I.M.F.

Notre Dame : une initiative interobédientielle en discussion

Par Géplu dans Divers

Rogez Dachez, le Grand-Maître des Loges Nationales Françaises Unies (LNFU) et par ailleurs le président de l’Institut Maçonnique de France, l’IMF, m’a confié que des discussions informelles avaient actuellement lieu entre les Grands-Maîtres des principales obédiences françaises afin d’arriver à ce que, au vu de l’émotion qu’a suscité l’incendie de la cathédrale Notre Dame, les francs-maçons de toutes les chapelles, si je puis dire, tous héritiers spirituels et moraux des bâtisseurs des cathédrales du moyen-âge, dépassent leurs différences pour s’unir et agissent ensemble dans une ou des actions concertées à la hauteur de l’événement. La première pouvant être une grande levée de fonds maçonnique significative.

Ne serais-ce qu’en mémoire des milliers de maçons opératifs – dont les maçons spéculatifs d’aujourd’hui se réclament -, qui se sont succédés pendant plus d’un siècle sur le chantier de la construction de cette édifice. Car à part leur temple intérieur, que construisent les maçons d’aujourd’hui ? Le geste symbolique serait très fort.

Et, puisque l’idée est dans l’air, pourquoi ne pas aller plus loin et y associer les francs-maçons du monde entier ? Un appel d’une réunion des obédiences françaises aux GL du monde pour un geste pour la reconstruction d’une des plus belles cathédrales du monde, ça ne manquerait pas d’allure…

Oui, bien sûr, j’entends aussi les voix de ceux qui disent que sur une émotion on arrive à réunir un milliard d’euros en trois jours pour reconstruire un bâtiment, fut-il exceptionnel, alors qu’il n’y a pas d’argent pour ceux qui dorment dehors et crèvent de faim. Oui, mais outre le fait que l’argent donné pour cette rénovation n’est pris sur aucun budget d’aide sociale, la mobilisation sans précédent s’explique parce qu’il s’agit de la sauvegarde d’un des plus beaux joyaux du patrimoine français. Bien plus qu’un bien cultuel Notre Dame est un patrimoine culturel, auquel s’identifie la grande majorité des Français, qu’ils soient catholiques ou pas. Et la mobilisation pour la reconstruction de ce symbole de la France, de la République autant que de l’Église, n’empêche pas la continuation des mobilisations pour plus de justice sociale.

jeudi 18 avril 2019 40 commentaires
  • 36
    Désap. 20 avril 2019 à 21:21 / Répondre

    Je ne vois pas en quoi deux échanges (deux échanges !) monopoliseraient quoique ce soit, d’autant que ceci n’interdit aucunement à quiconque d’intervenir et n’oblige personne à lire.
    Et il n’est pas improbable que si cela se passait sur son propre blog, on y verrait que des avantages … mais je ne voudrais pas trop m’avancer.
    .
    34 – Pour mémoire :
    « par exemple en finançant directement ou en hébergeant des compagnons tailleurs de pierres et charpentiers… et non en versant notre obole dans un pot commun où le moindre capitaine d’entreprise pourra peser 100 fois plus que nous ! »
    .
    « la participation de mon obédience à la création d’une « Fondation pour la restauration de ND » visant à former, organiser et aider les ouvriers compagnons »

  • 35
    LIONEL MAINE 20 avril 2019 à 19:27 / Répondre

    Manifestement, MOSTAR leur monte au nez !

  • 33
    Mai 68 20 avril 2019 à 14:57 / Répondre

    Qu’est ce que vient faire la FM en tant que telle dans la reconstruction d’un bâtiment public qui est une église ?
    Chaque FM en tant qu’individu est libre de participer ou pas à la reconstruction de cet édifice.

  • 32
    Peter Bu 20 avril 2019 à 12:49 / Répondre

    A part cela, à l’occasion de ces débats sur la contribution de R. Dachez, plusieurs participants plaident pour la construction du pont entre toutes les obédiences maçonniques. Ne serait-il pas utile de reporter ce débat sur le site de l’Appel de Bratislava – et de le signer ?

