédération française est majoritairement formée d’une population féminine, alors que d’autres fédérations sont à majorité masculine.
            Mais, si ça amuse les statisticiens, nous, nous en moquons complètement, et cet état d’esprit empêche tout recrutement sélectif, un état d’esprit qui n’a rien à faire de proportions, de parité, voire de quotas.
            J’espère avoir été claire. Cependant, ces histoires de parité, de quotas, dont il a été tant discuté dans le monde profane, ont largement déteint chez ceux qui n’ont pas vécu ce que j’appelle une mixité naturelle. Depuis 1920 (la date de notre première Constitution internationale)il est dit « sans distinction de sexe etc… »

            • 65
              luciole
              4 avril 2019 à 19:11 /

              Chère Brumaire.
              Ton propos est limpide et j’y souscris bien volontier.Je serais désolé de t’avoir froissée.
              Je dirais même que je trouve parfaitement nécessaire une Obédience mixte de type DH.Je ne redoute que la parité ou la mixité obligatoires.
              Ce que je comprends moins est cette démagogie,cette obsession,ces imprécations contre ceux qui souhaitent simplement rester dans la masculinité exclusive.
              Il n’y a dans ma position nulle idée de supériorité,de non-initiation possible pour les femmes,de rejet au nom de l’Histoire ,de la Tradition ou autre prétexte, seulement et
              simplement le désir de travailler en FM comme on me l’a proposé en GLdF il y a 52 ans et ce fut mon choix.
              Au nom de quoi veux t’on nous obliger à nous justifier à chaque occasion?
              Pas de conférence,de réunions où on ne nous sommes de dire « Pourquoi vous rejetez les femmes? ». Impossible de faire admettre que nous ne rejetons pas les femmes qui n’ont jamais été admises à la GLdF mais que nous voulons rester entre hommes.Il y a toutes les autres occasions de nous retrouver ensemble.
              On ne me demande jamais de justifier le choix de ma compagne et de ne pas avoir choisi une autre dans les millions de possibilités.
              Je peux n’avoir que des amis hommes mais pas dans mes réunions FM?
              Heureusement ,il y a en France tous les choix possibles.Il faut laissez ses obsessions à « Qui vous savez » et ne pas y faire plus attention que ça.
              Bien à vous.

  • 38
    Brumaire
    2 avril 2019 à 09:44 / Répondre

    Concernant l’entrée des SS et ensuite, des femmes au GODF, certaines SS qui étaient parties soit du DROIT HUMAIN, soit de la GLFF pour le GODF, ne sont pas forcément enchantées de leur translation. Le désenchantement est-il propre aux loges, à elles-mêmes?
    Quoi qu’il en soit, le passage (difficile), non à la mixité, mais à la possibilité d’avoir des loges mixtes au GODF,- la nuance est de taille-, a été dû à deux facteurs, et pas du tout à la nécessité de coller à la société. Pour avoir été au courant des véritables raisons de la décision de la CSJM du 10 avril 2010, ces raisons sont beaucoup plus prosaïques:
    – le fait d’avoir des FF transgenres dans certaines loges
    – la nécessité de « râtisser large », comme a dit à l’époque un responsable du GODF, pour faire face aux mises aux normes coûteuses des locaux vieillots du GODF.

    Joab’s stigmatise tout ce qui n’est pas mixte!
    – La non-mixité n’avait jamais été inscrite dans la Constitution du GODF
    – Par contre, la Constitution de la GLDF et celle de la GLFF mentionnent le caractère unisexe de leurs obédiences respectives. Au moins, elles sont claires, l’une comme l’autre, et le choix des profanes est aussi clair.
    Pour moi, il faut conserver le choix pour les hommes de se réunir entre hommes, pour les femmes de se réunir entre femmes, et un choix véritablement mixte pour ceux qui souhaitent vivre maçonniquement en mixité, comme dans la vie civile, choix que, personnellement, j’ai fait en connaissance de cause il y a plus de 40 ans.
    En presque 10 ans de possibilité aux SS d’adhérer au GODF, je n’ai pas encore vu beaucoup de candidates au CO et, a fortiori, à la Grande Maîtrise…c’est pour quand?

