Maitre Secret F Begon

Maître Secret, 4e degré du REAA

Par Géplu dans Edition

Lorsque certains grades alchimiques du REAA ont été créés au XVIIIe siècle, ils avaient besoin d’un langage qui, par ses codes et croyances, fût familier aux élites du temps. Ils adoptèrent la symbolique alchimique parce que, à l’époque, elle avait opéré un syncrétisme des codes culturels et croyances européennes issus de la Bible, de la théologie, du platonisme, de la mythologie gréco-romaine et de l’astrologie.

Bien que souvent classé ineffable (que l’on ne peut exprimer par des mots), le grade de Maître secret possède des symboles distinctifs (cercueil, clé, œil, tableau de loge, triangle, cercle, étoile flamboyante etc.) et un ésotérisme transcendant, tous inspirés de l’alchimie ; c’est là une découverte. Le grade s’inscrit également dans la légende de la construction du Temple de Jérusalem.

François Bégon est professeur honoraire des Universités de médecine et membre de l’Académie Interdisciplinaire des Sciences.

_________________________
Maître Secret, 4e degré du REAA, par François Bégon. Aux Editions Dervy chez Amazon ou de préférence dans la librairie la plus proche de votre domicile. ISBN :

lundi 15 avril 2019 12 commentaires
  • 5
    MG RENAULT 17 avril 2019 à 15:23 / Répondre

    En ces temps troublés pour essayer d’aider :

    Symboles Al chimie – Symboles Al chimie

    Les symboles sont nombreux autour de nous.
    A notre tour de les chercher dessus / dessous.

    Avant nous, beaucoup les ont utilisés.
    Dans notre vie, ils vont nous guider.

    Savoir trier l’important de l’accessoire
    N’est pas une petite histoire.

    Dans la recherche seul ou accompagné,
    Il faut savoir tamiser.

    Dans le livre de la vie, lire
    Tourner les pages sans délire.

    Couleurs, formes, espaces, il faut observer.
    Pour le savoir, en trouver la clé.

    Partout dans la forêt des symboles, la quête
    Hier, aujourd’hui, demain, jamais ne s’arrête.

    Parmi les petits, les moyens, les grands
    Certains traversent mieux le temps.

    Les cachés ne sont pas sans importance
    Et véhiculent le transe.

    Ho ! dessin magique
    Qui beaucoup explique.

    1,2,3 j’irai à la recherche ici-bas
    De ce qui se voit et ce qui ne se voit pas.

    A leur façon, les symboles sourient.
    Car ils sont le cœur de la vie.

    Les êtres humains ont développé un monde.
    Il y a du bon et du moins bon.

    Signes et symboles éclairent
    Dans la vie, le mystère.

    Le patrimoine laissé par nos ancêtres
    A découvrir, à redécouvrir pour notre bien être.

    Ainsi comprendre et sauvegarder
    Nous aide dans la FRATERNITE

  • 4
    Peter Bu 17 avril 2019 à 11:55 / Répondre

    Connaissez-vous le livre de Patrick Burensteinas « Un alchimiste raconte. Autobiographie d’un alchimiste » ? Qu’en pensez-vous ? Après le livre de René Alleau « Aspects de l’alchimie », Burensteinas offre une entrée dans les mystères de l’alchimie, compréhensible aux non-initiés . Mais son livre me semble tellement stupéfiant que je suis perplexe…

    • 6
      yonnel ghernaouti, YG 17 avril 2019 à 19:45 / Répondre

      Cher PETER BU,
      Oui, nous connaissons bien Patrick Burensteinas et son « Un alchimiste raconte » (Massot éditions, 2017).
      D’ailleurs, je vous invite à regarder notre YouTube GLNF Channel où j’ai eu la chance d’introduire (à deux reprises, en juin 2014 et 2015) sa conférence. Cela vous aidera, peut-être, à « entrer » dans son ouvrage.
      Mais vous nous parlez aussi du René Alleau, cet ancien ingénieur-conseil, historien des sciences, auteurs de nombreux ouvrages sur le symbolisme, l’alchimie, les sociétés secrètes et les sciences occultes et de son très célèbre « Aspects de l’alchimie traditionnelle suivi de La Pierre de touche d’Huginius a Barma (1657) », préface d’Eugène Canseliet (Les Éditions de Minuit, 1953), ouvrage avec lequel beaucoup de maçons(nes) de ma génération ont abordé le Grand Art.
      64 années les séparent… et de l’eau (lustrale ?) a coulé sous les ponts !
      Il existe, bien évidemment, des ouvrages qui permettent d’y voir clair en Art Royal, je pense, notamment au « À la découverte de l’alchimie : L’Art d’Hermès à travers les contes, légendes, histoire et rituels maçonniques. » de Bernard Roger (Dangles, Coll. Horizons ésotériques, 1999).