  • 31
    Peter Bu 20 avril 2019 à 12:48 / Répondre

    Je suis amusé en voyant comment, au fur à mesure d’échanges de Yasfaloth et Désap., la colonne du texte rétrécit. En créant le logiciel régissant ce forum de discussion, son concepteur a-t-il montré un sens de l’humour, et/ou bien a-t-il juste voulu empêcher que le ping-pong entre deux débatteurs occupe un site à l’infini?

    • 34
      yasfaloth 20 avril 2019 à 17:26 / Répondre

      Je comprend votre « amusement » mais je suis devant un dilemme, soit je laisse Desap détourner mon propos, consciemment ou pas, ce n’est pas le problème, soit je m’efforce de rectifier de manière concise et en essayant de garder un certain flegme… enfin, vous remarquerez que, au moins, je ne racole pas pour ma paroisse…

  • 29
    Jean Rigole 20 avril 2019 à 11:09 / Répondre

    Bonjour, vous souvenez vous de Mostar (qui signifie pont) et de son pont « baptisé » maintenant Pont de la Paix. Nous qui sommes sensés en construire à chaque instant. Ce pont édifié en 1566 n’a été détruit qu’une fois en 1999 par la bêtise des hommes.
    Cette ville vivait tranquillement jusqu’à ce qu’une course à qui aurait le plus haut symbole religieux sur les collines entourant la ville, s’engage. Une croix, un croissant ? les deux communauté se sont combattues avec le succès que l’on sait.
    Pourquoi ce détour ? parce qu’il convient de dissocié le patrimoine du religieux.
    Les églises chez elles !
    Ce bâtiment (situé à l’emplacement d’un temple Payen dédié à « Jupiter ». Tiens, tiens … ) du nom de Notre Dame est avant tout une édifice religieux qui depuis la loi de 1905 fait parti du patrimoine national.
    La flèche est un symbole religieux (plus près de toi mon Dieu) dont nous pouvons nous dispenser.
    S’il s’agit de reconstruire un chef d’oeuvre, il a sa place au sol. pour être vu, apprécié, touché de tous et sans épines.
    Paris s’il vaut bien une messe, n’a pas a être « dominé » par des reliques.
    Et dans quel état sera la pierre ? Si d’aventure, la pierre vient à manquer, commençons par déconstruire le hideux édifice de Montmartre implanté là pour rappeler aux Parisiens qui ont la mémoire courte, que la Commune ne doit pas se révolter contre la bondieuserie.
    Maintenant, en période des « cendres », nous commençons à y voir un peu plus clair sur les dégâts à ce joyau de l’art gothique « flamboyant ».
    Après le prêche épleuré télévisé du père Macron, il faudra bien plus que 5 ans pour lui rendre une toiture.
    Nous avons largement le temps. Ne rentrons pas dans l’émotionnel. Doutons et raisonnons !
    En quoi est-ce le role du Président de diriger ces travaux ? faut-il y consacrer un conseil des ministres ?
    A quoi sert le Ministère de la Culture ou l’architecte des bâtiment de France ?
    Aurons nous épuisons tous les fonds en études comme souvent ? que restera t-il pour les travaux.
    Nous sommes entrés dans la course politique. Il y a des voies à prendre …
    Même Mélenchon semble avoir retrouvé la foie.
    Et nous FF MM excommuniés, est-ce à nous de parler à la place des sociétés de Compagnonnage ?
    Est-ce à nos obédiences de collecter. Certainement pas.
    Qu’apporte l’entreprise Vatican occupant à titre gratuit des lieux ?
    Pour ma part, je ne veux en aucune manière contribuer à la (re)construction d’un édifice religieux. Que les Croyant, c’est leur droit le plus absolu, s’en chargent.
    J’ai trop en têtes les guerres de religions passées et présentes. Ce parvis n’est-il pas le point zéro du massacre de la Saint Barthélemy symbole du « aimez vous, les uns les autres ». Salut et Fraternité.

    • 30
      ERGIRF 20 avril 2019 à 12:14 / Répondre

      Jean qui pleure et Jean qui rit…

    • 40
      adc 29 avril 2019 à 22:45 / Répondre

      Saint-Germain-L’auxerrois n’est pas Notre-Dame de Paris!

      Pas la peine d’écrire un long article, quand on ne sait pas de quoi on parle :

      on se la ferme… ou on hausse les épaules en protestant !