    • 42
      joab's
      2 avril 2019 à 10:40 / Répondre

      Il est quand même etonant de voir soutenir le sexisme des GLDF et GLFF(à un moindre degré).
      La vraie solution est que les FM et leurs loges sse comportent en FM et refusent ce diktat sans la moindre valeur maçonnique et honte civile.
      Quant à la position du GO, je la trouve parfaite (sur ce sujet) : la mixité n’est pas non plus un but ! L’imposer serait là aussi un diktat tout aussi absurde. Faudarit-il s’interdire d’ouvrir une tenue parce qu’il n’y pas quota des 2 genres ?

      • 45
        Brumaire
        2 avril 2019 à 12:42 / Répondre

        42- Merci à Joaben d’arrêter de transformer ce qui s’écrit!
        Parce qu’il est mixte depuis son origine,le DROIT HUMAIN n’impose pas plus de « quotas » qu’il n’édicte de « diktats »: ton commentaire montre que la mixité n’est pas encore naturelle chez toi. L’obligation de quotas montre une mixité complètement artificielle!
        Un profane homme ou femme, c’est un profane, on ne s’occupe pas du sexe qu’il a. Un FM, homme ou femme est un maçon, et on ne s’occupe pas de savoir si son discours pourrait être marqué de manière indélébile par le fait qu’il soit homme ou femme.
        La position du GODF n’est pas une « position », la composition actuelle de ses loges résulte
        – d’un manque de précision de sa Constitution,
        -de l’embarras dans lequel l’obédience a été mise du fait de la présence de FF transgenre,en même temps que de l’opposition farouche de certains à la présence de SS
        – enfin, de l’opportunisme de certains de ses dirigeants

        • 49
          joab's
          2 avril 2019 à 13:44 / Répondre

          Pardon ! Mon propos n’etait nullement de m’en prendre au « Droit Humain » !
          D’ailleurs j’adhère à la description donnée.
          Pardon, mais je crois que tu t’es emallée un peu vite … ou ai-je été imprécis ?
          Je m’etonnais que tu soutiennes le sexisme imposé aux loges des GLDF, GLNF … parce qu’ecrit dans leur constitution.
          Je ne suis pas tendre avec le GO … lorsqu’il se ervertit en courbettes vis à vis de la GLNF religio-sectaire-sexiste dans des « rencontres Lafayette ».
          Faut-il inscrire la mixité (regle de base de la société dans la constitution du GODF ?) Je ne crois pas ! Ca aurait même l’effet inverse que voulu !
          Le sujet nest pas la mixité mais le sexisme persistant. Je ne comprends pas, mis à part des questions de « parts de marché » que tu puisses reprocher au GO d’avoir évolué vers l’abandon du sexisme.
          Mais ne nous fachons pas ! Nous sommes d’accord sur l’essentiel, même si je suis parfois abrupt.

  • 34
    joab's
    2 avril 2019 à 00:42 / Répondre

    En restant dans le mode « poisson », Geplu aurait pu aussi le tourner autrement.
    Au lieu de presenter la mixité comme un progrès que pourrait atteindre certains, on pourrait l’aborder sur un angle plus conforme à ce qu’est noter société.
    La mixité n’est plus un sujet. C’est la base de la vie entre gens civilisés.
    Par contre l’annonce aurait pu être :
    Des obédiences, conscientes de la honte pour la FM que representent leurs pratiques sexistes, discriminatoires decident de monter leur commission d’ethique pour abandonner ces pratiques honteuses. …
    OK ! c’est plus « acide » pour les pratiques mais nous sommes en « poisson d’avril », non ?

