incendie Notre Dame

Notre Dame : un communiqué du GOS

Par Géplu dans Divers

Communiqué du Grand Orient de Suisse

Mes très chers frères, Chers amis,

L’incendie de la Cathédrale de Paris a profondément affecté les frères du Grand Orient de Suisse.

Au-delà des clivages religieux, politiques, et sociaux qui divisent trop souvent les hommes, un édifice tel que celui-ci rassemble. Lieu de culte pour certains, chef d’œuvre compagnonnique, bijou du patrimoine mondial de l’humanité, ou encore forêt de symboles, pour d’autres, la Cathédrale représente un objet de sens et d’attachement pour tous.

Lumineux est celui qui verse des larmes pour de vieilles pierres, c’est qu’il a su passer de la matière à l’Idée, et de l’Idée à l’Idéal. Au travers de ces pierres, quelles que soient nos options philosophiques ou religieuses, c’est notre attachement pour l’humanité, la reconnaissance d’une utopie, une soif d’absolu, qui se manifestent.

Le Grand Orient de Suisse exprime sa profonde affection aux francs-maçons français, et au-delà à tous les français, qui sont touchés par cet évènement. Il sera à leurs côtés sur le chantier de la reconstruction, comme sur d’autres chantiers pour rendre ce monde plus juste et plus fraternel.

Alexandre Rauzy
Grand Maître du Grand Orient de Suisse

vendredi 19 avril 2019 6 commentaires
  • 5
    brubsbeck 21 avril 2019 à 08:34 / Répondre

    La neutralité, les convergences, c’est aussi ce qu’en écrit Jean Ziegler…

  • 4
    lazare-lag 20 avril 2019 à 22:12 / Répondre

    Notre F:. Desap nous dit:
    « Les obédiences suisses pratiquent une excellente maçonnerie, dirigée vers les convergences plutôt que vers les divergences ».
    Je vais me permettre de poursuivre un peu sur cet aspect des Suisses à oeuvrer « vers les convergences plutôt que vers les divergences ».
    Sauf que je ne l’aborderai pas sous l’aspect des obédiences suisses, cet angle spécifiquement obédientiel et maçonnique helvétique m’étant très mal connu, et je regrette d’ailleurs mon actuelle ignorance, mais je fais en sorte d’y remédier.
    Pour avoir, à une certaine période, dans une vie alors uniquement profane, approché d’assez prêt certains milieux fédéraux helvétiques à Berne, j’ai pu apprécier ce côté convergent propre à la société suisse et qui s’explique par plusieurs points.
    La Suisse, comme tout pays d’ailleurs, est le fruit de son histoire comme de sa géographie.
    Ici nous parlerons surtout de son histoire.
    Histoire issue d’une diversité religieuse, de confession réformée et protestante majoritairement, mais avec une très forte minorité de confession catholique romaine immédiatement derrière.
    On y observera que les guerres de religion, généralement englobées sous l’intitulé de Guerre de Trente Ans, en dévastant l’Europe entière, amenèrent les Suisses à éviter d’y participer ouvertement, sans doute une peur de voir une guerre civile sur leur propre sol.
    Certains pourraient même y voir une explication de la Neutralité helvétique.
    Eviter le conflit extérieur pour éviter le conflit intérieur. (Certains historiens m’évoqueront certes la guerre religieuse du Sonderbund de 1847, mais affaire heureusement marginale voire oubliée puisque résolue en à peine un mois).
    Histoire issue aussi d’une variété linguistique marquée par 3 langues officielles (alémanique, française, italienne) au niveau fédéral, et 4 langues nationales en y rajoutant le Rhéto-romanche.
    Et histoire également issue « des » histoires cantonales très différentes entre elles.
    En gros, une Suisse romande (Genève, Vaud, Valais, Neuchâtel, Jura, et Fribourg en partie), une Suisse alémanique, il s’agit des cantons situés quasiment tous outre-Sarine, au delà du fleuve séparant les deux parties du canton de Fribourg, une Suisse italienne (Tessin), et le canton des Grisons, celui des romanches.
    Et ce avec, jusqu’à 1798, où si je puis dire, Napoléon les envahissant, met tous les cantons d’accord et à égalité entre eux, là où subsistaient de sombres vassalités quasiment médiévales où dominait très souvent le canton de Berne.
    Tout ça mixé, et très vite dit, le religieux, le linguistique, le cantonal, vous tressent, vous tissent, vous amalgament un patchwork improbable où la Neutralité fondatrice n’est pas qu’une lubie de façade.
    Et Neutralité, ou équilibre, ou compromis, ou démocratie aussi, tout celà conduit « naturellement » à un maximum de convergences et à un minimum de divergences.
    Les Suisses sont le fruit de tout cela.
    On pourrait même dire, sans forcément y voir uniquement un jeu entre les mots entre eux, que les Suisses savent « fédérer » tous ces éléments de convergence
    Il est possible aussi, en tout cas je l’analyse ainsi, que sur le plan maçonnique, cette histoire, leur histoire, permette effectivement au Grand Maître du Grand Orient de Suisse d’écrire:

    « Au-delà des clivages religieux, politiques, et sociaux qui divisent trop souvent les hommes, un édifice tel que celui-ci rassemble. Lieu de culte pour certains, chef d’œuvre compagnonnique, bijou du patrimoine mondial de l’humanité, ou encore forêt de symboles, pour d’autres, la Cathédrale représente un objet de sens et d’attachement pour tous.