  • 24
    yasfaloth 19 avril 2019 à 14:45 / Répondre

    Cette catastrophe me semble être l’occasion idéale pour renouer les liens entre la FM et le compagnonnage, je verrais pour ma part d’un très bon œil la participation de mon obédience à la création d’une « Fondation pour la restauration de ND » visant à former, organiser et aider les ouvriers compagnons qui vont devoir, sur le chantier reprendre le flambeau de leurs lointains ancêtres. Fondation qui pourrait ensuite perdurer à travers les nombreux chantiers de ce type (même si moins spectaculaires) à réaliser en France. Cela aurait, je pense, infiniment plus de sens que de faire un Nème chèque visant surtout à se donner bonne conscience ou à se faire de la comm à bon compte !

    • 25
      joab's 19 avril 2019 à 16:44 / Répondre

      Lorsqu’on peut être d’accord avec yasfa, il faut aussi savoir le dire !
      Donc oui, c’est une occasion d’approfondir notre FM … et d’abolir les stupides et contre-maçonniques murs de division des FM montés par des obediences. Que l’abattage de ces murs qui ne viendra jamais spontanément se fasse donc autour d’un vrai projet maçonnique.

      • 26
        Désap. 19 avril 2019 à 18:23 / Répondre

        Les sociétés compagnonniques sont parfaitement organisées, elles ne sont en rien indigentes, sur aucun sujet, nous n’avons rien à leur apporter du point de vue de la formation, elle n’ont besoin que de chantiers, il est là.
        D’autre part, elles sont plutôt réservées sur la franc-maçonnerie ; à tord ou à raison, c’est à nous de nous interroger.
        En tout premier lieu, montrons-leurs tout le respect qu’elles nous inspirent, ceci de manière maçonnique, c’est à dire débarrassée de tout métal, à l’opposé de la création d’une fondation visant à leur apporter une aide dont elles n’ont pas besoin.
        Fait à autrui ce que tu voudrais qu’il te fît – rituel.

        • 27
          yasfaloth 19 avril 2019 à 22:22 / Répondre

          Incroyable quand même comment ton esprit est tourné : je parle de poids financier, tu traduis par influence sur le pouvoir. Je parle de promouvoir et de nous associer à une initiative orientée vers le métier au sens le plus noble des traditions que nous partageons avec le Compagnonage, tu comprends cela comme une aumône à des indigents…

          • 28
            Désap. 20 avril 2019 à 10:15 / Répondre

            Non, mon esprit n’est pas « tourné », relis ce que tu as écrit, les mots ont un sens, les phrases également.
            Maintenant, si tu souhaites un rapprochement avec le métier que nous avons abandonné, nous nous rejoignons résolument.
            Ceci serait alors exactement conforme à l’objectif d’Anderson qui, en 1723, rédige un ancien devoir (et non je ne sais quel règlement d’un club philosophique), permettant l’exercice du métier de la manière le plus exhaustive qu’il soit possible, réduisant au mieux la perte inévitable que constitue l’absence de pratique opérative.
            Mais je crains que ce ne soit peine perdue, bien qu’il faille toujours rester optimiste, tant les franc-maçons intellectualisent leur pratique.
            Nombre d’années que je le démontre, non en exposant une opinion, mais bien à l’appui du texte des Constitutions et de la rédaction du rituel.
            Parfois on montre son étonnement par un sympathique sourire ou des yeux écarquillés, les sachants usent de démonstrations doctes et savantes visant à montrer le romantisme qui m’habiterait, peu se donnent la peine ne serait-ce que d’y réfléchir, on préfère philosopher, car non ne faisons pratiquement que cela.
            Dommage, si l’on avait idée du trésor à côté duquel on passe, on ne se perdrait pas à imaginer qu’il soit possible de transformer l’antimoine natif en or physique.
            On comprendrait la réalité de la transmutation, celle dont les adeptes sérieux n’ignorent pas qu’elle s’opère exclusivement sur nous, seul le radical issue de la purification existe. De nouveau, ceci n’est pas une opinion, un avis, c’est exprimé très précisément, en toutes lettres et sans parabole par le rituel.