    • 39
      yasfaloth
      2 avril 2019 à 10:05 / Répondre

      Ce poisson d’avril nous offre au moins deux confirmations : Joaben n’a aucun humour, et Joaben ne vit ses (éventuelles) Tenues que comme une extension de sa vie « profane » : incapable de faire la part des choses, incapable de sortir de ses dogmes, de ses conditionnements, elle est là la vrai honte… ou tristesse, comme on voudra !
      .
      En tout cas bon courage à ceux qui s’aventureraient à le recevoir sur leurs colonnes…

      • 43
        Désap.
        2 avril 2019 à 11:17 / Répondre

        39 – Tu ne peux définitivement pas t’empêcher d’être désagréable. Une forme de faiblesse ou de prétention, toute chose égale par ailleurs.

        • 47
          joab's
          2 avril 2019 à 13:27 / Répondre

          Je m’etonne toujours que geplu laisse complaisament passer ces insultes … pas un mot sur le sujet ! uniquement des insultes steriles visant à discrediter la personne et pourrir toute discussion.
          Et probablement que geplu a du censurer bien pire…

          • 48
            GépluAdministrateur
            2 avril 2019 à 13:41 / Répondre

            Oui, si vous continuez Désap et toi sur ces échanges aussi stériles qu’infantiles, je vais effectivement couper.
            On arrête donc là.

            • 51
              Désap.
              2 avril 2019 à 16:43 /

              Pardon, tu ne me censures pas lorsque je fais remarquer l’outrance, mais lorsque je fais remarque une certaine partialité de ta part.
              mes excuses.

          • 55
            Yasfaloth
            3 avril 2019 à 00:47 / Répondre

            Miroir magique…

  • 30
    luciole
    1 avril 2019 à 23:31 / Répondre

    Cela dit et en dehors de l’humour bien nécessaire de nos jours il est un peu triste de penser que ce beau sujet ne peut être que le fait d’un poisson,il mériterait mieux encore que je sois un partisan du choix français (2 genres ou mixité )
    Personne ne pouvait croire à une commission rassemblant les obédiences citées.

    • 33
      joab's
      2 avril 2019 à 00:36 / Répondre

      La question n’est pas la mixité (ca va de soi dans un pays dévelloppé, c’est la base de notre vie citoyenne).
      La question est la persistance du sexisme dans un domaine comme la FM ! Comment peut-on se déshonorer à defendre de telles velleités, pire les imposer à des loges ?

      • 37
        Désap.
        2 avril 2019 à 09:41 / Répondre

        Message transmis à la GLUA à laquelle tu dis appartenir.

        • 53
          joab's
          2 avril 2019 à 17:22 / Répondre

          aucun pb ! D’ailelurs la GLUA se remet en question sur le sujet.
          Et pour info j’ai quitté la GLUA après de nombreuses années appréciées avec mes FF très chers.

