La FM a Etampes

La franc-maçonnerie à Étampes (1806-2000)

Par Géplu dans Edition

Aucune étude n’avait jusqu’à présent été menée pour analyser la place de la franc-maçonnerie à Étampes, centre agricole et commercial de la Beauce situé à mi-chemin sur l’axe économique vital entre Paris et Orléans. Cette monographie montre que la franc-maçonnerie y prend naissance assez tardivement (1806) et que, malgré un certain dynamisme, elle s’éteint en moins de vingt ans (1823). Ainsi, pendant quatre-vingt-dix ans aucune loge maçonnique ne reverra le jour à Étampes, ce qui n’empêche pas des francs-maçons d’y être présents. C’est la loge Floréal (1913-1946) qui va assurer de façon soutenue l’existence du Grand Orient de France dans la région ; malheureusement cette loge ne survivra pas à la Seconde Guerre mondiale. Ce livre retrace dans les moindres détails la vie des maçons et des différentes loges qui ont participé à cette implantation, qui a repris force et vigueur depuis.

François Cavaignac est cadre supérieur de la fonction publique à la retraite et docteur en histoire. Franc-maçon depuis 1979, il est auteur de plusieurs ouvrages et publie régulièrement depuis 2004 dans les revues du Grand Orient de France ; il est membre du comité de rédaction de la revue Chroniques d’histoire maçonnique.

________________________
La franc-maçonnerie à Etampes (1806-2000)
, par François Cavaignac. Aux Editions EME, chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN : 978-2-8066-3669-0

vendredi 12 avril 2019 1 commentaire

Étiquettes : ,

  • 1
    Juc1936 12 avril 2019 à 10:47 / Répondre

    Voilà un travail qui se situe à l’exact milieu entre l’histoire locale et l’histoire générale. Ce sont des études de ce genre qui sont indispensables pour mettre en relation des univers généralement séparés, mais à tort… En effet, le local permet de vérifier bien des hypothèses formulées au niveau du global et inversement. Il fallait un historien professionnel pour entreprendre ce travail, utile à tous.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elementum leo. id Nullam venenatis mi,