  • 23
    Désap. 19 avril 2019 à 13:08 / Répondre

    Bravo à Roger Dachez … moui, cependant que je ne pense pas lui faire offense en rappelant qu’il ne fait jamais que son devoir, celui de tout maçon comme de tout citoyen : répondre présent et selon ses capacités lorsque la situation du pays l’exige ; rappelant également à quel point les maçons sont, ou devraient être, étrangers à l’idolâtrie.
    Notre frère étant lui-même patron d’un « machin obédientielle », le féliciter tout en estimant de trop le cadre « inter-obédientiel » qui se trouve être le coeur de son action présente en même temps qu’il faudrait distinguer … bref, vous je ne sais pas, mais moi je m’y perds.
    Plus ennuyeux, plaider pour que la franc-maçonnerie se positionne en tant que telle, en quelque sorte comme un vulgaire lobby.
    Il n’y a rien de plus destructeur pour elle et sa vocation universelle, dès lors elle passe d’un statut objectif et discret fort souhaitable au statut actuel et fort regrettable de groupe particulier.
    Les Bâtisseurs ont agit pour l’exemplarité, essence de leur Mestier, ceci démontré par le triomphe de la Cathédrale debout face à l’épreuve, la Franc-maçonnerie doit agir, non pour ces intérêts, mais exclusivement pour le bien commun et de manière effacée à l’image de son Ainé.
    Il s’agit bien aujourd’hui d’être des Maçons acceptés.
    Sauf à faire injure à nos pères, ceci implique d’être détaché des contingences égocentriques que représente tout revendication d’appartenance autre qu’à l’humanité.
    Désolé de cette critique abrupte cher Joaben, mais il me semble que ces remarques expriment des principes maçonniques au droit desquels nous devrions tous inscrire notre discipline.

  • 22
    astronome64 19 avril 2019 à 12:05 / Répondre

    Ne pas oublier l’avis du « syndicat étudiant » de « gauche » l’UNEF et de ses responsables lillois !!! Ca sera très instructif !

    • 37
      lazare-lag 21 avril 2019 à 04:21 / Répondre

      Pas bien saisi ici cette allusion à l’UNEF et à Lille?
      Qu’il s’agisse d’humour ou pas d’ailleurs, ça sous-entend ou renvoie à quelque chose qui a du totalement m’échapper.
      J’ai de ces ignorances… au moins pour ça, effectivement « ça serait instructif », ça servirait à ma connaissance.

      • 38
        astronome64 22 avril 2019 à 06:35 / Répondre

        Simple référence aux déclarations des responsables lillois de l’UNEF à la suite de l’incendie de Notre Dame de Paris.

        • 39
          lazare-lag 22 avril 2019 à 10:00 / Répondre

          Merci Astronome. Eh bien ces déclarations n’étaient pas parvenues jusqu’à moi. Et, si je comprends entre les lignes, j’ai l’impression qu’on peut très bien s’en passer, ce n’est donc pas leur ignorance qui fera mourir idiot…

  • 21
    joab's 19 avril 2019 à 10:23 / Répondre

    Les politiques ont réussi à passer outre leurs differences pour s’uir vers la reconstruction !
    Et nous FM serions à part, à tenter de defendre la gloire puérile des machins obedentiels ?
    Bravo à Roger Dachez !
    J’avais appellé lors d’un autre post à ce que la FM soit présente dans cet episode en France.
    Cependant, là encore le terme « inter-obedentiel », même si ca va dans le bon sens est de trop !
    Ce n’est pas à des regroupements d’obedience de faire le geste MAIS A LA FM sans la mise en evidence de quelque obedience !
    Je renouvelle ma proposition pour que LA FM européenne fasse un don regroupé au GODF (non pas à sa gloire, mais par sa situation de plus grand groupe FM en France) qui non seulement manifeste que les FMs sont là mais aussi pour que nous effacions nos divisions puériles ! (au moins à cette occasion).

  • 16
    Jean Rigole 18 avril 2019 à 17:44 / Répondre

    Bonjour, Qu’allons nous faire dans cette compétition émotionnelle.
    Réunir la FM au pied de la Croix … et pourquoi pas en procession.
    Souvenez vous du temps des cerises et de ces gouttes de sang.
    Rendez vous au Mur des Fédérés le 1er mai. Taf.