  • 29
    lazare-lag
    1 avril 2019 à 23:29 / Répondre

    Géplu nous dit (cf. 26):
    « Moi, de mon petit coin, je ne vois pas grand chose de changé »
    Et surtout:  » Cette arrivée des Sœurs […] n’a […] provoqué aucun trouble déstructurant ni modification importante de la façon d’exister et de travailler du GO et de ses Loges ».
    Moi, de mon petit coin à moi, que dis-je ou que vois-je?
    A tous ceux, et celles, qui nous lisent, qu’ils soient ou qu’elles soient anti-mixité farouches ou partisans tout aussi convaincus d’une mixité certaine, que puis-je dire, misérable 1/53.000ème que je suis d’une obédience, le G.O.D.F., qui s’est ouverte à cette mixité il y a quelques années?
    D’abord, et je l’ai parfois déjà dit sur ce site, que la Franc-Maçonnerie peut s’évaluer, s’appréhender, se juger éventuellement à l’aune d’une ou plusieurs unités de mesure.
    J’en vois trois:
    – L’obédience,
    – La Loge,
    – Le F:. ou la S:.
    S’agissant de l’Obédience, j’ai pour habitude, et par courtoisie et par respect pour toutes les autres, de ne parler ici que de celle où je pratique la F.M., donc je ne parle ici que du G.O.D.F.
    A cet égard, je suis toujours stupéfait quand un F:., connu notoirement pour exercer en d’autres lieux, vient critiquer parfois vertement et doctement ce qui se fait chez nous.
    Ne me venant pas à l’idée de donner des leçons ou d’être négatif sur des « maisons » que je connais peu, ou pas du tout, (mais je n’en pense pas moins) je me pose chaque fois la question devant les propos acides voire déplacés de certains: de quoi tu te mêles?
    Mais ça fait longtemps que j’ai abandonné l’espoir d’une même courtoisie en retour, courtoisie qui ne serait qu’une manifestation de fraternité.
    Mais c’est comme ça, soyons donc indulgents avec les obtus imbus de leurs dogmes.
    Cela précisé, l’obédience G.O.D.F. n’est pas, à ce niveau de lecture, ou de mesure, mixte, puisque toute l’obédience ne l’est pas, loin s’en faut.
    C’est avec la Loge, deuxième unité de mesure, que l’on peut alors dire qu’il y a mixité, puisqu’il existe des ateliers mixtes.
    Et de la même façon il existe au G.O.D.F. des loges exclusivement masculines. Je n’ai pour ma part pas connaissance de loges exclusivement féminines au G.O.D.F.
    Cela traduit quoi, sinon la liberté totale pour chaque loge d’opter, ce qu’elles ont fait souverainement il y a déjà 10 ans.
    Opter pour un maintien « men only » ou pour un mélange des genres.
    L’expérience nous montre d’ailleurs que quasiment chaque fois les ateliers mixtes ne sont pas d’anciennes loges masculines qui ont viré, si je puis dire, mais que les ateliers mixtes sont de nouvelles loges issues de la volonté de FF:. quittant une structure masculine pour aller fonder un nouvel ensemble, mixte dès la création.
    – Ce faisant j’ai cité la dernière unité de mesure, le F:.
    Car, ne l’oublions pas s’il est des loges mixtes au G.O.D.F., c’est parce que des FF:. du G.O.D.F. l’ont voulu, au départ.
    La mixité que l’on trouve au G.O.D.F. est donc d’abord le fruit d’une volonté masculine interne au G.O.D.F.
    Les toutes premières SS:., (sauf la toute première exception fondatrice, Olivia, mais qui n’est qu’une unité, unité déterminante certes, mais qu’une unité issue du G.O.D.F.), ne sont pas issues de nos rangs, elles sont des transfuges en provenance d’obédiences soit mixtes soit féminines.
    Et là je dis bien d’obédiences mixtes ou féminines intégralement.
    Dix années après, le schéma est différent, car depuis nous avons plein de SS:. initiées au G.O.D.F., de « vrais produits maison » si vous me le permettez.
    En cela, je rejoins donc parfaitement la façon dont tu le dis, MTCF Géplu:
    « Moi, de mon petit coin, je ne vois pas grand chose de changé ».

    • 32
      joab's
      2 avril 2019 à 00:34 / Répondre

      Oui. je trouve que au GODF on a pris une option, pratiquée à l’identique à GLEFU, qui me paraît très correcte.
      Car, en effet, il est légitime, ou compréhensible que chaque loge puisse appliquer des critères de recrutement, ou à ses visiteurs.
      Ce qui est totalement inadmissible, par contre est qu’une obedience l’impose aux loges adhérentes.
      Il y a d’ailleurs quelque chose d’etrange (maçonniquement) dans tes « unités de mesure » … Tu mets l’obedience en premier, alors qu’il s’agit de l’élément facultatif de la FM (l’obedience n’a rien de maçonnique, c’est une organisation, qui peut être utile ) !
      Si on examine la FM avec ces 2 éléments obligatoires et fondamentaux (le FM et la loge) beaucoup de ce qui divise les franc-maçons s’evanouit.
      Et sur cette question de sexisme (et non de mixité) le problème provient encore d’obediences. Personne ne reprocherait que des loges choisissent d’être exclusivement masculines.
      Mais là encore, pourquoi des FM oublient le F de FM et se soumettent à des organismes profanes ? et se transforment ensuite en des militants obedentiels comme nous le constatons ici …
      Je pense là encore que parler de « mixité » est une erreur. La mixité va de soi.
      Ce qui est un sujet est le sexisme persistant et pire le sexisme imposé à des loges !