    Lumineux est celui qui verse des larmes pour de vieilles pierres, c’est qu’il a su passer de la matière à l’Idée, et de l’Idée à l’Idéal. Au travers de ces pierres, quelles que soient nos options philosophiques ou religieuses, c’est notre attachement pour l’humanité, la reconnaissance d’une utopie, une soif d’absolu, qui se manifestent. »

    Du coup, et sans forcément avoir parcouru le même chemin que notre F:. Desap pour y arriver, je partage la même conclusion: ce texte de notre F:. Alexandre Rauzy est effectivement remarquable.

    • 6
      Désap. 21 avril 2019 à 10:09 / Répondre

      Mon BAF Lazare-Lag, si tu as un peu plus de temps que d’usage à consacrer à notre beau métier, tu peux t’inscrire au GRA, Groupe de Recherche Alpina, 35€/an.
      Ce n’est pas une loge, c’est une association réservée aux maçons et maçonnes, à tous les maçons et maçonnes sans distinction. L’ambiance est à la fois studieuse, chaleureuse et détendue. C’est aussi l’occasion de rencontrer quelques unes de nos pointures hexagonales en toute simplicité.
      Un détail qui a son importance : les maçons Suisses sont très francophiles, particulièrement respectueux du GODF pour lequel ils regrettent fortement l’intransigeance de la GLUA qui empêche la GLSA de le reconnaitre.
      Les thèmes abordés sont l’Histoire de la franc-maçonnerie, la pratique, les différents rituels, les rapports entre les obédiences, etc, enfin tout ce qui nous concerne et nous intéresse.

  • 3
    Peter Bu 20 avril 2019 à 13:15 / Répondre

    Grand Orient Suisse est la 7e obédience maçonnique à se manifester (sur ce site) à l’occasion de l’incendie de Notre-Dame. Il en reste encore quelques centaines qui pourraient le faire… Mais, déjà, ce nombre me semble dépasser les occasions qui ont fait chanter la franc-maçonnerie d’une voix commune. Drôle de paradoxe pour un mouvement qui ne veut pas être une église – et qui prône l’entente universelle entra les humains.

  • 2
    Désap. 20 avril 2019 à 12:53 / Répondre

    Ce texte est remarquable, selon moi le plus juste qu’il nous a été donné de lire sur le sujet.
    Les obédiences suisses pratiquent une excellente maçonnerie, dirigée vers les convergences plutôt que vers les divergences.
    A bon entendeur français, nous sommes de plus en plus, membres des principales GGLL, à en avoir plus qu’assez des guerres de chapelles, de la multiplication des micros obédiences et d’une GLNF snobinarde qui fait bande à part, l’ensemble est tout simplement ridicule.
    J’adresse mes remerciements et mes sentiments fraternels à nos frères helvétiques.

  • 1
    MG RENAULT 20 avril 2019 à 10:00 / Répondre

    NOTRE DAME DE PARIS
    Le patrimoine historique
    Mémoire symbolique

    Repère mondial abîmé
    Pour notre équilibre à réparer

    L’Homme peut construire
    L’Homme peut détruire
    L’Homme peut reconstruire

    La Nature peut construire
    La Nature peut détruire
    La Nature peut reconstruire

    La Vie matérielle et immatérielle peut se construire
    La Vie matérielle et immatérielle peut se détruire
    La Vie matérielle et immatérielle peut se reconstruire

    Pour les bras et l’esprit
    Les épreuves de destruction et de reconstruction
    Sont de difficiles leçons de vie

    Bon courage à tous
    FRATERNITE

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Les règles en matière de diffamation, calomnie, injure, incitation à la haine ou à la discrimination y sont d'application. Les formules de salutation et abréviations maçonniques ne sont pas admises.

Les pseudonymes sont libres, mais pour être publié un commentaire doit provenir d'une adresse authentique et vérifiable. Lors de la première proposition d'un commentaire vous recevrez une demande de confirmation d'adresse, à valider.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signaler un contenu abusif
leo. eleifend leo vel, tempus Praesent odio ut dictum quis, consectetur dapibus