    • 20
      joab's 19 avril 2019 à 10:15 / Répondre

      Au moyen age aussi, construire une cathédrale était dérisoire et inutile ! Ils avaient mieux à faire ! Et pourtant, ils l’ont fait, pour notre plus grand bonheur.

  • 13
    ERGIEF 18 avril 2019 à 13:46 / Répondre

    De cette catastrophe nait une raison d’espérer: le retour des métiers de la construction traditionnelle sur le devant de la scène. Fi de la start up nation, des GAFA, des petits génies vissés sur leurs smartphones etc et place aux compagnons tailleurs de pierre, aux charpentiers, aux ferronniers…. Nos enfants vont pouvoir se former a des métiers de l’artisanat d’art et y trouver un avenir. Ouf! Qu’est ce que ça fait du bien.

  • 10
    LIONEL MAINE 18 avril 2019 à 11:39 / Répondre

    Ce bâtiment appartenant à l’Etat qui est son propre assureur, nous participerons tous, indépendamment de nos convictions religieuses, à sa reconstruction par l’impôt. Ce « télévuitton », comme vient de le qualifier ironiquement Alexis CORBIERE, est plus un coup médiatique, habilement entretenu par des politiques en mal d’audience et, transcendé par l’Eglise catholique qui compte bien « tirer les marrons du feu » et, se refaire une virginité!
    Le Recteur vient d’annoncer l’édification d’un cathédrale de fortune en bois sur les parvis … beau symbole diront nos « opératifs en tablier court » !
    Personnellement, je préfère la saine réaction de Monsieur Odon VALLET, peu soupçonnable de n’être qu’un péquenaud laïcard comme moi, qui incite à utiliser cette manne pour sauver nos églises de campagne qui elles, en ont réellement besoin.
    D’ailleurs, c’est , bizarrement peut-être pour vous , mes très chers Frères théisto-déistes, une de mes préoccupations au quotidien.

    • 11
      Désap. 18 avril 2019 à 12:31 / Répondre

      10 – C’est à dire qu’en aucune circonstance ne s’arrêtent les jugements à l’emporte-pièces et autres stigmatisations en tout genre ; pas de repos pour les sachants.
      On se demande qui pratique effectivement le dogme ? Manifestement, pas toujours ceux régulièrement l’objet de cette accusation évidement fondée et juste …
      Merci TCF Lionel Maine.

  • 8
    Mai 68 18 avril 2019 à 10:59 / Répondre

    Les FF protestent chaque fois que la cotisation ( qui comprend la capitation ) augmente et chaque année il est difficile de faire rentrer ces cotisations (qui seraient trop élevées pour attirer des jeunes profanes).
    Mais miracle pour ND toutes les obédiences trouveraient des fonds y compris celle qui attache une importance fondamentale à la laïcité …
    On nage en pleine démagogie profane …

    • 12
      Désap. 18 avril 2019 à 12:54 / Répondre

      Non mais franchement ! Au lieu de dénoncer la débauche indécente de dons de la part de types qui pratiquent l’optimisation ET l’évasion fiscale.
      On n’a que ça à faire, le procès permanent des ses frangins ?
      Tu es parfait mon frère ? Ravi de l’apprendre.

  • 6
    Jourdan 18 avril 2019 à 10:18 / Répondre

    Si seulement cela pouvait se faire…on pourrait affirmer que la FM survivra ..

  • 4
    Désap. 18 avril 2019 à 10:06 / Répondre

    Très louable initiative ; la GLNF à fait de même, par courrier, vis à vis de toutes les GGLLRR.
    « tous héritiers spirituels et moraux des bâtisseurs des cathédrales du moyen-âge » & « maçons opératifs – dont les maçons spéculatifs d’aujourd’hui se réclament -« . Cet important rappel est essentiel à la définition précise de l’essence authentique de la franc-maçonnerie moderne sans laquelle ce que nous pratiquons n’aurait aucun sens, sauf celui fallacieux de l’imitation.
    Partant, il faudra au plus tôt montrer l’objectif d’Anderson et les Frères de 1717.
    Par les Constitutions, ils ont exprimé l’excellence et la rigueur de l’esprit des Bâtisseurs et engagé les franc-maçons à s’astreindre à cette hygiène de vie dont Notre Dame de Paris est le tout premier et sublime symbol.