      • 35
        lazare-lag
        2 avril 2019 à 01:50 / Répondre

        MTCF Joab’s, n’ayant pas numéroté mes unités de mesure, ai-je vraiment mis l’obédience en premier?
        L’ordre apparent d’entrée en scène est d’avoir cité en premier l’obédience, certes.
        Mais n’est-ce pas pour mieux terminer sur le principal, le F:.?
        Pour mieux garder le meilleur pour la fin?
        Pour mieux en souligner l’importance?

  • 27
    Désap.
    1 avril 2019 à 23:23 / Répondre

    24 – Je trouve abusif de parler d’obédiences sexistes dès lors que toutes les possibilités existent -je partage ainsi parfaitement le commentaire 8- mais reconnaissons que la phrase de Joab’s est bien tournée.
    J’ai bien failli commenter à propos de « la participation toute diplomatique de la GLNF à une telle commission » en même temps que ce détail m’a mis le poisson à l’oreille.
    Excellent Géplu !
    :))

    • 31
      joab's
      2 avril 2019 à 00:22 / Répondre

      Commentaire bizarre … le fait qu’il existe des obediences normales n’enlève rien au sexisme des obédiences sexistes (GLNF, GLDF, GLAMF).

      • 36
        Désap.
        2 avril 2019 à 09:20 / Répondre

        Non.
        Les GGLL qui n’initient pas les femmes ou les hommes ne signifie pas qu’elles n’ont pas toute la considération requise à leur égard.
        Je me permets de te rappeler une phrase très précise de la cérémonie d’initiation à ce sujet.

        • 41
          joab's
          2 avril 2019 à 10:25 / Répondre

          Que tu sois fier d’un apartheid(developpement séparé) n’est pas nouveau … Que tu y rajoutes un mépris : « on ne vous estime pas digne de partager avec nous l’initiation, allez jouer entre bonnes femmes, mais on vous aime bien quand même » montre un état d’esprit bien particulier.
          Quant’à la phrase du 18e siecle … faut-il te rappeller que nous avions la même concernant les esclaves, les homos ?

          • 44
            Désap.
            2 avril 2019 à 11:33 / Répondre

            41 – Ah non, certainement pas.
            Je parle de ce qui concerne les gants.

            • 54
              joab's
              2 avril 2019 à 17:23 /

              oui, phrase conjoncturelle d’une autre epoque et sans le moindre contenu initiatique !

      • 58
        lazare-lag
        3 avril 2019 à 18:29 / Répondre

        C’est intéressant ce concept de: « obédience normale »…
        Il y aurait donc des « obédiences anormales »?
        En fait, tout cela dépend de « la norme » à laquelle on se réfère; non?
        Avec le risque, me semble-t-il, de confondre norme et dogme à un moment donné.

  • 24
    joab's
    1 avril 2019 à 21:36 / Répondre

    Manifestement les blagues du 1er avril sont bien plus serieuses que les positions indignes des obediences sexistes.

  • 22
    ABOGO ONDO Marie Paulette
    1 avril 2019 à 20:17 / Répondre

    Je me suis fait avoir.