      • 7
        Désap. 17 avril 2019 à 23:59 / Répondre

        Cher Yonnel, Cher Peter Bu, n’oublions pas l’incontournable Bernard Gorceix, germaniste, entre autre traducteur de Paracelse et Böhme, commentateur des écrits Rose-Croix.
        On ne se lassera par non plus de lire et écouter la très érudite Fançoise Bonardel, l’une des meilleures interprétations de l’alchimie qu’il m’ait été donné d’entendre.
        Je reprendrai une phrase exlicite du rituel : la pierre philosophale n’est pas ce que croient les sots et les ambitieux.

        • 8
          Peter Bu 18 avril 2019 à 09:31 / Répondre

          Merci.

          • 9
            Désap. 18 avril 2019 à 10:53 / Répondre

            8 – Je t’en prie, mon BAF.
            Un précision importante : je ne saurais qualifier Patrick Burensteinas de « sot et ambitieux », tout au contraire pour avoir eu le plaisir et continuer d’échanger précisément avec lui à propos de l’alchimie qu’il pratique avec toute la rigueur requise, dans l’esprit et tirant les enseignements qu’il convient.
            En revanche, se méfier du sot et ambitieux Patrick Rivière, bateleur de foire qui ne trouve rien de mieux que de faire fondre le métal à l’aide d’un chalumeau, par là la moindre de ses pitreries.

            • 10
              Peter Bu 18 avril 2019 à 11:19 /

              « «… sot et ambitieux » », Quel sot le qualifie-t-il de la sorte?

            • 12
              Désap. 18 avril 2019 à 15:23 /

              les ambitieux :))

  • 3
    yonnel ghernaouti, YG 16 avril 2019 à 05:39 / Répondre

    « Bibliothèque de la Franc-Maçonnerie », chez DERVY, est une collection qui comprend plus d’une cinquantaine d’auteurs. François Bégon, pour un premier ouvrage, en frappant un coup de maître, rejoint cette longue cohorte de « plumes ».

    Quant à moi, je retiens, au-delà de l’approche du symbolisme biblique et alchimique, d’ailleurs sous-titre de ce livre, les magnifiques illustrations alchimiques, en couleur, au nombre de cent seize très exactement. Mais aussi un très intéressant « tableau comparatif de la présence ou absence des symboles distinctifs du 4ème degré du REAA dans les corpus symboliques hébraïque et alchimique », pages 180 et suivantes.

    Souhaitons que ce professeur honoraire des universités nous offre d’autres écrits en explorant, toujours avec cet esprit qui l’anime – approche du symbolisme du REAA et recherche maçonnique – les trésors que recèlent les autres degrés, après celui de Maître Secret. Pour encore mieux maçonner « dans le Temple du Roi Salomon, devant le Saint des Saints »…

  • 2
    Emmanuel 15 avril 2019 à 23:46 / Répondre

    Face à nos dérisoires escarmouches ce soir pleurons et gémissons : un maître s’est couché abattu par le feu.
    La Cathédrale millénaire (ou presque) devra être relevée. Alors espérons en sérénité.
    Ce n’est pas seulement un monument touristique et religieux qui est parti en fumées c’est un trésor de spiritualité qui est largement détruit. Toutes ces pierres en prières, ces vitraux en lumière; cette statuaire hiératique, portées au faîte, par les mains habiles de centaines « d’oeuvriers » sont sans doute perdus à tout jamais. Mais nos modernes Compagnons sauront les faire revivre.
    Ce soir versons des larmes sur le tombeau des siècles passés avec le plus puissant des rois… le temple est détruit il est à reconstruire. Alors vous tous Grands Maîtres Architectes actuels ou à venir… le temple nouveau nous attend que nous croyons au ciel ou que nous n’y croyons pas.

    • 11
      yasfaloth 18 avril 2019 à 15:15 / Répondre

      La Cathédrale est toujours debout, seule sa couverture a brûlée, puissent les Joaben en puissance éviter de se précipiter…

  • 1
    MG RENAULT 15 avril 2019 à 19:35 / Répondre

    Pour remercier la continuité de l’intérêt :
    UN PEU D’ALCHIMIE

    Travailler les contraires
    Et complémentaires

    En poésie le plaisir
    D’écrire

    Avec quelques mots choisis
    Essayer de faire joli

    Aimer la nature
    Marcher à faible allure

    Respecter les frères et sœurs
    Donner un peu de bonheur

    Regarder le ciel père
    Pour aider notre terre nourricière

    Respecter le vivant
    Nous sommes dedans

    Ami(e) toi qui me lis
    Merci pour aider à notre vie

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
tristique sem, eget sit venenatis, ipsum