  • 3
    yasfaloth 18 avril 2019 à 10:01 / Répondre

    Il est surtout urgent d’attendre des informations fiables sur les dégâts, l’état réel du bâtiment et le montant estimé des travaux … personnellement je suis opposé à toute levée de fonds avant d’avoir ces informations, si la société profane se complait dans le business de l’émotion, ce ne devrait pas être notre cas !

    • 9
      yasfaloth 18 avril 2019 à 11:17 / Répondre

      Et si nous décidons de participer symboliquement à l’œuvre de réparation, au moins que ce soit à travers ce qui fait notre essence : l’artisanat et l’humain, par exemple en finançant directement ou en hébergeant des compagnons tailleurs de pierres et charpentiers… et non en versant notre obole dans un pot commun où le moindre capitaine d’entreprise pourra peser 100 fois plus que nous !

      • 14
        Désap. 18 avril 2019 à 15:39 / Répondre

        Mais … tu veux peser sur quoi précisément ?
        Tu voudrais un RIC de la restauration de Notre Dame ? :))
        Ne nous fâche pas le Président, déjà qu’il est crevé avec le grand débat et qu’il doit annoncer plein de dépenses pour les pauvres ; parait que son psy devient fou.
        :))

        • 15
          yasfaloth 18 avril 2019 à 16:59 / Répondre

          Il me semblait évident que je parlais de poids financier… mais bon… ton giletjaunisme s’aggrave mon bon Desap !

          • 17
            Désap. 18 avril 2019 à 17:47 / Répondre

            heu … non, c’est toi qui veux peser sur les délégations de l’Etat ; c’est très gilets jaune ça tout de même et, pardon, mais je ne vois pas comment nous pourrions « peser », même d’un point de vue financier
            Considérant l’ampleur du chantier, il est vraisemblable que le financement fera l’objet d’une procédure législative et c’est très bien ainsi.
            Mais bon, c’était juste pour sourire un peu.
            🙂

            • 18
              yasfaloth 18 avril 2019 à 19:55 /

              Décidément, la pensée symbolique, quand il faut la mettre en pratique…

            • 19
              Désap. 19 avril 2019 à 09:47 /

              ah, toi aussi tu fais de l’humour ?
              ça me rassure 🙂 🙂

  • 2
    Petyer Bu 18 avril 2019 à 09:50 / Répondre

    L’incendie de Notre-Dame flécherait-il le chemin vers un renouveau de la franc-maçonnerie ?

    Rogez Dachez, le Grand-Maître des Loges Nationales Françaises Unies (LNFU) et par ailleurs le président de l’Institut Maçonnique de France, affirme que les Grands-Maîtres des principales obédiences françaises plaident pour que « tous héritiers spirituels et moraux des bâtisseurs des cathédrales du moyen-âge, dépassent leurs différences pour s’unir ».

    Mieux, « l’idée est dans l’air, pourquoi ne pas aller plus loin et y associer les francs-maçons du monde entier ? »

    J’espère qu’après avoir aidé à sauver l’un « des plus beaux joyaux du patrimoine français », les obédiences réunies s’attelleront au sauvetage d’un autre « des plus beaux joyaux » de l’humanité, à savoir de la franc-maçonnerie.

    En effet, il est grand temps que la franc-maçonnerie s’unisse, conformément aux idéaux de ses fondateurs.

    (Pour le détail, merci de voir « L’Appel de Bratislava pour réunir les francs-maçons ».)

    • 5
      Géplu 18 avril 2019 à 10:08 / Répondre

      Attention à ne pas faire dire à Roger Dachez ce qu’il n’a pas dit. Si certaines phrases du texte étaient de lui, je les auraient mises entre guillemets, comme tu le fais ici.
      Cet article, au moins le premier paragraphe, résume une conversation, il n’est pas une suite de citations. Les paragraphes suivant sont mon interprétation, et non les propos de Roger.

      • 7
        Peter bu 18 avril 2019 à 10:27 / Répondre

        Merci pour cette précision.

  • 1
    van campo 18 avril 2019 à 01:35 / Répondre

    Améliorer l’homme et la société.

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
elit. efficitur. porta. massa quis mattis lectus venenatis, ut eget