  • 21
    lazare-lag
    1 avril 2019 à 19:57 / Répondre

    Une fois passé le poisson, une fois passé le 1er avril, on a envie de prendre du recul et on aimerait surtout savoir, si ce n’est pas trop indiscret d’où vient cette photo?
    Pour ma part, je ne pense pas qu’il s’agisse ici de la photo d’un amateur.
    Car c’est un véritable tableau.
    Six personnages, placés pas n’importe comment les uns par rapport aux autres.
    On dirait une réunion, un collectif, un rassemblement.
    Mais en même temps, si on s’attarde sur chacun ou chacune d’eux, on dirait que sa position, son regard, ses gestes, comme l’absence de gestes d’ailleurs, raconte une histoire propre, des sentiments ou des émotions très personnelles.
    Parfois par rapport à un ou une autre présent à côté.
    On a même l’impression, qu’une en particulier, la plus centrale évidemment, semble capter toute la lumière.
    Quitte à faire sourire avec mon point de vue, (amusant « point de vue » pour commenter une photo…) quitte à m’enthousiasmer un peu trop, ce type de composition me fait penser à un Rembrandt.
    Ici, ce n’est pas « La Ronde de Nuit », ce serait plutôt comme une ronde de jour, ou une ronde de lumière.
    Et tout ceci, il me semble, un peu renforcé par la composition même de la photo.
    Personnellement, j’ai l’impression que les lignes horizontales (bordures du canapé) en croisant les verticales (montants de porte en arrière plan), viennent poser comme des cadres supplémentaires à l’intérieur même de la photo d’ensemble, renforçant ainsi le cadrage de chacun.
    Bref, je trouve cette photo très réussie, je tenais à le dire.
    Et si le (la?) photographe n’est pas un(e) professionnel(le) alors, encore plus, chapeau.
    Et étant précisé, que tout ce commentaire, lui, n’est pas un poisson d’avril.

    • 23
      yasfaloth
      1 avril 2019 à 21:11 / Répondre

      C’est typiquement le genre de photo que l’on trouve dans la communication de géants du numérique comme Google ou Microsoft !

    • 26
      GépluAdministrateur
      1 avril 2019 à 21:36 / Répondre

      Mon cher Lazare, l’image vient d’une banque d’images gratuites : freestockphotos.io.
      Mais pour moi, au delà de l’humour un peu provoquant (et même grinçant pour certains) de ce poisson d’avril, l’intéressant serait de faire réellement l’analyse que je suggère, de répondre à ces questions : En quoi l’entrée des femmes a-t-elle influé sur le GODF ? Qu’est-ce qui a changé en 10 ans au GO ?
      .
      Moi, de mon petit coin, je ne vois pas grand chose de changé. Cette arrivée des Sœurs, aujourd’hui complètement assimilée et même devenue en moins de 10 ans la normalité n’a, me semble-t-il, provoqué aucun trouble déstructurant ni modification importante de la façon d’exister et de travailler du GO et de ses Loges. Toujours à mes yeux, les SS ont pris naturellement place à côté des FF, en toute égalité et sans rivalité de genre, comme si cela avait toujours été. Une évolution plus qu’une révolution donc, dans l’esprit du temps.
      .
      Si d’autres n’ont pas le même avis, qu’ils le disent, ça m’intéresse.

      • 63
        yasfaloth
        4 avril 2019 à 13:36 / Répondre

        De mon petit coin à moi, quand je visite mon ancien atelier du GO, qui est passé récemment à la mixité, je vois quand même une « ambiance » très différente de celle que j’ai connue.
        .
        Ceci dit, contrairement à certains, je prends les maçons pour des adultes capables de choix en conscience, et donc je n’ai pas à critiquer les choix de mes anciens compagnons… enfin pour ceux qui sont restés…
        .
        Ce qui m’a toujours scandalisé, pour ce qui concerne le « passage » de 2010, et que j’ai dénoncé en son temps avec une certaine véhémence, c’est la manière : le faisceau de manipulations, de mensonges et d’idéalisme profane qui a conduit à la mixité au GODF. Cela se serait passé « dans les règles » je n’aurais rien eu à en dire (mais je serais quand même sans doute parti).
        .
        Tout ça c’est maintenant de l’histoire ancienne, et je n’ai (et n’ai jamais eu) aucun problèmes avec la mixité pour ceux qui ont fait ce choix.
        .
        Par contre j’ai quand même un vrai problème avec certains exaltés qui prennent en otage des fils comme celui-ci, le rendent illisible, et même toxique pour ceux qui viendraient ici en candides sans connaitre le ou les personnages et leur « histoire » !

