decors Off Empire

Des décors du Premier Empire au Musée de la franc-maçonnerie

Par Pierre Mollier dans Contributions

Depuis quelques années la Maison de Ventes aux Enchères Osenat organise de magnifiques ventes spécialisées sur l’époque napoléonienne sous l’intitulé « L’Empire à Fontainebleau ». Bien connues des spécialistes avec leurs somptueux catalogues, elles suscitent même de temps en temps l’intérêt des médias grands publics. Ainsi, nombre de radios ou journaux se sont faits écho de la vente du dimanche 7 avril dernier où était proposé… l’un des trônes de Napoléon ! Après de folles enchères, celui-ci fut finalement adjugé 500.000 Euros !

Mais parmi les 606 lots de cette vente fleuve qui se déroula sur trois demi-journées, on pouvait aussi remarquer plusieurs pièces maçonniques. Rien d’étonnant à cela quand on connaît l’importance des Loges sous Napoléon. Une série de lots se révélait particulièrement intéressante. Il s’agissait d’un ensemble de pièces provenant d’un Maçon du Premier Empire : Guillaume Michel Jérôme Meiffren de Laugier, baron de Chartrouse (1772-1843). Esprit curieux, naturaliste, homme politique – il a été député et maire d’Arles – il a notamment joué un grand rôle dans la préservation du patrimoine romain de sa ville. Meiffren est un Maçon très actif, au début de l’Empire il séjourne près de Paris et est alors l’animateur de la Loge Le Parfait Accord à l’Orient de Chartrettes en Seine-et-Marne. Le lot 495 regroupait une trentaine de documents sur son activité de Vénérable du Parfait Accord. On y apprend qu’il fréquentait aussi des Loges parisiennes prestigieuses comme Saint-Joseph – du nom du Grand Maître Joseph-Napoléon – ou Sainte-Caroline. Après les documents, la vente proposait un ensemble de sautoir d’officiers de Loge. Une telle série de décors est tout à fait exceptionnelle car, issue d’un ensemble cohérent dont la provenance est clairement établie, ils peuvent être datés précisément. C’est, à notre connaissance, les seuls décors d’officiers de Loge qui peuvent être incontestablement datés de la période Napoléonienne. On remarque d’ailleurs que leur aspect général est sensiblement différent de celui d’autres décors du XIXe siècle… parfois un peu rapidement attribués au Premier Empire.

Le Musée de la franc-maçonnerie est particulièrement heureux d’avoir pu acquérir ces pièces rares et d’enrichir ainsi ses collections sur la franc-maçonnerie du Premier Empire, un des âges d’or de l’Ordre. Plus généralement, il dispose ainsi de l’ensemble de décors d’officiers de Loge le plus ancien connu aujourd’hui en France.

_______________________________
Musée de la Franc-Maçonnerie 16 rue Cadet 75009 Paris.
Ouvert du mardi au vendredi : 10h00-12h30 / 14h00-18h00, samedi : 10h00-13h00 / 14h00-19h00,
dimanche : 10h00-12h30 / 14h00-18h00. Fermeture les lundis et jours fériés.
Chaque dimanche une visite commentée des temples maçonniques et du musée à 14h30, en complément des visites du samedi après-midi (14h30 et 16h00).

samedi 13 avril 2019 Pas de commentaires

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
mi, eget Donec Aenean Praesent commodo suscipit eleifend dolor. non Aliquam sit