        • 64
          Brumaire
          4 avril 2019 à 16:42 / Répondre

          Complètement d’accord avec ton analyse, Yasfaloth: on ne « passe » pas comme ça, et parfois sans dommages à un autre statut. Quel que soit celui-ci, l’équilibre et l’ambiance d’une loge sont fragiles,et toujours à préserver.
          Enfin quelqu’un qui ne se voile pas la face, ou qui n’est pas resté dans un silence poli par rapport
          – aux causes
          – à la manière
          – aux manipulations diverses et variées qui ont conduit à la décision de la CSJM d’avril 2010.
          Je n’ai pas voulu en rajouter (au post 38) car ce n’est pas ma maison, mais à cette époque-là, ce qui s’est passé en coulisses en prenant certains FF en otage n’était pas joli joli.

  • 19
    willermoz 59
    1 avril 2019 à 17:39 / Répondre

    Fish and chips, un plat qui plaît autant aux dames qu’aux messieurs.. extension vers l’UGLE ?

  • 18
    ABIBALA
    1 avril 2019 à 14:10 / Répondre

    Qu’on se le dise…

    La même commission est en gestation pour la pétanque. Mais l’avantage des pétanquistes est qu’ils éliminent les femmes par la qualité du jeu.
    Vivant dans le S.O. je vous informe qu’il en est de même pour le rugby !!!

  • 17
    Corto069
    1 avril 2019 à 13:43 / Répondre

    Pour parler la langue des maçons réguliers selon la GLUA, it’is a very beautiful fish

  • 16
    Victor Guerra Garcia
    1 avril 2019 à 12:45 / Répondre

    Bonjour mes manches vertes! Je n’aurais pas dû faire une telle commission alors que les Obediences étaient sur le point de se tourner vers des phénomènes mitigés – en raison du lobbying des lobbyistes?

  • 15
    Pierre-Philippe Baudel
    1 avril 2019 à 11:54 / Répondre

    A moins d’un « Poisson d’Avril », ce qui est assez probable, il apparaîtra peut-être étrange à quelques-uns d’observer que la première obédience mixte installée dans le monde, représentée par la GL2M, n’y aura pas été conviée.

    • 25
      Brumaire
      1 avril 2019 à 21:36 / Répondre

      15-C’est toujours d’actualité, la GL2M?

      • 28
        Désap.
        1 avril 2019 à 23:26 / Répondre

        25 – C’est le genre insubmersible ! :))

      • 40
        Pierre-Philippe Baudel
        2 avril 2019 à 10:23 / Répondre

        En effet Cher BRUMAIRE, pour le plus grand bonheur de tous les Êtres : SS et FF, et Visiteurs toujours plus nombreux et conquis par son Rite (Misraïm). Aussi, Bienvenue à toi ! Acc.

  • 14
    Makhno Nestor
    1 avril 2019 à 10:35 / Répondre

    C’est de l’anti-maçonnisme de comptoir ou une fac news de salle humide fort tard ! Ha, non nous sommes le 1er avril, ouf !

  • 13
    MYLLE
    1 avril 2019 à 10:07 / Répondre

    Pire qu’un poisson d’avril !!

    • 20
      lazare-lag
      1 avril 2019 à 18:20 / Répondre

      Ce « pire » mériterait éventuellement un développement…
      Mais bien sûr, rien n’y oblige non plus.
      Pas de çà chez nous! Surtout un jour de poisson d’avril!

  • 12
    Isabelle Massé
    1 avril 2019 à 10:05 / Répondre

    Poisson maçonnique, ça, non, mes TTCCSS et mes TTCCFF ?!

  • 11
    Mai 68
    1 avril 2019 à 10:03 / Répondre

    Poisson d’Avril maçonnique ?

  • 10
    JEZEQUEL
    1 avril 2019 à 10:00 / Répondre

    Bravo au rédacteur ! Je me suis fait avoir comme un bleu !!!

  • 8
    Michel Hermand
    1 avril 2019 à 08:52 / Répondre

    Bonjour!
    « Considérant que, comme dans le monde profane, la mixité en franc-maçonnerie est inéluctable », voilà une bien curieuse affirmation. Pourquoi la Maçonnerie, qui est une société initiatique, devrait suivre les pratiques du monde profane?
    Non, la mixité n’est pas inéluctable, il y aura toujours des FF et des SS pour respecter les choix de chacun en refusant ce modifier les règles en cours de route.
    Je suis totalement favorable à l’existence d’obédiences masculines, féminines et mixtes, chacun pouvant ainsi faire son choix, qui n’est d’ailleurs jamais définitif.
    Mais je suis totalement opposé à la transformation d’obédiences masculines ou féminines en obédiences mixtes, ce qui constitue une fort dommageable perte de diversité.
    Ceci dit, quoi qu’il arrive, il restera toujours des obédiences non mixtes pour ceux qui souhaitent vivre leur voyage initiatique entre hommes ou entre femmes selon le cas.
    Excellente journée!

    • 9
      MANON
      1 avril 2019 à 09:54 / Répondre

      Michel HERMAND:
      Tout est dit ! entièrement d’accord avec ce commentaire! Je suis à la GLFF, et si nous recevons avec plaisir les FF, il est hors de question que nous devenions une Obédience mixte.

  • 7
    LIONEL MAINE
    1 avril 2019 à 08:19 / Répondre

    Çà sent la morue, en ce jour !!!

  • 6
    foyal
    1 avril 2019 à 05:29 / Répondre

    Qu’il est beau the fish

  • 5
    Anwen
    1 avril 2019 à 04:05 / Répondre

    « Considérant que, comme dans le monde profane, la mixité en franc-maçonnerie est inéluctable et qu’elle s’imposera tôt ou tard à toutes les grandes obédiences »
    En résumé, l’homme, souvent, consent à partager, mais uniquement parce qu’il n’a plus le choix.
    Rappelons que la Franc-Maçonnerie est issue d’immense fraternité secrète, appelée autrefois « Mystères de Jérusalem », et fondée par trois femmes qui formèrent le Triptyque sacré que les trois points de l’Ordre ont représenté depuis. : la Reine Daud (devenu le « roi David »), Balkis, reine d’Ethiopie (appelée la reine de Saba), et Didon, une reine de Tyr, que l’on a cachée derrière le nom d’Hiram.
    Mais l’homme s’étant fait une supériorité factice par l’instruction, était arrivé à se croire véritablement supérieur à la femme. Cette opinion que l’homme avait de lui-même prouvait, cependant, son ignorance, car, s’il avait été en possession de la vraie science il aurait compris qu’elle était sa place dans la Nature.
    L’homme, en demandant que la femme soit l’égale de l’homme, semble donc faire une concession. C’est l’usurpateur qui veut bien laisser le vaincu occuper une partie du terrain qu’il a conquis, mais, à la condition qu’il n’en sera pas expulsé ; il veut bien partager la conquête, il ne veut pas abandonner ce qu’il a enlevé par la force et qu’il considère, aujourd’hui, comme légitimement à lui.
    Heureusement, « l’homme est capable de tout, même du bien ». (Robert Musil)

  • 3
    yasfaloth
    1 avril 2019 à 00:32 / Répondre

    Pour ce qui concerne la GLFF et devant la vague sans précédente de frères trans-genre à la GLDF il se dit que l’on envisagerait ni plus ni moins qu’une fusion entre ces deux obédiences… 🙂

  • 2
    lazare-lag
    1 avril 2019 à 00:16 / Répondre

    Quel jour sommes-nous depuis un peu plus de 10 minutes?
    Eh oui, bien sûr…..
    Cela dit la photo n’est pas parfaitement mixte, il n’y a pas la parité parfaite : 2 gars pour 4 filles!
    Et que fait la jeune femme qui nous fait face?
    Elle parle?
    Ou elle chante?
    Chabada ba da…..

  • 1
    Jean-Charles
    1 avril 2019 à 00:14 / Répondre

    Quelle belle initiative

    • 4
      ThB
      1 avril 2019 à 01:16 / Répondre

      et un …

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, de calomnie, d’insulte, d’incitation à la haine ou de discrimination sont applicables. Les formules de salutation maçonnique et les abréviations ne sont pas autorisées.

Code vérification
Signaler un contenu abusif